Mon Allociné
Citizen Kane
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
note moyenne
4,3 7047 notes dont 463 critiques
54% 249 critiques 24% 111 critiques 9% 42 critiques 7% 33 critiques 4% 17 critiques 2% 11 critiques

463 critiques spectateurs

Trier par
Critiques les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Par les membres ayant fait le plus de critiques
  • Par les membres ayant le plus d'abonnés
Mathieu D.

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 207 critiques

5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 23/05/2016

Un incroyable film pour l'époque grâce à ces nombreuses astuces et autres nouveautés. Plongé dans cette Amérique noir, rempli par l'infâme capitalisme et anti-socialisme. Quelques faiblesses dans le scénario mais honnêtement, quel film.

zinv

Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 692 critiques

4,0Très bien • Publiée le 22/03/2016

Film charnière dans l'histoire du cinéma, Citizen Kane a introduit des codes nouveaux, notamment dans la narration et le cadrage. La richesse de ses images est impressionnante : ainsi, à chaque nouveau visionnage, on peut découvrir des détails nous apportant quelques précisions sur l'imposant magnat. D'ailleurs, Charles Foster Kane nous apparaît d'emblée comme un personnage réel ayant marqué son époque, par le biais d'une bande d'actualités. Cette "mystification" est accentuée par la pluralité des informations qu'on obtient à son sujet, fruit des recherches d'une équipe de journalistes, et qui lui retire toute objectivité.

Karim A.

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 569 critiques

5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 23/01/2016

Ce film est une pure merveille Spoiler: On veut savoir pourquoi il Rosebud (bouton de rose) pourquoi cherche t il RoseBud en permanence est une femme ? un objet ? Steven Spielberg a acheté Rosebud, et le garde dans son salon près de sa table basse. Ce film n'a aucun défaut.

Jière Les Iffs

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 472 critiques

5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 17/01/2016

Classique du cinéma américain Chef d'oeuvre d'Orson Welles Originalité du sujet, du scénario, de la mise en scène. Le récit sous forme d'enquête est très moderne pour l'époque Splendeur de la mise en scène : nombreuses séquences mémorables Welles est formidable, étonnant dans la vieillesse du personnage. C'est un film à voir et à revoir. Premier film de Welles.

Raphael J.

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 9 critiques

4,5Excellent • Publiée le 27/12/2015

Le chef d'oeuvre est quelque chose dont on peut difficilement ne pas aimer. Cependant, la qualification d'un film de chef d'oeuvre est discutable et souvent réfutable. Citizen Kane fait parti de l'un d'entre-eux. Pour moi, c'est un chef d'oeuvre car il a tou pour lui: une histoire qui parait véridique, un personnage charismatique et incroyable, une démarche bien ficelée, des plans de caméra révolutionnaires à l'époque. Pourtant, il fut un échec commercial mais c'est après quelques années que les spectateurs et la presse ont compris qu'ils avaient la chance d'accéder à ce bijou qu'est Citizen Kane.

MemoryCard64

Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 365 critiques

4,5Excellent • Publiée le 22/11/2015

Il en faut du talent pour réaliser, scénariser et jouer dans le même film. Et du talent Orson Welles en a à revendre, puisqu'à tout juste 25 ans, ce jeune homme révolutionne le cinéma avec une maîtrise tout à fait déconcertante. Tout comme La Soif du Mal, l'ouverture est très soignée. Elle crée immédiatement le mystère autour de cet homme qui vient de mourir, Charles Foster Kane. La question soulevée par le film, cachée derrière le mystère "Rosebud", sera donc "Qui était vraiment cette personne énigmatique ?". Trouver la réponse s'avère être aussi compliqué que d'essayer d'attraper de la fumée avec les mains, mais cela n’empêchera pas Jerry Thompson, un jeune journaliste, de rencontrer les proches du défunt, chacun témoignant d'une facette du magnat de la presse. On peut établir un parallèle entre Kane et Welles, les deux ayant une certaine façon de se mettre en scène. Tantôt ambitieux, tantôt méprisable, on ne sait jamais si Kane est sincère ou s'il joue un rôle. De ce fait, il ne recevra que des opinions subjectives sur ce qu'il a fait de sa vie, et ce sera au spectateur de trancher. Cela rejoint le thème du journalisme, qui forme dans le film une boucle : le millionnaire passe une bonne partie de sa vie à développer un réseau d'information tentaculaire qui finira par "se retourner" contre lui. Ce film possède donc un excellent scénario, complété par une sublime réalisation. On ne compte plus les idées présentes dans chaque plan, et les énumérer serait futile. On peut juste dire que Welles met intelligemment en scène la grandeur et la décadence d'un homme (notamment via un travail sur la profondeur de champ et un joli jeu sur le miroir). Globalement, je pense que le génie de Citizen Kane peut être résumé dans la révélation de ce qu'est Rosebud. Pendant tout le film, on a cherché la réponse en explorant la grandeur de l'homme alors qu'elle se trouvait dans sa simplicité. Je pense qu'on peut applaudir ce coup de maître d'Orson Welles, qui est et restera une grande leçon de cinéma.

PrinceAshitaka

Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 288 critiques

3,0Pas mal • Publiée le 07/10/2015

Film assez sympa quoique un peu mou. L'histoire est belle, prenante et racontée dans un ton très juste. Pas mal mais pas exceptionnel non plus, une œuvre qui ne m'a pas laissé un souvenir impérissable car j'ai trouvé l'ensemble un peu hautain et le récit trop banal.

Shékiinä

Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 686 critiques

1,0Très mauvais • Publiée le 29/09/2015

Je ne le répéterai jamais assez : une belle mise en scène ne fait pas tout. Citizen Kane est un film qui se regarde beaucoup le nombril (à l'image de son auteur) à cause des dialogues pompeux et des plans n'ayant aucun rapport les uns après les autres, juste bons à être exposés comme des tableaux (mais où est le scénario ?). Ce film est mal découpé, mal monté, le son est mauvais et le personnage dont il parle n'est pas passionnant ni même intéressant, comme les scènes défilent maladroitement le spectateur ne prend pas de plaisir à connaître son passé, sa personnalité, son caractère...

ferdinand75

Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 2 219 critiques

5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 18/09/2015

Un film incroyable, exceptionnel qui aujourd’hui encore, en 2015, a gardé toute sa fraîcheur, toute sa créativité. C’est un film « révolutionnaire » déjà à son époque, par sa forme, qui lui fait alterné les moments classiques de cinéma, du photo montage, du publi- reportage, des effets spéciaux,, l’usage de dessins , de toiles de fonds peintes ,( kromaki avant l’heure) de copiés/collés, et des optiques à la focale incroyable, ,.. Le scénario est solide et s’enchaine sur un rythme infernal, comme une valse époustouflante .De l’enfance du héros, de son environnement jusqu’à sa réussite dans le milieu de la presse, et son accès au statut de « Tycoon », puis sa folie mégalomaniaque. L’utilisation du personnage de Hearst, comme modèle, est très astucieuse. Quand on visite le vrai château de Hearst a San Simeon , en Californie , comme je l’ai fait cette année 2015, on comprend le génie de Wells, qui n’a rien exagéré, qui tournant ce film en 1940, arrive à anticiper le destin de Hearst qui ne mourra qu’en 1951 .. Il cerne le personnage et décrit bien tous ses forces et faiblesses. Et son final misérable annonce bien les difficultés qu’il devrait subir sur la fin de sa vie . C’est pour cela que Hearst mettra toute son énergie à empêcher la sortie commerciale du film car il montre bien le génie créatif, l’ opportunisme, l’ entrepreneur culotté, mais aussi le côté sombre , sa double vie ( il vivra avec sa maîtresse sans jamais divorcer de son épouse, une femme influente de la société WAPS de la côte est), la corruption, son rapport trouble avec la politique , candidat malheureux à des élections à plusieurs reprises ( y compris une présidentielle) ,et même , on sait maintenant que Hearst aura des « complaisances » avec l’ Allemagne Nazi, et était probablement du voyage du congrès Nuremberg en 1934 . Wells a un instinct formidable dans les choix et le traitement qu’il fait du personnage. Il se révèle lui même comme un magnifique acteur, avec une jubilation hors norme à être devant la caméra, comment un enfant qui fait joujou, presque naturellement . La scène du ballet des danseuses de revue est énorme, expressionniste, endiablée, presque vulgaire, avec le sourire narquois de Wells en plan de coupe. Toutes les scènes du château sont superbes (l’extravagance du château est réelle, il est bien comme cela et même « pire », encore plus loufoque). Le fameux travelling final est énorme, un des plus beaux plans de l’histoire du cinéma, peut-être le plus beau , un plan démoniaque qui fait l’inventaire de tous les biens de Kane, pour finir par un gros plan sur la luge de sa jeunesse , la Rosebud, qui est jeté et mise au feu . De toutes ses richesses, ce souvenir de son enfance est ce qui restait de plus précieux. Pour son premier film Welles a tout donné, a été au bout de lui même, avec une liberté de ton ,et une frénésie totale, tourné avec une équipe réduite, venant du théâtre, près à le suive dans ses délires .

Where is she ?

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 885 critiques

3,0Pas mal • Publiée le 12/09/2015

Souvent considéré par les spécialistes comme un des tout meilleurs film de l'histoire du cinéma, je dois reconnaître que "Citizen Kane" m'a particulièrement déçu. L'histoire est plutôt banal (certes elle ne l'était probablement pas à l'époque) et je n'ai pas accroché ni à l'intrigue ni aux personnages qui m'ont plutôt laissé froid. De plus je n'ai pas trouvé Orson Welles particulièrement bon acteur. En revanche certains effets stylistiques (flashbacks, caméra subjective, voix-off, plan-séquence) sont très réussis et précurseur dans leur domaine.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse