Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
True Romance
note moyenne
4,0
8723 notes dont 578 critiques
45% (261 critiques)
33% (193 critiques)
12% (67 critiques)
7% (42 critiques)
1% (8 critiques)
1% (7 critiques)
Votre avis sur True Romance ?

578 critiques spectateurs

JulienAllard
JulienAllard

Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 383 critiques

5,0
Tony Scott, décédé récemment (en 2012), fut souvent considéré comme un ''yes man'' au service de producteurs - businessmen, tournant tous ces films comme des clips. Si cela est vrai pour certains comme Top Gun ou Jours de Tonnerre, il a également réalisé de très bons films (Ennemi d'état, Spy Game, Man on Fire, ...) voire des chefs d'oeuvre à savoir Les Prédateurs et True Romance en affirmant son propre style. C'est ce dernier qui va nous intéresser. Le scénario de ce film fut d'abord écrit par Roger Avary, ami et collègue de vidéo-club de Quentin Tarantino, dès 1985, et fut grandement modifié par ce dernier jusqu'à en faire un scénario assez personnel en 1987 (il envisagea même de le réaliser!). D'abord proposé à William Lustig, la réalisation revient à Tony Scott après sa rencontre avec Tarantino, sur le tournage du Dernier Samaritain en 1991. Ce dernier, très fan de son travail, vient lui les 2 des 3 premiers scénarios qu'il a écrit. Le 2e, Tueurs Nés, originellement suite de True Romance, revient à Oliver Stone qui le réalise en 1994. Le 3e, Reservoir Dogs, Tarantino le réalise lui même grâce à la vente des deux autres scénarios malgré l'insistance de Tony Scott pour le réaliser. Ce dernier reçoit, en revanche, celui de True Romance. Qui plus le film est produit par des indépendants : le français Samuel Hadida de Metropolitan Studio et les frères Weinstein de MIRAMAX films (producteurs attitrés de Tarantino). Tous ces éléments promettaient donc un film atypique de la part de Tony Scott l'avait été Les Prédateurs en leur temps. Mais atypique ne veut pas dire mauvais ... Et loin de là ! Le film est un vif succès critique mais un échec commercial à cause de son ultra-violence. La réalisation de Tony Scott, est très bonne, notamment dans les scènes de fusillade. Le scénario, simple et très efficace, est purement Tarantinesque ! Les dialogues sont purement jouissifs en particulier dans la scène des Siliciens. De nombreuses références cinéphiliques et musicales (films de kung-fu, Elvis), une violence très présente, une bande son inspirée (Du Zimmer et ... du rock 'n' roll) et des méchants au haut en couleurs. Les acteurs sont tous excellents : Christian Slater joue un ''Tarantino'' plus vrai que nature, Gary Oldman est parfait en mac, Christopher Walken aussi en mafieux sicilien, etc ... En conclusion, film culte et un chef d'oeuvre mesestimé à découvrir sans plus attendre !
MC4815162342
MC4815162342

Suivre son activité 236 abonnés Lire ses 1 487 critiques

4,5
True Romance, réalisé par TONY SCOTT, écrit par QUENTIN TARANTINO, autres choses ? Ce film renferme des acteurs parfaitement barré comme Christian Slater, Patricia Arquette, Dennis Hopper, Val Kilmer, Gary Oldman, Brad Pitt, Christopher Walken, Samuel L. Jackson, Michael Rapaport, Saul Rubinek, James Gandolfini, Chris Penn, Tom Sizemore et d'autres. Une réalisation parfaite, Tarantino à la réal aurait encore mieux géré, scénario carrément déjanté et musique superbe !
Nico Delpo
Nico Delpo

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 164 critiques

5,0
Un Grand film , avec un casting remarquable , et une mise en scène qui déchirre ! Le film nous entrainent dans une poursuite infernale de malfrats qui traquent un couple transportant de la drogue .Mention spéciale pour qui fait partie de la meilleure scène du film .
DanielOceanAndCo
DanielOceanAndCo

Suivre son activité 325 abonnés Lire ses 3 590 critiques

5,0
Ecrit par Quentin Tarantino et réalisé par Tony Scott, on retrouve dans "True Romance" quasiment le meilleur des deux artistes pour un mix pour le moins détonnant et surréaliste. A la fois comédie romantique, film d'action et film de gangster, le film est tout simplement génial du début à la fin, la galerie de seconds rôles est juste à tomber (Brad Pitt, Gary Oldman, Christopher Walken, Dennis Hopper, Chris Penn, Tom Sizemore et j'en passe) et le couple vedette n'a rien à leur envier, Christian Slater et Patricia Arquette étant en grande forme. Bref, une histoire et des dialogues qui ont fait la réputation de son auteur et une mise en scène musclée font de ce "True Romance" une bombe du cinéma!!
Incertitudes
Incertitudes

Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 1 646 critiques

5,0
Ça faisait un bail que je n'avais pas vu True Romance, peut être bien 10 ans, et le triste décès de son réalisateur Tony Scott m'a fourni un prétexte pour me le revisionner. A la base, True Romance est un des deux scénarios que Quentin Tarantino a écrit dans les années 80 et qu'il a vendu pour pouvoir financer sa première réalisation : Réservoir Dogs. True Romance étant vendu à Tony Scott, l'autre scénario, Tueurs nés, à Oliver Stone. True Romance est sans doute le film le plus personnel de Tarantino. Le personnage principal, Clarence Worley incarné par Christian Slater à l'époque où il tournait encore des bons films et non pas des directs-to-dvd, est vendeur dans un magasin de bandes-dessinées tandis que Tarantino travaillait dans un vidéo-club. Celui-ci est amateur d'Elvis Presley qu'il vénère par dessus-tout, en retour le King veille même sur lui lui indiquant la marche à suivre. Jusqu'au jour où dans un cinéma de quartier alors qu'il était allé tranquillement voir un film de karaté avec Sonny Chiba, se pointe la belle Alabama, en fait une call-girl et non pas pute, dont il va tomber amoureux et réciproquement. Elle va l'entraîner dans un cocktail de sexe, de drogue et d'ultra-violence tout en croisant des personnages tous aussi cinglés : le père de Clarence joué par le défunt Dennis Hopper qui balance à un mafieux que les siciliennes se sont faites engrosser par des noirs et qu'il est donc "café au lait" (scène magistrale entre Hopper et Walken, louée par Tarantino lui-même et qui dénote de tout le respect et le plaisir qu’avaient ces deux comédiens à jouer ensemble), Drexl le proxénète, Vincenzo Coccotti, Floyd le coloc qui ne fait que fumer des tarpés sur son fauteuil ou encore Lee Donowitz le producteur cocaïnomane ou Dick l'acteur raté. Tous appartenant à la galaxie Tarantino : Hopper, Walken, Kilmer, Rapaport, Pitt, Sizemore...True Romance pose les bases du cinéma de Tarantino avec ses multiples références à cette culture pop bien à lui : les hamburgers, les films de kung-fu ou de la Blaxploitation, les séries B, les soap opéras, Elvis Presley, etc. Le couple vedette est attachant, bien plus que celui de Tueurs Nés mais ça c'est peut-être une question de goût personnel. Quant à la fin, il faut savoir que Tarantino avait prévu, au départ, de faire mourir Clarence dans la scène du gunfight final, mais c'est finalement Tony Scott qui expliquera à un Tarantino furieux qu'il aime trop les 2 personnages pour ça. True Romance est un film culte avec des scènes cultes comme celle ou James "Soprano" Gandolfini défigure Patricia Arquette. Le meilleur film de Tony Scott et rien que pour ça merci.
stebbins
stebbins

Suivre son activité 310 abonnés Lire ses 1 782 critiques

4,0
Ma foi, ça passe comme une lettre à la poste ! True Romance a permis à Quentin Tarantino de faire ses preuves en tant que scénariste : film de pur divertissement, porté par un casting impérial ( Christian Slater, Patricia Arquette, Christopher Walken, Gary Oldman, Dennis Hopper et j'en passe...), l'objet du culte fut toutefois mis en images par Tony Scott. On sent d'ailleurs que le montage est moins inspiré qu'avec l'ami Tarantino, et que la réalisation est conforme à la tradition des années 90 : rythme nerveux, nombreux plans serrés, scènes d'action évoquant John Woo ( on est fan ou on ne l'est pas ! ), musique branchée... Tony et Quentin nous réservent au passage plusieurs scènes anthologiques : l'introduction dans le cinéma de quartier, le duel entre Walken et Dennis Hopper ou encore le dernier quart d'heure, formidable morceau de violence et d'humour noir. Bref, True Romance n'a pas volé son statut de classique de l'avant-dernière décennie. A voir absolument, ou à revoir si ce n'est pas déjà fait...
bobmorane63
bobmorane63

Suivre son activité 62 abonnés Lire ses 1 372 critiques

5,0
Une version "Bonnie and Clyde" nouvelle génération!!! Ce film est totalement culte pour moi, je l'ai découvert à l'adolescence, j'avais un voisin qui l'avait en VHS qui était fou de ce film et qui me le recommandait de le voir. A l'époque, j'étais fou amoureux du personnage d'Alabama Wharley incarné par la délicieuse Patricia Arquette ( au passage, si toi qui lit ma critique tu ressemble à elle par la personnalité, ecrit moi (rire)). C'est aussi ce film qui m'a fait découvrir le talent à l'écriture et l'amour du cinéma d'un futur grand cinéaste qui fera un film culte un an plus tard, Quentin Tarantino pour "Pulp Fiction". Contrairement à Oliver Stone qui avait bafouer le scénario de maitre Quentin dans "Tueurs nés", Tony Scott reste fidèle à l'univers du scénariste et signe sans aucun doute l'un de ses meilleurs films avec "True Romance". Cette jolie histoire d'amour entre Clarence et Alabama va viré à du sanguinolant malgré eux avec cette valise de cocaine pris par confusion lors d'une sanglante confrontation entre le jeune homme et le mac de la jeune fille prostituée. Tout le monde veut cette valise qui vaut du pognon, les Siciliens, la police etc... Bref, on tombe sous le charme du couple Christian Slater/ Patricia Arquette sublimement mis en musique par le grand compositeur Hans Zimmer. Mais ce film comporte beaucoup de scènes marquantes comme la discution sous torture entre les personnages de Dennis Hopper et Christopher Walken qui vire du drame à la comédie avec comme sujet l'origine des Siciliens, le personnage fantome d'Elvis Presley incarné par Val Kilmer qui apparait dans l'esprit de Clarence, le passage à tabac de James Gandolfini sur Patricia Arquette assez violent, les jolies phrases d'Alabama à l'introduction du film, la fin, beaucoup de scènes cultes incalculables. Et puis des apparitions secondaires comme Brad Pitt, Gary Oldman, Samuel L Jackson, Tom Zisemore, le regretté Chris Penn etc... Un pur moment de délire et d'amour fraiche à visionner.
moket
moket

Suivre son activité 63 abonnés Lire ses 2 892 critiques

5,0
LE FILM des années 90! Complètement culte! Un casting au-delà du fantasme, jugez plutôt: tarantino, tony scott, christian slater, gary oldman, dennis hopper, christopher walken, val kilmer, brad pitt, tom sizemore, samuel l. jackson... Des dialogues formidables, des répliques cultes, un scénario efficace et une réalisation nerveuse. Du très grand cinéma.
Malevolent Reviews
Malevolent Reviews

Suivre son activité 279 abonnés Lire ses 3 144 critiques

4,5
Septième long-métrage de Tony Scott, True Romance s'avère être l'un des plus explosifs et tout simplement l'un des meilleurs du réalisateur britannique. Dantesque, drôle, original et réalisé d'une main de maître par un Tony Scott au meilleur de sa forme, le film vaut surtout de par son scénario à la fois malin et détonant, qui porte la patte évidente de Quentin Tarantino (les références cinématographiques multiples, les monologues, la violence graphique...). Comme le dit l'affiche, "Le Bonnie & Clyde des années 90", True Romance rejoint les meilleurs road-movies grâce à son histoire délurée et, surtout, ses personnages atypiques, interprétés avec précision par une flopée d'acteurs tous aussi excellents les uns que les autres... D'un Christian Slater inattendu (le rôle de sa vie) à un Dennis Hopper touchant au possible en père de substitution et une Patricia Arquette imprévisible en passant par un Gary Oldman méconnaissable en proxénète rasta sans oublier le monumental Christopher Walken, parfait en gangster blagueur sans pitié. Long, complet, infiniment drôle et - encore une fois - terriblement explosif, True Romance suit parfaitement la lignée des premières histoires de Quentin Tarantino, avec cet univers typiquement coloré et inévitablement violent. Du début à la fin, le road-movie mouvementé n'a de cesse que de distraire et d'émouvoir grâce à un casting irréprochable, une musique variée à tomber et la réalisation hors-pair de Tony Scott, signant ici une de ses œuvres les plus complètes à ce jour. Une perle rare à déguster sans modération.
gimliamideselfes
gimliamideselfes

Suivre son activité 874 abonnés Lire ses 3 692 critiques

2,5
Mouais, j'ai voulu voir ce film dans un moment de faiblesse, histoire de voir un truc supposément sympathique qui permettrait de roupiller devant (dormir devant un gros navet est difficile car il est énervant). C'est avant tout un film qui se la raconte, de par son casting, son scénariste et sa vacuité. Parce que ouais, c'est très vain et pas très intéressant. En fait le film est une succession de saynètes plus ou moins réussies (plus pour la rencontre au ciné ou la scène avec Walken, moins pour les autres) qui pourraient être prises quasiment indépendamment des autres tant tu sens qu'il se passe ça juste pour le "fun". Ce qui m'énerve c'est qu'en fait ça cabotine un max (tous les acteurs en font des caisses, Oldman en tête, on sent qu'il est dans sa période Léon (genre je fais le type méchant et fou), c'est assez immonde à regarder), c'est poussif et ça se regarde pas mal le nombril. Tu sens la volonté de Scott et sans doute de Tarantino de faire un putain de film viscéral, fun, avec plein d'influences... Sauf qu'en fait je préfère lorsque Tarantino réalise lui-même ses films (logique), c'est bien mieux fait... Mais surtout le côté sous John Woo de la fusillade finale... ça me désespère. je sais bien que Tarantino aime bien les mexican stand off et qu'après ça pétarade de partout. Ok. Cool, moi aussi. Mais là il n'y a aucune intensité, on ne connaît pas les personnages, on s'en fout d'eux, ils peuvent tous mourir. Et même la "romance" sur laquelle semblent se toucher pas mal de gens, elle peut sembler juste au début (et encore), parce que Patricia Arquette est mignonne, mais le film ne fait rien pour l'entretenir, on est loin d'un Sailor et Lula dans le "genre", du coup ils peuvent se séparer, mourir tous les deux, je m'en fous totalement. Le film est trop persuadé d'être cool pour faire en sorte de raconter correctement une éventuelle belle histoire. Mais je pense que la faute est à imputer tant à Tarantino, qui comme souvent se la pète pas mal dans l'écriture (et ça conduit à quelques instants vraiment pas mal, comme avec Walken) qu'à Scott qui est incapable de suivre au niveau de la mise en scène et rendre ça fun. Parce je vois bien ce que le film veut faire, mettre la petite musique niaise dès qu'ils sont en couple pour faire genre c'est l’insouciance et tout et ça tranche avec la brutalité de l'univers du film, ce qui me gène, ce n'est pas que c'est grossier comme procédé, c'est juste que les personnages n'existent pas, Scott n'a aucune idée de comment les filmer pour qu'ils soient cools ou intéressants ou je ne sais quoi. Du coup le décalage ne fonctionne pas. Film en fait très banal et si peu intense contrairement à ce qu'il voudrait faire croire avec sa dose d'hémoglobine... Très plat. Parfait pour une sieste !
Jérémie Deuzé
Jérémie Deuzé

Suivre son activité 65 abonnés Lire ses 519 critiques

4,0
Un film qui fait du bien au cinéma. On retrouve tout le panel à voir dans un film. De la romance, de l'action, de l'humour, des références, des acteurs de talents. Voilà sa véritable force ! Côté histoire, True Romance est dotée d'une histoire relativement simple, mais qui brille par ses rebondissements inspirés. Slater est excellent dans son rôle, Arquette joue à la perfection la potiche. Une bonne dose de divertissement qui donne le sourire au travers d'un film dynamique.
Florent B.
Florent B.

Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 685 critiques

5,0
Violent, sanglant, romantique, hilarant, un casting 4 étoiles, une musique mythique, des scènes que l’on ne présente plus, une réalisation stylée et nerveuse de Tony Scott ( petite pensée pour lui ). True Romance est une véritable pépite sortie tout droit de l’imagination délirante de Tarantino. Incontestablement culte.
Guide de Survie du Cinéphile Amateur
Guide de Survie du Cinéphile Amateur

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 482 critiques

3,5
Le meilleur film de Tony Scott…normal Quentin Tarantino en a écrit le scénario et l’on retrouve assez rapidement sa patte aux travers de dialogues savoureux et de situations décalées. L’intrigue est prenante, elle mêle habillement violence et romance, le toute agrémenté d’une bonne dose d’humour et de folie. Le duo d’acteurs principaux, Christian Slater et Patricia Arquette, sorte de Bonny and Clyde des temps modernes, fonctionne à merveille, lui bourré de classe et de charisme, et elle, sexy au possible. A leurs côtés, une pléiade de seconds rôles prestigieux (Gary Oldman, Val Kilmer, Dennis Hopper, Christopher Walken, Samuel L. Jackson, Brad Pitt) leur donnent la réplique. Enfin la BO est mémorable, elle amplifie encore le coté road movie déjanté du film. Bref, Tony Scott exploite l’un des premiers scénarios du maitre Tarantino pour en faire une bombe. Auteur du livre "Guide de Survie du Cinéphile Amateur" (sortie janvier 2019)
Docteur_Kino
Docteur_Kino

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 97 critiques

4,5
Pour beaucoup, True romance est le scénario de Quentin Tarantino mais c'est faux ! c'est Roger Avary qui a pondu le roman, alors colocataire avec Tarantino. Ce dernier reprendra le scénario pour l'adapté au cinéma. Mais les scènes qui sont cultes appartiennent à Quentin Tarantino. Par exemple, spoiler: celle ou le bras droit d'un parrain, Christopher Walken interroge Dennis hopper, le père du héro (c'est sa signature) ou encore la scène entre rosanna arquette et James gandolfini ... Bref une belle collaboration de colocataires Tony Scott réalise la un de ses meilleurs films peut être même le meilleur
nicothrash60
nicothrash60

Suivre son activité 76 abonnés Lire ses 1 736 critiques

3,0
Si l'on ne savait pas que le scénario était sorti de l'esprit tordu du grand Tarantino, il ne serait pas bien compliqué de le deviner ! La galerie de personnages, le casting flamboyant, les dialogues, l'hyper violence, tout ou presque nous le rappelle sans cesse. Oui mais voilà, aux commandes ici ce n'est QT mais Tony Scott, et quand bien même il nous a déjà prouvé sa valeur à maintes reprises, on voit immédiatement la différence avec les "Reservoir Dogs" et "Pulp Fiction" qui suivront juste derrière ... Car si en effet, le délire est bien poussé et le décalage dans les persos et le scénario est bien présent, c'est bien la direction d'acteur et la mise en scène qui font la différence et là il manque quand même un petit quelque chose pour nous emballer complétement, en outre la verve de Tarantino à l'écriture n'était pas tout à fait la même qu'aujourd'hui. Alors même si le moment est plaisant et le délire assumé, tout est loin d'être parfait, en témoigne la bande originale, pas si percutante que cela et la prestation de Christian Slater, à mon sens pas au niveau des autres et notamment des nombreux et savoureux seconds rôles. On retrouvera d'ailleurs nombre de comédiens de ce casting dans l'oeuvre de Tarantino, en revanche Christian Slater ... En somme, l'ensemble est sympathique et un rien déjanté mais semble tout de même largement sur-côté par rapport aux nombreuses tueries dont Tarantino nous abreuvera par la suite. Mais ok, ça reste culte quand même.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top