Mon AlloCiné
    La Trilogie Marseillaise de Marcel Pagnol : Fanny
    note moyenne
    4,0
    467 notes dont 40 critiques
    43% (17 critiques)
    48% (19 critiques)
    8% (3 critiques)
    0% (0 critique)
    3% (1 critique)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur La Trilogie Marseillaise de Marcel Pagnol : Fanny ?

    40 critiques spectateurs

    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1516 abonnés Lire ses 8 672 critiques

    4,0
    Publiée le 19 juin 2013
    Deuxième volet de la trilogie marseillaise de Marcel Pagnol, où Marc Allègret remplace Alexander Korda à la rèalisation! Amoureuse de Marius, Fanny a eu quelques mois plus tôt un enfant de lui mais Marius, dont l'ignorance de l'heureux èvènement, est parti sur un bateau faire le tour du monde! Mais de retour sur la terre ferme marseillaise, il va repartir à l'assaut du coeur de sa belle! Mais on n'a mariè Fanny à Panisse, un commerçant prospère, trente ans plus âgè qu'elle! Cette comèdie psychologique morale et sociale offre un coup de projecteur sur le thème des films à hèros vivent - au combien tragiques - dans ces annèes où la femme se retrouvaient vite totalement dèmunie en cas d'enfant à èlever seule! Alors que va peser Marius face à Panisse qui a offert à Fanny un avenir confortable mais aussi et surtout une honorabilitè sociale retrouvèe ? Ici, la cellule familiale est sacrèe, l'autoritè des parents très forte et le divorce extrêmement mal considèrè! L'enfant doit surtout pas être un bâtard! Comme toujours chez Pagnol, la magie opère avec des moments drôles (Raimu en tête, avec une partie de boules "Oh què cocu" qui se termine au millimètre sur les rails d'un tramway) et des comèdiens chaleureux et èmouvants, notamment Orane Demazis, enceinte de Marius, dont les errances à travers Marseille sont superbes! Accueil triomphal du public lors de sa sortie en salles en 1932, ces entrèes dèpassèrent même celles de "Marius", qui un an plus tôt, allait contribuer à la cèlèbritè du duo Pagnol-Raimu! Et Pagnol conclut majestueusement sa trilogie en rèalisant lui-même "Cèsar" en 1936...
    Stanley-le-begue
    Stanley-le-begue

    Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 293 critiques

    5,0
    Publiée le 22 mars 2010
    La deuxième partie de la trilogie marseillaise est un monument de tragédie, teintée des truculences de la bande à Pagnol. Plus qu'un excellent film, Fanny est aussi une plongée dans une mentalité disparue aujourd'hui mais qu'on n'a pas de peine à comprendre. C'est encore une fois une histoire universelle, qui résonnera toujours aussi juste et fort dans 100 ans. Encore une fois, la crème des acteurs à accent de l'époque est réunie, encore une fois, Raimu excelle, et avec lui Charpin, Demazis, Fresney. La scène finale qui les met en présence est exemplaire de ce que les acteurs peuvent accomplir. Peu d'artifices de mise en scène, tout est très simple, mais comment résister à tant d'amour, de passion, de dureté, de finesse? Le final chamboule, laisse sans dessus dessous. Presque 80 ans après, beaucoup de réalisateurs cherchent encore à recréer l'alchimie qui s'était créée ce jour là. Encore un classique, magnifique et bouleversant.
    landofshit0
    landofshit0

    Suivre son activité 149 abonnés Lire ses 1 353 critiques

    5,0
    Publiée le 17 mars 2014
    Pas de baisse de régime pour ce second volet,les personnages sont toujours aussi intéressants,drôles et émouvants que dans le précédant film. Des dialogues ciselés,une interprétation magistral et l’âme humaine dans sa complexité mise à plat,tout est une nouvelle fois présent dans ce film indémodable.
    ermite71
    ermite71

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 404 critiques

    4,5
    Publiée le 2 février 2013
    Un second volet qui se suit, non, que dis-je, se dévore avec autant de plaisir que "Marius". Après le temps de la passion et de la faute, vient le temps des choix et de ses conséquences. Charpin excelle dans son rôle dans ce film, avec le toujours "fuoriclasse" Raimu. On se régale, et puis c'est tout.
    Mr.Cine
    Mr.Cine

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 35 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Fanny,réalisé par Marc Allégret d'après l'oeuvre de Marcel Pagnol est un bijou du septième art.Raimu (César)et Fernand Charpin (Panisse) signent une composition MAGISTRALE, du jamais vu dans le cinéma français!La plupart des scènes avec César et Panisse sont un pur régal tant elles sont tristes et drôles à la fois.Le scénario est tragique, il tourne même au mélodrame.Ce film nous rappelle une triste réalité: le cinéma d'aujourd'hui ne vaut pas le cinéma d'hier!Ce long métrage permet aussi de voir que Raimu est l'un des plus grands acteurs français si ce n'est le plus grand tant il est imprégné dans son rôle!
    Fredoki
    Fredoki

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 153 critiques

    4,0
    Publiée le 29 septembre 2008
    Moins drôle, moins de scènes cultes et plus dramatique que Marius, ce deuxième film de la trilogie Marseillaise se concentre d'avantage sur les personnages de Panisse, César et Fanny tout en conservant les excellents dialogue du premier. Les acteurs sont très attachants. Un classique du genre.
     Kurosawa
    Kurosawa

    Suivre son activité 222 abonnés Lire ses 356 critiques

    3,5
    Publiée le 15 février 2015
    Nettement plus réussi que "Marius", le deuxième film de la trilogie marseillaise gagne en dramaturgie et possède aussi un montage plus concis. Moins de digressions inutiles et un resserrement sur l'action principale, c'est ce qui fait l'intérêt de "Fanny". Le film est à la fois drôle et terrible, double effet qui peut se retrouver dans un même plan, grâce entre autres à la mise en scène (supérieure au premier film) et à une écriture subtile et efficace. Quelques lourdeurs, notamment dans une interprétation parfois forcée, mais un beau film qui finit fort et donne envie de voir la fin de ce drame familial avec "César", réalisé par Marcel Pagnol en personne.
    lepayou
    lepayou

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 21 septembre 2012
    Chef d'œuvre absolu du 7e art La mise en scène encore très théâtrale contrastant avec les nouvelles idées du cinéma de l'époque qui laisse place à des interprétations qui ne pourront jamais être égalées.
    Stephenballade
    Stephenballade

    Suivre son activité 178 abonnés Lire ses 108 critiques

    4,0
    Publiée le 3 mai 2016
    "Fanny", le deuxième volet de la trilogie de Pagnol, reprend exactement là où "Marius" nous avait laissés, revenant même quelques secondes en arrière pour nous remettre en selle rapidement. Et en effet : "Marius" était si excellent que nous nous replongeons effectivement dans le bain très vite. Cette fois, Marcel Pagnol a laissé son fauteuil de réalisateur à Marc Allégret, un peu plus expérimenté. Eh bien c’est un peu dommage car les trois premiers quarts d’heure sont un peu plats, moins rythmés et un peu moins drôles que ce que nous avions eu jusqu’à présent. On retrouve cependant toute la magie pagnolesque au bout des 45 premières minutes, pour ne plus la quitter jusqu’à la fin. A partir de ce moment-là, les répliques toutes plus cultes les unes que les autres fusent de nouveau, dont le point culminant est atteint lors des joutes verbales entre César et Panisse, un face à face particulièrement drôle et jouissif (soyez attentifs à la définition du mot "gabegie"). Les situations cocasses sont également de retour, avec cette partie de pétanque à proximité (trop) immédiate d’une ligne de tramway. Cette fois, comme le titre l’indique, le scénario se penche davantage sur le cas de Fanny, même si Raimu continue son show dès l’entame du film. La condition féminine est mise en avant à travers le témoignage (dénonciateur ?) d’une époque aux mœurs bien strictes. Ceci a pour conséquence d’apporter ici un ton un tantinet plus dramatique que dans "Marius", mais la mise en scène théâtralisée porteuse de la poésie de Pagnol, aux dialogues remplis d’expressions typiquement marseillaises ("elle est maigre comme une bicyclette"), rend le tout toujours aussi plaisant. Panisse (Fernand Charpin) est mis sur le devant de la scène, grâce à l’absence de Marius (Pierre Fresnay), et nous offre quelques bons moments, y compris avec sa démarche pompeuse limite talonesque, ce qui me fait supposer que Greg se serait inspiré de ce personnage pour créer son héros de bande dessinée, Achille Talon. On retrouve avec grand plaisir tous ces personnages auxquels nous nous sommes durablement attachés, évoluant toujours dans les mêmes boutiques surmontées des mêmes enseignes, dont les murs se font l’écho du chant de l’accent phocéen. Rien n’a changé malgré l’apport de quelques décors supplémentaires, et c’est avec une grande satisfaction que nous retrouvons dans ce petit coin de port où il fait bon vivre tous ces personnages incontournables et leurs interprètes sans qui la trilogie ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui.
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 783 abonnés Lire ses 4 998 critiques

    4,0
    Publiée le 28 janvier 2007
    Dans la grande tradition du cinéma de Pagnol, Fanny s'impose. Alors c'est sur, si vous adorez l'originalité et les scénarios barrées, vous risquez d'être décus. Sinon, si vous aimez le vrai bon cinéma à la francaise, qui vaut beaucoup pour ses acteurs et ses dialogues, ce film est incontestablement pour vous.
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 557 abonnés Lire ses 4 294 critiques

    4,0
    Publiée le 2 mai 2014
    Reprenant exactement là où s'était arrêté "Marius", "Fanny"(1932) se concentre cette fois-ci sur le personnage de la jeune femme délaissée,mais enceinte de César. Le brave Panisse,un homme riche de 30 ans son aîné,lui promet son amour envers elle et son fils. César,le bistrotier est obligé de donner son accord. Plus tard,son fils Marius revient de ses pérégrinations maritimes. L'échiquier dramatico-familial est en place. Les œuvres de Marcel Pagnol ne sont pas seulement folkloriques. Elles sont aussi le témoignage d'une époque dont les mœurs étaient extrêmement strictes. Un enfant devait amour un père pour ne pas être un bâtard. Le divorce était une notion abstraite. Les valeurs familiales laissaient la place à la collectivité,mais aucunement à l'individualité. Ce deuxième volet prend une tournure plus complexe,même si l'humour de ces personnages marseillais se retrouve encore lors d'une partie de pétante endiablée. Raimu continue à survoler la distribution. Il ajoute la carte du tendre à celle du cocasse. L'écriture chantante et spirituelle de Pagnol fait merveille. Et la conclusion se fait attendre ...
    halou
    halou

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 1 178 critiques

    4,0
    Publiée le 13 mars 2010
    Plus dramatique que Marius ce qui donne sa force. Après c'est toujours la même qualité, tant au niveau des acteurs encore parfaits qu'au niveau des dialogues. A déguster.
    atomewarrior
    atomewarrior

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 515 critiques

    3,5
    Publiée le 4 juillet 2013
    D'excellents acteurs, des dialogues qui frôlent des sommets, une véritable histoire, un vrai film tout simplement.
    weihnachtsmann
    weihnachtsmann

    Suivre son activité 77 abonnés Lire ses 202 critiques

    4,5
    Publiée le 11 août 2015
    Superbe et bouleversant. Demazis est vraiment magnifique dans ce rôle. L'histoire est dans la continuité du premier. D'ailleurs on peut facilement critiquer les 3 films d'un coup car ils sont d'une même veine. Excellents films
    emy13
    emy13

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 336 critiques

    4,5
    Publiée le 11 novembre 2012
    Deuxième volet de la trilogie marseillaise qui prend les allures d'une tragédie grecque. Le scénario réserve une fois encore des dialogues d'anthologie et les acteurs jouent justes. Un grand classique à voir.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top