L'Oeil du diable
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • DVD, VOD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   3,3 pour 33 notes dont 11 critiques  | 
  • 0 critique     0%
  • 7 critiques     64%
  • 2 critiques     18%
  • 2 critiques     18%
  • 0 critique     0%
  • 0 critique     0%

11 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
annatar003

42 abonnés | Lire ses 864 critiques |

   4 - Très bien

Tout réalisateur s'est un jour essayé à la comédie avec plus ou moins de réussite. On se souvient par exemple du "Docteur Folamour" de Stanley Kubrick ou encore de l'interrogatif "Mais qui a tué Harry ?" d'Alfred Hithcock, mais il faut également compter "L'Oeil du diable" d'Ingmar Bergman. Souvent, mais pas toujours à juste titre, qualifié de "léger" au milieu des œuvres plus psychologiques de l'illustre metteur en scène suédois, cette comédie fantastique regorge pourtant d'atouts que ce soit dans l'écriture ou dans la réalisation. L'intrigue à elle-seule justifie le visionnage du long-métrage. On se retrouve effectivement dans une situation des plus insolites où Satan échafaudera un plan diabolique pour dérober la virginité d'une jeune fille pure en passe de se marier. C'est ainsi que l'on découvrira un Don Juan ressuscité accompagné de son fidèle Pablo partant à la recherche du Graal du Malin. Se moquant avec élégance des obligations religieuses de l'époque à travers un savant affrontement du Bien contre le Mal, Bergman parvient à insuffler la curiosité et l'engouement chez son public. Très attractif et accessible à tous, "L'Oeil du diable" jouit de dialogues envoûtants qui trouve leur sommet lors de la rencontre entre Jarl Kulle et la charmante Bibi Andersson. Bénéficiant d'une mise en scène directe aux inspirations théâtrales, le casting trouve l'inspiration sans difficulté et les échanges qui en découlent se montrent souvent intéressants malgré quelques baisses de régimes dans l'Acte 2. On appréciera en effet les prestations de Sture Lagerwall et de Stig Jarrel tout comme les intelligentes présentations de. Mais l'enjeu principal du récit se jouera autour de la relation entretenue par M. Kulle et Mlle Andersson. Tandis que ce premier voit sa prestation s'améliorer au fur et à mesure des scènes, sa partenaire conserve sa fraîcheur et son talent à chacune de ses apparitions. Au final, c'est donc une franche réussite que de voir tant de qualités déferler devant nos yeux surtout dans le cadre d'une comédie. Les clins d’œil historiques ne sont jamais maladroits et l'ingéniosité ainsi que le caractère insolite des rebondissements ne cessent de vous stimuler jusqu'à l'annonce d'une morale facile certes, mais en total respect de l’œuvre en elle-même.

il_Ricordo

79 abonnés | Lire ses 407 critiques |

   2 - Pas terrible

Ingmar Bergman pensait qu'il n'avait aucun talent pour la comédie, et en quelque sorte il le prouve avec L'Œil du diable. Ce n'est ni très drôle, ni très divertissant. Les effets spéciaux sont aussi risibles que ceux d'un film de Jean Cocteau, et les personnages caricaturaux du côté des méchants, et plutôt fades chez les gentils. L'intrigue doit beaucoup à Don Juan, que Bergman mit en scène cinq ans plus tard. Certes, les acteurs ne sont pas mauvais, et de Gunnar Björnstrand à Bibi Andersson on retrouve les acteurs habituels de Bergman, mais ce n'est pas pour autant que l'on regarde un chef-d'oeuvre. Bergman qui cherche à ne pas se prendre au sérieux est malheureusement parfois aussi risible qu'un réalisateur médiocre qui cherche à se prendre au sérieux. Alors pourquoi regarder ce film ? Parce que c'est un Bergman ? C'est un peu court me direz-vous. Eh bien alors parce qu'il possède le charme de tous les films de Bergman, la douceur du noir et blanc et du murmure des acteurs, avec un ton plus léger dans les dialogues. Mais si vous n'avez ni le temps ni l'envie de regarder tous les Bergman, choisissez-en un autre.


Arthur de Bussy

29 abonnés | Lire ses 477 critiques |

   4 - Très bien

Du pur Bergman. Il s'est rarement lâché avec autant de légèreté dans ses films, n'hésitant pas ici à nous faire part de son profond mépris pour l'hypocrisie du luthérianisme suédois avec un humour des plus sarcastiques. Et le résultat est franchement désopilant. Il décide de mettre en scène le combat entre Dieu et Satan, avec pour enjeu la chasteté d'une fille de pasteur, Satan décidant de renvoyer sur terre Don Juan afin de remédier à ce qu'il considère comme un affront... On reconnaît bien là l'humour irrévérencieux du cinéaste. Nombre de passages sont irrésistibles de second degré, les acteurs sont ignobles à souhaits (pour ce qui est des serviteurs du Diable) et les textes sont délicieusement impertinents. Rien n'échappe à l'oeil moqueur du réalisateur, et c'est avec un plaisir non dissimulé qu'il enchaîne les scènes (auto)parodiques, les situations vaudevillesques et autres piques à la morale protestante. Bien sûr, et Bergman fut loin d'être le dernier à le reconnaître, l'oeuvre est bancale. Le style n'est pas toujours pertinent, la fin est un ton en-dessous du reste, la réflexion reste légère et assez superficielle. Mais pour autant l'ensemble est loin d'être dénué d'intérêt. En plus de l'hommage adressé à Molière, on retrouve toutes les obsessions de Bergman une fois de plus réunies : la fidélité, le couple, la sexualité, la morale, la religion, la foi, Dieu, la mort. On retrouve ainsi beaucoup du cinéaste dans le personnage de Don Juan, coureur de jupon invétéré mais qui finira par trouver le véritable amour, pour la première fois de sa vie. De même, plusieurs séquences sont visuellement inoubliables, comme la représentation pervertie des Enfers ou la venue du Commandeur. Bref, même s'il n'est pas un des meilleurs films de Bergman, «L'Oeil du Diable» vaut largement le détour, surtout qu'il s'avère très divertissant! [3/4] http://artetpoiesis.blogspot.fr/

Rankx

45 abonnés | Lire ses 3862 critiques |

   4.5 - Excellent

Les pisse-froid parleront d'oeuvre mineure car Bergman démontre encore ici son sens de l'humour. Il s'agit en fait d'une belle réalisation au service d'un sujet original, agrémenté d'excellents dialogues. Quelques baisses de régime sont à noter.

nekourouh

30 abonnés | Lire ses 689 critiques |

   3 - Pas mal

Amusant et bien réalisé, un Bergman sans prétention qui mérite tout de même d'être vu.

benoitparis

33 abonnés | Lire ses 1275 critiques |

   2 - Pas terrible

Un traitement peu inspiré, et même banal sur le fond, du grand mythe de Don Juan. Ennuyeux.

Ancien utilisateur

   4 - Très bien

On sent l'amusement de Bergman à avoir réalisé ce vaudeville luciférien où ce sont les diables qui sont enfermés dans les placards et où Don Juan, en mission pour Satan, se retrouve pris au piège du Tel est pris qui croyait prendre. Une satyre divertissante et fraîche sur la fidélité et le mariage au sein d'une famille dont le père est pasteur.

Plume231

398 abonnés | Lire ses 4102 critiques |

   3 - Pas mal

Pourtant peu réputé pour ses comédies, Ingmar Bergman en réussit très bien une avec ce petit film fantastique. C'est cette même légèreté que l'on voyait par éclair dans "Le Septième Sceau" qui apparaît tout au long du film. Le scénario aurait pu être conventionnel si Bergman ne l'avait pas ponctué de détails aussi insolites que charmants (l'orgelet dans l'oeil de Satan à chaque fois qu'une fille reste chaste avant son mariage, le brave pasteur heureux d'enfermer un diable dans son placard, les femmes qui disparaissent au moment où Don Juan atteint son but,...). La réalisation est belle, le rythme est plutôt bien mené malgré un côté un peu trop bavard et la distribution est à la hauteur, avec une mention particulière pour Stig Järrel en Satan, pour Nils Poppe en brave pasteur et bien sûr pour la délicieuse Bibi Andersson. Léger et très divertissant.

Ancien utilisateur

   4 - Très bien

Du pur Bergman. Il s'est rarement lâché avec autant de légèreté dans ses films, n'hésitant pas ici à nous faire part de son profond mépris pour l'hypocrisie du luthérianisme suédois avec un humour des plus sarcastiques. Et le résultat est franchement désopilant. Il décide de mettre en scène le combat entre Dieu et Satan, avec pour enjeu la chasteté d'une fille de pasteur, Satan décidant de renvoyer sur terre Don Juan afin de remédier à ce qu'il considère comme un affront... On reconnaît bien là l'humour irrévérencieux du cinéaste. Nombre de passages sont irrésistibles de second degré, les acteurs sont ignobles à souhaits (pour ce qui est des serviteurs du Diable) et les textes sont délicieusement impertinents. Rien n'échappe à l'oeil moqueur du réalisateur, et c'est avec un plaisir non dissimulé qu'il enchaîne les scènes (auto)parodiques, les situations vaudevillesques et autres piques à la morale protestante. Bien sûr, et Bergman fut loin d'être le dernier à le reconnaître, l'oeuvre est bancale. Le style n'est pas toujours pertinent, la fin est un ton en-dessous du reste, la réflexion reste légère et assez superficielle. Mais pour autant l'ensemble est loin d'être dénué d'intérêt. En plus de l'hommage adressé à Molière, on retrouve toutes les obsessions de Bergman une fois de plus réunies : la fidélité, le couple, la sexualité, la morale, la religion, la foi, Dieu, la mort. On retrouve ainsi beaucoup du cinéaste dans le personnage de Don Juan, coureur de jupon invétéré mais qui finira par trouver le véritable amour, pour la première fois de sa vie. De même, plusieurs séquences sont visuellement inoubliables, comme la représentation pervertie des Enfers ou la venue du Commandeur. Bref, même s'il n'est pas un des meilleurs films de Bergman, «L'Oeil du Diable» vaut largement le détour, surtout qu'il s'avère très divertissant! [3/4]

stebbins

214 abonnés | Lire ses 1783 critiques |

   4 - Très bien

Une chose frappe d'emblée à la vue des premières images de L'Oeil du Diable : nous sommes bien face à un film d'Ingmar Bergman. Comme dans bon nombre de ses films, on ressent instantanément une influence théâtrale : composé de trois actes, L'Oeil du Diable sidère par la frontalité de sa mise en scène et par son verbe démonstratif. Cela dit, nous sommes d'abord au cinéma, et le réalisateur suédois en a bel et bien conscience. Il se permet une chose que le théâtre est incapable de faire de façon aussi juste : celle de pénétrer l'âme humaine ( en cela, l'utilisation abondante des gros plans reste sa principale marque de fabrique ). L'Oeil du Diable traite sur le mode de l'humour incisif de la difficulté qu'éprouve une jeune femme à conserver sa pureté. Ingmar Bergman ne signe pas là son meilleur film mais l'optimiste réservé qui en découle le range tout de même parmi ses oeuvres réussies. Un très bon moment en perspective ( la présence de Bibi Andersson mérite à elle seule le visionnage ). A voir absolument.

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Playlists
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #16 - 5 courts métrages à déguster
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #15 - 5 courts métrages à déguster
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #14 - 5 courts métrages à déguster
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné