Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Le Corsaire rouge
note moyenne
3,7
148 notes dont 34 critiques
24% (8 critiques)
38% (13 critiques)
26% (9 critiques)
9% (3 critiques)
3% (1 critique)
0% (0 critique)
Votre avis sur Le Corsaire rouge ?

34 critiques spectateurs

Sinefil44
Sinefil44

Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 985 critiques

4,0
Publiée le 01/10/2012
Les bons films sur la flibusterie sont plutôt rares aujourd'hui, et ceux qui sont produits actuellement sont bourrés d'effets spéciaux sur des scénarios à dormir debout (cf. la série des "Pirates des Caraïbes"). Alors, quand on a le plaiisir de voir un film comme "Le corsaire rouge", on prend un grand bol d'air. La réalisation de Robert Siodmak possède des atouts incontestables. Si le scénario peut paraître enfantin, l'histoire est distrayante à souhait. Les aventures du Corsaire rouge sont multiples : trahisons, délivrances, attaques, poursuites, se succèdent à un rythme effréné jusque dans une montgolfière. Certes, les trucages de l'époque font sourire mais en 1952, ce n'était déjà pas si mal. Ensuite, la chorégraphie nous offre un spectacle tout en légèreté avec nos anciens acrobates de cirques et compères qui ont tourné 9 films ensemble. Burt Lancaster et Nick Cravat sont à la fois virevoltants, étincelants, cocasses et leurs voltiges lors de la poursuite des soldats, sont incroyables. Le tournage des extérieurs nous permet d'admirer les magnifiques décors naturels des côtes siciliennes. Une partie des scènes maritimes a été réalisée en Méditerranée. Le film a coûté cher à l'époque car il a fallu construire deux répliques de navires pour les scènes navales. Nick Cravat est muet dans le film car les producteurs ont jugé que sa voix était horrible. Ce film fut pour Lancaster, le point de lancement de sa grande carrière.
AMCHI
AMCHI

Suivre son activité 192 abonnés Lire ses 5 584 critiques

2,5
Publiée le 07/11/2004
Certes le film est divertissant et Burt Lancaster est un grand acteur, il n'empêche que Le Corsaire Rouge a tout de même mal vieilli ; c'est le problème parfois des vieux films.
Ludovic S
Ludovic S

Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 503 critiques

3,5
Publiée le 24/04/2014
Ce film est dans l'esprit très cartoon et est emmené avec brio par un Burt Lancaster flamboyant qui n'arrête pas de cabotiner avec son compère muet. On se laisse facilement emporter dans ce flot d'aventures irréalistes à la limite du loufoque comme un enfant.
tomPSGcinema
tomPSGcinema

Suivre son activité 123 abonnés Lire ses 3 022 critiques

3,5
Publiée le 31/12/2010
Affrontements maritimes et rivalités de coeur aux Antilles, entre un représentant du roi d'Espage et un corsaire intrépide... Je m'attendais pas forcement à grand chose avant de visionner ce film d'aventure de Robert Siodmak, mais au final j'ai vraiment passer un moment fort sympathique. Si ce long métrage est aussi plaisant à suivre, c'est grâce évidemment à la bonne tenue de son casting et notamment en ce qui concerne la performance de Burt Lancaster qui est vraiment génial et qui apporte sa fougue, son talent et sa joie de vivre à son personnage de pirate. Mais, en plus, l'histoire - qui n'est pas loin d'être une parodie - n'est jamais ennuyeuse, car il faut dire que la mise en scène très énergique propose très peu de temps mort et le tout est emmener par une photographie en couleur des plus réussi, ce qui fait que cette oeuvre à plutôt bien vieilli dans son ensemble. A noter que ce film possède un atout de charme non négligeable avec la présence de l'élegante Eva Bartok et aussi de la sympathique présence de Christopher Lee dans un petit rôle. Voilà une oeuvre qui mériterait donc d'être bien plus reconnue.
mahtan-ancalimon
mahtan-ancalimon

Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 651 critiques

1,0
Publiée le 11/06/2010
J'ai pas accroché dès le début du film, donc ....
Plume231
Plume231

Suivre son activité 541 abonnés Lire ses 4 610 critiques

3,0
Publiée le 24/05/2013
Ce qui étonne beaucoup avec ce film de pirates, c'est qu'il ne se prend jamais au sérieux allant même jusqu'à flirter des fois avec la parodie ; c'est très rare voir même c'est peut-être un cas unique pour le genre à l'époque. Autrement le grand intérêt de ce film d'aventures qui s'en branle de la vraisemblance et qui se laisse regarder sans ennui car sans le moindre temps mort c'est Burt Lancaster, torse bronzé et bien musclé, pas un gramme de graisse, le sourire colgate toujours en place, énergique comme tout, qui n'a pas besoin de doublure pour les cascades et qu'on voit même déguisé en femme (pas très sexy mais très amusant dans cet accoutrement !!!). Bon ben c'est déjà pas mal tout ça ; allez à l'abordage...
CH1218
CH1218

Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 1 531 critiques

3,5
Publiée le 14/01/2017
C’est léger, sympa, rythmé et ça n’a pas d’autre ambition que de nous divertir. Le muscle saillant, le sourire ravageur, Burt Lancaster court, saute, voltige et se travestit même dans ce fleuron du film de pirates. « Le Corsaire Rouge » le consacra définitivement et fit de lui la grande star que l’on connait.
Wagnar
Wagnar

Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 1 302 critiques

4,0
Publiée le 19/10/2016
Un film de pirates familial, léger, bariolé, souvent enfantin et qui se révèle très distrayant. Un film à voir en famille. Burt Lancaster, le sourire irrésistible, est remarquable en pirate bondissant et charmeur. Cependant, le Corsaire Rouge manque un peu d'action pour un film du genre et le rythme se relâche à certains moments ce qui m'empêche de lui donner la note maximale.
alouet29
alouet29

Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 1 459 critiques

3,5
Publiée le 29/08/2016
Dommage que les films de pirates n'existent presque plus. Aventure, exotisme, courage, patriotisme, mais aussi humour, tout cela est bien traité dans "Le corsaire rouge". Sans aucun doute, Burt Lancaster y apporte une flamme supplémentaire.
Eselce
Eselce

Suivre son activité 55 abonnés Lire ses 4 027 critiques

2,0
Publiée le 26/04/2016
Je n'ai pas apprécié l'humour trop ancien pour faire rire. Les costumes et la décoration sont bien. Il y a quelques scènes agréables et ruses de pirates qui font plaisir à voir mais c'est tourné pour un public trop large et les combats sont trop simplistes (Pas de mort, juste une belle pagaille). On dirait un long épisode de la série "Zorro", version pirate. Bref, il a mal vieilli et ne se voit pas sans ennui.
weihnachtsmann
weihnachtsmann

Suivre son activité 63 abonnés Lire ses 2 858 critiques

2,0
Publiée le 20/12/2015
Un film de corsaire version "Benny Hill". Il suffit de voir la course poursuite du début du film, la musique d'accompagnement genre "Laurel et Hardy", les bruitages quand ils lancent des choses. Ou bien l'évasion avec tous les soldats bêtas. Ça fait vraiment divertissement fâné et surtout grotesque. Le reste n'est que de l'aventure de pacotille. C'est assez mauvais dans l'ensemble. Dommage ce mélange des genres qui nuit au vrai sujet.
nanarophile
nanarophile

Suivre son activité Lire ses 20 critiques

4,0
Publiée le 28/06/2015
Un excellent film d'aventures typiques des années 50, avec beaucoup d'action, de l'amour et de l'humour (un côté décalé avec un professeur tournesol à perruque). Burt Lancaster joue avec brio un rôle particulièrement physique pour un film qui passe vite et réalisé brillamment par Robert Siodmak toujours aussi inspiré
soniadidierkmurgia
soniadidierkmurgia

Suivre son activité 192 abonnés Lire ses 3 129 critiques

4,5
Publiée le 20/12/2014
En 1952 Burt Lancaster est à Hollywood la vedette qui monte. Avec quinze films à son actif depuis son apparition sur les écrans en 1946 dans "Les tueurs" de Robert Siodmak il a fait du chemin. La consécration en tant qu'acteur reconnu viendra juste un peu plus tard avec "Tant qu'il y aura des hommes" de Fred Zimmerman (1953) qui lui ouvrira la porte vers des rôles plus complexes cadrant très bien avec la maturité qui approche. Avant d'entamer le tournage du "Corsaire rouge" sous la houlette de Robert Siodmak, le réalisateur de ses débuts à qui il doit deux de ses plus beaux rôles ("Les tueurs" en 1946 et "Pour toi j'ai tué" en 1949), Lancaster qui a monté sa maison de production avec Harold Hecht se lance dans une série de films d'aventures où il peut mettre à profit alors qu'il en a encore l'âge ses talents d'acrobate acquis dans une école du cirque dans sa prime jeunesse. "La flèche et le flambeau" le premier essai de Norma production ayant été un succès tout à la fois public et critique, Lancaster décide de remettre le couvert dans un film de pirates qui lui permettra de marcher dans les pas sautillants de Douglas Fairbanks et d'Errol Flynn. Waldo Salt qui avait écrit le scénario de "La flèche et le flambeau" est de nouveau convoqué mais ayant été convaincu de sympathie communiste en 1951 il est aussitôt rejeté par Jack Warner qui exige que le scénario soit repris à zéro. Lancaster, Siodmak er Roland Kibbee s'unissent pour concocter cette joyeuse "comédie de pirates" qui tout en respectant les canons du genre n'a volontairement pas la majesté des épopées de Michael Curtiz ("Le capitaine Blood", 'L'aigle des mers") pour éviter toute comparaison hasardeuse avec ces films plus ambitieux à tous les niveaux. Le film emprunte beaucoup aux dessins animés et au slapstick ce qui lui donne un rythme rarement atteint jusqu'alors par un film d'aventures. Cette profusion de cascades et de traits d'humour est la bienvenue pour masquer le manque de colonne vertébrale du scénario même si certaines poursuites dans les ruelles du petit port finissent par être un peu répétitives. Burt Lancaster rayonnant et charismatique à souhait inonde bien sûr l'écran de son sourire éclatant n'étant pas entouré d'un casting à sa hauteur notamment dans le rôle du méchant où personne ne s'impose vraiment comme autrefois Basil Rathbone ou Donald Crisp chez Michael Curtiz. Nick Cravat copain d'enfance de Lancaster est le fidèle compagnon du Corsaire rouge réduit à un rôle muet (Ojo) en raison de son accent new yorkais hors de propos. Son Ojo de circonstance assure la jonction entre le lunaire Harpo Marx et Bernardo le célèbre valet muet de Zorro dans la série de Walt Disney (1957). Le tournage se déroule en Espagne et en Italie sur l'ile D'Ischia dans la baie de Naples. Un chef d'œuvre ? Sûrement pas, mais un joli feu d'artifice qui montre que la saga du "Pirate des Caraïbes" avait de solides ancêtres.
Julien D
Julien D

Suivre son activité 342 abonnés Lire ses 3 455 critiques

4,0
Publiée le 20/12/2014
Devenu une référence dans le sous-genre, disparu depuis, du film de pirates, Le corsaire rouge doit tout son succès à son ton léger qui permit de le dissocier des grandes épopées d’aventures tels qu’elles étaient massivement produites en son temps. Le recours à la technicolor a su rendre le film intemporel mais c’est bien dans son écriture et sa mise en scène que ce film se trouve une identité propre. Le schéma classique du scénario, basé sur la rédemption d’un corsaire après qu’il soit tombé amoureux, et l’humour enfantin avec lequel est narrée cette petite histoire sont signés par Roland Kibbee, un scénariste qui a fait ses premières œuvres auprès des Marx Brothers, mais sont bien plus surprenants de la part de Robert Siodmak, qui avait jusque-là réalisé des films très sombres, qui réussit à ne donner aucun temps mort à la narration. La prestation du toujours charismatique Burt Lancaster et les cascades effectués sont également deux éléments décisifs qui ont fait du Corsaire un grand film tel qu’on aime à le redécouvrir aujourd’hui.
ferdinand75
ferdinand75

Suivre son activité 65 abonnés Lire ses 2 686 critiques

4,0
Publiée le 15/12/2014
Une superbe réussite du grand film d'aventures Hollywoodien . Tout y est , de la Panavision Muilticolore qui restituait les couleurs de manière féerique, à l'aventure non stop, . Des plans de paysages et de côtes escarpées , et de pleine mer superbe. de l'action , des cascades, des acteurs qui se donnent à fond. Un bon petit scénario bien calé , avec beaucoup d'humour. Il y a aussi un côté voyage merveilleux style Jules Verne,avec un professeur qui fait des trouvailles , la Montgolfière, les canons, la Nitroglycérine , un trouve- tout de génie. Et puis un côté politique où les pirates veulent affranchir les esclaves et faire tomber un tyran. C'est un film complet, plein de rebondissement . Burt Lancaster est formidable et tous les acteurs avec. Un très grand film d'aventures.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top