Histoire d'une trahison
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • DVD, VOD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   3,8 pour 54 notes dont 11 critiques  | 
  • 2 critiques     20%
  • 3 critiques     30%
  • 3 critiques     30%
  • 1 critique     10%
  • 1 critique     10%
  • 0 critique     0%

11 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
Piarvi Recherreen

2 abonnés | Lire ses 127 critiques |

   1 - Très mauvais

En raison de son conservatisme formel, "Another Country" ne parvient à convaincre ni dans sa description d'une société britannique des années 1930 rigide et hypocrite, ni dans ses motifs psychanalytiques sous-jacents (l'homosexualité et le reniement de la nation justifiés par l'absence du père ?)

QuelquesFilms.com

27 abonnés | Lire ses 983 critiques |

   3 - Pas mal

L'auteur du scénario, Julian Mitchell, a adapté sa propre pièce de théâtre. La trame s'inspire d'une histoire vraie, celle d'espions britanniques (Guy Burgess, Anthony Blunt, Donald MacLean...) passés à l'Est au début des années 1950. Dans le film, le personnage principal s'appelle Guy Bennett, un nom qui ressemble à celui de l'un des protagonistes de cette histoire. Si ce personnage est bien un espion, le film n'en est pas pour autant un film d'espionnage. Le réalisateur ne prend d'ailleurs pas la peine d'expliquer les circonstances dans lesquelles Bennett a retourné sa veste, ce qui est un peu frustrant. Another Country est avant tout un tableau social de l'Angleterre des années 1930 : description d'un monde rigide, intolérant, hypocrite et sournois, qui bride les libertés individuelles et pousse certains à se révolter contre leur pays, via l'engagement politique (avec les communistes) ou la trahison patriotique. Le propos est un poil démonstratif et le style manque probablement de corps et d'audace pour vraiment marquer les esprits, mais l'ensemble est plutôt élégant et bien aiguisé. À noter aussi la belle prestation de Rupert Everett.

http://www.quelquesfilms.com/filmotech_detail.p...


C-17

44 abonnés | Lire ses 393 critiques |

   3.5 - Bien

Rappelant quelque peu l'univers du film Le Cercle des poètes disparus, Histoire d'une trahison mêle à la fois vie dans un pensionnat masculin, rébellion et homosexualité. Mais il s'agit d'avantage d'un film sur le refus de la différence et la volonté d'élitisme à tout prix d'un peuple... Un film qui montre comment un jeune homme s'est vu renvoyé de son établissement pour avoir été un homosexuel assumé, revendiquant ses convictions. Cet homme qui trahira son pays par la suite... Sujet très fort, servi par un Colin Firth déjà excellent si jeune et surtout, un Rupert Everett qui tient là un très grand rôle alors que sa carrière était encore au plus haut.

Jeunmec34

0 abonné | Lire ses 10 critiques |

   4 - Très bien

Contrairement à la plupart des commentaires, je trouve que ce film montre aussi le CHARME de ces collèges britanniques d'élite du début du XXème siècle : décors et musique superbes, cadre de vie grandiose, personnages liés par mille intrigues, dialogues pertients... Et aussi d'ailleurs une relative tolérance pour l'homosexualité (largement pratiquée et explicitée, sans que cela choque les condisciples) à condition qu'elle reste secrète pour ne pas donner de l'école une image de lupanar. Hypocrisie ? Civilisation. Une mention spéciale pour les personnages de James Harcourt et Fawler, interprétés par deux acteurs captivants (la voix française de Fawler est ridicule par rapport à sa voix originale).

Plume231

394 abonnés | Lire ses 4036 critiques |

   3 - Pas mal

Le cinéaste Marek Kanievska a réalisé avec «Another Country» une condamnation efficace de l'hypocrisie et du mépris qui règnent dans le milieu estudiantin anglais. Les images sont très soigneusement composés même si elles ont tendance à donner un esthétisme un peu trop froid à l'ensemble coupant ainsi toute émotion venant d'un sujet qui ne demandait qu'à en procurer. L'interprétation, en particulier Rupert Everett dans le rôle principal, est quand à elle impeccable. Malgré sa trop grande froideur, ce film est incontestablement mené avec soin et intelligence.

ffred

143 abonnés | Lire ses 2089 critiques |

   4 - Très bien

Très beau film ou les difficultés de vivre son homosexualité dans les collèges anglais du début du XXè siecle. Ruppert Everett magnifique et de jeunes acteurs au tout début de leur carrière (Colin Firth, Cary Elwes). Vu à sa sortie en 1985, un film qui n'a pas pris une ride. Magnifique

BlindTheseus

65 abonnés | Lire ses 2569 critiques |

   2.5 - Moyen

Drame psychologique à l'angle de vue bien souvent changeant -notamment sur le monde des gays, mais il ne s'agit pas que de cela et l'ensemble présente tant de ces personnages finalement guère aimables sinon simplement civils justifiant d'autre part cette prise de position et enfin comment ne pas aimer la menace de Bennett " Si un seul des coups de la badine me touche... "; valable.

lil_t0ny

1 abonné | Lire ses 105 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Peut-on rêver meilleur pamphlet, meilleure dénonciation d'un système aussi dur et aussi intolérant que celui des élites anglais de l'Entre-deux guerres ? Décors dépeignant la haute société, musique triste et mélancolique, plans longs et travaillés, photographie remarquable, le film ne manque pas de nous plonger totalement dans le milieu qu'il décrit. Le spectateur se retrouve directement dans le vif du sujet, avec dès les premières minutes une scène d'homosexualité très vite suivie du suicide d'un des jeunes. Désormais, tout le film tourne autour de deux autres personnages : un jeune étudiant gay et son meilleur ami, communiste convaincu. La description des personnalités des protoganistes est bonne, ni trop longue ni trop courte, l'évolution de chaque personnage se fait lentement, sans surprendre ni toutefois lasser le spectateur. Les jeunes Rupert Everett et surtout Colin Firth confirment leur présence exceptionnelle, entourés de seconds rôles extrêmement convaincants. C'est donc avec plaisir qu'on retrouve Cary Elwes dans la peau d'un jeune étudiant anglais perdu et naïf, et surtout Robert Addie, bluffant de crédibilité dans son rôle de chef de section, brutal et impitoyable. On regrette la fin, qui arrive un peu vite, sans laisser trop au spectateur le soin de s'imaginer les réelles circonstances de la trahison. Néanmoins un grand film, trop méconnu en France.

MyPleasure

0 abonné | Lire ses 49 critiques |

   4 - Très bien

C'est un film touchant qui dénonce l'intolerance et l'absurdité d'une société que Guy Bennett finira par trahir. Des sujets encore d'actualité, on aurai aimer en savoir plus long sur cette histoire.

ivory

0 abonné | Lire ses 7 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Un très beau film sur la vie d'une université prestigieuse de l'Angleterre post-victoriene...Un film sur la tolérance, filmé avec grace et élégance. A voir ABSOLUMENT

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Playlists
5 vidéos
LA SHORT PAUSE spéciale Batman - 5 courts métrages à déguster
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #10 - 5 courts métrages à déguster
4 vidéos
Les 5 vidéos buzz de la semaine #23
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné