Notez des films
Mon AlloCiné
    Scarface
    note moyenne
    4,3
    39465 notes dont 1274 critiques
    répartition des 1274 critiques par note
    728 critiques
    318 critiques
    83 critiques
    70 critiques
    40 critiques
    35 critiques
    Votre avis sur Scarface ?

    1274 critiques spectateurs

    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 3735 abonnés Lire ses 10 395 critiques

    4,0
    Publiée le 17 octobre 2007
    Opèra sanglant, plein de bruit et de fureur, s'inspirant librement d'un immense classique du film noir rèalisè en 1932 par Howard Hawks et d'un scènario brillant d'Oliver Stone! Avec "Scarface", Brian De Palma donne la pleine mesure de sa virtuositè technique dans ce polar culte et ultra-violent des annèes 80! Al Pacino est à jamais Tony Montana en se mettant à l'unisson de son talent pour composer un personnage excessif et terrifiant de gangster cubain paranoïaque et droguè, tandis que la belle Michelle Pfeiffer èclaire de sa beautè cet univers de haine et de brutalitè aux accents très shakespeariens! Certains moments sont inoubliables et suffisent parfois à changer l'histoire du cinèma comme la scène èprouvante de la tronçonneuse ou la lègendaire fusillade finale dans le manoir de Montana! Un film emblèmatique qui continue encore et toujours à faire un tabac à travers le monde avec DVD et T-Shirt, figurines et citations en tout genre de Tony Montana ("Oyé sapapaya ça vous dirait un ice cream avec mon ami et moi ? ")...
    Marceau G.
    Marceau G.

    Suivre son activité 300 abonnés Lire ses 365 critiques

    5,0
    Publiée le 17 janvier 2014
    "Scarface" est un magnifique fil de gangster ! Un chef d'oeuvre porté par une sublime B.O, une interprétation sensationnelle d'Al Pacino, et une mise en scène quasi-parfaite de Brian DePalma !!! Un film culte pour tout le monde. Que vous soyez cinéphile ou pas, vous connaissez forcément "Scarface" ! De plus, le film porte un message politique : l'histoire de l'arrivée des immigrés Cubains aux États-Unis en 1980, et un message critique, sur le monde du crime, sur le drogue et les ravages qu'elle provoque, et sur le "rêve humain", qui consiste à vouloir être riche, par n'importe quel moyen, même illégal... À force de vouloir tout gagner, Tony Montana finit par tout perdre ! Le film est hyper-intéressant, on ne s'ennuie jamais, le scénario, d'Oliver Stone, est parfaitement écrit et étudié pour ne pas rendre le film (plus de 2 heures 40 quand même !) trop long. Al Pacino est toujours magnifique et extrêmement juste... L'interprétation de Michele Pfeiffer est également très réussie. La musique, superbe, sublime le tout pour en faire un véritable chef d'oeuvre ! La dédicace à la fin du film, destiné à Howard Hawks, rend le film encore plus cinéphile. Un film à voir et à revoir !!!
    NoSerious M
    NoSerious M

    Suivre son activité 122 abonnés Lire ses 157 critiques

    5,0
    Publiée le 22 août 2017
    Ce cultissime drame de Brian de Palma met en scène Tony Montana, le gangster référence des adolescents du monde entier (en dehors de ceux qui vénèrent Kaaris et Jul haha) interprété par Al Pacino, devenu parrain redouté de la mafia de Miami. En adaptant l'histoire, le cinéaste américain réalise un remake actualisé du film de Howard Hawks sorti en 1932. En attendant beaucoup de ce film, même après deux visionnages, je ne suis absolument pas déçu. De Palma combine parfaitement l'humour noir, le film de gangsters, le drame psychologique, la descente aux enfers,... Accompagné d'une belle brochette de bonnes musiques des années 80 (notamment le célèbre "Push it to the limit" qui signifie "Pousse les limites", ce que fait notre ami Tony jusqu'à la fin), Scarface n'a pourtant pas eu le succès critique qu'il méritait à sa sortie ; en effet beaucoup lui ont reproché son excès de langage grossier et de violence (surtout à cause de spoiler: la fameuse scène de la tronçonneuse au début du film ), ce qu'il ne l'a tout de même pas empêcher d'être régulièrement classé dans les top 100 des meilleurs films de tous les temps, et d'avoir son statut de chef d'œuvre dans le monde entier.
    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 1635 abonnés Lire ses 3 096 critiques

    4,0
    Publiée le 3 septembre 2017
    Film culte pour les weshs qui vénèrent Tony Montana comme une icône, il n’en reste pas moins que « Scarface » est aussi et avant tout un film remarquablement mené dans le domaine des films de gangsters « bigger than life ». La logique de l’épopée fonctionne carrément, la retranscription de l’intrigue originale dans la mafia cubaine de Miami est totalement à propos. Même si je ne suis pas non plus transcendé par ce film, je reconnais qu’il me porte et qu’il laisse sa marque. Rien que pour cela, il mérite le détour…
    7eme critique
    7eme critique

    Suivre son activité 198 abonnés Lire ses 2 778 critiques

    5,0
    Publiée le 2 novembre 2013
    Ce film n'est même plus culte, c'est une religion pour beaucoup. 30 ans après il fait toujours autant parler de lui. Intergénérationnel, ce film n'est pas seulement de la violence facile à l'état brut, et à des années lumières de ça. Tant de sujets portés à l'écran dans un unique film, à commencer par le rêve américain bien entendu, mais en passant aussi par l'accès au pouvoir et ses risques pendant, et après son ascension. Bourré de scènes cultes, Al Pacino décroche un rôle mythique qu'il exploite à la perfection sous la plume d'Oliver Stone et la réalisation de Brian De Palma, autant dire un trio de choc. Cette dream team nous livre un travail simplement parfait sur tous les niveaux, les sentiments (si l'on peut parler de ça dans ce film sans pitié) sont parfaitement retranscrits, honneur, jalousie, nervosité, tension, peur...cet accès au pouvoir est complet, et ne laisse rien de coté. L'évolution d'un homme avide de pouvoir, d'argent, de respect et de femme, bref, prêt à tout pour réaliser son "american dream". "Scarface" est un pilier du cinéma. Coup de cœur pour Al Pacino qui crève l'écran comme jamais et qui laissera derrière ce rôle un paquet de répliques cultes.
    MaCultureGeek
    MaCultureGeek

    Suivre son activité 820 abonnés Lire ses 1 168 critiques

    4,5
    Publiée le 5 août 2013
    Voila un vrai film culte doté d'un casting prestigieux, d'un scénario original, d'une tension omniprésente, d'une violence poussée, d'une bande son de qualité, d'une mise en scène habile, fine et efficace. Brian de Palma signe surement ici son plus grand film, qui fit découvrir d'une certaine façon l'immense talent d'Al Pacino avec le Parrain. Réaliste et armé d'une fin en béton armé.
    Ti Nou
    Ti Nou

    Suivre son activité 136 abonnés Lire ses 2 482 critiques

    3,0
    Publiée le 30 avril 2015
    Rarement un personnage principal aura été aussi insupportable. Il est bien difficile de ressentir la moindre empathie pour ce mafieux narcissique et égocentrique, aspect que n'arrange pas le surjeu d'Al Pacino. Dommage, car Brian De Palma signe une magnifique mise en scène.
    EricDebarnot
    EricDebarnot

    Suivre son activité 136 abonnés Lire ses 1 262 critiques

    3,5
    Publiée le 5 août 2013
    Le "Scarface" de De Palma, largement rejeté par la critique à sa sortie pour ses délires outranciers, est donc devenu avec le temps un film mythique, pour le moins paradoxal : alors que le scénario d'Oliver Stone est impitoyable dans sa description des mécanismes d'auto-destruction qui amèneront la déchéance de Tony Montana (on remarquera que c'est ce qui reste d'humain en lui qui le tuera...), le gangsta rap aura préféré se souvenir de l'ascension fulgurante ("The World Is Yours"), symbolisée par ce luxe clinquant et cet arrivisme grossier qui semble tant fasciner la jeunesse démunie. Les fans de De Palma - dont je suis - trouveront intéressant de réaliser combien ce film est typique de la manière de notre "super-auteur" : tendance à un opératisme vulgaire qui gonfle les sentiments les plus basiques (la jalousie, la vengeance), citations hitchockiennes (la scène de l'attentat avorté est un hommage touchant au Maître...), obsession quant au pouvoir de l'image associée au contrôle (les écrans de vidéo-surveillance, la caméra espion dans l'horloge), etc. C'est néanmoins au premier degré que "Scarface" fonctionne le mieux, malgré - ou à cause de - les années : scènes de violence (et d'ingestion de drogues) inoubliables parce que fantasmagoriques et outrancières, impressionnante interprétation d'un Pacino en permanence sur la corde raide entre grotesque et intensité surhumaine (une leçon sur la manière d'en faire toujours trop sans jamais perdre de vue l'humanité de son personnage), apparition sublime de Michelle Pfeiffer... les raisons d'aimer "Scarface" ne manquent toujours pas.
    Dex et le cinéma
    Dex et le cinéma

    Suivre son activité 565 abonnés Lire ses 184 critiques

    3,0
    Publiée le 25 avril 2014
    Scarface fait parti de ces œuvres dont je peux (avec beaucoup d'efforts) comprendre le statut culte, mais pas la renommée... Écrivant cette critique à chaud (seulement quelque minutes après le visionnage), je suis surpris de constater que, malgré son statut de chef d'œuvre (mot à prendre avec des pincettes...) Scarface est un film plutôt inégal en fin de comte. Brian de Palma à indéniablement accouché d'un film maîtrisé, prenant à "certains moments", dont le style de réalisation très 70s donne au film un côté kitch de plus original et intéressant. Je ne suis pas un grand défenseur de ce réalisateur, mais je ne peux qu'admirer l'application avec laquelle il a mis en images le scénario d'Oliver Stone. En particulier lors de la séquence finale épique et grandiose, et qui constitue un climax des plus réussi. La construction de l'histoire (très similaire aux codes du film de mafia "Scorsesien"), sera malheureusement le 1er défaut du film à souligner. Scarface est un film construit d'une manière très étrange, en particulier d'un point de vue rythmique. Hormis quelques fulgurances (la séquence de fin, la mort de "BIIIP"...), le film se révèle très long dans son déroulement, laissant tout de même le spectateur se plonger dans près de 40min d'acte 1 (autrement dit, 40min avant l'entrée du personnage dans la mafia). Les ellipses sont très mal utilisées, ne nous laissant rien entrevoir de l'ascension du personnage, se concentrant uniquement sur le commencement et la fin de son aventure, laissant totalement de côté la construction de l'empire de Montana (le sujet principal d'un film sur le trafic de drogue...mais bon). Préférant laissé traîner son scénario en début de film (je vous jure que j'ai faillis arrêter...), Oliver Stone montre qu'il ne sait pas amener les différentes séquences avec intelligence. Dans l'ensemble, celles-ci sont plutôt réussites, mais le fil invisible qui les relient se révèlent plus que casse gueule, en particulier lorsqu'il s'agit d'amener la fin, pourtant si jouissive... De plus, les différentes analyses du film sur le rêve américain, et la mégalomanie humaine sont elles aussi, mal amenées, bien que non dénuée de pertinence. Et je conclurai en vous disant qu'Al Pacino qui fait des grimaces pendant 3h en disant fuck dans toute ses phrases. Bon... Scarface est un film, plutôt bon. Mais c'est également un film long et plutôt mal construit, qui sauve heureusement ses défauts par sa fin, si grandiose. Culte ? On va dire que oui, même si je reste extrêmement dubitatif. Chef d'œuvre ? Non, clairement pas.
    Benjamin A
    Benjamin A

    Suivre son activité 401 abonnés Lire ses 1 901 critiques

    3,5
    Publiée le 7 août 2015
    Scarface : Surnom qu'on donna à Al Capone après qu'on lui taillada la joue à l'âge de 18 ans, lors d'une rixe dans une boîte de nuit. Difficile de s'attaquer à un remake de l'immense oeuvre d'Hawks et De Palma a l'intelligence d'avoir considérablement changé la forme et le scénario (signé Oliver Stone). Tony Camonte devient Tony Montana La vente d'alcool lors de la prohibition par la mafia italienne devient le trafic de coke par les cubains. Les années 1930 et la censure deviennent les années 1980 et les excès en tout genre. Mais surtout, Tony Montana est un beauf. Montana c'est le genre de gars minable qui représente à lui seul les défauts de la nature humaine. Ego surdimensionné, violent, individualiste, camé, agissant avant de réfléchir, vulgaire et ayant ce petit côté bling-bling faisant toute la différence. Et c'est ce gars-là qui devient adulé par tant de monde, ce qui permet à l'oeuvre de De Palma de rester ancré dans les mémoires collectives et de survivre à travers le temps. Bon, autant le dire tout de suite je suis plutôt déçu par cette nouvelle vision, pas qu'il soit mauvais mais j'en gardais une telle estime, que de toute façon je craignais forcément une relecture. Mais là, le kitsch, la musique, l'excès... à un moment trop c'est trop et même si c'est le but, ça devient vite lassant. Pourtant j'adore le concept de base, on ressent la patte d'Oliver Stone avec la vision politique et l'immigration de Cuba, l'opposition entre le régime de Castro considéré comme "communiste" que Montana égratigne à chaque occasion (évoquant l'appauvrissement, la privation de toute liberté etc) et celui américain, soit deux excès. D'ailleurs pour Montana, le seul moyen de s'en sortir sera dans le crime et via l'ultra-capitalisme yankee, ce qui va lui monter à la tête (déjà qu'elle n'était pas nette à la base) pour qu'il finisse renfermé sur lui-même, parano et plus capable d'avoir des amis ou quelconques relations normales. De Palma lui s'intéresse beaucoup à l'ego, la démesure et les jeux de pouvoirs. Il met en scène un Montana à la candeur aussi grande que sa folie et en fait le modèle du gangster moderne, tout droit sorti du ghetto et dont les codes d'honneurs établis par Brando dans le Parrain semblent bien loin et dépassés. Pour lui, tout n'est que conquête, il n'y a pas d'amour, pas d'amitié, pas de plaisir, juste des conquêtes visant à assouvir sa soif de pouvoir. L'ascension foudroyante se fera dans la violence et De Palma conclut impitoyablement en perpétuant ce cycle où un lion en tuera toujours un autre lorsque le règne de celui-ci déclinera. De Palma fait clairement dans le grandiloquent, le baroque, la violence et dans l'excès et si parfois, comme dit plus haut, ça devient un peu lassant, surtout pour 2h50 de film, ça n'en reste pas moins admirablement fait. Il y inclut tension lors de certains moments propices, livrant quelques scènes d'anthologies à l'image du face à face entre Montana et les colombiens, quand d'autres deviennent presque risibles justement à cause de la démesure et l'excès, tel le final, voire celle trop insistante sur les relations, limite incestueuses, entre Tony et sa soeur. On est en plein années 1980 et ça se ressent à tout point de vue (musique, certains effets de mode, cadre de l'histoire). Quant à Pacino, il est juste fabuleux en gangster violent, mégalo, parano, jouant avec un excès totalement justifié tandis que la magnifique Michelle Pfeiffer lui rend bien la réplique. De Palma actualise la vision du gangster, la place dans son époque et à travers Tony Montana, dresse un portrait humain aussi effrayant qu'il est minable et mégalo. Malgré les excès en tous genres, Scarface n'en reste pas moins une oeuvre puissante, voire même fascinante.
    maximemaxf
    maximemaxf

    Suivre son activité 284 abonnés Lire ses 260 critiques

    3,5
    Publiée le 15 mai 2014
    J'irais droit au but : autant Brian De Palma est un réalisateur qui m'avait vraiment séduit avec "Les incorruptibles", et "Scarface" me donnait vraiment envie, malheureusement ce film est une belle déception à mes yeux, pas qu'il soit mauvais loin de là, c'est plus compliqué que ça. Les films de gangsters me plaisent de plus en plus dernièrement, surtout depuis que j'ais vu "Casino" de Scorsese et "Le Parrain" de Coppola, mais ce film là a été très mal reçu à sa sortie pour plusieurs raisons avant de devenir culte en tant que film de gangsters, mais très sincèrement je comprends pourquoi. La première chose qui était vraiment saoulant, c'est le langage répétitive grossier et en continu tout le long du film, normalement je me plains pas de ce détail dans ce genre de réalisation mais là c'est trop poussé, quand ça tourne en permanence autour de "personne ne m'encule" ou "va te faire enculer" ou des trucs du genre, ça devient vite gavant et ça détruit l'aspect sombre du film qui avait un gros potentiel. Ce film est inspiré du contexte des années 1980 avec les immigrés cubains débarquant aux Etats-Unis et parmi eux, le fameux Tony Montana interprété par Al Pacino qui était beaucoup moins sobre que dans le premier film de la trilogie de Coppola, mais qui savait jouer les mafieux et être effrayant quand il le fallait, mais autant j'adore cet acteur, autant je ne pouvais pas encadrer son personnage même si il a su faire preuve d'humanité à certaine scènes, c'était un petit malfrat cubain désireux et bientôt un grand drogué à la cocaïne, au sale caractère violent et je l'ais trouvé entièrement détestable et beaucoup moins charismatique et intéressant que le personnage de Micheal Corleone de la trilogie du Parrain ou qu'un parrain joué par Robert De Niro dans un film de Scorsese. Michel Pfeiffer, qui jouait Catwoman dans le second film de Burton sur Batman, était encore bien jeune et jouait avec sobriété et sans en faire trop Elvira Hancock. Le reste du casting fait son boulot, mais l'ambiance sombre et de mafia n'était pas des meilleurs à cause du langage trop grossier et qui ne volait pas très haut. En ce qui concerne l'intrigue du film, le scénario avait une bonne écriture et une musique qui accompagnait bien les faits et gestes de Tony Montana mais pour l'histoire, autant la plupart du temps c'était vraiment sympa avec un filmage réussi, des fusillades et des scènes d'actions vraiment palpitant, autant on peut rapidement s'emmerder quand à voir Tony Montana râler en permanence et jouer les paranoïaques et le grand caïds tête à claque qui n'écoute personne à part lui même en continu, sincèrement j'ais du mal à comprendre le réalisateur pour ce film. Pour ce qui est de la VF, je dis un mot aussi parce que, autant elle est pas mauvaise dans l'ensemble mais la voix française donné à Al Pacino dans ce film n'était pas top et tournait un peu en ridicule le personnage. En ce qui concerne l'univers du film, autant on sens que ça veut vraiment être menaçant et sombre, mais je trouve qu'ici c'est pas assez approfondi et trop banal par rapport à ce que l'on pourrait attendre d'un film de gangsters. En général devant un film de ce genre dont on me vante pas mal de chose, je m'attends à quelques chose de fun avec des répliques cultes et des scènes d'anthologie, des protagonistes principaux charismatique avec une histoire plus ou moins dramatique ou intrigantes mais bon, ici c'est surtout Tony Montana qui est mis en avant et malheureusement je n'ais pas du tout apprécié ce protagoniste spoiler: je dis ça mais je dois admettre que : la fusillade final à sa demeure est quand même mémorable et vachement bien foutu . "Scarface" est un bon film de gangsters mais pas culte à mon sens et malheureusement gâché par des dialogues trop vulgaires et parfois inintéressante, et son personnage principal qui m'a laissé froid.
    Cameldu3_4
    Cameldu3_4

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 10 critiques

    5,0
    Publiée le 12 mars 2015
    Ce film est un vrai chef-d'oeuvre ! Brian De Palma nous offre ici 2h40 de bonheur qui en font un des meilleurs films de Gangster. Al Pacino est époustouflant, sûrement une ses interprétations les plus réussies dans le rôle d'un personnage détestable et fascinant à la fois. Avec ses 230 "F..." Tony Montana est en effet le gangster méprisant qu'Al Pacino maîtrise parfaitement. L'histoire est intrigante, les scènes magnifiques et la fin juste géniale. J'ai adoré ce film de bout en bout, un vrai régal ! Si vous aimez les films de Gangster n'hésitez pas, à voir absolument !! Films similaires : Les Affranchis 5* ; Casino 5* ; American Gangster 4,5*
    PhOeNiX15
    PhOeNiX15

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 66 critiques

    2,5
    Publiée le 31 décembre 2010
    Classique du genre gangsters/mafioso, je me suis laissée dire qu'il fallait que je le regarde. Ici Brian De Palma nous offres un long métrage tout en violence. Mais pour moi c'est tout ce qu'il y a à retenir, hormis le fait que le jeu de Al Pacino est très bien. Je ne vois dans ce film que cocaïne et noms d'oiseaux car il faut dire qu'il ne peuvent pas sortir une seule phrase sans se sentir obligé d'en prononcer un, çela devient lassant au bout d'un moment. Et puis Michelle Pfeiffer dans son rôle de compagne d'un grand patron de la drogue est très bien si l'on considère que joué la potiche sans laisser transparaître d'émotions est un bon jeu d'actrice. Pour moi ce film ne restera pas gravé dans ma mémoire pas plus que dans ma dvdthèque.
    Skipper Mike
    Skipper Mike

    Suivre son activité 53 abonnés Lire ses 650 critiques

    5,0
    Publiée le 14 avril 2013
    Un film de gangster assez classique dans le fond, puisqu'il propose comme tous ses cousins de montrer l'ascension et la chute d'un bandit, mais franchement excellent dans la forme. Il faut dire que le réalisateur est Brian De Palma qui, s'il n'utilise pas les audaces habituelles qu'on trouve en général dans ses films, reste magistral et livre une œuvre puissante, avec des acteurs excellents, une bande originale somptueuse et un scénario excellent, tout en tension. Un film saisissant, garni de scènes cultes, avec des décors qui ont influencé toute une culture, culture qui n'a cependant jamais vraiment su être à la hauteur de cet immense "Scarface". Finalement, il s'agit bien d'un des meilleurs longs-métrages de De Palma, ainsi que l'un de ses plus complets, notamment grâce au caractère tragique de l'histoire et aux destinées des protagonistes, jouets du capitalisme et du matérialistes américains, dont ils rêvent sans savoir qu'il va les piéger.
    Alexarod
    Alexarod

    Suivre son activité 64 abonnés Lire ses 1 492 critiques

    2,5
    Publiée le 2 novembre 2010
    On m'avait parlé d'un film culte, à voir absolument, souvent noté comme étant un des meilleurs toutes catégories confondues... Je savais aussi que ceux qui notent sont souvent débiles, et que ça allait pas être un chef d'œuvre primé par toutes les récompenses existantes, comme quoi le public et les critiques... Ben pour une fois je suis du côté des critiques. Je mets la moyenne pour la réputation du film, pour le côté film de bandit assumé qui prend parti pour le méchant, pour le fait que j'aime bien GTA Vice City et 2 flics à Miami (source d'inspiration pour l'un, copie pour l'autre). D'abord : que c'est long, 3h... 'tain même Titanic faisait que le temps passait vite, là ça se traine, et ia des longueurs, et des insultes (oui je sais c'est le record) et de la violence (à pas confondre avec action) et des ellipses... En gros on se fait pas mal chier par moments. Michelle Pfeiffer j'ai pas compris sa présence là, elle non plus d'ailleurs vu son jeu, et bizarrement on parle peu d'elle, mais vu son rôle aussi. Al Padcheznous, hormis le fait qu'on ne voit que lui (pire que Tom Cruise), ben rien, ou trop, ouep il en fait trop, puis après il fait rien, pas de régularité dans le jeu, enfin dans tout les cas c'est pas génial. Les seconds rôles sont des 6è rôles tant on les voit peu, la musique est quasi inexistante tant elle ne marque pas, les effets de caméra nada... Qu'est-ce qui sauve ce film en fait ? Ils ont été à fond dans le sujet, sans s'embarrasser du reste, un film de gangster macho à fond, Fast and Furious en ne filmant que des voitures tunés, puis ils assument, c'est tout, c'est pas grandiose...
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top