Notez des films
Mon AlloCiné
    Le Péril jeune
    note moyenne
    3,8
    8255 notes dont 232 critiques
    répartition des 232 critiques par note
    73 critiques
    79 critiques
    44 critiques
    22 critiques
    5 critiques
    9 critiques
    Votre avis sur Le Péril jeune ?

    232 critiques spectateurs

    VodkaMartini
    VodkaMartini

    Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 410 critiques

    0,5
    Publiée le 29 septembre 2006
    Klapisch ou le réalisateur qui brosse les français dans le sens du poil. Enfilant les clichés comme d'autres les perles, il réactualise en fait le cinoche franchouilllard et le met au goût du jour. Que l'on ne s'y trompe pas il n'y a rien ici de très différent que ce que faisait Max Pécas ou les zouaves de "La 7ème Compagnie" en leur temps, la vulgarité s'étant simplement dépassé ailleurs. De plus, c'est un triste plagiat de "The Big Chill" de Kasdan (grand film par contre, vous pouvez y aller) auquel on a ajouté une pincée d"Un Monde Sans Pitié" (suréstimé aussi mais infiniment meilleur que le film ici présent). Navrant.
    andika
    andika

    Suivre son activité 80 abonnés Lire ses 308 critiques

    3,5
    Publiée le 18 juillet 2015
    Il s'agit ici d'un film générationnel qui marque dès son premier visionnage. On retrouve tout le talent de Klapish pour montrer cette jeunesse, cette ville de Paris, l'amitié, l'amour et déjà une certaine poésie qui sera plus tard bien plus présente dans son œuvre. La reconstitution de l'époque des années 1970, avec sa jeunesse et ses revendications est très intéressante à voir et n'est pas dénuée de finesse. Ce film a déjà 20 ans et son action se déroule encore 20 ans auparavant et il y a pourtant certaines revendications de ces jeunes qui sont encore et toujours d'actualité. Toutefois, même si le réalisateur semble transmettre un message, le nihilisme des personnages et plus particulièrement du héros, Tomasi interprété par Romain Duris, montre que l'essentiel est ailleurs. Il ne s'agit pas du bac, pas de la révolution mais tout simplement d'être là pour ses amis. Ainsi, ce personnage évolue comme une ombre et son absence permet aux autres protagonistes d'arriver à maturité. Le péril jeune est un film sur la jeunesse, une jeunesse qui peut se montrer puérile, immature, commettre des erreurs mais elle conserve toutefois une certaine pureté, de part l'importance des liens qui existent en son sein.
    Rotten Tomatoes
    Rotten Tomatoes

    Suivre son activité 77 abonnés Lire ses 695 critiques

    3,5
    Publiée le 15 juillet 2014
    Le péril jeune, c'est un film culte français. Même si les décors et les costumes ont mal vieillis, les problématiques restent d'actualité 20 ans après. Conneries en cours, réaction des professeurs, premiers amours, grêves, découverte de l'inconnu et décrochage... Ca m'a rappelé les années lycées, et là où Klapisch réussit, c'est de nous transmettre ce sentiment de nostalgie qui l'animait probablement en réalisant le film. Notons aussi les merveilleuses révélation du cinéma français (Vincent Elbaz, Romain Duris, etc.). 3,5/5
    Mathieu H.
    Mathieu H.

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 253 critiques

    3,5
    Publiée le 18 mai 2020
    Pour son deuxième long-métrage, Cédric Klapisch nous sert un film finalement assez peu politisé (ouf...), mais bien ancré dans les revendications de ces années-là : émancipation des jeunes, refus de l'autorité, lutte féministe...
    Tendax_montpel
    Tendax_montpel

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 631 critiques

    4,0
    Publiée le 4 juillet 2011
    Un beau film qui nous rappelle avec grâce nous souvenirs de lycée. Les acteurs sont tous très bons et permettent à Klapisch d'atteindre son but : nous émouvoir et nous faire sourire. Belle ode à la nostalgie.
    cinono1
    cinono1

    Suivre son activité 110 abonnés Lire ses 1 463 critiques

    3,5
    Publiée le 3 novembre 2013
    Klapisch filmait dans les années 90 des jeunes remémorant en 1980 des souvenirs de 1970 ou ils étaient sur les banc du lycée. Beaucoup de fraicheur se dégage du métrage, un vrai sentiment de camaraderie s'échappe mais accompagné du regard adulte lucide sur qui les années ont façonnées le regard. La B.O est très réussi ne se contentant pas de plaquer des hits anglo-saxons mais apposant également des musiques françaises (Barbara, Le Forestier) Un peu classique mais plaisant
    brqui-gonjinn
    brqui-gonjinn

    Suivre son activité 65 abonnés Lire ses 955 critiques

    3,0
    Publiée le 3 juillet 2011
    Dans "Le Péril Jeune", Crédic Klapich dépeint la jeunesse parisienne des années 70 à travers les souvenirs d'une bande de potes venue soutenir la femme en train d’accoucher de l'un d'entre eux mort récemment d'une overdose. C'est avec humour, innocence et justesse que Klapich décrit le passage à l'âge adulte de ce sympathique groupe d’amis en abordant des thèmes comme la drogue, le lycée, les parents, le sexe, les échéances du BAC, ... On y découvre un Romain Duris parfait pour ce rôle de tête à claques et un Vincent Elbaz excellent pour ce rôle de grand lourd dans leur première apparition au cinéma. Si la fin est très moyenne, ce long-métrage initie parfaitement le réalisateur à ce thème devenu récurrent dans sa filmographie : l'amitié. Une comédie sympathique à déguster entre amis.
    SuperMadara
    SuperMadara

    Suivre son activité 57 abonnés Lire ses 935 critiques

    3,5
    Publiée le 16 juillet 2013
    Une chronique de la jeunesse qui aborde l'aspect social et personnel de cette génération héritière de Mai 68 et qui découvre le pays en crise. Premier film "culte" de Cédric Klapisch, le scénario raconte les retrouvailles de quatre potes d'enfance qui se retrouve a l'hôpital pour attendre l'accouchement de la femme du 5eme membre de la bande, retrouvé mort quelques jours avant, et qui se remémorent leurs années lycée; une histoire nostalgique avec de l'humour, de l'énergie et une sincérité dans le propos mais qui n'évite pas quelques lourdeurs et quelques clichés... Encore tout jeune, Romain Duris en fait des caisses mais semble comprendre la folie de cette époque déchainé, comme le reste du casting, pas de haut niveau mais bien ancré dans le mouvement. Dans un esprit très indé, Cédric Klapisch filme les aventures insouciantes de sa bande avec simplicité et en les suivant dans leurs moindres actes, tout en rendant le tout nostalgique et assez touchant... Un beau film sur la jeunesse et le passage a l'âge adulte, touchant, simple et entrainant.
    real-disciple
    real-disciple

    Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 1 022 critiques

    3,0
    Publiée le 20 décembre 2011
    Un film qui explore la jeunesse des années 70 sur fond de révolte et on comprend que la plupart ne comprenaient pas ce qu'ils fesaient comme quand l'un d'eux demande c'est quoi la lutte des classes. Klapisch arrive bien à nous faire entrer dans l'aventure de ces potes et à retransmettre les mentalités d'une époque dominée par le féminisme, les drogues et la libération sexuelle. Les acteurs sont assez convaincants (Elbaz est délirant). Un film plaisant, sans plus.
    Attigus R. Rosh
    Attigus R. Rosh

    Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 1 843 critiques

    3,0
    Publiée le 23 mai 2020
    Le Péril Jeune est un film plutôt sympa de la part de Cédric Klapisch sur la génération post-soixante-huitarde (un sujet finalement assez peu présent dans le 7ème art) mais qui ne me laissera sans doute pas un souvenir impérissable. C'est indéniablement le film d'une génération (celle de Cédric Klapisch), mais malheureusement, il ne s'agit pas de la mienne. J'imagine aisément que toute une génération retrouvera sa jeunesse à travers les yeux de Tomasi, Bruno, Momo, Léon, … Tout y est : le flipper entre copain, la volonté de refaire un mai 68, …. Le réalisateur utilise avec talent ses souvenirs pour nous replonger dans une période révolue. Je ne suis par contre pas sûr que ce film ait le même retenti auprès d'un public qui était soit trop jeune, soit trop vieux à la fin des années 70 / début des années 80. Le casting est extrêmement séduisant avec déjà des acteurs qui s'avèreront des stars du cinéma français (Romain Duris, Vincent Elbaz, Elodie Bouchez, …). C'est plutôt sympa et indéniablement bien réalisé, mais je ne pense pas être le cœur de cible du film.
    hyrule
    hyrule

    Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 1 480 critiques

    3,5
    Publiée le 26 juillet 2011
    Sur les jeunes des années 70, de la part de Cédric Klapisch... Ca va c'est un bon film, ça se laisse regarder. On y retrouve Romain Duris et Vincent Elbaz en jeunes qui vont bientôt passer à l'âge adulte. Bon film, bien tourné.
    Manu711
    Manu711

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 850 critiques

    3,0
    Publiée le 6 janvier 2015
    C'est sympathique à regarder quand on recherche quelque chose de léger, puis c'est tout. Ça a très mal vieilli, puis c'est quand même pas très bien joué et trop cliché. Mais ça n'est pas non plus ultra mauvais. Léger, ouais, c'est vraiment le mot.
    SpiderBaby
    SpiderBaby

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 619 critiques

    3,0
    Publiée le 30 décembre 2012
    Qu'est-il arrivé à Klapish? Comment a t'il pu se laisser aller à pondre cette daube qu'est "l'auberge espagnole", superficiel, démagogue, bourgeois, fausse alternative au cinéma commerciale (de la même façon que Florent Pagny est une alternative à la star ac), sorte de Dawson pour étudiant vide et branché ; alors qu'il cerne dans "le péil jeune", avec une grande justesse, beaucoup de coeur et non sans une dose de vitriol, une époque où tout était possible, épaulé par des comédiens qui n'ont jamais été aussi bons. Peut être est-ce les temps qui ont changé, d'ailleurs beaucoup de djeunes, creux, poseurs, égoïstes, incultes, conformistes, se sont reconnus dans cette auberge qui leur ressemble. Où est passé la jeunesse du péril jeune? Où sont leurs fils et leurs filles? Triste constat. Triste époque.
    Florent T
    Florent T

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 1 439 critiques

    3,5
    Publiée le 29 août 2012
    Cédric Klapisch nous livre une nouvelle comédie rafraichissante dont il a le secret. On s'identifie très vite aux différents personnages et on se retrouve dans leurs témoignages. Le film est souvent drôle parfois teinté d'émotion. Romain Duris, Vincent Elbaz et Cie s'en donnent à cœur joie. Sympathique !
    Yoloyouraz
    Yoloyouraz

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 566 critiques

    2,5
    Publiée le 3 septembre 2007
    Le Péril Jeune joue largement la carte du film "generationnel": les potes, les filles, la bonne musique. Si l'ambiance de l'ensemble est fort sympathique, sa superficialité l'empêche de réellement décoller.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top