Notez des films
Mon AlloCiné
    Le Péril jeune
    note moyenne
    3,8
    8255 notes dont 232 critiques
    répartition des 232 critiques par note
    73 critiques
    79 critiques
    44 critiques
    22 critiques
    5 critiques
    9 critiques
    Votre avis sur Le Péril jeune ?

    232 critiques spectateurs

    Cardi91
    Cardi91

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 47 critiques

    4,0
    Publiée le 10 janvier 2009
    Bon film sur une jeunesse en perdition, mettant en scène un des acteurs fétiche de Klapisch : Romain Duris.
    ygor parizel
    ygor parizel

    Suivre son activité 107 abonnés Lire ses 2 503 critiques

    4,0
    Publiée le 11 septembre 2012
    Chouette film sur la jeunesse des années 70 en France. Avec pas mal de thèmes brassés le bac, le M.L.F., les drogues et la drague font la base du scénario. La B.O. est excellente (Ten Years after, Hendrix et Pink Floyd), bon il y a des défauts mais cela reste un film très agréable.
    Carne
    Carne

    Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 1 117 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Le Péril Jeune est un grand film. Non seulement on se reconnaît dans la bande de copains, mais en plus le film nous offre une vision de la société des années 70 qui commençait alors à être en plein déclin (Le chômage). Un film qui fait rêver et... qui rend triste !!!
    simonosaxo
    simonosaxo

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 50 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Des années lycée décrites d'une façon magique!
    StanKubri34
    StanKubri34

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 334 critiques

    3,5
    Publiée le 13 mars 2011
    Second film de Cédric Klapisch, traitant cette fois-ci de la jeunesse. C'est ni plus ni moins sympathique. Une aventure de jeunesse qui laisse le sourire aux lèvres et qui rappelle certains souvenirs.
    Prymo
    Prymo

    Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 119 critiques

    5,0
    Publiée le 7 juillet 2009
    Monumentalement Culte, voila le film auquel on pourra se rappeler de nos années lycées, La première partie de ce film (toute la patie lycéenne) est exceptionnelle, Cédric Klapisch n'oublie aucun détail, tout est parfaitement traîté(comme l'echec du Bac, les Manifs,les pauses à la Cafet, les cours, les profs, les premiers joints, la politique de l'époque), tout le monde se reconnaît ou reconnaît une connaissance dans un des personnages du film. La seconde partie, plus difficile à accrocher est également parfaite, beaucoup de jeunes seront d'accord pour dire que c'est tout simplement la jeunesse pure et dure !On se marre beaucoup(A mourir de rire la scène de la défonce), on est ému aussi,on a chaud au coeur tellement nos souvenirs reviennent. Tous les acteurs Duris(Génial en rebelle Anti-Bac), Elbaz(on a tous eu un pote comme lui), Fougerolles(On à tous eu une coincée faillotte comme elle), c'était leur premier long-métrage en tant qu'acteurs, et jouent à merveilles et aujourd'hui on peut admirer le résultat : c'est Culte c’est frais, drôle, vivant, authentique et porté par une super BO 70’s (Ten Years After,Pink Floyd,Bob Dylan,Barbara,Hendrix,Stone et Charden)....) . Bref, un régal.
    anonyme
    Un visiteur
    4,5
    Publiée le 2 août 2010
    Un film qui sent bon les 70's. Et aussi les 90's, d'une certaine façon. Klapisch a un réel don pour filmer la jeunesse et ce premier essai est un coup de maître qui a lancé la carrière de pas mal d'acteurs, dont Romain Duris.
    A.S
    A.S

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 638 critiques

    2,5
    Publiée le 5 juillet 2008
    Ce premier long-métrage du désormais célèbre Cédric Klapisch est tout à fait, ce qui est rare avec le temps, à l'image de ce dernier. En effet, l'histoire trace tout au long de son récit un chemin volontairement complexe de rencontres humaines toutes différentes les unes des autres, rapprochant l'oeuvre de Klapisch dans un genre de film choral. Ce Péril jeune en est le commencement. Naïf, jeune et révolté, ces histoires de retrouvailles sont très agréables à suivre. Souvent drôles et jamais vulgaires, elles nous entraînent dans une découverte de plus en plus intime de ses personnages. Les situations et les gags riment donc avec bonne humeur et participe à rendre ce tableau d'adolescents tout à fait sympathique. Cependant, le genre de ce premier essai impose fatalement ses limites. Malgré le talent déjà présent du réalisateur, ce Péril jeune est avant tout une carte postale de poncifs. Et de ce fait naît un cliché assez fastidieux fleurissant de ces multiples portraits : une idéologie illusoire d'un adolescent révolté de mai 68. Globalement, pour que ce personnage soit intéressant, il doit incarné ce que l'on peut appeller le canon d'un idéologie physique, morale et intéllectuel d'une époque. Le bon adolescent de mai 68 est donc et avant tout un agitateur principalement communiste, voulant à tout prix changer le monde qui l'entoure. Bref, cette image là, on la voit encore aujourd'hui et on l'a vu maintes fois auparavant. Intéressante néanmoins, l'idée de faire un vrai portrait de cette époque était jouable et ambitieuse. Mais son traitement de la part de l'auteur ressemble bien plus à une gageure qu'à un coup de maître. Aujourd'hui, elle demeure encore un vrai et difficile défi pour chaque réalisateur. Néanmoins, le film reste avant tout chaleureux et conviviable, gentillement engagé pour permettre de ne pas décevoir. Distrayant.
    Seb H.
    Seb H.

    Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 351 critiques

    5,0
    Publiée le 10 novembre 2006
    Les années lycées, là où l'on apprend beaucoup, et où l'on retient rien, Klapish nous dépeint une jeunesse frustrée, le combat est passé (mai 68, ici, on est en 79), et "le jeune" est à la recherche d'un nouveau but dans sa vie ! Trop de chomage ! "Oh de toute façon, j'ai entendu à la radio que dans deux ans y'en aura plus, du chomage !" nous sort une Helene de Fougerolles en première de la classe, phantasme, et cible de railleries, du reste. Mais Klapish, c'est aussi (et surtout) une ville : Paris, et sa population, faite de têtes, et de personnalités ! Entre bref passage et longue intervention, les personnages Klapishien debordent de justesse, le spectateur ne peut qu'en rester pentoit. L'histoire est celle d'une bande de potes, comme chacun a pu cotoyer pendant ses etudes, qui, destins tragiques perdront l'un des leurs. Aucune révélation, ne vous en fait pas, le film commence par la fin, et ressemble légèrement à une enquete, dont le mystère concernerait la mort de ce copain. Vincent Elbaz, mais surtout Romain Duris sont flamboyants. Romain Duris qui est sans doute le plus grand acteur nouvelle génération, avec un jeux absolument formidable, passant du rire aux larmes le temps d'une respiration : bouleversant ! La mélancolie qui s'en dégage m'a légèrement fait penser à The Virgin Suicide, surtout sur la fin, sans pourtant jamais l'égaler !
    so13
    so13

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 632 critiques

    0,5
    Publiée le 11 décembre 2009
    Ce film est creux et le rythme est très lent!
    Roub E.
    Roub E.

    Suivre son activité 158 abonnés Lire ses 3 119 critiques

    3,5
    Publiée le 13 mai 2013
    Un film sur les années lycée, qui nous dresse un portrait d une bande de pote en fin d adolescence. Le ton est forcément nostalgique, on parle de regret d actes manqués qui contraste avec l insouciance de cette période. Le film est bien ancrée dans une période post soixante huitarde qui m a du coup moins parlée. Un plaisir aussi de découvrir Romain Duris et Vincent Elbaz dans leur premier rôle .
    elisa2102
    elisa2102

    Suivre son activité 97 abonnés Lire ses 1 484 critiques

    4,0
    Publiée le 4 janvier 2009
    Film bien sympa, Vincent Elbaz et les autres jouent très bien. On s'attache aux personnages au fur et à mesure du film.
    totoro35
    totoro35

    Suivre son activité 56 abonnés Lire ses 1 787 critiques

    4,0
    Publiée le 2 mars 2010
    Une chronique nostalgique et pertinente, à la fois drôle et désenchantée, remplis à ras-bord de séquences cultes et qui révéla une poignée de futurs talents.
    moket
    moket

    Suivre son activité 122 abonnés Lire ses 2 802 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Le film culte de toute une génération (n'ayons pas peur des mots!) qui révéla romain duris et son rôle d'éternel ado rebelle et dépravé au grand public.
    keating
    keating

    Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 582 critiques

    2,5
    Publiée le 25 février 2008
    Second long-métrage signé Cédric Klapish , "le péril jeune" pose déja la plupart des bases d'un style qui atteindra son apogée avec le dyptique "l'auberge espagnol" - "les poupées russes" . On y retrouve la caméra bougeant souvent , le montage plutôt ryhtmé avec recherche d'originalité . On retrouve certes quelques maladresses qui seront vite gommées plus tard mais l'ensemble reste impressionant au vu du budget et de l'expérience de Klapish alors . "le péril jeune" s'attaque à un thème important : l'adolescence . L'histoire de ces 4 jeunes lors de leur dernière année de terminale rapellera a coup sûr de bons souvenirs à chaque spectateur . C'est le principal atout du film : on peut s'y identifier sans aucun problème . A ce niveau-là j'ai repensé notamment au superbe "Virgin Suicides" de Sofia Coppola . Cette jeunesse marquée par des gros délires constants mais aussi par une forme importante de révolte et d'engagement . Difficile de ne pas repenser aux événements de mai 68 . Klapish est parvenu à justement cerné toutes ces attitudes particulières à l'adolescent . IL joue intelligemment avec les clichés pour mieux les détourner par après . Les personnages sont intelligemment écrits et joués , avec entre autre un exellent Romain Duris .Il reste néanmoins deux trois passages qui m'ont déçu par ces clichés malvenus , notamment dans les rapport garçons filles . D'un côté les gros machos , de l'autre le féminisme à tout prix ... autre point du scénario par rapport auquel je n'accorche pas : pourquoi utiliser comme fil conducteur 4 des 5 héros dix ans plus tards ? On ne comprend jamais la raison de cette structure narrative . A part ça , le film est réussit et fait passer un très agréable moment . Attention à la nostalgie !!
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top