Mon AlloCiné
Vaudou
note moyenne
3,7
107 notes dont 26 critiques
4% (1 critique)
27% (7 critiques)
46% (12 critiques)
23% (6 critiques)
0% (0 critique)
0% (0 critique)
Votre avis sur Vaudou ?

26 critiques spectateurs

Yannickcinéphile

Suivre son activité 189 abonnés Lire ses 4 005 critiques

3,0
Publiée le 15/04/2016
Comme souvent chez Tourneur, une forme soignée s’accompagne d’un certain vide scénaristique, et c’est dommage car il a un talent notable, mais pas le sens du récit. En effet formellement Vaudou est très séduisant. Il y a de beaux décors, simples mais efficaces, une ambiance prenante, avec une vraie authenticité dans la manière de montrer les rites vaudous. La mise en scène, sobre est toujours pertinente dans ses choix, et il y a de vraies bonnes idées. Le tout est servi par une photographie particulièrement qualitative, jouant à merveille sur les effets d’ombres portées. Franchement Vaudou est beau, c’est indéniable, et le zombi à de l’allure ! Comme quoi il n’en faut parfois pas beaucoup pour marquer. Malheureusement à ce beau travail s’adjoint une histoire peu percutante. On se doute un peu du problème de la femme, l’histoire d’amour est des plus convenues, et on reste un peu sur sa fin en matière de vaudou. En fait le film est sûrement trop court pour son propos. Du coup ça parait un peu bâclé, superficiel, peu approfondi, et on n’a pas le temps de s’immerger pleinement dans l’ambiance, les mystères. Tout passe beaucoup trop vite, et en plus le film a fait des choix scénaristiques complexes à traiter sur 1 heure 05 à peu près. Du coup, malgré de bons acteurs (Frances Dee est à la hauteur), là aussi c’est assez gênant. Ces interprètes se retrouvent avec des personnages très simples, pas assez dégrossis, et on reste relativement déçu. Même l’héroïne n’est pas vraiment traitée, et en dépit de seconds rôles marquants (le casting noir est d’une redoutable authenticité), il y avait vraiment matière à creuser davantage les rôles de premier plan. Pour moi Vaudou est un film authentique et esthétique, c’est clair. Mais si Tourneur montre son talent formel, la narration manque de substance, de qualité, de relief, et l’on se retrouve avec un métrage au goût doux-amer. Je donne 3.
chrischambers86

Suivre son activité 1034 abonnés Lire ses 10 062 critiques

3,5
Publiée le 15/04/2016
il est difficile de concevoir dans le cinèma d'horreur des films plus romantiques que "Vaudou" de Jacques Tourneur, cette adaptation extrêmement libre de « Jane Eyre » rèussit la gageure de crèer un climat romantique aussi beau que la version littèrale du roman de Brontë, que devait en donner Robert Stevenson, en 1944! Le zombi reste un thème mineur dans le cinèma fantastique, même s'il fait la joie des historiens du cinèma qui s'intèressent à ce genre! Production dite de « sèrie B » , c'est à dire sans vedettes connues et d'une durèe trop courte pour que le film soit bien exploitè (un peu plus d'une heure), ce très beau classique de la R.K.O possède pourtant une valeur poètique incontestable! Tourneur a situè son film dans le dècor naturel de Haïti! il sombre dans tout ce qui est irrationnel, en se servant du culte vaudou et tente d'aller jusqu'à l'ethnologie! Pourtant ce film est surtout une histoire d'amour! spoiler: L'èternelle aventure de l'èternel retour : les fantômes ne meurent jamais, sans doute parce qu'ils sont avant tout des poètes! Mais c'est sans doute là ce que voulait dire Tourneur! Comme quoi le cinèma fantastique a des retombèes imprèvues! Superbe photo de J. Roy Hunt, avec une mention pour les scènes de contre-jour! L'inquiètante ètrangetè des zombies selon Tourneur! Alors rèalisateur de gènie ou modeste artisan de la R.K.O ? La question ne se pose même pas...
Attila de Blois

Suivre son activité 111 abonnés Lire ses 2 846 critiques

2,5
Publiée le 05/09/2014
Malgré un sujet alléchant et une approche réaliste du vaudou, la trame narrative ne propose pas grand chose à ce mettre sous la dent et ne décolle jamais vraiment. Cette impression est d'autant plus renforcée que la durée du film est assez courte. Certes, on n'a pas le temps de s'ennuyer mais un peu plus de substance dans le scénario n'aurait pas été de trop.
Julien D

Suivre son activité 334 abonnés Lire ses 3 454 critiques

4,0
Publiée le 21/08/2013
Loin de l’image que nous en a donnée George Romero vingt-cinq ans plus tard, le zombie tel que nous l’a présenté Jacques Tourneur dans son envoutant Vaudou en 1942 se veut plus fidèle aux croyances tropicales. A partir d’une relecture particulièrement fantastique de Jane Eyre, cette petite aventure pleine d’exotisme et d’ésotérisme mystique déborde d’une poésie gothique et d’une mise en scène que l’on sent, dans son usage des effets d’ombres et de lumières et du hors-champ, très inspiré de l’expressionisme allemand. Tourné dans la foulée du succès qu’a connu le réalisateur avec La féline, ce classique du genre profite d’une ambiance obscure véritablement inquiétante et de scènes de cérémonies vaudou qui participent pleinement à faire de son pouvoir de suggestion un ressort horrifique terriblement efficace.
pierrre s.

Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 2 311 critiques

3,0
Publiée le 25/03/2017
Vaudou est sans doute l'un des films les plus connu de Jacques Tourneur, pourtant ça n'est pas le meilleur. En misant d'avantage sur la romance que sur l'horreur le réalisateur de La Féline, a fait un vrai choix, mais pas forcément payant...
tomPSGcinema

Suivre son activité 111 abonnés Lire ses 2 983 critiques

3,0
Publiée le 17/04/2011
On ne peut pas dire qu'il y ait eu beaucoup de films traitant du vaudou dans l'histoire du cinéma, mais en ce qui concerne le " I walked with a zombie " de Jacques Tourneur, on peut dire qu'il est quand même bien réussi. En effet, il y a pas mal de séquences qui feront bien frémir les spectateurs, notamment toutes celles qui concernent les apparitions du zombie prénommé Carrefour ( qui est vraiment bien interpréter par Darby Jones ) ou encore celles des cérémonies vaudou qui paraissent étrangement réaliste, ce qui a pour effet de rendre le film bien angoissant. Ajouter à cela la bonne prestation de la charmante Frances Dee dans le rôle de l'infirmère et d'une très belle photographie en noir et blanc qui apporte une ambiance vraiment inquiétante, et vous obtenez une oeuvre vraiment recommandable, mais qui aurait pù être amener à devenir un classique du genre, s'il ne possédait pas cette banale histoire d'amour ( entre le personnage de Frances Dee et celui de Tom Conway ) qui n'apporte vraiment pas grand chose au récit.
AMCHI

Suivre son activité 188 abonnés Lire ses 5 571 critiques

2,5
Publiée le 23/02/2006
Vaudou joue sur l'atmosphère comme la plupart des films d'épouvante de Jacques Tourneur. Mais je regrette que le cinéaste ait privilégié la romance à la frayeur surtout dans la 2nde partie de l'histoire. Sympa à voir et mis dans la main d'un bon réalisateur Vaudou pourrait faire l'objet d'un bon remake.
Plume231

Suivre son activité 533 abonnés Lire ses 4 610 critiques

3,0
Publiée le 13/04/2012
S'inspirer du chef d'oeuvre littéraire de Charlotte Brontë "Jane Eyre" et le transposer dans un contexte exotique où règnent les maledictions, les rituels, les zombis etc... était plus qu'une bonne idée. Mais le problème c'est qu'on ne sait pas quoi faire de l'intrigue romantique, on y va complètement ???, on y va pas du tout ??? finalement on y va mais pas complètement. Ce qui fait que l'esquisse d'intrigue romantique ne sert au final strictement à rien. C'est dommage ça car on aurait pu avoir un grand film du genre en y allant complètement ou au contraire pas du tout. Frances Dee est un choix excellent pour le rôle principal et les scènes tournant directement autour des cérémonies vaudous sont des moments véritablement fascinants et superbement mis en scène. Le mieux c'est de s'en contenter.
Antoine D.

Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 339 critiques

4,5
Publiée le 09/01/2018
Une infirmière accepte un job dans une île indigène, elle y rencontre une femme qualifiée de zombie. Aucun docteur n’a réussi à la faire reprendre ses esprits. Petit à petit on apprend la psychologie de cette femme, Jessica, grâce à des dialogues entre tous les personnages. Ses proches la considèrent comme un mort-vivant qui peut être sauver mais par quoi ? Dès le début, avec la mise en scène on sait que le personnage est déjà enfermé et piégé. Tourneur arrive même à ce qu’un hibou joue à la perfection, de plus, le maquillage sur Carre-Four est super, on peut l’admirer sur les gros plans, frémissants. Comme à son habitude et au style qu’il crée, Jacques Tourneur utilise la suggestion pour apporter un suspens insoutenable au spectateur. C’est grâce à son style qu’on a pu voir des chefs d’œuvres comme Les dents de la mer. L’ambiance de son film semble s’être inspiré de Hitchcock dans son Rebecca.
konika0

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 380 critiques

3,5
Publiée le 04/12/2017
Préhistoire de zombie. Une infirmière se rend dans les îles en Caraïbes pour aider un riche propriétaire de plantation dont la femme est malade. Et effectivement, elle ne va pas bien vu qu’elle se balade en pleine nuit en mode somnambule. Tout cela affole un peu la population locale déjà très portée sur l’ésotérisme. Pour ne rien arranger, le patron des lieux est en conflit avec un frère tout foufou. C’est donc dans une ambiance de Martinique de studio que ce déroule ce thriller fantastique. Bien sûr, il y a dans tout ça un folklorisme que je goûte peu mais la moiteur de l’ambiance et les jeux de lumière sont de vrais atouts. Il y a une parfaite articulation entre scènes angoissantes et scènes de comédie. Et puis on a l’impression d’assister à la popularisation d’un genre efficace qu’avait démarré le Cabinet du Dr Caligari. En clair, ça passe à toute vitesse, c’est fun et (un peu) flippant, c’est remarquablement éclairé. A voir donc.
Nicolas S

Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 155 critiques

3,5
Publiée le 26/11/2017
Dans 'Vaudou', Tourneur travaille une ligne qui lui est habituelle, l'irruption de l'irrationnel dans la vie de personnes qui n'y croient pas. Le format moyen-métrage laisse peu de place à un développement complet de l'intrigue, mais le film tient la route grâce à des plans et une lumière de toute beauté et grâce à une exploitation intéressante des mystérieuses croyances vaudoues. Même les relations entre "indigènes" et blancs sont moins stéréotypées que l'année de sortie du film aurait pu laisser craindre.
cylon86

Suivre son activité 429 abonnés Lire ses 4 384 critiques

3,0
Publiée le 24/01/2016
Poursuivant sa collaboration avec Val Lewton, Jacques Tourneur opte avec "Vaudou" pour une approche réaliste du mythe du zombie (qui prendra son ampleur bien des années plus tard sous la houlette de George A. Romero) et du vaudou à travers le récit de cette infirmière arrivant à Haïti pour s'occuper de la femme de son employeur, semblant être victime d'une étrange maladie tropicale la rendant profondément apathique. Bien évidemment, certains habitants de la ville ont une autre explication quant au mal qui ronge Jessica Holland : elle souffrirait d'un envoûtement faisant d'elle un zombie. De cette histoire fantastique, Tourneur continue d'entretenir le mystère qui fait le charme de sa mise en scène, préférant miser sur la suggestion plutôt que sur la démonstration. Ce qui ne l'empêche pas d'être terriblement efficace quand il s'agit d'en dévoiler un peu... Peuplé d'images marquantes, "Vaudou" nous offre une plongée dans un monde où le surnaturel côtoie la réalité tous les jours et offre une approche du vaudou loin de clichés, soignant la façon dont il en parle et surtout dont il le met en scène. Un film à la mise en scène remarquable au service d'une histoire qui l'est un peu moins, plus classique quand elle mise sur les sentiments des personnages.
real-disciple

Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 1 022 critiques

2,0
Publiée le 10/10/2012
Grosse déception, le film se penche trop sur l'histoire d'amour niaise et en oublie de nous faire peur. On a juste l'ambiance exotique, mais le reste n'est que parlotte et autres longueurs, on oublie les scènes de suggestion de ses deux autres films bien mieux que celui là. Le moins bon de la trilogie de la peur.
il_Ricordo

Suivre son activité 84 abonnés Lire ses 401 critiques

3,5
Publiée le 11/06/2012
"The characters and events depicted in this photoplay are fictional. Any similarity to actual persons, living, dead or possessed is purely coincidental" peut-on lire au début du film : heureuse précision ! Produit par Val Lewton et réalisé par Jacques Tourneur, Vaudou est l'un des meilleurs films de série B de la RKO. Tourneur peaufine toujours soigneusement l'atmosphère de ses films : la photographie de celui-ci est angoissante à souhait. Librement inspiré de Jane Eyre, I walked with a zombie présente, hormis l'héroïne, des personnages troubles et marqués par l'environnement hostile des Caraïbes, apparemment mauvais pour les civilisés, qui deviennent fous et attrapent toutes sortes de fièvres tropicales. Romance confuse ou film d'épouvante, on hésite à définir I walked with a zombie. Ce titre original fait référence à la scène centrale du film, où l'on traverse la jungle nocturne, effrayante avec ses échos de musique primitive et ses zombies qui la hantent. Il s'agit de l'une des nombreuses scènes effrayantes du film, mais ici, on est dans la terreur d'un songe qui paraît n'en plus finir, et dont on ignore justement la façon dont il finira. Car l'histoire ne peut bien se terminer pour personne, et comme toujours chez Jacques Tourneur, il est plus important de raconter comment le malheur a progressé plutôt que de dire comment il est venu et s'il peut être vaincu. Jacques Tourneur se contente de raconter un sombre et envoutant cauchemar.
Maqroll

Suivre son activité 70 abonnés Lire ses 1 123 critiques

4,0
Publiée le 14/05/2012
Après La Féline, Jacques Tourneur enchaîne sur un nouveau film dit d’horreur (le deuxième de ce que l’on appellera plus tard la « trilogie de la peur ») avec cette histoire de zombie, précurseur donc des futures productions de Romero et autres… Dans le rôle principal, Frances Dee montre son charme piquant et sensuel au service d’un talent sans doute pas assez reconnu. Le scénario enchaîne une très bonne exposition (inspirée à n’en pas douter de Jane Eyre) qui nous plonge d’entrée dans un monde de mystères avec une suite un peu moins soutenue et en rupture, qui se perd trop souvent dans des méandres parfois inutiles. L’histoire des deux frères en rivalité pour la même femme est un brin caricaturale et frôle souvent le cliché. De même, la romance entre l’infirmière et le mari apparaît n’exister que pour apporter la dose nécessaire de happy end hollywoodien à cette histoire par ailleurs très sombre voire désespérée. C’est sans doute le moins bon des trois films de la trilogie Tourneur mais c’est tout de même une œuvre à retenir, ne serait-ce que pour son atmosphère d’aventure et d’exotisme (les scènes de vaudou notamment, réalistes et fascinantes), remarquablement restituée par une mise en scène nerveuse aux images contrastées (des noirs et blancs d’école !) et une direction d’acteurs irréprochable.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top