Mon AlloCiné
Cris et chuchotements
Séances
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
Musique
Secrets de tournage
Box Office
Récompenses
Films similaires
News
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Cris et chuchotements" et de son tournage !

Période douloureuse

Ingmar Bergman réalisa Cris et chuchotements alors qu'il traversait une douloureuse période de sa vie. Il venait en effet tout juste de rompre avec Liv Ullmann, l'une de ses actrices fétiches, qui partageait alors sa vie. Bergman, le cinéaste des femmes par excellence, était aussi encore durement éprouvé par la mort de sa mère, survenue quatre années plus tôt. Agissant comme une catharsis avec Cris et chuchotements, il fait une nouvelle fois le point sur son rapport avec les femmes. Pour la petite histoire, une fille naquit de son idylle avec Liv Ullmann : Linn Ullmann. Celle-ci a été créditée dans plusieurs de ses films dans des rôles d'enfants, dont Cris et Chuchotements. La jeune fille devint par la suite critique littéraire, puis auteure de romans. Sa première oeuvre, "Före du sover" ("Avant que tu t'endormes") est sortie en 1999.

L'usage de la couleur

La couleur, ici le rouge, joue un rôle essentiel dans Cris et chuchotements. Les critiques affirment même que son usage dans ce film est sans doute le plus sophistiqué que dans toute sa filmographie. Ce n'est qu'en 1963 que Ingmar Bergman passa à contre-coeur à la couleur, pour Toutes ses femmes. Même après celui-ci, Ingmar Bergman continua malgré tout à faire usage du noir & blanc, comme dans Persona, L'Heure du loup ou La Honte. Dans son livre "Images" (publié chez Gallimard en 1992), Ingmar Bergman écrivait à propos de l'usage de la couleur :"tous mes films peuvent être pensés en terme de noir & blanc, exception faite de Cris et chuchotements. Dans le scénario, il est précisé que le rouge représente pour moi l'intérieur de l'âme. Lorsque j'étais enfant, j'imaginais l'âme comme une sorte de dragon, ou une ombre flottant dans l'air sous la forme d'une fumée bleutée, une énorme créature ailée, mi poisson mi oiseau. Mais à l'intérieur du dragon, tout était en rouge". Toutefois, le rouge de Cris et chuchotements ne représente pas seulement l'âme des personnages, mais aussi la souffrance, la mort, et le sang.

Actrices fétiches

Cris et chuchotements est la cinquième collaboration entre Ingmar Bergman et Liv Ullmann, sur douzes années, entre 1966 sur le plateau de Persona, et Saraband, ultime film du maître, en 2003. On retrouve également au générique Ingrid Thulin, qui compte une dizaine de collaborations avec le cinéaste.

Le tournage

Le film fut tourné sur une période de 42 jours, à la fin de l'été-début de l'automne 1971, dans le manoir de Taxinge-Näsby, situé dans le district de Mälar, à l'Ouest de Stockholm. Pour la petite histoire, ce manoir était au moment du tournage inhabité depuis des années. C'est pour les besoins du film que les murs furent repeint en rouge brillant, tandis qu'une bonne moitié des lieues étaient totalement inoccupés. Parce que le budget du film était particulièrement modeste (un peu moins de 400.000 dollars), Ingmar Bergman demanda à ses acteurs ainsi qu'à son chef opérateur Sven Nykvist de s'investir au maximum dans le film. Bien que le film remporta beaucoup de succès dans les différents festivals où il était projetté ainsi que dans la presse, son accueil public fut en revanche très mitigé car jugé comme une oeuvre trop austère, difficilement accessible.

La main à la poche

Ingmar Bergman produisit sur ses propres fonds Cris et chuchotements. Pour son exploitation américaine, le cinéaste ne trouvait pas de distributeur, le film ayant été jugé trop anti commercial. C'est alors que Roger Corman, qui venait de quitter l'AIP (American-International Pictures) pour fonder sa propre structure, et qui était à la recherche d'une oeuvre suffisamment forte pour donner le coup d'envoi avec sa nouvelle société, acheta les droits de distribution pour les Etats-Unis.

Moisson de récompenses

Cris et chuchotements, considéré à juste titre comme une oeuvre majeure dans la filmographie de Ingmar Bergman, obtint pas moins de 20 récompenses dans le monde et 7 nominations. Parmi celles-ci, le film fut cité 5 fois aux Oscars en 1974 : Meilleurs costumes, Meilleure photographie, Meilleur réalisateur, Meilleur film, Meilleur scénario original. Il remporta l'Oscar de la Meilleure photo, saluant ainsi le travail du grand chef opérateur Sven Nykvist. En 1973, le film remporta un curieux "Grand Prix technique" au Festival de Cannes (la Palme d'or fut remportée par Jerry Schatzberg pour L'Epouvantail); le National Board of Review Award du meilleur réalisateur fut décerné à Ingmar Bergman, ainsi que celui du Meilleur film étranger; le prix de la Meilleure actrice pour Liv Ullmann et du Meilleur réalisateur décernés par le New York Film Critics Circle Awards...
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Les Gardiens de la Galaxie 2 (2017)
  • Jour J (2017)
  • Django (2016)
  • Aurore (2016)
  • Le Procès du siècle (2016)
  • La Colère d’un homme patient (2015)
  • Life - Origine Inconnue (2017)
  • Braquage à l'ancienne (2017)
  • Sous le même toit (2016)
  • Fast & Furious 8 (2017)
  • Baby Boss (2017)
  • Get Out (2017)
  • Les Schtroumpfs et le village perdu (2017)
  • Après la tempête (2016)
  • Les Initiés (2017)
  • Gold (2016)
  • À mon âge je me cache encore pour fumer (2016)
  • Problemos (2017)
  • Outsider (2016)
  • La Belle et la Bête (2017)
Back to Top