Notez des films
Mon AlloCiné
    Les Indomptables
    note moyenne
    3,6
    47 notes dont 12 critiques
    répartition des 12 critiques par note
    2 critiques
    5 critiques
    3 critiques
    1 critique
    1 critique
    0 critique
    Votre avis sur Les Indomptables ?

    12 critiques spectateurs

    peter W.
    peter W.

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 1 137 critiques

    3,0
    Publiée le 22 novembre 2016
    Un film sans complaisance sur la vie des cow-boys de rodéo je ne suis pas spécialement sensible à ce genre d'activités mais la réalisation est solide et efficace. Le scénario reste un peu trop prévisible cependant.
    TTNOUGAT
    TTNOUGAT

    Suivre son activité 247 abonnés Lire ses 2 522 critiques

    5,0
    Publiée le 13 janvier 2016
    Formidable documentaire sur les rodéos (rien d’ajouté ni de retiré), Nicolas Ray en grand cinéaste sait combien est importante la toile de fond d’un scénario bien que pour lui l’essentiel soit toujours ailleurs. Dans ‘’The Lusty men’’ le sujet principal est double. D’un coté la problématique d’un mariage placé dans un contexte et une époque précisément choisis, d’un autre coté le bilan solitaire d’un homme qui durant les 18 années de son adolescence et de sa maturité a fait ce qui lui a plu. Les deux sujets étant aussi réussis l’un que l’autre grâce à la profondeur et à l’intelligence des dialogues et au talent des trois acteurs. Mitchum toujours exceptionnel à égalité ici avec Kennedy dont la réputation d’acteur à souffert compte tenu des rôles peu sympathiques qui lui ont été dévolus. Quant à Susan Hayward, elle rayonne au dessus de ces deux hommes, constamment parfaite elle laisse un souvenir fort avec une séquence inoubliable : son étreinte avec Mitchum. Nicolas Ray a presque toujours montré des personnages masculins ou féminins ayant des problèmes avec eux même et très rarement heureux si ce n’est grâce à des sensations passagères, ce qui est le cas de Jeff et celui de Wes éternels insatisfaits n’ayant que peu conscience du temps qui passe, laissant des traces. A ce titre, ce film est formidablement enrichissant pour les jeunes adultes qui devraient en tirer des leçons. Comme en plus il est doté d’une mise en scène de virtuose, on peut sans hésiter le classer dans les chefs d’œuvre d’autant qu’il échappe un peu au genre western par les années 1950, correspondantes à l’époque des événements décrits dans le script.
    RENGER
    RENGER

    Suivre son activité 1501 abonnés Lire ses 5 470 critiques

    3,0
    Publiée le 7 avril 2012
    Les Indomptables (1952) est un magnifique drame humain porté par la très belle interprétation de Robert Mitchum, aux côtés de Arthur Kennedy & Susan Hayward. Le film de Nicholas Ray nous plonge au cœur de la vie des cow-boys qui participent à des rodéos. On y découvre une ancienne gloire qui prend sa retraite suite à un accident. Sur sa route il fait connaissance d’un jeune cow-boy désireux de prendre exemple sur celui qu’il admire (afin d’empocher facilement de l’argent pour s’acheter une ferme avec sa femme). Mais aveuglé par son désire de réussite et d’argent, ce dernier va devoir se confronter à la dure réalité que sont ces rodéos où la mort guette les cow-boys où le moindre écart peut leur être fatal. La force du film, c’est de parvenir à nous plonger au cœur d’un milieu que l’on pensait connaître, mais la réalité est tout autre. Avec son côté documentaire, le film de Nicholas Ray ne cesse de nous en apprendre, un univers fait de désillusions et de gloire à court terme.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 3749 abonnés Lire ses 10 395 critiques

    4,0
    Publiée le 12 novembre 2012
    Le sujet de "The Lusty Men", c'est en fait un homme qui veut se reprendre avant de mourir, retrouver son respect de lui-même, un homme qui a eu beaucoup de succès! C'est en 1952 que Nicholas Ray signe cette oeuvre dèsenchantèe dont le script s'ècrivit tous les soirs! Impossible donc d'èlaborer une construction mèticuleuse à la Henry James! Plus Ray s'approche de la fin, plus le cinèaste tend à rècrire son dèbut! Et certainement, à la fin, le temps fort a remis en question l'ouverture, et l'ouverture change! Cela dit, "The Lusty Men" n'est pas un western! Le sujet, ce sont des gens qui veulent avoir une maison à eux! C'ètait la grande quête amèricaine à l'èpoque du film! Quand Robert Mitchum revient chez lui, se glisse sous la maison et trouve l'illustrè et le revolver, c'est le plus beau retour à la maison qu'on puisse voir dans l'histoire du cinèma! Les scènes de rodèo sont inoubliables et dans les principaux rôles, Robert Mitchum est superbe, Susan Hayward, magnifique, Arthur Kennedy, remarquable! Lyrique, dèsespèrè, avec toute la frènèsie des dèracinès jouant avec la mort, "The Lusty Men" est sans aucun doute l'un des plus beaux films de Nick Ray...
    Vladimir.Potsch
    Vladimir.Potsch

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 389 critiques

    2,5
    Publiée le 29 septembre 2006
    Un champion de rodéo qui s'est blessé (Mitchum), carrière terminée, vie sans but, a la possibilité de revivre ses rêves en devenant le manager d'un homme plus jeune (Arthur Kennedy) qui, malgré les resistances de sa jolie femme( Susan Hayward), veut gagner de l'argent rapidement en remportant des concours. On se doute qu'avec Nicholas Ray au commandes, ce n'est pas un simple récit d'initiation, avec happy end, qui nous est reservé, mais un amer constat d'une vie ratée, et une ménage à trois qui va, à un moment donné, se déchirer. Pourtant, et c'est une surprise, le film est surtout convainquant dans sa description du monde des rodéos et de la vie dissolue qui l'entoure. A ce titre, le personnage interprété par Arthur Hunnicut est une synthèse de ce milieu où l'argent, la gloire, et la mort se côtoient dangereusement. Si la relation entre Mitchum et Susan Hayward est subtilement amenée, émouvante, le personnage d'Arthur Kennedy est moins intéressant, plus attendu. C'est donc finalement l'aspect documentaire qui est à retenir dans ce film, plutôt que l'évolution psychologique des personnages, un peut sommaire.
    Antoine D.
    Antoine D.

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 343 critiques

    4,5
    Publiée le 7 juin 2017
    C'est la première fois que le rodéo est porté à l'écran. On découvre donc tout ce qui touche à ce sport à savoir les blessures, l'honneur et l'argent qui est toujours glorifié et qui n'a qu'une seule fonction, participer à la déchéance des personnages dans l'alcool ou dans les jeux d'argents. Le réalisateur porte aussi un regard nouveau, puisqu'en plus de mettre au premier plan les hommes il met aussi leurs femmes dans le but de montrer leurs craintes, et leurs vies misérables. Ainsi il balaie tout l'univers du rodéo dans un seul film.
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 369 abonnés Lire ses 3 265 critiques

    4,5
    Publiée le 21 septembre 2019
    Un des chefs-d’oeuvre de Nicholas Ray assurément. Film sur le désenchantement porté par une des meilleures interprétations de Mitchum. Le film nous narre trois destins qui se croisent, s’unissent et se séparent à nouveau sur fond de rodéo. Nicholas Ray a dit que son film portait sur la quête d’un « chez soi » thème très en vogue aux Etats-Unis à l’époque à la fin de la grande crise de 1929. La scène d’introduction où Mitchum retrouve ses économies d’enfant cachées sous l’ancienne maison de ses parents est sans doute significative de la pensée de Ray qui veut qu’un homme passe toute sa vie à tenter de retrouver son enfance période magique où rien n’est encore venu perturber l’innocence. Les deux époux incarnés par Arthur Kennedy et Susan Hayward suivent un ancien champion de rodéo dans l’espoir d’acquérir plus vite le ranch qu’ils visent de leurs vœux. La réussite tournera la tête de l’aspirant champion qui du coup renonce à son rêve initial lui préférant la vie facile sur les routes au gré des tournois. Mitchum lui se prend d’amour pour la jeune épouse délaissée à qui il envisage de pouvoir offrir son « rêve » en lieu et place de son époux. Le film est donc rempli de rêves qui se croisent mais ne se rencontrent jamais au bon moment. Ce trio fruit du hasard finit porteur de rancoeurs et c’est la mort de Mitchum suite à une reprise hasardeuse de son dangereux métier qui viendra dénouer la situation. La raison va enfin revenir à Arthur Kennedy qui pourra enfin trouver sa place. Ce thème est assez récurrent dans l’œuvre de Ray est en général dans le cinéma américain d’après guerre. Une oeuvre puissante qui offre un regard désabusé sur les êtres et leurs difficultés à trouver le bonheur.
    bsalvert
    bsalvert

    Suivre son activité 80 abonnés Lire ses 2 989 critiques

    1,0
    Publiée le 17 février 2013
    un film qui a mal vieilli sur l'histoire du mâle. PLV : pour ceux qui revaient devant Robert Mitchum
    weihnachtsmann
    weihnachtsmann

    Suivre son activité 170 abonnés Lire ses 3 134 critiques

    3,5
    Publiée le 24 septembre 2017
    Le retour du héros d'antan est un classique du cinéma. Le vétéran à la gloire passée et immortelle face au jeune qui veut lui ressembler. Cela donne lieu à un film sur le rodéo pas mal du tout avec ce trio de l'homme d'expérience qui impressionne tout le monde, et surtout cette femme amoureuse du jeune promis qui va tout faire pour qu'il ne prenne pas le héros comme exemple.
    Plume231
    Plume231

    Suivre son activité 1227 abonnés Lire ses 4 640 critiques

    4,0
    Publiée le 20 août 2009
    Un film sur le monde des rodéos dans le style réaliste et parfois même quasi-documentaire qui est la patte de son réalisateur Nicholas Ray et qui a pour résultat de faire croire au spectateur qu'il a affaire à des personnages qu'il connaît depuis longtemps. Même si le déroulement psychologique des personnages n'est pas toujours convaincant, le film est porté par un très beau trio d'acteurs dont un Robert Mitchum qui y trouve un de ses plus beaux rôles. Un très beau film désenchanteur mais qui ne laisse pas un goût amer grâce à un final au fond très optimiste.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 10 août 2017
    L'histoire de Wes qui souhaite gagner plus d'argent pour s’installer pour cela il va se lancer dans le rodéo avec un ancien champion qui va l'épauler grandement. L'histoire banal et l'action quasi inexistante apporte peu de chose au film mais ce qui fait la force à cette histoire c'est les personnages et la tournure dramatique apporté : Le couple va se fragiliser, la confrontation avec la mort à un jeu dangereux, le quotidien morose et cette séquence finale tragique. Ces éléments ci apporte beaucoup au déroulement de l'histoire qui permet d’être captif. Une réalisation de qualité même si l'histoire reste banale et prévisible
    kepasa
    kepasa

    Suivre son activité Lire ses 25 critiques

    5,0
    Publiée le 15 août 2008
    Un film que j'ai découvert récemment et qui m'a emballé. Le quotidien des cow-boy s'adonnant au rodéo est très fidélement représenté, loin des scènes d'action que l'on voit habituellement au cinéma. La tristesse de leur vie, parsemée de blessures, de mort et d'alcool pour oublier la dureté de la tâche est un grand moment de cinéma. A découvrir d'urgence
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top