Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Voyage à Tokyo
note moyenne
4,3
408 notes dont 54 critiques
50% (27 critiques)
24% (13 critiques)
17% (9 critiques)
4% (2 critiques)
0% (0 critique)
6% (3 critiques)
Votre avis sur Voyage à Tokyo ?

54 critiques spectateurs

Uncertainregard
Uncertainregard

Suivre son activité 48 abonnés Lire ses 1 203 critiques

3,0
Publiée le 17/10/2014
Considéré comme la plus appréciée des oeuvres d'Ozu, c'est en effet un très joli film sur une famille on ne peut plus banale qui va connaitre les choses naturelles de la vie. Toute l'histoire tient dans le synopsis. On passe 1h à Tokyo à voir ces deux personnes agées encombrer leurs enfants avec une superbe scène de beuverie du grand-père qui n'avait pas touché à l'alcool depuis longtemps. Puis le retour à Onomichi avec cet évènement dramatique qui va de nouveau réunir la famille. Il faut le dire, il ne se passe rien ou vraiment pas grand chose. Les dialogues sont plats, on reste confiné dans les décors des petites habitations japonaises et pourtant une certaine magie opère. C'est doux et très finement réalisé avec beaucoup de rigueur dans le déplacement des acteurs et leurs expressions. Ca parle beaucoup nourriture, boisson et biensur la famille comme toutes les conversations que nous connaissons dans les notres. Bref, ça mérite le coup d'oeil même si je n'y vois pas grand chose de plus qu'un portrait de famille et que je n'ai pas été subjugué comme je peux l'être par un Kurosawa...
Loïck G.
Loïck G.

Suivre son activité 93 abonnés Lire ses 939 critiques

4,0
Publiée le 18/10/2013
Pour évoquer la déliquescence familiale, et celle d’une société japonaise repliée sur elle-même, Ozu prend les précautions de la sagesse. Sa mise en scène suit le rythme du temps, des journées, et ne s’appesantit jamais sur la noirceur de ses personnages. Il les montre tels quel, avec suffisamment de pertinence, pour ne pas avoir à en rajouter. Le genre de film qui ne se fait plus, et d’autant plus précieux Les bonus Des illustrations autour du film, des commentaires sur le travail d’Ozu et un retour sur les lieux du tournage, donnent lieu à de nouvelles interprétations. Eclairant ! Pour en savoir plus
NeσLaiη
NeσLaiη

Suivre son activité 164 abonnés Lire ses 4 731 critiques

5,0
Publiée le 15/10/2013
Le film le plus célèbre d'Ozu fut son premier à sortir en France. Voyage à Tokyo, retenez bien ce titre. Suivez deux personnages âgées qui rendent visite à leurs enfants vivants dans la capitale du Japon. Ils prendront le train et vous de même, car c'est votre billet de séjour dans le parchemin de l'authenticité d'Ozu et sa délicatesse de raconter une histoire forte. Palpable, réel, un chef-d'oeuvre de plus pour ce réalisateur.
Flore A.
Flore A.

Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 518 critiques

4,5
Publiée le 28/07/2013
Une histoire simple et universelle magnifiquement écrite, mise en scène et interprétée. Beaucoup de tendresse, d'émotion et de mélancolie dans ce superbe film d'Ozu.
ferdinand
ferdinand

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 549 critiques

5,0
Publiée le 07/07/2013
Vu pour la première fois à la télévision - après Apostrophes, il y avait le ciné club de C.J. Philippe, époque bien révolue...- puis revu au cinéma. C'est un des chefs d'œuvre du cinéma mondial. C'est une grande joie de le revoir parfaitement restauré, et d'admirer une fois de plus comment , partant de situations spécifiquement japonaises, décors, comportements, courbettes, éternels sourires, Ozu parvient à l'universel. Fascinant et bouleversant.
EricDebarnot
EricDebarnot

Suivre son activité 120 abonnés Lire ses 1 287 critiques

4,5
Publiée le 05/08/2012
L'Occident a découvert tardivement l'oeuvre d'Ozu avec ce "Voyage à Tokyo" qui est devenu emblématique des thèmes et du style du maître... ce qui ne signifie pas qu'il s'agisse de son meilleur film pour autant. On peut penser qu'il y manque cette touche d'humour un peu trivial qui est le nécessaire contrepoint de ses belles histoires de résignation face à la cruauté de la vie, ou que, paradoxalement, ce pur mélodrame est un peu plus pauvre en émotions que d'autres chefs d'oeuvre de la dernière période d'Ozu. Sans doute un peu long, "Voyage à Tokyo" offre à tout spectateur un tant soit peu patient plusieurs moments de pure transcendance, tant grâce à l'impressionnante subtilité de sa description de l'effritement des rapports parents-enfants avec le temps, que de par la magnifique mise en scène d'Ozu - qui est son inimitable signature (Ah, ces plans de paysages urbains scandant et commentant subtilement l'évolution du récit ! Ah, ces fameux "plans au ras du tatami" !). Mais ce qu'on recherche quand on regarde un film d'Ozu, ce sont ces moments mystérieux, inexplicables, quasi aléatoires - car non "dictés" par la science du récit ou par la mise en scène - où les larmes nous montent aux yeux, où la douleur, la simple et divine douleur d'être humains nous serre la gorge. Dans ce "Voyage à Tokyo", ce sont les scènes finales avec un Ryû Chishû face à un avenir de solitude ou encore celles avec la sublime Hara Setsuko qui n'arrive pas à faire le deuil de son mari mort à la guerre qui nous marqueront à jamais
devlin6994
devlin6994

Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 1 087 critiques

3,5
Publiée le 09/03/2011
Un très beau film d'Ozu qui prouve encore une fois l'étonnante universalité de son oeuvre. Le film vaut surtout pour ses interprètes, très justes, et pour ses cadres, ingénieux (aucun mouvement de caméra, tout en plans fixes). J'ai un peu moins apprécié le dernier quart du film, qui n'apporte pas grand chose de plus et qui tire un peu en longueur. S'il est sans doute exagéré de classer "Voyage à Tokyo" dans tous les grands classements des meilleurs films de tous les temps, c'est sans doute un des plus connus d'Ozu, donc c'est toujours intéressant à regarder...
Parkko
Parkko

Suivre son activité 66 abonnés Lire ses 2 013 critiques

3,5
Publiée le 25/02/2011
Voyage à Tokyo est comme une force tranquille. Pas de surenchère inutile, et c'est là que le film trouve toute sa crédibilité. Car on peut ainsi se sentir concerné, sur les réflexions. J'ai bien aimé la façon dont Ozu avait de montrer comment les générations s'éloignaient au fur et à mesure, la façon dont il montre ça est à la fois simple mais déchirante. D'autant plus qu'à plusieurs reprises on a l'occasion de voir qu'ils se ressemblent bien plus qu'ils ne le pensent peut être. A part ça le tout est très bien filmé, très bien mis en scène. Ozu ne cherche pas à en faire trop, ce qui colle parfaitement avec son film.
Ti Nou
Ti Nou

Suivre son activité 84 abonnés Lire ses 2 387 critiques

4,0
Publiée le 05/12/2010
La sobriété définit le cinéma de Yasujiro Ozu. Il évite donc la sensiblerie de cette chronique où les valeurs familiales sont mises à mal. Évitant de juger ses personnages, le cinéaste pose un regard distancié et pertinent sur une évolution sociale.
Plume231
Plume231

Suivre son activité 541 abonnés Lire ses 4 610 critiques

5,0
Publiée le 29/04/2010
"Voyage à Tokyo" est mon billet d'entrée dans l'univers de Yasujiro Ozu, et bien évidemment pas mon dernier. Je vais éviter le terme de "mélodrame" puisque le réalisateur n'aimait pas qu'on qualifiait son oeuvre par ce terme, disons que ce drame sans la moindre emphase est d'une sobriété apaisante aussi remarquable que touchante. Sans pratiquement utiliser de mouvements de caméra, Ozu nous immerge dans le quotidien de japonais moyens s'attardant souvent par des plans fixes mais très soignés, donnant une certaine élégance visuelle à l'ensemble, sur des éléments de l'environnement qu'il le compose comme pour mieux nous en imprégner. De plus, le cinéaste ne juge en aucun cas ses personnages laissant cela aux bons soins du spectateur qui a du mal à le faire car il ne sait pas s'ils n'auraient pas le même comportement. L'interprétation du film quand à elle est impeccable, avec une mention spéciale pour Chishū Ryū et la rayonnante Setsuko Hara. Une oeuvre magnifique, un chef d'oeuvre.
Owelles
Owelles

Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 17 critiques

5,0
Publiée le 07/09/2009
Ce film dresse le portrait d'une famille japonaise, quelque peu banale, mais dont la singularité -au premier abord- de ses membres permet une identification universelle, et Ozu parvient ainsi à servir une belle allégorie de son idée des relations entre les parents et les enfants. Le réalisateur japonais filme la dégradation de cette relation à l'aide d'une mise en scène sobre, invisible, mais terriblement poignante. Ozu réussi à créer ses personnages par l'écran. Malgré le fait que la quasi totalité du film soit constituée de plan fixe, Ozu reste un styliste hors-paire quand il s'agit de filmer les mouvements de ces personnages. Il nous fait ainsi parvenir leur vie, leurs caractères, leurs émotions, ce qu'ils ressentent. C'est l'essence même du Cinéma que de parvenir à s'exprimer à travers la mise en scène, plutôt que par les dialogues ou les péripéties. On sent l'écoulement du temps, la vieillesse, la solitude. Voyage à Tokyo est un film sans cesse bouleversant, poignant, par le talent et la simplicité dont fait preuve Ozu. Un grand chef d'oeuvre.
SebD31
SebD31

Suivre son activité 64 abonnés Lire ses 553 critiques

5,0
Publiée le 28/04/2009
Ozu réalise là, comme à son habitude, un film au plus près des sentiments ordinaires de la réalité quotidienne. La viellesse est synonyme de solitude, triste mais lucide constat de la vie. Un chef-d'oeuvre d'une richesse incroyable.
Spiriel
Spiriel

Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 313 critiques

5,0
Publiée le 14/10/2008
Le dernier opus de la trilogie de Noriko, après Banshun et Bakushu (le meilleur Ozu), s'apparente à une relecture du Make way for tomorrow de McCarey. Les vieux parents vont à la ville pour renouer avec leurs enfants. Ceux-ci, accueillants et chaleureux dans un premier temps, vont vite ressentir la gène que leur occasionnent leurs parents, qui dérèglent leur train de vie déjà pas commode. Culpabilité de cette ingratitude pour les enfants, refus des parents de juger négativement leurs enfants bien que ceux-ci aient moins réussi qu'ils le pensaient et qu'ils soient plus "durs"... Personne n'est innocent, mais comme chez Renoir Ozu accorde une émouvante humanité à chacun de ses personnages, qui souffrent d'être conscients de la laideur de leurs pensées, paroles et actes, mais qui ont leurs raisons... ils sont avant tout victimes d'une société qui se soucie peu de l'Humain. La mort de la mère affecte sincèrement tout le monde, mais très vite il faut replonger dans cette société sous peine d'en être écarté. Le personnage de Noriko (légendaire Setsuko Hara) est dans une situation différente, qui permet de donner une dimension supplémentaire au film. Son profil pourrait la faire passer pour une sainte, surtout en comparaison de ses beaux frère et soeur que les évènements n'ont pas exactement flattés. Mais Noriko sait qu'il n'en est rien. Elle aussi a ses raisons, tout simplement. Le film est un pur drame familial, là où la plupart des films d'Ozu post 1949 ne collaient à aucun genre. C'est ceci, en plus d'une immense qualité et du hasard historique qui font que ce film est dorénavant l'étendard du cinéma d'Ozu en occident, systématiquement cité. La vérité c'est que sa filmo est extrêmement homogène mais que l'occident l'a découvert avec ce film, qui en plus était moins typiquement nippon dans ses thèmes que d'autres. Ici, Ozu est moins tendre et drôle qu'il ne sait l'être, insistant ainsi sur l'âpreté de la vie tokyoïte, ce qui le différencie aussi du film de McCarey.
Yoloyouraz
Yoloyouraz

Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 649 critiques

4,0
Publiée le 17/07/2008
La beauté extraordinaire de ce voyage à Tokyo, Y.Ozu la tire d'une douceur aux vertus fabuleuses : réalisation, récit et interprétations s'accordent en une harmonie rare.
afilmdirector
afilmdirector

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 66 critiques

5,0
Publiée le 02/04/2007
C'est beau, c'est lent, c'est triste, c'est profond. Ca fait sourire, ça fait pleurer, ça fait réfléchir. C'est Ozu, c'est Le voyages à Tokyo, c'est grand.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top