Mon AlloCiné
    Dragon Ball Z : Le Combat fratricide
    Dragon Ball Z : Le Combat fratricide
    Durée 0h 58min
    Avec Patrick Borg, Brigitte Lecordier, Philippe Ariotti plus
    Genres Animation, Arts Martiaux
    Nationalité japonais
    Spectateurs
    3,7 197 notes dont 21 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Un nouveau Saïyen, Thalès, qui ressemble à s'y méprendre à Son Goku, arrive sur Terre avec une bande d'extraterrestres. Ils plantent un arbre qui puise l'énergie vitale de la planète pour donner naissance à des fruits qui rendent surpuissants. Avec l'aide de ses amis, ils feront leurs possibles pour les stopper.
    Titre original

    Doragon bôru Z 3: Chikyû marugoto chô kessen

    Distributeur -
    Voir les infos techniques
    Année de production 1990
    Date de sortie DVD -
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD -
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage -
    Budget -
    Langues Japonais
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa -

    Critiques spectateurs

    stallonefan62
    Critique positive la plus utile

    par stallonefan62, le 25/04/2012

    5,0Chef-d'oeuvre
    bon film un peu trop copié quand même sur le combat de goku vegeta mais l'ensemble reste très bon
    Alexarod
    Critique négative la plus utile

    par Alexarod, le 26/05/2016

    1,5Mauvais
    Dans la veine des OAV de DBZ je tombe sur : le combat fratricide. Je connaissais Thalès mais pas ce film donc ça ...
    Lire la suite
    Toutes les critiques spectateurs
    29% (6 critiques)
    14% (3 critiques)
    19% (4 critiques)
    33% (7 critiques)
    5% (1 critique)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur Dragon Ball Z : Le Combat fratricide ?
    21 Critiques Spectateurs

    Photo

    Dernières news

    Dragon Ball : avez-vous vu les 19 films de la franchise ?
    NEWS - Vu sur le web
    vendredi 14 décembre 2018
    Films recommandés
    Dragon Ball Z : La Revanche de Cooler
    Dragon Ball Z : La Revanche de Cooler
    Dragon Ball Z : L'Attaque du dragon
    Dragon Ball Z : L'Attaque du dragon
    Dragon Ball Z : À la poursuite de Garlic
    Dragon Ball Z : À la poursuite de Garlic
    Dragon Ball Z: Fusions
    Dragon Ball Z: Fusions

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1990, Les meilleurs films Animation, Meilleurs films Animation en 1990.

    Commentaires

    • predawolf
      Dragon Ball Z: Le combat fratricide de son vrai titre Doragon Boru Zetto: Chikyu Marugoto Chokessen, traduction, La super bataille décisive autour de la Terre, sortie en 1990 est le 3 ème OAV de la série, toujours réalisé par Daisuke Nishio. Cet opus n'entre pas dans la continuité du manga, ni de la série animé, sachant qu'au vu de sa timeline sensé ce dérouler entre la saga des Saiyans et celle de Freezer l'on retrouve Piccolo, Yamcha, Ten Shin Han, et Chaozu toujours vivant. Le combat Fratricide est de loin mon OAV-film préféré de la saga Dragon BAll (Z-GT-Super...). Beaucoup plus mature et sombre dans son traité scénaristique, technique, et graphique, il réussit avec brio à mettre en avant une vraie pièce de théâtre empreint d'inspiration à différent genre cinématographique, chose étonnante pour un long métrage de cet envergure.Le scénario de Takao Koyama est original et pour le moins dramatique, ne laissant place à aucun humour gras et ne s'inspirant d'aucun moment connu de la série animé ou du manga. La ou il est habile c'est dans sa construction qui est de loin la plus intelligente, en mettant dans son histoire beaucoup de ferveur à traduire les valeurs familial et amical dans des narrations assez longue. On ce retrouve avec bon nombre de séquence touchante et paisible avec par exemple:la fameuse séquence du bain entre Goku et Gohan qui fond un défi pour s'avoir qui tiendra le plus longtemps sous l'eau, avec Chichi qui assiste à la situation en rigolant,une véritable traduction de paix. Mais c'est aussi la présentation d'un personnage inédit qui deviendra récurent dans les OAV pour mieux disparaître plus tard malheureusement, je parle bien entendu du Petit-Dragon, que Gohan avec Krilin sauveront en stoppant un incendie de forêt causé par l'atterrissage d'une sonde espion.Le récit prend son temps, et il le fait très bien car il tisse un véritable lien d'amitié entre Petit-Dragon et Gohan qui n'est en rien gratuit et à son importance dans la suite.Cet ainsi que Goku qui jamais n'a réussi à maîtrisé sa forme bestiale ne parvient pas à son tour à faire revenir à la raison son fils, c'est son ami dragon qui le fera.On assiste alors à une leçon d'amitié, d'humilité, et d'amour forte et rarement mis en avant dans les films Dragon Ball qui contraste totalement avec cette noirceur comme si rien n'était encore perdu même si juste après... Certains reproche au film d'être justement un peu long à se mettre en place et à en venir à la baston*(je veux que ça fasse Bim Bam Boum de suite!)*, chose que je trouve au contraire bien plus judicieux car on accorde beaucoup plus de construction et d'enjeu dramatique ce qui ajoute plus de crédibilité, de dramaturgie, et d'identification aux personnages. On ne met pas en place un scénario ultra rapide pour vite, très vite amené direct à de la baston (BASTON !!!! Le reste m'en fou !!!), non. Avec Le combat fratricide le cinéaste explore une approche beaucoup plus cinématographique.On suis le récit, puis vient les ennuis et les affrontements qui ne cesseront de s'enchaîner de bien belle manière. Le danger vient d'une bande de mercenaire de l'espace dirigé par un Saiyan du nom de Thalès. Il est physiquement le portait craché (à un ou deux détails près) de Goku, allant même jusqu'à tromper Gohan sur le moment. Toutefois, tout les deux sont complètement à l'opposé sur le plan psychologique. Thalès est l'exemple phare du véritable individu Saiyan, faisant preuve d'une cruauté et d'un sadisme abjecte et pourvu d'un sens très arrogant envers sa propre puissance. Il démontre également une attitude surprenante à vouloir sauvé sa race, chose que Nappa et Végéta avait l'air de se moquer, sauf, peut être Raditz. Il est sacrément charismatique et à la part belle à de belle réplique.Ce qui est intéressant avec cet antagoniste, c'est qu'il est la représentativité parfaite de ce que Goku aurait du être si il ne c'était pas cogné la tête étant bébé; par ailleurs, Goku lui même viendra à le dire à Thalès. Un jolie reflet bien imaginé qui hausse pour le coup la qualité de ce méchant et offre un duel entre les deux assez symbolique. L'objectif de Thalès est bien trouvé et assez original, pas de Je veux être le maître du monde ni de Mon but est de tuer Goku ou encore Je veux les Dragon Ball pour être immortel, là l'antagoniste cherche à acquérir de la puissance en cherchant une planète luxuriante ou la graine de l'Arbre Sacré plus précisément le Shinseiju pourrait pousser et ainsi donc dévorer l'énergie de la Terre jusqu'à l'assécher pour faire des fruits d'une puissance inimaginable, qui deviendrais de véritable armes de destructions massive. Une motivation qui peut paraître simpliste mais qui à au moins l'effet d'être un minimum structuré et pas répétitif. Par contre fais bizarre, dans la version vf il est sous entendu dans son titre que Thalès et Goku serait frère jumeaux ce qui n'est absolument pas le cas. Tout comme certain personnage connaisse les noms d'autre sans ce présenter, on dira qu'il sais lire dans les pensés comme ce cher Slugh. ^^L'antagoniste principal est suivi de 5 sbires pour le moins charismatique et venant de planète différente, Daizu de Kabocha, Amondo de Nutts, Cacao de Ikonda, et Rakasei ainsi que son jumeau Rezun originaire de Beenz. Ce sont des personnages que j'apprécie beaucoup car il font preuve de technique pour le moins marquante, je pense en particulier aux propulseurs de Cacao qui en jette un max. Certes ils n'ont pour unique fonction que d'accompagner leurs boss pour mieux ce faire exploser derrière sans prendre le temps de les développés, mais ils sont à l'origine de bon nombre de duel marquant. Et ceci amène à un autre point tout aussi jouissif pour les fan, tous les protagonistes connu de Dragon Ball sont là et se battent. Ainsi on ce retrouve avec la team au complet avec Yamcha, Ten Shin Han, Chaozu, Piccolo, Krilin, Gohan et Goku dans de grand affrontement. Vous vous rendez compte, Yamcha et Chaozu sont là !Les combats sont relativement violent et pour ma part les plus techniques, fluides, dynamiques et explosifs des OAV-Film. Une fois commencé cela s'enchaîne à tout va! Les chorégraphies sont astucieuses toutes différentes selon l'adversaire qui ce bat. Le combat de Cacao vs Yamcha est excellent même si il est très court. Mais le pom pom revient à l'affrontement final entre Goku et sa team vs Thalès qui est palpitant et super dynamique, Goku prend cher, très cher. Ses phases de combats avec le Kaioken sont subtilement retranscrit. La rencontre finale est superbement mise en scène avec une technicité du mouvement somptueux. Le plus fort vient du tout dernier coup porté ou Goku et Thales fasse à fasse se regarde dans les yeux la main prête à être dégainé pour tirer une salve d'énergie ou chacun se scrute en tremblant des doigts tel un duel de cow-boy ou la tension est à son comble. Une frappe finale magnifiquement orchestré par son réalisateur.Graphiquement Le combat fratricide est parfait et donne lieu à des dessins superbe et très noir. Il est assurément l'opus avec les traits de dessin les plus obscur ce qui ajoute encore plus de noirceur au récit. Les personnages sont bien dessinés et les décors assurément déprimant dans son contexte de fin du monde, les visages sont pas mal appuyés par des jeux d'ombres. Le plus beau vient du design très lugubre du Shinseiju (l'arbre sacré) qui est sacrément massif, servant de ciel macabre de sa funèbre splendeur, par ailleurs dessiné par Akira Toriyama lui même.Une séquence absolument merveilleuse arrive après la destruction de l'arbre quand tombe sur la Terre une pluie de neige d'orée remplis de l'énergie des éléments qui vient redonner la vie partout ou elle ce pose avec un Goku touché par la beauté de cet action servi par une musique magnifique qui rend grâce à cet acte final. La BO de Shunsuke Kikuchi est énormément utilisé et d'une manière qui touche la perfection pour cette production. Chaque piste offre une envolée lyrique forte qui rend les scènes marquantes et somptueuse jusqu'à mettre le coup de frisson. Même les bruitages sont particulièrement mis en avant avec des expirations de souffle assez authentique et des bruits de vent qui transpire la solitude et la fin de tout.CONCLUSION:Le combat fratricide est un pure concentré de parfaite idée de réalisation avec une mise en scène spectaculaire, un scénario à la narration réfléchis et dramatique, des personnages charismatiques, un coup de crayon au design soigné aux couleurs sinistres, et même d'un doublage excellent. La bo très présente est particulièrement soigné avec des envolés lyriques marquant et le tout avec plusieurs clin d'oeil à des genres cinématographique. En bref, un troisième OAV sur Dragon Ball Z titanesque qui laisse d'abord place à son histoire dramatique avant de céder au spectacle, assurément le meilleur et le plus complet. Parfait de bout en bout! L'apocalypse parfaite!
    • rob777
      insipirés du tout premier combat entre vegeta et sangoku ,quand vegeta se transforme en gorille géant ,cette oav est exellelent aussi ,ont peut supposer que thales est du meme niveau de puissance que vegeta graçe aux fruits qui lui permet d'accroitre sa puissance
    Voir les commentaires
    Back to Top