Mon Allociné
Les Oiseaux, les orphelins et les fous
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
Les Oiseaux, les orphelins et les fous
Date de sortie 7 octobre 2010 en DVD (1h 18min)
Avec Philippe Avron, Magda Vasaryova, Jana Stehnova plus
Genre Comédie
Nationalité Slovaque
Ce film en VOD

Synopsis et détails

Parabole en mosaique, joyeusement carnavalesque ou trois orphelins, trois fous abandonnes ne survivent que grace a leur folie programmee dans un monde insense et laid.
Distributeur -
Voir les infos techniques
Année de production 1969
Date de sortie DVD 07/10/2010
Date de sortie Blu-ray -
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage -
Budget -
Langues -
Format production -
Couleur Couleur
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa -

Séances

VOD

DVD et Blu-Ray

Pour visionner Les Oiseaux, les orphelins et les fous en VOD, louez, achetez ou abonnez-vous à une offre de l'un des services suivants.
Les Oiseaux, les orphelins et les fous
Définition standard
VO
Ce film en VOD
  • Louer (3.99 €)
  • Acheter (7.99 €)
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par
Les Oiseaux, les orphelins et les fous (DVD)
Date de sortie : jeudi 7 octobre 2010
neuf à partir de 13.00 €

Acteurs et actrices

Casting complet et équipe technique

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1969, Les meilleurs films Comédie, Meilleurs films Comédie en 1969.

Commentaires

  • Nelly M.

    Sans doute faut-il y voir un contournement des atrocités totalitaires plutôt qu'un tour par curiosité malsaine chez les détraqués. On croirait des drogués en phase aiguë tout en devinant qu'ils ont dû réchapper d'un carnage leur ayant tapé sur la cervelle... Cela a beau être bien troussé à l'image, poétique plus d'une fois, il faut s'accrocher dans cette suite de délires, le considérer comme récit d'un cauchemar intérieur enfin évacué. A saluer l'apocalyptique image finale (qui reste gravée tant elle épouvante et fascine en même temps !), et pour le reste j'avoue avoir admis les montées en puissance et en général zappé aux moments trop "barrés".

  • Nelly M.

    Sans doute faut-il y voir un contournement des atrocités totalitaires plutôt qu'un tour par curiosité malsaine chez les détraqués. On croirait des drogués en phase aiguë tout en devinant qu'ils ont dû réchapper d'un carnage leur ayant tapé sur la cervelle... Cela a beau être bien troussé à l'image, poétique plus d'une fois, il faut s'accrocher dans cette suite de délires, le considérer comme récit d'un cauchemar intérieur enfin évacué. A saluer l'apocalyptique image finale (qui reste gravée tant elle épouvante et fascine en même temps !), et pour le reste j'avoue avoir admis les montées en puissance et en général zappé aux moments trop "barrés".

Voir les commentaires