Mon AlloCiné
    Planes para mañana
    Planes para mañana
    Durée 1h 36min
    Avec Ana Labordeta, Goya Toledo, Aura Garrido plus
    Genre Drame
    Nationalité espagnol
    Spectateurs
    3,1 1 note
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Trois vies se retrouvent liées pour toujours au cours d'une journée. Le jour où Ines découvre qu'elle est enceinte, Antonia décide d'abandonner sa famille et Marian réalise qu'elle va mourir.
    Distributeur -
    Récompenses 2 nominations
    Voir les infos techniques
    Année de production 2009
    Date de sortie DVD -
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD -
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage -
    Budget -
    Langues -
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa -

    Acteurs et actrices

    Casting complet et équipe technique

    Critique spectateur

    Toutes les critiques spectateurs
    0% (0 critique)
    0% (0 critique)
    0% (0 critique)
    0% (0 critique)
    0% (0 critique)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur Planes para mañana ?
    0 Critique Spectateur

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2009, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2009.

    Commentaires

    • Nelly M.
      Découvert cette merveille de Juana Macias au Katorza de Nantes dans le cadre du 21ème festival espagnol. La musique d'introduction, d'une douceur laissant croire à quelque sirupeuse histoire de jeunes préservés, cède la place à d'importantes remises en cause adultes dont l'enfant subit les répercussions. La séquence "Antonia" fait curieusement écho à "Tous mes pères" de l'Allemand Jan Raiber. Constamment, Juana Macias varie les points de vue, enchaîne de manière fluide d'une famille à l'autre, toujours très agréable à l'image et au son. Mine de rien une série de chocs gagnant en émotion, la plus terrible en dernière partie. Un rappel de notre précarité qui donne une furieuse envie de fidélité à soi-même !
    Voir les commentaires
    Back to Top