Mon AlloCiné
The Seasoning House
The Seasoning House
Date de sortie 4 novembre 2014 en DVD (1h 33min)
Avec Rosie Day, Sean Pertwee, Kevin Howarth plus
Genres Action, Thriller
Nationalité britannique
Bande-annonce
Spectateurs
3,1153 notes dont 32 critiques
noter :
0.5
1
1.5
2
2.5
3
3.5
4
4.5
5
Envie de voir

Synopsis et détails

Quelque part dans les Balkans, au c ur d un pays en guerre se trouve The Seasoning House, un ancien bâtiment industriel, dans lequel des jeunes filles sont séquestrées, droguées et prostituées. L une d elle, Angel, a trouvé le moyen de quitter sa chambre et de se déplacer secrètement dans le bâtiment. Là, elle observe... Elle écoute... Elle met au point sa vengeance.
Distributeur -
Récompense 1 nomination
Voir les infos techniques
Année de production 2012
Date de sortie DVD 04/11/2014
Date de sortie Blu-ray 04/11/2014
Date de sortie VOD -
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage -
Budget -
Langues Anglais
Format production -
Couleur Couleur
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa -

Regarder ce film

En DVD BLU-RAY
neuf à partir de 15.90 €
The Seasoning House
The Seasoning House (DVD)
neuf à partir de 11.90 €
Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

Bande-annonce

The Seasoning House Bande-annonce VO 1:56
The Seasoning House Bande-annonce VO
25 037 vues

Acteurs et actrices

Rosie Day
Rôle : Angel
Sean Pertwee
Rôle : Goran
Kevin Howarth
Rôle : Viktor
Anna Walton
Rôle : Violeta
Casting complet et équipe technique

Critiques spectateurs

Aspro
Critique positive la plus utile

par Aspro, le 28/09/2013

4,0Très bien

Essayer de trouver un équilibre entre les atrocités fondées sur des faits peut être une proposition risquée. Un film qui... Lire la suite

Clément P.
Critique négative la plus utile

par Clément P., le 09/05/2018

3,0Pas mal

Attention ce n'est pas parce qu'un film tire sa force de faits réels qu'il est forcément de très bonne qualité. " The Seasoning... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
3% (1 critique)
13% (4 critiques)
56% (18 critiques)
13% (4 critiques)
13% (4 critiques)
3% (1 critique)
Votre avis sur The Seasoning House ?
32 Critiques Spectateurs

Photos

18 Photos
Films recommandés
Comedown
Comedown
The Diabolical
The Diabolical
Urban Explorer - Le sous-sol de l'horreur
Urban Explorer - Le sous-sol de l'horreur
Tamara
Tamara

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2012, Les meilleurs films Action, Meilleurs films Action en 2012.

Commentaires

  • Cine vu
    Un film d'une grande violence mais parfaitement réalisé et sans répit pour le spectateur.
  • luxe
    Excellent !
  • sunshine1
    une petite pépite ce film .............
  • Barracuda13127
    Pas mal du tout,on ne tombe pas dans l’excès de voyeurisme comme dans d'autres films du genre,là tout est dosé et plutôt bien maîtrisé étant donné le sujet de départ.
  • Aspro
    Essayer de trouver un équilibre entre les atrocités fondées sur des faits peut être une proposition risquée. Un film qui longe la ligne du mauvais goût , des viols et atrocités de la guerre dans un cadre qui pour les fans du genre peuvent également être decrit comme énergique, cinétique et divertissant. The Seasoning House, un nouveau thriller de vengeance austère et féroce made in GB, emprunte son idée centrale de plusieurs crimes de guerre bien documentés, et il plonge avec force en profondeur dans le morbide, mais il réussit aussi à travailler comme un sombre et passionnant conte d'horreur dans son propre droit. ce film est à la fois impitoyable et irrésistible, mais aussi parle haut et fort (et en colère) sur les parties les plus sombres de la faillite morale. The Seasoning House semble souvent prendre une partie de son inspiration dans les films Hostel d'Eli Roth, et ​​je veux dire que dans le bon sens. Le cadre sont les Balkans en 1996. Plusieurs adolescentes ont été enlevées et forcées à travailler dans un bordel cauchemardesque. La plupart des jeunes femmes sont utilisés pour le sexe, évidemment, mais une fille en particulier, celle qui est à la fois muette et «maudite» avec une grande tache de naissance sur son visage, est autorisé à travailler comme femme de ménage / infirmière: la petite et silencieuse Angel " Presque sans relâche pour son premier acte, avec seulement quelques instants errants de l'humanité entre Angel et ses amis condamnés, The Seasoning House est horrible tout simplement pour son portrait d'un tout-trop-réel que nous aimerions n'être que de la fiction - The Seasoning House va de l' horreur sobre à un suspense vengeur expéditive . The Seasoning House est un film de genre honnêtement brutal qui ne bronche pas de morts et de violations de la pire espèce . Nous , pour Angel, non seulement parce que, oui, la vengeance est douce, mais aussi parce que nous avons besoin de voir une petite étincelle de fuite de l'humanité de l'un des stands les plus vils de l'enfer. Les effets gores sont réalistes, choquant, et suffisamment graves, la cinématographie est particulièrement forte, avec un éclairage placé intelligemment et caméras nichés dans des endroits simples mais astucieux, le score ajoute beaucoup, surtout quand le film reprend le rythme dans sa seconde moitié, et il ya une intention claire de livrer un film d'horreur qui est à la fois agressif, divertissant et perspicace socialement dans une petite mesure, intelligent, audacieux. 4/5
  • Roger de La Bouillave
    Je pense qu'il n'y a que deux types de films ou autrement dit, le cinéma se décompose en deux genres: Les films de divertissement et ceux qui font réfléchir, point. En général, même si je m'avance un peu, je pense que 80% des films pourris qu'on essaie de nous enfiler le fondement sont des films de la première catégorie. Des films de divertissement sans âme juste bons à faire du fric avec du fric et entretenir tout un système dont le cinéma à destination des masses n'est qu'une des nombreuses facettes. En ce sens, et c'est bien là tout le paradoxe, les films de divertissement sont bien plus politiques que certains des films dit justement politiques ou tout du moins à caractère sociétal. The Seasoning House n'a rien d'un film de divertissement, sauf si l'on considère que la souffrance de femmes réduites à l'état d'objets de plaisirs et de tortures est un spectacle comme un autre, on ne peut sortir de ce film qu'avec un profond sentiment de malaise, qui remet encore un peu plus en cause le pseudo confort, la confortable mollesse dans laquelle nous sommes assoupis. Je parle bien entendu des populations médianes, qui vivent confortablement de leur travail, qui votent utile, qui sont emprunts d’une grande tolérance et qui pensent que c’est très bien d’inscrire leur progéniture à des cours de violon à l’âge de 6 ans. Il y a toujours du bon à briser des certitudes.
  • Pascal37
    En trame de fond, un pur drame abordant un sujet difficile à traiter sans tomber dans le malsain et le résultat est "acceptable". En même temps, en relief, une mise en image au format thriller horrifique avec quelques notes à la "The descent" (dont Hyett a participé pour les FX et maquillage) avec des plans et photographie très convaincants.Le principal point de faiblesse est que le film alterne entre ces 2 thèmes. L'émotion qui passe sur le plan dramatique surtout excellemment interprétée par les actrices (les acteurs sont pitoyables ...) marque l'histoire. Par contre, le coté pur thriller, absent en l'état, nous laisse sur la fin qu'avec une pointe de suspens. Dommage !Très peu de moyens et parfois une mise en scène très amatrice et chaotique (il y a du très très bon et du catastrophique) laisse un goût d'inachevé.Un environnement plus glauque, froid, humide et sombre avec des grands coups de tension en auraient fait un film très bien construit. Sur le plan "drame", c'est au rendez-vous, inutile d'en faire plus, les exactions sont suffisamment traitées.Bref, un bon film avec ses faiblesses ! 3/5 !!!
  • lastachille
    Le pire est de savoir que la réalité dépasse la fiction, et que des marchants de viole existent et en temps de "paix".....
  • lastachille
    J'ai oublié les titres mais il y a deux autres films traitant de se trafic de viol, et comme tu le dit, ont les a pris pour des films de divertissement, alors que la réalité dépasse la fiction, car ces filles, femmes et fiellettes finissent dans des faussés, oubliées, après de longues périodes de souffrances, ce n'est ni amusant ni rigolo. Je suis fan de film d'horreur et d'épouvante, mais ça je ne supporte pas, car c'est réel, et le côté héroïne n'existe pas, dans la réalité elles meurent, tout comme les histoires de serial killer, rare sont ceux qui sont prie, malheureusement dans la réalité les méchants se font rarement prendre, car il faut que quelqu'un puissent vraiment les chercher, puis la pseudo justice qui traite un stationnement interdit aussi sévérement, mais qui ferme les yeux à ce genre de torture librement, car les concernés sont dit "de haute sphère"! alors quelle est la différence entre le moyen age ou un certain monde dit barbare alors que maintenant, dans un monde pseudo libre, on fait encore pire !Et puis une preuve le doublage en français est médiocre=pas pris au sérieux, car film non rentable.... ça donne à refléchir à la réalité des choses...
  • lastachille
    Le grand malheur c'est que la guerre n'est qu'une couverture pour le film, la réalité est que ça existe maintenant, en kidnapant des fillettes, filles et femmes dans "le monde libre" pour les gens qui peuvent payer, des gens de "la haute sphère", et y a pas de héro ou d'héroïne pour arrêter ça car ceux qui osent se retrouvent seul, et sous terre....
  • Sarah F.
    C'est comme si ce film avait plusieurs parties : la première demi heure est très très lente, au sens propre aussi, certaines scènes sont au ralenties et ça n'apporte rien, peu de dialogues.Après, ça deviens intéressant, on commence à rentrer dans le film et au bout de 50 minutes, là ça commence, enfin ! A partir de là, excellent, dur et malsain...et sa vengeance n'en est que plus jouissive ! Les scènes de "coupages" et "plantages" sont très réaliste je trouve, aie ça doit faire mal, lolEn clair se film c'est une moitié totalement plate limite ennuyeuse et une très bonne...pour les amateurs du genre, seulement ! ! !
  • elriad
    pas un film inoubliable, pas non plus très neuf dans le scénario, on a déjà vu souvent le sujet des femmes exploitées, droguées et exploitées. particulièrement dans cette partie du monde qu'est l'Europe de l'est. Le personnage de la femme muette lui aussi a déjà été exploitée, dans le très efficace "témoin muet". Malgré tout, ce film réserve son lot de scènes efficaces et par son sujet insupportable attire l'empathie. pour le reste, peu d'intérêt cinématographique.
  • Doctor Nico
    Un excellent film, très violent, cru, sordide mais témoignant hélas d'une affreuse réalité. Un petit côté I spit on your grave. L'actrice principale est excellente, sans dire un mot de tout le film, bon casting !
  • Gardienne de la Galaxie 1975
    des scènes efficaces dans le sordide et la prostitution forcée dans les Balkans, évidemment il est utopique de penser qu'une gamine puisse s'en sortir ainsi mais n'empêche que ça marche c'est bien rythmé !
Voir les commentaires
Back to Top