Notez des films
Mon AlloCiné
    Toutes les vies de Kojin
    Bande-annonce Toutes les vies de Kojin
    12 février 2020 / 1h 27min / Documentaire
    De Diako Yazdani
    Nationalité française
    Bande-annonce Séances (12)
    Presse
    3,5 12 critiques
    Spectateurs
    3,4 14 notes dont 1 critique
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Dans un documentaire à la première personne, Diako Yazdani, réfugié politique en France, retourne voir sa famille au Kurdistan irakien et leur présente Kojin un jeune homosexuel de 23 ans qui cherche à exister au sein d’une société où il semble ne pas pouvoir trouver sa place. Avec humour et poésie, le réalisateur livre un portrait émouvant où les rencontres des uns et des autres invitent à une réflexion universelle sur la différence.
    Distributeur Rouge Distribution
    Voir les infos techniques
    Année de production 2019
    Date de sortie DVD -
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD -
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 5 anecdotes
    Budget -
    Langues Français
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa -

    Séances

    Bande-annonce

    Toutes les vies de Kojin Bande-annonce VO 1:32
    Toutes les vies de Kojin Bande-annonce VO
    2 782 vues

    Critiques Presse

    • Le Figaro
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Parisien
    • Les Inrockuptibles
    • Libération
    • Positif
    • Le Monde
    • Le Nouvel Observateur
    • Les Fiches du Cinéma
    • L'Express
    • Première
    • Télérama

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    12 articles de presse

    Critique Spectateur

    jbdpjbdp
    jbdpjbdp

    Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 19 février 2020
    Touchant, utile et drôle quand il montre l'absurde de certaines pensées, ce film est aussi profond qu'intime. À voir.
    1 Critique Spectateur

    Photos

    Secrets de tournage

    L'homophobie comme sujet

    Jusqu’à l’âge de 18 ans, le réalisateur Diako Yazdani était homophobe. Puis il a commencé à s’ouvrir à la question des sexualités. Le film Milk (2008) l’a ému sur la condition des homosexuels aux USA, ça l’a poussé à s’informer. "Plus tard, en 2014, j’ai retrouvé un ami kurde iranien réfugié en Irak à cause de ses activités politiques. Il subissait une double violence, car il était également homosexuel et rejeté par sa famille... Lire plus

    Qui est Diako Yazdani ?

    Diako Yazdani étudie le cinéma pendant quatre ans à l’Institut Karnameh d’Art et de Culture à Téhéran. Là bas, sous la direction de Abbas Kiarostami, il réalise quatre courts-métrages. En 2011, contraint de quitter l’Iran, Diako s’installe à Paris où il obtient le statut de réfugié politique.

    Pourquoi Kojin ?

    Kojin, au centre du documentaire, est le seul à avoir accepté de faire le film. "J’ai repéré Kojin sur les réseaux sociaux kurdes, il avait laissé des commentaires sur une page de soutien à la cause LGBT. Je lui ai fait part de mon projet et il a accepté. Ça faisait longtemps qu’il avait envie de parler, dans une société où il ne pouvait exister qu’en sortant la nuit. J’admire Kojin pour sa résistance et son courage", confie Diako Yazdani.
    5 Secrets de tournage

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2019, Les meilleurs films Documentaire, Meilleurs films Documentaire en 2019.

    Commentaires

    Voir les commentaires
    Back to Top