Mon Allociné
Pas d'histoires ! 12 regards sur le racisme au quotidien
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
Pas d'histoires ! 12 regards sur le racisme au quotidien
Date de sortie 17 janvier 2001 (1h 05min)
Avec Soria Mouffakir, Cécile Arrieu, Myriam Assouline plus
Genres Drame, Action
Nationalité Français
Voir la bande annonce
Presse ? 0 critique
Spectateurs 3,28 notes dont 2 critiques

Synopsis et détails

La d.f.c.r. (dire, faire contre le racisme), association luttant contre le racisme et l'exclusion par le biais du cinéma, a fait un appel à scénarios de films courts auprès de jeunes de 16 à 26 ans et en a confié la réalisation à des cinéastes confirmés. Cette série de 12 courts métrages aborde le racisme sous différents aspects afin de mieux l'identifier et de mieux le reconnaître.
"Poitiers, voiture 11" d'Yves Angelo et François Dupeyron, "Pimprenelle" de Yamina Benguigui, "Maman, regarde!" de Paul Boujenah, "Mohamed" de Catherine Corsini, "Lettre à Abou" d'Emilie Deleuze, "Petits riens" de Xavier Durringer, "Sans autre, t'es rien", "Tadeus" de Philippe Jullien et Jean-Pierre Lemouland, "Cyrano" de Vincent Lindon, "Pas d'histoire" de Philippe Lioret, "Relou" de Fanta Régina Nacro, "Le Vigneron Français" de Christophe Otzenberger.
Distributeur -
Voir les infos techniques
Année de production 2001
Date de sortie DVD -
Date de sortie Blu-ray -
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 1 anecdote
Budget -
Langues -
Format production -
Couleur Couleur
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa -

Acteurs et actrices

Soria Mouffakir
Soria Mouffakir
Rôle : Soria ("Pimprenelle")
Cécile Arrieu
Cécile Arrieu
Rôle : ("Pimprenelle")
Myriam Assouline
Myriam Assouline
Rôle : ("Pimprenelle")
Margot Abascal
Margot Abascal
Rôle : Melle Dubois ("Petits riens")
Casting complet et équipe technique

Critiques Spectateurs

Toutes les critiques spectateurs
0% 0 critique 0% 0 critique 50% 1 critique 50% 1 critique 0% 0 critique 0% 0 critique
2 Critiques Spectateurs

Photo

Secret de tournage

Synopsis de courts

Sans autre, t'es rien de Philippe Jullien (Le cyclope de la mer) : Quatre individus d'origines différentes sont intrigués par la présence d'une étrange sphère en suspension. Approches, convoitises, tentatives d'appropriation... Arriveront-ils à s'entendre ? Pimprenelle de Yamina Benguigui (Mémoires d'immigrés - l'héritage maghrébin) : Soria (Soria Mouffakir), déguisée en fée, doit animer un goûter d'anniversaire. Elle est froidement reçue par la maîtresse de maison pour qui une fée ne peut être que blonde. Et pour les enfants ? Maman, regarde ! de Paul Boujenah (Le voleur et la menteuse) : Perdu dans ses rêves, un petit garçon (Caurentin Daumas) joue seul dans les rayons d'une supérette. Tombant nez à nez sur une jeune femme noire, il court informer sa mère de sa "découverte"... Poitiers, voiture 11 de Yves Angelo (Voleur de vie) et François Dupeyron (C'est quoi la vie ?) : Un homme (Jean-Pierre Darroussin ; Ca ira mieux demain) prend le train. Une famille de Maghrébins s'est installée à sa place. Malgré les efforts de courtoisie du père maghrébin, l'homme est désagréable et tient des propos racistes. Il finit par s'assoupir. Ses cauchemars deviennent réalité. Cyrano de Vincent Lindon : Marie (Eléonore Gosset ; Kennedy et moi), jeune fille de bonne famille, habite dans les beaux quartiers. Elle reçoit quotidiennement des lettres enflammées d'un talentueux écrivain anonyme. Vient le jour de leur premier rendez-vous. Acceptera-t-elle son amoureux transi ? Petits riens de Xavier Durringer (J'irai au Paradis... car l'enfer est ici) : Lors d'un entretien d'embauche, Mohamed (Mohamed Rouabhi) est mis en concurrence avec une dénommée Mlle Dubois (Margot Abascal). Le directeur des ressources humaines en profite pour jouer sur la "différence". On ne confie pas à n'importe qui le rayon littérature française dans une librairie. Reviennent à l'esprit de Mohamed des situations dans lesquelles à chaque instant tout peut basculer. Lettre à Abou de Emilie Deleuze (Peau neuve) : C'est la rentrée pour le jeune Ahmed qui vient d'arriver en France avec sa mère. Les discussions pleines de préjugés de sa famille lui font craindre le pire. Comment se passera la confrontation avec ses camarades d'école originaires des cinq continents ? Il le racontera à son copain Abou, resté au pays. Mohamed de Catherine Corsini (La nouvelle Eve) : A la suite d'une injure raciste, Mohamed (Mamadi Touré) réalise qu'il est noir. Il ne comprend, ni ne veut cette différence et désire soudainement changer l'identité afin d'être comme "tout le monde". Pas d'histoire de Philippe Lioret (Tenue correcte exigée) : Ali (El Kébir), au volant de sa voiture, discute tranquillement avec son petit-fils Mourad (Aymen Saïdi). Un accident survient, sans gravité. Se faire petit, ne pas faire d'histoires, semble pour Ali la meilleure solution. Mourad n'accepte pas que son grand-père n'ait rien osé dire alors qu'il était dans son droit. Le vigneron français de Christophe Otzenberger (En cas d'urgence) : Samir (Roschdy Zem ; Ma petite entreprise), marchand de vin par correspondance, travaille sous le pseudonyme de Luc Leblanc. Il réussit une très bonne commande auprès d'une fidèle cliente et voudrait que le vin soit livré rapidement pour toucher sa commission. Or, le livreur est malade. Farid (Smaïl Mekki ; Le Harem de Mme Osmane), le patron, refuse que Samir fasse lui-même le travail : "pour la clientèle, il n'y a pas d'Arabes au Vigneron Français"! Samir acceptera-t-il de renier son identité ? Tadeus de Philippe Jullien et Jean-Pierre Lemouland (Rêve de lumières) : Dans une classe de CM1 arrive un nouvel élève. Tadeus, originaire de Tchétchénie, intrigue ses camarades : il mange tout ce qu'on lui donne à la cantine, il est nul au football mais se trouve une petite amie. Les enfants le laisseront-ils entrer dans leur cercle ? Relou de Fanta Regina Nacro (Le truc de Konaté) : Dans un bus, Dalila (Dalila Benamara), jeune kabyle blonde, se fait draguer par trois adolescents (Faudel ; Le Battement d'ailes du papillon, Jean Rachid, Saïd Serrari ; Le Battement d'ailes du papillon) d'origine maghrébine. Le ton monte. Ils l'insultent dans une langue qu'ils pensent incompréhensible pour elle : l'arabe.

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2001, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2001.

Commentaires

  • Thomas Pavy

    C'est toujours pour les jeunes qu'il y a des "programmes" anti-racisme. Sa reste de la propagande, arrêtez vos conneries...
    Laissons la jeunesse se faire ses propres idées.

Voir les commentaires