Mon Allociné
Adieu Philippine
facebookTweet
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
Adieu Philippine
Date de reprise 28 septembre 2005
Date de sortie 25 septembre 1963 (1h 48min)
Avec Jean-Claude Aimini, Stefania Sabatini, Yveline Cery plus
Genre Comédie dramatique
Nationalité Français
Ce film en VOD
Presse 5,0 1 critique
Spectateurs 3,391 notes dont 20 critiques

Synopsis et détails

Paris, 1960. Michel doit bientôt partir en Algérie pour faire son service. En attendant, il travaille comme machiniste à la télévision, ce qui lui permet de faire croire aux filles qu'il est une vedette. C'est ainsi qu'il séduit Juliette et Liliane, deux amies inséparables "comme les amandes philippines". Les jeunes femmes, qui aimeraient le voir échapper au service militaire, essayent de l'aider à percer dans le cinéma, sans pour autant savoir qui sera l'élue de son coeur.
Distributeur -
Récompenses 4 nominations
Voir les infos techniques
Année de production 1963
Date de sortie DVD 18/11/2008
Date de sortie Blu-ray -
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 11 anecdotes
Budget -
Date de reprise 28/09/2005
Langues Français
Format production -
Couleur N&B
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa 23887

Séances

VOD

DVD et Blu-Ray

Pour visionner Adieu Philippine en VOD, louez, achetez ou abonnez-vous à une offre de l'un des services suivants.
Adieu Philippine
Définition standard
VF
Ce film en VOD
  • Louer (3.99 €)
  • Acheter (7.99 €)
Adieu Philippine
Définition standard
VF
Ce film en VOD
  • Louer (2.99 €)
  • Acheter (7.99 €)
Adieu Philippine
Définition standard
VF
Ce film en VOD
  • Louer (2.99 €)
  • Acheter (9.99 €)
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par
Adieu Philippine (DVD)
Date de sortie : mardi 18 novembre 2008
neuf à partir de 14.80 €

Acteurs et actrices

Jean-Claude Aimini
Jean-Claude Aimini
Rôle : Michel
Stefania Sabatini
Stefania Sabatini
Rôle : Juliette
Yveline Cery
Yveline Cery
Rôle : Liliane
Vittorio Caprioli
Vittorio Caprioli
Rôle : Pachala
Casting complet et équipe technique

Critique Presse

  • Zurban
1 article de presse

Critiques Spectateurs

Santu2b
Critique positive la plus utile

par Santu2b, le 05/06/2015

4,0Très bien

Dans la Nouvelle Vague, au milieu des Godard, Truffaut et Rivette, il y a eu Jacques Rozier. Souvent oublié, celui-ci distilla... Lire la suite

Loskof
Critique négative la plus utile

par Loskof, le 02/02/2015

2,5Moyen

J'ai l'impression d'avoir vu un sous A bout de Souffle. On retrouve la même volonté de casser les codes,de faire différent... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
10% 2 critiques 50% 10 critiques 10% 2 critiques 15% 3 critiques 10% 2 critiques 5% 1 critique
20 Critiques Spectateurs

Secrets de tournage

Le Rozier et les épines

En 1960, après le succès triomphal d'A bout de souffle, le producteur Georges de Beauregard est à la recherche d'autres jeunes cinéastes prometteurs. Jean-Luc Godard lui suggère les noms de Jacques Demy, Agnès Varda et Jacques Rozier, trois metteurs en scène en herbe, dont il a pu découvrir les courts métrages au Festival de Tours 1958 (celui de Rozier étant Blue jeans). Le premier se lance alors dans le tournage de Lola, la deuxième (qui a déjà signé La Pointe courte) dans celui de Cléo de 5 à 7, deux films qui sortent dès l'année 1961. S'il tourne Adieu Philippine au cours de l'été 1960, Rozier devra, lui, attendre trois ans avant que son film trouve le chemin des salles de cinéma, en raison notamment d'un long travail de post-synchronisation (le cinéaste doit lire sur les lèvres des comédiens pour retrouver les dialogues, parfois improvisés). De plus, les relations entre Beauregard et le cinéaste sont houleuses : à la fin d'une projection, le producteur, sous les conseils de Jean-Pierre Melville, demande au réalisateur de procéder à des coupes afin de réduire la durée du film. Rozier achèvera finalement la production du film avec l'Italien Carlo Ponti et Adieu Philippine sortira en salles le 25 septembre 1963, sans parvenir à rencontrer le public. La société de Jean-Luc Godard détiendra alors les droits du négatif, avant que celui-ci ne les cède au cinéaste en 1979, pour un franc symbolique.

Les intentions du cinéaste

Dans l'ouvrage (coordonné par Emmanuel Burdeau), qui lui est consacré en 2001, Jacques Rozier évoque la genèse du projet : "Ce qui me frappait, c'était la ligne de séparation existant alors entre ceux qui avaient vingt ans, concernés par la guerre, et le reste de la population française qui semblait ne pas trop d'en soucier. A ce décalage s'ajoutait, vers 58, l'apparition des premiers "bienfaits" de la société de consommation. Mais pour mon histoire de conscrit, j'avais très peu de documentation sur ce que représentait l'arrivée dans une caserne. Je me suis dit en plus qu'il n'y avait aucune chance d'obtenir l'autorisation d'y filmer. Donc lorsque je rencontre Georges de Beauregard, en mars-avril 60, je songe à faire plutôt une comédie frivole, avec un titre provisoire de comédie américaine légère, Embrassez-nous ce soir. L'histoire d'un garçon avec deux filles : il sort avec l'une, avec l'autre, à la fin elles restent toutes les deux, seules. J'ai soudain réalisé, en me demandant où pourrait partir ce garçon, qu'il pouvait fort bien être appelé sous les drapeaux, et croiser ainsi les deux idées, le film léger et le scénario plus grave."
11 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1963, Les meilleurs films Comédie dramatique, Meilleurs films Comédie dramatique en 1963.

Commentaires

Voir les commentaires