Mon AlloCiné
    Le Brigand bien-aimé
    Le Brigand bien-aimé
    Date de reprise 4 avril 2007 (1h 32min)
    Date de sortie 3 juillet 1957 (1h 32min)
    Avec Robert Wagner, Jeffrey Hunter, Hope Lange plus
    Genres Western, Action, Biopic, Policier
    Nationalité américain
    Presse
    5,0 1 critique
    Spectateurs
    2,7 56 notes dont 17 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Après une tentative de hold-up qui a tourné court, le gang des frères James se remémore son passé.
    Titre original

    The True Story of Jesse James

    Distributeur Théâtre du Temple
    Voir les infos techniques
    Année de production 1957
    Date de sortie DVD 24/10/2006
    Date de sortie Blu-ray 20/08/2018
    Date de sortie VOD -
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 4 anecdotes
    Budget -
    Date de reprise 04/04/2007
    Langues Anglais
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 19454

    Regarder ce film

    En DVD BLU-RAY
    Le Brigand bien-aimé - Édition Limitée Blu-ray + DVD
    Le Brigand bien-aimé - Édition Limitée Blu-ray + DVD (Blu-ray)
    neuf à partir de 19.61 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

    Acteurs et actrices

    Robert Wagner
    Rôle : Jesse James
    Jeffrey Hunter
    Rôle : Frank James
    Hope Lange
    Rôle : Zee
    Agnes Moorehead
    Rôle : Mme Samuel
    Casting complet et équipe technique

    Critique Presse

    • Libération

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    1 article de presse

    Critiques spectateurs

    TTNOUGAT
    Critique positive la plus utile

    par TTNOUGAT, le 13/06/2014

    4,0Très bien
    Il est très difficile de réussir un tel montage, les flash-backs sont compliqués et font perdre à l'histoire sa ...
    Lire la suite
    velocio
    Critique négative la plus utile

    par velocio, le 06/06/2014

    1,0Très mauvais
    Est-ce iconoclaste d'affirmer que ce film de Nicholas Ray est mal joué, mal raconté et, au final, fort ennuyeux ?
    Toutes les critiques spectateurs
    0% (0 critique)
    12% (2 critiques)
    35% (6 critiques)
    41% (7 critiques)
    12% (2 critiques)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur Le Brigand bien-aimé ?
    17 Critiques Spectateurs

    Photos

    Secrets de tournage

    Remake

    Il s'agit de la deuxième version du Brigand bien-aimé, la première ayant été signée par Henry King en 1939.

    La colère de Ray

    Nicholas Ray voulait au départ construire son film en s'imprégnant de la nostalgie d'un célèbre folk song sur la légende des frères bandits. Il souhaitait également rythmer son récit avec les couplets de cette chanson. Malheureusement les producteurs recherchaient une approche historique du personnage de Jesse James, et provoquèrent ainsi la colère du cinéaste qui n'a pas participé au montage et à la fin du film.

    Une approche personnelle

    Dans Le Brigand bien-aimé, Nicholas Ray présente Jesse James comme un personnage faible et tourmenté. Il avait imaginé au départ ce héros comme un adolescent qu'on aurait battu et méprisé. Ainsi, la violence était le seul moyen qu'il avait pour s'exprimer.
    4 Secrets de tournage

    Dernières news

    1ères séances : Paris paie le prix fort
    NEWS - Box Office
    mercredi 4 avril 2007
    La comédie "Le Prix à payer" réalise le meilleur démarrage parisien de ce mercredi 4 avril avec 2454 entrées, devant les...

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1957, Les meilleurs films Western, Meilleurs films Western en 1957.

    Commentaires

    • Nelly M.
      Il faudrait revoir la légende de Jesse James interprétée à d'autres époques pour mieux noter celle-ci, très années cinquante. Bertrand Tavernier défend cette version dans les suppléments au dvd, non sans son petit sourire : il rappelle que, dans la réalité, les deux frères étaient "des bouseux". Robert Wagner "bien trop mignon" pour le rôle, fut imposé à Nicholas Ray par le producteur : Une chance, ils s'entendirent, l'acteur au physique de séducteur ayant eu l'excellente idée d'intérioriser son jeu... Hormis ces enjolivures hollywoodiennes (qui froissent à l'entrée du film et dont Nicholas Ray aurait bien voulu faire l'économie), l'histoire s'avère prenante, grandiose même par moments (ces envolées à l'image, les scènes "aux petits oignons" entre les deux frères).
    Voir les commentaires
    Back to Top