Notez des films
Mon AlloCiné
    Le Monstre vient de la mer
    Bande-annonce Le Monstre vient de la mer
    Date de sortie inconnue / 1h 19min / Science fiction, Epouvante-horreur
    De Robert Gordon (II)
    Avec Kenneth Tobey, Faith Domergue, Donald Curtis
    Nationalité américain
    Bande-annonce
    Spectateurs
    3,1 26 notes dont 9 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Une pieuvre géante attaque San Francisco...
    Titre original

    It Came from Beneath the Sea

    Distributeur -
    Voir les infos techniques
    Année de production 1955
    Date de sortie DVD -
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD -
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage -
    Budget -
    Langues Anglais
    Format production -
    Couleur N&B
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 17616

    Bande-annonce

    Le Monstre vient de la mer Bande-annonce VO 2:05
    Le Monstre vient de la mer Bande-annonce VO
    756 vues

    Interviews, making-of et extraits

    Top 5 N°208 - Les pieuvres et calamars géants 3:03
    Top 5 N°208 - Les pieuvres et calamars géants
    23 746 vues
    Top 5 N°487 - Les coups durs du Golden Gate de San Francisco 2:39
    Top 5 N°487 - Les coups durs du Golden Gate de San Francisco
    20 589 vues

    Acteurs et actrices

    Kenneth Tobey
    Rôle : Pete Mathews
    Faith Domergue
    Rôle : Lesleyl Joyce
    Donald Curtis
    Rôle : John Carter
    Ian Keith
    Rôle : Burns
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Spectateurs

    dougray
    dougray

    Suivre son activité 117 abonnés Lire ses 1 904 critiques

    3,0
    Publiée le 8 septembre 2017
    Ray Harryhausen est, et restera, aux yeux des cinéphiles geeks, un génie visionnaire qui a révolutionné les effets spéciaux dans les années 50 et, par la même, les films de monstres sur grand écran. Le revers de cette étincelante médaille est que les films qu’il a supervisés souffre souvent d’un défaut commun : la forme prend le pas sur le fond. En cela, Harryhausen peut être considéré comme le précurseur des blockbusters où ...
    Lire plus
    Moon In June
    Moon In June

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 20 critiques

    2,5
    Publiée le 11 juillet 2014
    Franchement peu d'intérêt. Scénario faible, dialogues interminables, rythme mou, monstre du grand Ray Harryhausen trop peu présent. Décevant et peu délectable.
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 284 abonnés Lire ses 3 258 critiques

    4,0
    Publiée le 1 février 2010
    Un an après le célèbre « 20.000 lieues sous les mers » des Studios Disney sous la houlette de Richard Fleischer, le film de monstres marins est devenu à la mode. Kirk Douglas a été remplacé par Kenneth Dobey et Faith Domergue a des allures de Dorothy Malone très en vogue dans les fifties . Nous sommes en pleine guerre froide et la bataille pour la suprématie nucléaire va bon train. Après l’horreur de Nagasaki et d’Iroshima les ...
    Lire plus
    Yetcha
    Yetcha

    Suivre son activité 168 abonnés Lire ses 3 263 critiques

    2,0
    Publiée le 28 octobre 2015
    20.000 lieux sous les mers sort en 1954, juste quelques mois plus tôt et pourtant on note d'énormes similitudes dans l'attaque du poulpe qui n'a que 6 tentacules puisque les moyens financiers étaient réduits. La scène du Golden Gate est mythique et apporte une deuxième pastille de génie au milieu d'un marasme de médiocrité.
    9 Critiques Spectateurs

    Photos

    Dernières news

    Après les "Dents de la Mer", les tentacules de l'océan [VIDEO]
    NEWS - Vu sur le web
    mardi 13 août 2013
    Entre le kraken de "Pirates des Caraïbes" et la méchante pieuvre de "La Petite Sirène", retour sur les 5 plus gros monstres...

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1955, Les meilleurs films Science fiction, Meilleurs films Science fiction en 1955.

    Commentaires

    • Last Action Zero
      Dans ce film Ray Harryhaussen, le grand maître des SFX n'est pas encore au top pour les mélanges entre ses animations impeccables avec les scènes réelles....Rien que The Beast From 20 000 Fathoms sorti 2 ans avant, démontre haut la main le contraire. Alors, si on rajoute à cela, l’impressionnant Mighty Joe Young, on peut définitivement affirmer, que le problème de It Came From Beneath The Sea, vient assurément de ce budget FX rachitique, qui obligea même Harryhausen, à faire des économies de caoutchouc, avec une pieuvre à seulement 6 tentacules.Quant à la Dynamation, bien sur que ce n'était un terme de marketing. ça restait de la bonne vieille animation en volume stop motion, avec les même truc et astuces employé par Méliès, ou sur le premier King Kong. Rien de nouveau ou révolutionnaire. Seulement, Ray Harryhausen a poussé son savoir faire, et son art tellement haut, que personne ne lui ait arrivé à la cheville, avant au moins la fin des années 70. Ce que faisait Harryhausen sur l'écran, était du jamais vu. De la pure magie. Mais, Dynamation ou pas, ça restait tout de même les bonnes vieilles techniques d'antan, qu'il a juste accomplie et perfectionné, au delà du concevable pour le commun des mortels, et du technicien d'effets spéciaux standard.
    • Bub ... Haut les flingues,
      Dans ce film Ray Harryhaussen, "le grand maître des SFX" n'est pas encore au top pour les mélanges entre ses animations impeccables avec les scènes réelles. Cela gâche un peu la magie de son monstre marin, mais le faible budget du film y est pour quelque chose sans doute. Le film reste un agréable spectacle et ne déçoit pas du tout les amoureux du cinéma. Heureusement la "Dynamation", qui n'est pas un terme markéting comme le prétend la légende urbaine, mais qui est bien une série de technique d'incrustation et d'animation, fluidifiée par l'adaptation image par image au scènes réelles, donnera par la suite, en couleur, des chefs-d’œuvre du genre.
    Voir les commentaires
    Back to Top