Mon AlloCiné
    Le Serpent blanc
    Le Serpent blanc
    Date de sortie 14 avril 2004 (1h 19min)
    Avec Mariko Miyagi, Hisaya Morishige
    Genre Animation
    Nationalité japonais
    L'extrait Ce film en VOD
    Presse
    4,3 12 critiques
    Spectateurs
    3,5 39 notes dont 11 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Dans la Chine ancienne, un enfant achète au marché un petit serpent blanc. Mais ses parents n'en veulent pas. Il doit donc se résigner, la mort dans l'âme, à le relâcher.
    Quelques années plus tard, l'enfant est devenu un beau jeune homme, tandis que le reptile refait son apparition sous la forme d'une délicieuse princesse et se met à la recherche de son ancien protecteur. Ils tombent amoureux l'un de l'autre, mais doivent affronter de nombreux périls, parmi lesquels un puissant bonze chasseur de fantômes.
    Pour trouver le bonheur, ils sont aidés dans leur lutte par les amis du jeune homme, un adorable petit panda plus fort qu'il n'en a l'air et un chat intrépide, ainsi qu'une bande de petits animaux patibulaires convertis à leur cause.
    Distributeur Bac Films
    Récompenses 2 nominations
    Voir les infos techniques
    Année de production 1958
    Date de sortie DVD 19/10/2004
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD 31/12/2017
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 7 anecdotes
    Budget -
    Langues Japonais
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 110050

    Regarder ce film

    En VOD
    à partir de (2.99 €)
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 10.69 €
    Le Serpent Blanc
    Le Serpent Blanc (DVD)
    neuf à partir de 8.17 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

    Critiques Presse

    • Le Figaro
    • Le Monde
    • L'Express
    • L'Humanité
    • Libération
    • L'Ecran Fantastique
    • Les Inrockuptibles
    • Première
    • Studio Magazine
    • Télérama
    • Ciné Live
    • TéléCinéObs

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    12 articles de presse

    Critiques spectateurs

    Anthony SSJB
    Critique positive la plus utile

    par Anthony SSJB, le 14/02/2017

    5,0Chef-d'oeuvre
    Sachant qu'il s'agit là du premier film d'animation japonais en couleur datant de 1958, je dois dire que la ...
    Lire la suite
    Ghibliste
    Critique négative la plus utile

    par Ghibliste, le 28/04/2015

    2,0Pas terrible
    "Le Serpent Blanc" de Taiji Yabushita n'est certes pas sans charme ni qualités techniques (joli graphisme et bande son ...
    Lire la suite
    Toutes les critiques spectateurs
    9% (1 critique)
    55% (6 critiques)
    9% (1 critique)
    27% (3 critiques)
    0% (0 critique)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur Le Serpent blanc ?
    11 Critiques Spectateurs

    Photos

    Secrets de tournage

    Premier film...

    Produit par les mythiques studios de la Tôei, Le Serpent blanc est le premier film d'animation japonais en couleurs. Il est également le premier dessin animé nippon produit avec des moyens industriels.

    Adaptation d'un conte

    Le Serpent blanc est inspiré d'un conte chinois traditionnel, Bai Su Zhen. L'histoire originale raconte les aventures d'un bébé python, capturé dans les montagnes. Il est sauvé de la mort - il devait être réduit en poudre médicinale - par une jeune homme qui l'échange au marchand contre un panier de fruits. Dix-sept ans plus tard, Bai Su Zhen, la princesse enfermée dans ce corps reptilien, vient payer sa dette, et tombe amoureuse du jeune homme q... Lire plus

    Un jeune fan du nom de... Miyazaki

    Hayao Miyazaki, encore jeune à l'époque de la sortie du film au Japon, en 1958, avoue avoir été très ému à la vision de ce film : " Après la projection mon âme était ébranlée. Je ne sais pas si c'était lié à mon état à cause des examens d'entrée à l'université, ou parce que c'était une histoire romantique, mais ma rencontre avec Le Serpent blanc a fait une très forte impression sur le jeune homme que j'étais. Ce film m'a notamment convaincu... Lire plus
    7 Secrets de tournage
    Films recommandés
    Classé X
    Classé X
    My Little Pony : Equestria Girls - Le Film
    My Little Pony : Equestria Girls - Le Film
    Tout à déclarer
    Tout à déclarer
    Titanic : Odyssée 2012
    Titanic : Odyssée 2012

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1958, Les meilleurs films Animation, Meilleurs films Animation en 1958.

    Commentaires

    • PowerKing - Les Chroniques du
      Pour une question de goût personnel, ce film ne m'a pas particulièrement séduit. Non pas qu'il manque de poésie et de douceur, mais peut par le non attachement que suscitent les personnages. Gardons à l'esprit que ce comte japonais ne date pas d'hier. 1958, date de sa sortie au Japon. Ce dernier marque une sérieuse transition: celui du passage entre le noir et blanc et la couleur au sein de l’animation japonaise. Un manga précurseur aux influences très traditionnelles et de conception presque artisanale. Le rendu graphique serait donc plutôt réussi pour l'époque. Pour les puristes qui aiment les contrastes et le romantisme primaire, celui-ci s'inspire de la célèbre légende chinoise du serpent blanc. Pour les non-initiés, ça sera plutôt la douche froide, tout en fadeur et ennui prolongé. Si la BO transcende le visuel, je n'en garderai pas un excellent souvenir. Cet avis est personnel avant même d'être impartial. Il n'engage à rien. Avis aux amateurs. 2,5/5
    • L?onie G.
      Un chef-d'oeuvre qui mériterait plus de renommée... <3 Un délice du début à la fin, ça détend. Musique magnifique, dessins splendides...Tout comme l'histoire. Tout ce qu'il faut!
    Voir les commentaires
    Back to Top