DanielOceanAndCo  

Membre depuis 4711 jours | Dernière activité : 20/10/2017

  • 1322 notes & favoris
  • 683 critiques
  • 271 suivis
  • 263 abonnés
Suivre son activité
Toutes ses critiques
  • Ses critiques de films
  • Ses critiques de séries
  •    
  •    
  •    
  •    
Valérian et la Cité des mille planètes

Critique de Valérian et la Cité des mille planètes

   1 - Très mauvais
2017 est non seulement l'année de sortie de "Valérian et la Cité des Mille Planètes" mais également le 20e anniversaire du dernier film de Luc Besson que j'ai bien aimé, un autre film de science-fiction : "Le Cinquième élément". Depuis vingt ans, M. Besson a clairement perdu un truc qui me faisait aimer ses films : sa sincérité!! Ils ont beaux manquer de subtilité dans l'écriture, il y avait cette sensibilité dans les rapports entre les personnages qui fonctionnait réellement. Je ne suis pas parti voir "Valérian" pour le plaisir de cracher sur le cinéma de Besson et s'il m'arrive souvent de pardonner les faiblesses d'un film à condition d'aimer ses personnages, c'est ici peine perdue tant Valérian et Laureline sont dépeints de manière bien trop superficielle que ce soit au niveau de leur caractérisation, des rapports qu'ils entretiennent et de l'interprétation calamiteuse de Dane DeHaan et Cara Delevingne, tout ça pour dire que non seulement, les deux protagonistes m'ont insupporté mais en plus, le film est mille fois trop long avec des détours et des péripéties secondaires qui n'apportent rien à l'intrigue (tout le passage avec Rihanna, mais c'est pas le seul, mais c'est celui qui m'a le plus marqué) et encore une fois, les immenses sabots du réalisateur de "Léon" dans l'écriture font que tu anticipes l'intégralité du film deux heures à l'avance. Alors certes, le film est souvent visuellement beau, je pense notamment aux humanoïdes tout droit sortis d'"Avatar" (et qui sont bizarrement, le meilleur élément du film) mais voilà, la réussite visuelle est bien évidemment pas grand chose à cause de la pauvreté du fond. Bref, avec un "Lucy" bien ridicule, Besson revient avec un space-opera raté et inintéressant!!
Kingsman : Le Cercle d'or

Critique de Kingsman : Le Cercle d'or

   3 - Pas mal
En tant que grand fan du premier opus, auquel j'avais accordé un bon cinq étoiles, et de Matthew Vaughn, j'avais de grandes attentes en ce qui concerne "Kingsman : le cercle d'or" et vous devez voir dans mes trois étoiles une grande déception. Pourtant, le film commence et je suis déjà à la limite de l'orgasme cinématographique : une course-poursuite dantesque dans les rues de Londres et la caméra qui virevolte comme jamais puis dès que l'intrigue conduit notre protagoniste dans le Kentucky rencontrer leurs cousins de Statesman, le film m'a plongé dans un véritable ennui de sous-intrigues pas intéressantes (Spoiler : malheur ô grand malheur, le retour de Harry et son amnésie passent à côté de la plaque) et de personnages qui manquent d'épaisseur et de folie à l'image de ceux de Channing Tatum, Halle Berry, Jeff Bridges et même la grande méchante Julianne Moore, qui malgré quelques tendances psychopathes tarantiniennes, n'est pas assez finement écrite. A cela s'ajoute le fait qu'il n'y a aucune scène d'action qui surpasse celles du premier et en particulier celle de l'église, moi qui espérait franchement au moins une scène qui tenterait de sortir du lot mais cela dit, "Le cercle d'or" reste plus qu'honorable. Alors certes, beaucoup de choses négatives mais il faut reconnaître que les personnages de Colin Firth, Mark Strong et Taron Egerton restent éminemment sympathiques et sont ceux qui véhiculent le plus d'émotions et que bien qu'un poil trop long, le film reste quand même divertissant. Bref, moi qui espérait un chef d'oeuvre, j'ai été amèrement déçu mais j'espère que le troisième opus s'il a lieu saura rattraper les défauts qui m'ont empêché de kiffer pleinement "Le cercle d'or"!!
Moi, Moche et Méchant 3

Critique de Moi, Moche et Méchant 3

   0.5 - Nul
Personnellement, le film m'a perdu dès les premières secondes en se moquant de Pixar (Spoiler : Gru qui foncent dans un poisson-clown qui n'est pas sans rappeler Nemo), ce qui est drôlement ironique quand on sait que les réalisateurs du studio Illumination pillent sans vergogne les idées de leurs principaux concurrents et vu que sur une heure trente, l'intrigue principale à savoir Gru qui doit arrêter le nouveau bad guy - au passage très amusant d'en avoir fait une icone des 80"s mais son background est tellement peu intéressant et original - prend grosso-modo vingt minutes, le reste étant comblé par des sous-intrigues pour chaque personnage d'une platitude incroyable et qui m'a plongé dans un abyssal ennui et en plus, l'humour est d'une incroyable pauvreté quand t'as plus de sept ans. Bref, "Moi, moche et méchant 3" est le plus mauvais d'une trilogie pas vraiment terrible à la base!!
Sleepless

Critique de Sleepless

   0.5 - Nul
Bon là, j'avoue que je me sens un peu comme le personnage de Dominique Besnehard dans "La cité de la peur", vous savez, le moment où il dit "je n'écrirais rien sur ce film, c'est une...." mais je vais quand même essayer de faire un effort. Premier point : "Sleepless" possède le scénario le plus nul et le plus rempli d'incohérences que j'ai vu récemment avec des personnages qui agissent de manière complètement aléatoire juste pour arranger le scénariste mais qui n'ont la plupart du temps aucun sens. Ensuite, il y a les personnages, tous tellement détestables qu'il est impossible de s'identifier à l'un d'entre eux et les comédiens, pour certains ultra-talentueux comme Jamie Foxx, traversent le film comme des fantômes, hyper mal dirigé par Baran bo Odar dont il est inutile de se rappeler le nom vu qu'il ne tournera plus jamais après un tel supplice. A cela s'ajoute une réalisation clippesque d'un très mauvais effet, une véritable compilation du pire des années 2000 style "Get Carter" ou "Roméo doit mourir". Bref, "Sleepless" porte très mal son nom tellement j'ai eu du mal à ne pas m'endormir devant un tel flot d'ineptie cinématographique!!
Hitman & Bodyguard

Critique de Hitman & Bodyguard

   2 - Pas terrible
Étrangement, je m'attendais au moins à un bon divertissement et "Hitman & Bodyguard" a quand même réussi à me décevoir, faut dire aussi que je me sens bête d'avoir espéré quelque chose de Patrick Hughes, réalisateur du plus mauvais "Expendables" et je les trouve tous très mauvais!! Mais bon, fut un temps où un réalisateur médiocre nommé Robert Schwentke avait su se transcender et livrer "RED", une des meilleures comédies d'action de ces dernières années. En fait, le problème de "H&B", c'est qu'à part ma sympathie naturelle pour Samuel L. Jackson, Ryan Reynolds, Salma Hayek et Gary Oldman, l'humour n'a pas fonctionné sur ma personne et l'action proposait tellement de déjà vu et surtout paraissait assez cheap (bon, sauf la poursuite à Amsterdam qui fonctionne très bien) qu'au final, je n'ai jamais pris mon pied devant ce film. Pire, malgré ce casting plus que sympathique, les personnages étaient fades et sans personnalité, juste un ersatz de ce que chaque comédien a déjà fait auparavant. Bref, "Hitman & Bodyguard" est bizarrement beaucoup plus drôle quand son affiche parodie le film avec Kevin Costner et Whitney Houston que dans son contenu, dommage, il y avait du potentiel!!
Mary

Critique de Mary

   1 - Très mauvais
Après le très bon "(500) jours ensemble" et être passé par la case blockbusters super-héroïques en réalisant les deux "Amazing Spider-Man" que j'ai plutôt aimé, Marc Webb revient avec le drame indépendant "Mary" qui est de loin la plus mauvaise oeuvre de sa carrière. En effet, difficile d'apprécier un film avec une histoire qui enchaîne les passages les plus éculés du monde de la première à la dernière minute et encore, j'ai presque envie de dire que pour moi, ce n'est même pas ça le plus grave vu qu'il m'est déjà arrivé d'aimer des films pleins de stéréotypes à condition que j'éprouve au moins quelque chose mais là, les personnages me sont tous apparus tellement antipathiques que le visionnage du film fut un calvaire : Mckenna Grace qui interprète le rôle-titre m'a plus ou moins insupporté pendant tout le film mais la véritable surprise pour moi a été la prestation hyper-terne et fade de Chris Evans qui est un acteur que j'apprécie depuis "Sex Academy" (c'est dire!!). Bref, un mélodrame larmoyant qui comblera sûrement les spectateurs réceptifs à ce genre de délire mais personnellement, je ne m'y suis jamais retrouvé et n'ai rien ressenti à part de l'ennui et de l'exaspération!!
Wind River

Critique de Wind River

   4 - Très bien
Troisième scénario signé Taylor Sheridan après "Sicario" et "Comancheria" respectivement réalisés par Denis Villeneuve et David Mackenzie, "Wind River" marque également sa première mise en scène et boucle cette trilogie thématique et si son manque d'expérience en fait le moins bon film des trois, il n'en reste pas moins une oeuvre forte et puissante portée par un scénario dense, des personnages parfaitement écrits et interprétés par un casting de premier ordre - et avec le plaisir de voir Jeremy Renner en tête d'affiche d'un très bon film. Alors certes, d'un pur point de vue formel, montage et cadrage sont somme toute assez classiques, Sheridan restant dans les clous plutôt de tenter quelconque audace ou alors peut être avait-il tellement confiance en son sujet, une enquête policière se déroulant dans une réserve amérindienne qu'il ne se voyait pas faire de l’esbroufe. "Wind River" est également parsemé de scènes émouvantes (Spoiler : le père indien et Jeremy Renner partagent leur douleur) et de scènes choc particulièrement réussies. Bref, une grande réussite à laquelle je préfère quand même "Sicario" et "Comancheria" qui étaient deux gros chefs d'oeuvre mais "Wind River" est loin de démériter!!
Les Espions d'à côté

Critique de Les Espions d'à côté

   2 - Pas terrible
"Les espions d'à côté" avait du potentiel : un concept sympatoche, un réalisateur plutôt compétant dans le domaine et un casting composé ma foi d'acteurs que j'aime bien mais pendant tout le film, de par son contexte de banlieue américaine plutôt prospère et son sujet qui mélange comédie et action, je n'ai pas arrêté de penser et du coup, de comparer au génial "Mr & Mrs Smith" de Doug Liman et dans tous les départements, le film de Greg Mottola est inférieur : malgré la présence de Zach Galifianakis et Isla Fisher, le film n'est que moyennement drôle, les scènes d'action manquent d'intensité et de folie visuelle (peut être est-ce du à un budget serré??) et malgré leur charme, Jon Hamm et Gal Gadot ne rivalisent pas avec Brad Pitt et Angelina Jolie (et pourtant, je préfère Gadot). Bref, "Les espions d'à côté" n'est pas le plus mauvais film du monde, mais voilà, à part son casting et quelques scènes, difficile de se réjouir devant ces aventures de supers-espions accompagnés de redoutables compagnons d'infortune, les banlieusards lambda!!
Ça

Critique de Ça

   3 - Pas mal
Je n'aime pas le cinéma d'horreur moderne, j'anticipe davantage de sursauter à cause d'un truc qui surgit à l'écran que d'avoir réellement peur, une peur que le cinéaste arrive à insinuer au plus profond de mon être de par la qualité de sa mise en scène et de son propos (en gros, pas grand chose à part "Les dents de la mer", "Psychose", "Shining" et "L'exorciste"), de ce fait, je remercie grandement Andy Muschietti d'avoir fait de "ça" davantage un drame humain qu'un vrai film d'horreur. Alors certes, il y a quelques scènes de tensions qui m'auront fait recroquevillé sur mon siège et qui je dois le reconnaître sont très efficaces mais au final, tout cela semble mis en retrait par rapport aux vraies horreurs de la vie (Spoiler : le héros qui perd son petit frère, la jeune fille qui se fait violer par son père, l'un des acolytes dont la mère cherche à le surprotéger) dont finalement tous les personnages sont victimes et c'est au final dans cette thématique que le film sait se faire émouvant. Autre facteur de satisfaction, les jeunes comédiens sont excellents et arrivent sans problèmes à créer de l'empathie chez moi, la reconstitution aussi bien au niveau des décors que de l'atmosphère du cinéma des années 80 est très réussie, largement moins que dans "Laisse-moi entrer" certes mais bien plus que dans "Super 8" et Bill Skarsgard, fils de Stellan et frère d'Alex, devrait enfin se faire un prénom grâce à sa performance de Grippe-sou le clown dansant. Bref, un film éminemment sympathique à défaut d'être un grand film mais qui me donne quand même envie de découvrir la suite dans deux ans!!
Mother!

Critique de Mother!

   4 - Très bien
J'avoue tout : avant de voir "Mother!", j'avais lu un article où Darren Aronofsky donnait quelques indices assez explicites quant à l'interprétation du film... et malgré cela, il y a quand même quelques niveaux de lecture tant le dernier film du réalisateur de "Requiem for a dream" est riche et dense, d'où cette impression de voir une oeuvre passionnante malgré tout - quant à ceux qui ont découvert le film sans rien en savoir, j'imagine même pas le trouble que tout ce qui se déroule devant nos yeux doit procurer. D'ailleurs, le seul aspect qui m'a empêché de prendre un pied total fut le manque d'évolution du personnage de Jennifer Lawrence - qui livre une excellente performance, ce qui ne lui était pas arrivé depuis des lustres - qui doit se contenter d'avoir la même réaction durant tout le film. Et si il faut bien sûr comprendre que tout ce qui se passe à l'écran n'est que métaphores et allégories, le résultat provoque un réel malaise à une époque où la majorité des studios veulent caresser le spectateur dans le sens du poil, non ici, c'est tout le contraire : Aronofsky veut provoquer, déranger et bien sûr faire réfléchir, Spoiler : alors évidemment que Javier Bardem représente Dieu et Jennifer Lawrence la mère nature, que la maison représente la Terre et le bureau de l'écrivain le Paradis etc. etc. et pour moi, ce film est à la fois une critique virulente de l'humanité Spoiler : qui s’entre-tue et qui se comporte comme des sans-gênes avec leur Mère la Terre et une ode à celle-ci vu comment elle inspire l'écrivain merveilleusement interprété par Javier Bardem. D'ailleurs, le casting est exceptionnel, la fin d'une rare intensité et ultra-dérangeante et d'une manière générale, le film est techniquement parfait. Bref, après son meilleur ("Black Swan") et son pire ("Noé") film, Darren Aronofsky revient avec une oeuvre qui va lourdement divisé les spectateurs, reste à savoir de quel côté vous allez vous retrouver!!
Précédente Suivante
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • ...
  • 325