DanielOceanAndCo  

Membre depuis 4591 jours | Dernière activité : 24/06/2017

  • 1323 notes & favoris
  • 683 critiques
  • 261 suivis
  • 253 abonnés
Suivre son activité
Toutes ses critiques
  • Ses critiques de films
  • Ses critiques de séries
  •    
  •    
  •    
  •    
Kaaki Sattai

Critique de Kaaki Sattai

   3 - Pas mal
Depuis quelques années, Sivakarthikeyan est en train de percer au cinéma et en gros, le film policier avec le port de l'uniforme kaki ("Kaaki Sattai") est le passage obligé d'un acteur tamoul qui se respecte (qu'on peut même élargir à l'Inde entière quand on y pense) et après le drame sportif "Ethir Neechal", R.S. Durai Senthilkumar signe un film efficace sur le trafic d'organes en Inde. Un sujet sérieux traité dans le cadre d'un masala avec donc des numéros musicaux et des scènes de comédie mais étrangement, la sauce prend grâce à un équilibre bien dosé entre les différents éléments du film, faut dire aussi que Sivakarthikeyan et la belle Sri Divya sont aussi talentueux qu'ils ont l'air sympathique donc l'empathie pour leurs personnages est venue naturellement en ce qui me concerne. Bref, un bon film avec un sujet intéressant!!
Anegan

Critique de Anegan

   3 - Pas mal
Il ne casse pas des briques cet "Anegan" et ne révolutionnera pas l'industrie cinématographique tamoule mais il sait se faire suffisamment distrayant pour maintenir mon intérêt de spectateur occidental sur plus de deux heures, un petit masala qui mélange fantastique, thriller et film romantique avec des références à des films américains mais K.V. Anand est un réalisateur efficace qui permet à son récit de n'être jamais ennuyeux. A cela s'ajoute la participation de Dhanush dans le rôle principal qui est connu pour être l'acteur le plus exigent du moment dans ses choix de carrière qui semble s'amuser comme un fou avec ce film sur un couple qui se réincarne à plusieurs époques. Du côté musical, d'une grande importance en Inde, la bande-originale ne m'a pas marqué à l'exception du titre "Danga Maari", un très sympathique dappan (danse folklorique tamoule) qui donne envie de se lever de son siège. Bref, rien d'extraordinaire à part un film sympathique qui fonctionne bien et vu mes dernières expériences de cinéma indien, c'est déjà pas mal!!
Odd Thomas contre les créatures de l'ombre

Critique de Odd Thomas contre les créatures de l'ombre

   3 - Pas mal
Inédit dans les salles françaises, cet "Odd Thomas contre les créatures de l'ombre" fut ma foi un bien sympathique moment de cinéma, il faut dire aussi que j'ai cette inébranlable sympathie pour Stephen Sommers à qui l'on doit les deux premiers "Momie" et même "G.I. Joe 1". Dans ce petit film fantastique dans l'ambition, il y a une chose qui le fait sortir du lot : c'est la caractérisation d'Odd Thomas, son rapport avec son don, comment il le gère et le vit - même la relation avec sa copine - est juste jouissif et il faut dire aussi que le regretté Anton Yelchin participe grandement à la réussite de son personnage et sans casser trois pattes à un canard, l'histoire est suffisamment divertissante pour que l'on passe deux heures sans le moindre ennui. Bref, pas un grand film certes, mais une bonne comédie horrifique bien écrite et bien huilée, en tout cas, j'ai passé un bon moment!!
Suite Française

Critique de Suite Française

   2 - Pas terrible
Très attiré par le casting et le contexte de cette "Suite Française", je savais pertinemment comment le film de Saul Dibb allait se dérouler à la péripétie près et je ne me suis effectivement pas trompé sur ce qui était proposé. Pourtant, le début était séduisant dans sa mise en scène sobre mais avec une belle photographie et la présentation de la vie pour les français durant la Seconde Guerre Mondiale mais dès que le film démarre, il n'y a aucune surprise, aucune passion dans la narration de cette histoire d'amour interdite et c'est dommage car je suis généralement friand des grands drames romantiques. Heureusement qu'il y a des points positifs comme les prestations de Michelle Williams et Matthias Schoenaerts (par contre, Kristin Scott Thomas devait être dans un mauvais jour, mais ça reste pas grand chose face à ce que nous a fait Lambert Wilson ici). Bref, il manque à cette "Suite française" le côté épique qui aurait fait passer tous les clichés qui m'ont inondé sur un peu moins de deux heures!!
Mademoiselle

Critique de Mademoiselle

   5 - Chef d'oeuvre
Quelle année pour le cinéma sud-coréen (enfin les rares films arrivés en France) que 2016!! Après les excellents "The Strangers" et "Dernier train pour Busan", "Mademoiselle" permet au maître Park Chan-wook de livrer le film le plus labyrinthique de sa carrière, un chef d'oeuvre aussi bien sur la forme que sur le fond. Mélangeant les genres comme le thriller érotique, le drame familial, l'histoire d'amour et film d'époque avec un savoir-faire certain, Park livre une oeuvre imprévisible et purée que c'est bon d'avoir un film où le spectateur n'est pas capable d'anticiper deux heures à l'avance et porté par deux actrices incroyables que sont Kim Min-hee et Kim Tae-Ri qui composent des personnages aussi nuancés dans les émotions avec grand talent. Bref, "Mademoiselle" est un chef d'oeuvre sud-coréen de plus, une oeuvre aussi dense sur le fond qu'esthétique et surtout, avec de vrais rebondissements qui fonctionnent!!
Une belle fin

Critique de Une belle fin

   3 - Pas mal
"Une belle fin" est un beau petit film aussi bien dans les moyens que dans l'ambition mais fait avec une telle sincérité qu'il m'a empli d'émotions à plusieurs reprises et si je n'ai pas été transporté par le film d'Uberto Pasolini au-delà des trois étoiles, c'est parce que je n'ai pas réussi à me connecter au personnage d'Eddie Marsan plus que ça. Pourtant, le réalisateur lui donne une histoire intéressante, celle d'un solitaire qui entre dans la vie de certaines personnes à un moment très compliqué, mais je dois reconnaître que son évolution est assez prévisible et son dénouement inutilement Spoiler : tragique!! D'un pur point de vue formel, on sent que le réalisateur s'est laissé guider par la simplicité du film qu'il voulait mettre en scène. Bref, "Une Belle fin" est un film sympathique et réussi mais qui n'a pas su transcender son genre!!
Piranhas

Critique de Piranhas

   1 - Très mauvais
J'ai toujours aimé les films de Joe Dante surtout pour leur côté satirique et décalé mais là, j'avoue avoir été déçu par son "Piranhas" qui inspirera un remake à Alexandre Aja qui derrière son côté délirant était ultra-conservateur. Quant au film de 1978, il jouait la carte de l'autodérision avec cette version fauchée des "Dents de la mer" (directement cité ici) mais l'humour ne fonctionne qu'à de très rares moments et surtout, peut être à cause de son minuscule budget, la forme ne fonctionne pas : c'est trop lent, les attaques des poissons manquent d'intensité et surtout, les personnages manquent d'épaisseur, difficile d'avoir la moindre empathie pour eux à cause de toutes les ficelles usées jusqu'à la moelle. Bref, il y a un gouffre entre les intentions de Dante de livrer une sorte de parodie du chef d'œuvre de Steven Spielberg et le résultat à l'écran!!
Nos femmes

Critique de Nos femmes

   2 - Pas terrible
A l'époque de sa sortie en salles, la bande-annonce m'avait donné envie - enfin surtout par rapport à l'intrigue du meurtre de la femme de Thierry Lhermitte - mais après réflexion, je me suis di que je n'allais pas perdre deux heures à aller voir du théâtre filmé et que je le verrais plus tard à l'occasion et effectivement, après l'avoir vu, j'ai réalisé que "Nos femmes" ne méritait pas un déplacement au cinéma, la mise en scène est plate (dans le même genre, "Le Prénom" était visuellement meilleur) et sans saveurs et surtout le déroulement de l'intrigue n'est pas génial : l'intrigue "policière" est vite expédiée pour se retrouver face aux tourments intérieurs de ce trio de quinquagénaires bobos parisiens et du coup, le film m'a nettement moins intéressé malgré le fait que Lhermitte, Berry et Daniel Auteuil semblent s'amuser mais ils n'ont pas réussi à me transmettre leur plaisir. Bref, sympathique pendant sa première demi-heure qui à elle seule mérite de découvrir ce film de Richard Berry, mais pas franchement passionnant durant le reste!!
Puzzle

Critique de Puzzle

   0.5 - Nul
Après "Collision", "Dans la vallée d'Elah" et "Les trois prochains jours" qui prouvent que Paul Haggis est meilleur scénariste que réalisateur, son quatrième long-métrage "Puzzle" est d'une affligeante stupidité aussi bien sur le fond que sur la forme. Que c'est mauvais, les enfants, que c'est mauvais!! On se croirait devant un film écrit par un comité de ménagères dont la référence absolue est "Les Feux de l'amour" : caractérisation des personnages absolument catastrophique, direction d'acteurs proche du néant et un entremêlement d'intrigue d'une facilité à pleurer et c'est d'autant plus drôle que l'équipe donne l'impression d'avoir tourné ce film le plus sérieusement du monde sans se rendre compte de la vacuité du propos. Bref, "Puzzle" est un film consternant sur tous ses aspects, quel dommage de voir un tel casting s'embourber dans un film aussi mauvais!!
Moonwalkers

Critique de Moonwalkers

   3 - Pas mal
Une comédie déjantée sur la fameuse légende urbaine qui voudrait que Stanley Kubrick ait tourné l'alunissage de 1969 en studio?? Moi, j'achète et pas qu'un peu. Alors, il est vrai que le film met un peu de temps à démarrer et qu'on est loin de la folie visuelle de Matthew Vaughn et Guy Ritchie qui aurait probablement signé un meilleur film qu'Antoine Bardou-Jacquet qui signe ici son premier film mais "Moonwalkers" fonctionne malgré tout, davantage grâce aux acteurs et à son humour que pour sa mise en scène et son rythme, mais il faut dire que de voir l'opposition à l'écran entre Ron Perlman, agent de la CIA vachement bourru, et Rupert Grint, escroc à la petite semaine, est particulièrement jouissive et voir l'évolution de leur duo sur une heure et demie est très sympathique. Sans oublier une scène d'action finale très réussie. Bref, il a des défauts ce petit "Moonwalkers", mais dans l'ensemble, il reste une expérience de cinéma ma foi agréable!!
Précédente Suivante
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • ...
  • 320