DanielOceanAndCo  

Membre depuis 4649 jours | Dernière activité : 10/08/2017

  • 1324 notes & favoris
  • 684 critiques
  • 266 suivis
  • 258 abonnés
Suivre son activité
Toutes ses critiques
  • Ses critiques de films
  • Ses critiques de séries
  •    
  •    
  •    
  •    
Bug

Critique de Bug

   4 - Très bien
Il y a des films comme ça où tu te dis que sans leur réalisateur, leur impact aurait été largement moindre, "Bug" en fait partie. Non pas que l'histoire ne soit pas bonne au contraire, mais il fallait bien un William Friedkin des grands jours pour en faire un grand film et heureusement pour nous, c'est le cas. En mettant en scène ces deux écorchés de la vie qui sombrent dans la folie et la paranoïa, le réalisateur de "L'exorciste" livre une oeuvre forte, ultra-sensorielle et intelligemment menée, d'autant plus que les acteurs sont plus que convaincants, une habitude pour Michael Shannon mais je crois que c'est la première fois que je vois Ashley Judd et Harry Connick, Jr. autant habités par un rôle et surtout, il y a ce final d'une intensité exceptionnelle qui m'a littéralement abasourdi de longues minutes après le visionnage du film. Bref, une réputation franchement pas méritée pour une oeuvre choc!!
La Grande combine

Critique de La Grande combine

   3 - Pas mal
J'ai beau avoir beaucoup de respect pour Billy Wilder et son cinéma, "La Grande Combine" est d'après mon humble avis une oeuvre mineure dans la carrière du metteur en scène de "Assurance sur la mort". Le problème est que le film était sûrement très subversif dans les années 60 avec cette dénonciation de l'american way of life et de ses travers, le seul problème, c'est que nous sommes en 2017 et de nombreux chefs d'oeuvre sont sortis entre temps comme "American Beauty", du coup, l'impact fut largement moindre sur ma personne. Cela dit, pas la peine de bouder totalement son plaisir, Wilder distille son humour avec aisance, aidé par l'excellent duo formé par Jack Lemmon et Walter Matthau et d'un point de vue visuel, la composition des cadres et le noir et blanc sont très élégants. Bref, "La Grande Combine" est loin d'être le chef d'oeuvre de Billy Wilder, n'en reste pas moins une comédie noire sympathique à découvrir pour tous les amateurs de son cinéma!!
Twin Peaks - Fire Walk With Me

Critique de Twin Peaks - Fire Walk With Me

   2 - Pas terrible
Je suis arrivé devant ce film sans avoir vu le moindre épisode de la série et je reconnais sans problème que les vingt premières minutes portées par les personnages de Kiefer Sutherland et Chris Isaak étaient géniales et m'ont laissé espérer un très grand film sauf qu'au fur et à mesure que "Twin Peaks : fire walk with me" se déroulait devant mes yeux, mon sentiment devenait de moins en moins positif. Et là, je dois dire que le film de David Lynch m'a laissé circonspect avec cette intrigue ouvertement fantastique et onirique, non pas que je ne sois pas capable d'apprécier ce genre d'atmosphère, mais pour moi, un film a beaucoup de mal à me pénétrer quand je trouve les personnages antipathiques et là, j'étais servi de ce point de vue là, à commencer par Laura Palmer et le reste des comédiens de trente ans qui jouent des ados. Bref, je ne doute pas que "Twin Peaks" mérite son statut de film culte mais moi, j'ai eu du mal malgré ses qualités évidentes!!
Pour le pire et pour le meilleur

Critique de Pour le pire et pour le meilleur

   2 - Pas terrible
Bon, c'est vrai que je connais moins James L. Brooks réalisateur que le producteur des "Simpsons" mais je dois reconnaître que mes rares expériences n'étaient pas fameuses et "Pour le pire et pour le meilleur" en fait partie. Non pas que le film ne soit pas bon, juste que je ne me retrouve vraiment pas dans ce style de film même quand on a un personnage principal aussi odieux et savoureusement interprété par Jack Nicholson qui constitue pour moi la principale qualité du film. Mais voilà, le voyage intérieur de Melvin au contact des personnages portés par Helen Hunt et Greg Kinnear se fait trop souvent prévisible et exécuté de la manière la plus hollywoodienne possible (et là, je suis plutôt péjoratif) et à cela s'ajoute une mise en scène et une photographie ma foi assez impersonnelles. Bref, un personnage principal mythique (du moins dans la première partie) pour un film mineur!!
La Planète des Singes - Suprématie

Critique de La Planète des Singes - Suprématie

   5 - Chef d'oeuvre
Quand je pense que je ne croyais vraiment pas en "Les Origines" avant sa sortie, je me retrouve six ans plus tard à considérer cette trilogie comme l'une des meilleures de notre époque. Après "L'Affrontement", nous avons le plaisir de retrouver Matt Reeves aux commandes de "Suprématie" qui se permet une grosse prise de risque pour un blockbuster estival : il n'y a quasiment pas de scènes d'action, la force du film venant de son histoire dense, traitée à la perfection par le metteur en scène qui poursuit les thèmes déjà abordés dans le précédent sauf que cette fois-ci, César est poussé dans ses retranchements moraux comme jamais et c'est extrêmement intéressant de voir comment l'intrigue traite tout ceci. A cela s'ajoute les nombreuses références utilisées par le réalisateur de "Laisse-moi entrer" est souvent jouissif : il y a bien évidemment "Apocalypse Now" ou "La Grande évasion" qui sont directement cités, mais il se dégage de ce troisième "Planète des Singes" un sentiment de récit quasiment biblique. Côté technique, le film est une perfection de tous les instants, les effets spéciaux photo-réalistes sont toujours plus sublimes d'épisode en épisode et rendent justice aux performances d'acteur, notamment Andy Serkis exceptionnel, parfaitement secondé par un Woody Harrelson qui livre un méchant d'anthologie. Bon, si j'étais tatillon, je dirais que le film est un poil trop long avec deux ou trois scènes pas toujours pertinentes et le personnage de Méchant Singe apporte un humour malvenu, d'ailleurs, j'ai trouvé ce personnage superflu, de légers défauts si l'on prend en compte la qualité du film. Bref, un chef d'œuvre, un grand film qui conclut parfaitement l'histoire de César!!
Poltergeist

Critique de Poltergeist

   2 - Pas terrible
Après son premier film d'animation intitulé "Monster House", c'est presque logique de voir Gil Kenan s'attaquer à un film d'horreur à base de maison hantée. Que dire de ce remake d'un film imaginé, écrit et produit par Steven Spielberg?? Eh bien, ce "Poltergeist" version 2015 est un film efficace, c'est fait d'une manière très professionnelle et c'est visuellement propre mais ça manque de vie, de tripes et surtout de cœur. Aussi sympathiques soient-ils, les acteurs comme Sam Rockwell ou Rosemarie DeWitt doivent jouer des personnages sous-développés et je dois reconnaître que la transition entre le début qui présente le contexte du film et les péripéties en elle-même se fait de manière trop rapide, il manque une bonne vingtaine de minutes pour faire monter la tension alors que là, tout est retombé comme un soufflé. Autre facteur d'insatisfaction, le final a beau être visuellement réussi, j'ai toujours du mal avec le tout en CGI, ça fait tout de suite moins peur. Bref, pas désagréable, ce "Poltergeist" ne marquera pas le cinéma plus que ça!!
Batman: Under the Red Hood

Critique de Batman: Under the Red Hood

   4 - Très bien
Stand-alone parmi les films d'animation DC que Warner réalise depuis 2007, "Batman : Under the red hood" est surtout une grande réussite de par la maturité de ses thèmes, sa violence psychologique et également d'un point de vue technique puisque le film de Brandon Vietti est particulièrement bien rythmé avec des scènes d'action parfaitement mises en scènes. Mais bon, si le film est si bon, c'est grâce à son contenu dense qui voit Batman repoussé dans ses retranchements moraux et affectifs dans sa confrontation avec le Red Hood, un véritable voyage personnel pour le chevalier noir même si d'autres ennemis vont lui barrer la route, notamment la star des méchants de l'univers Batman : le Joker, toujours plus fou, toujours plus jouissif à regarder. Bref, un film d'animation de qualité et une histoire de l'homme chauve-souris aussi bonne dans le fond que dans la forme!!
AVP: Alien vs. Predator

Critique de AVP: Alien vs. Predator

   1 - Très mauvais
Franchement, au fur et à mesure que ce film se déroulait sous mes yeux, je ne pouvais m'empêcher de soupirer de lassitude en me disant que si la Fox y avait mis les moyens, cette rencontre entre deux des créatures les plus célèbres du studio, ça aurait pu donner un truc franchement sympa, parce que là, je ne comprends pas leur délire d'avoir voulu en faire une série B au budget très modeste avec un mauvais réalisateur aux commandes qui met en scène un scénario anecdotique avec des personnages d'une platitude exceptionnelle et des incohérences de malade qui arrangent quand on en a besoin (Spoiler : ça ne me dérange pas de laisser le personnage de Sanaa Lathan en vie mais que les Aliens ET les Predators deviennent des branques quand ils s'attaquent à elle alors qu'ils peuvent tuer les plus entraînés des soldats, je trouve ça limite), c'est d'autant plus dommage que le contexte illustré dans le flash-back est franchement séduisant et qu'avec une réelle envie, il y avait moyen d'en tirer davantage qu'un simple survival auquel il manque le fun du divertissement et surtout l'essence horrifique des saga entamées par Ridley Scott et John McTiernan. Bref, à l'époque où les studios surexploitent leurs franchises, ça ne m'étonnerait pas de voir la Fox remettre le couvert dans quelques années, ce qui ne me dérangerait pas outre mesure s'ils engagent des scénariste et réalisateur dignes de ce nom!!
Dunkerque

Critique de Dunkerque

   4 - Très bien
Dans la génération de Christopher Nolan, le réalisateur de la trilogie "Dark Knight" est celui qui m'impressionne le plus (ses quatre derniers films se sont retrouvés en tête de mon top de leur année respective) d'où ce quatre étoiles qui apparaît clairement à mes yeux comme une déception, relative certes, mais déception quand même. Pourtant, je trouve que ce qu'entreprend Nolan, à savoir de raconter trois histoires parallèles sur des unités de temps différentes, est très intéressant, tout comme le fait de ne pas raconter le background des protagonistes ce qui mine de rien, rend le film plus immersif puisqu'on se retrouve au milieu de l'action tout de suite, de même que le montage qui créé la confusion comme pour les soldats qui ont vécu cette évacuation et pourtant, "Dunkerque" n'a pas emporté mon adhésion complète à cause de son manque d'humanité voire même du manque d'empathie pour de nombreux personnages. Il n'en reste pas moins que techniquement, le film est magnifique et maîtrisé par son génial réalisateur. Bref, j'aurais adoré l'adorer davantage ce "Dunkerque", mais finalement, il faudra se contenter d'un très bon film au lieu d'un chef d'oeuvre!!
Baby Driver

Critique de Baby Driver

   5 - Chef d'oeuvre
Cela faisait quatre longues années qu'on l'attendait, le retour du génial Edgar Wright, après "Le Dernier Pub avant la fin du monde" et le rendez-vous manqué avec Marvel, et le moins que je puisse dire, c'est que le bonhomme est en forme. En effet, avec "Baby Driver", le réalisateur de la fameuse trilogie Cornetto signe une bombe visuelle avec des scènes d'action démentes et un univers mafieux parfaitement maîtrisé dans lequel évolue Baby (excellent Ansel Elgort), chauffeur pour un parrain du crime porté par un Kevin Spacey des grands jours. Si le film est principalement porté par l'aspect action et thriller, il y a également quelques phases humoristiques juste jouissives et le côté musical, important d'une manière générale au cinéma, est ici fondamental pour exprimer les intentions du metteur en scène puisque l'oeuvre est ici montée au rythme de la BO. A cela s'ajoute un casting de folie complété par Jamie Foxx, la belle Lily James et le charismatique Jon Hamm. Bref, pour moi, "Baby Driver" sera un des fleurons de cette année 2017, une déclaration d'amour au cinéma de genre par l'un des cinéastes les plus talentueux dans ce domaine, vivement le prochain film du monsieur!!
Précédente Suivante
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • ...
  • 323