Walter Mouse  

Membre depuis 2655 jours | Dernière activité : 10/05/2019

Suivre son activité
Insaisissables

Critique de Insaisissables - par Walter Mouse

   4 - Très bien
Insaisissables a été un joli carton surprise durant l'Été 2013. Bien qu'il n'a pas été grandement aidé par l'accueil très mitigé des critiques, les spectateurs, eux, semblent avoir été emballés par ce nouveau film de Louis Leterrier. Au point qu'une suite est déjà en préparation (pognon quand tu nous tiens). J'attendais d'Insaisissables au moins un bon divertissement vu qu'il était réalisé par Louis Leterrier qui avait fait, je trouve, le très bon L'Incroyable Hulk et Le... Choc des Titans.. ouais bon c'était un gros nanar donc on va dire qu'on reste dans l'attente "divertissement". Je l'ai donc enfin vu et le film m'a apporté exactement ce que j'attendais. Déjà, on peut dire que par rapport à la dernière réalisation de Leterrier, on ne pouvait être que surpris par le scénario. Bien qu'il y ait des failles malgré tout mais on va en parler tout de suite. Insaisissables a surtout fait parler de lui grâce à son casting en or. Et est-ce que ça en valait la peine d'être autant excité par tous ces acteurs? Eh bien, contrairement à ce que je pensais, les Quatre Cavaliers ne sont pas les personnages principaux. Le film se centre beaucoup plus sur Mark Ruffalo qui interprète le flic chargé de déjouer leurs tours. L'acteur est suffisamment énergique (un peut trop pour qu'on y croit vu la fin? Mais j'en reparlerai) pour porter le film comme personnage principal mais aussi grâce au fait qu'il est secondé par Mélanie Laurent qui est complètement à sa place et n'a aucun mal à s'avérer sympathique. Les Quatre Cavaliers, eux, sont interprétés par le génial Jesse Eisenberg, le pas très connu Dave Franco, le très fun Woody Harrelson et Isla Fisher. Ils sont tous les quatre définis par leurs propres personnalités et leurs fonctions, un peu obsessionnel et dérangé pour Daniel Atlas, totalement calme et mordant la vie à plaine dent pour Merritt McKinney, fofolle et active pour Henley Reeves, délinquant pour Jack Wilder. Même si Leterrier nous fera croire à certains moments à un développement, il n'en est rien. Il resteront juste les pions du mystérieux individu qui organise chacun des tours. Mais ils restent toutefois assez agréables à suivre. Morgan Freeman livre comme toujours une classe qui lui est propre. En fait, le seul acteur qui semble avoir été pris juste pour agrandir le casting est Michael Caine qui n'a pas tant de choses à faire au final. Ah et José Garcia a été placé dans le film parce que c'est José Garcia. Donc en général, le casting se tient bien malgré des rôles très classiques. La musique de Brian Tyler est assez mémorable j'ai trouvé. Rien de véritablement original autant sur les compositions que sur les instruments mais le tout est diablement efficace! Juste ce qu'il faut pour accompagner l'action. Parce que oui, tout le film ressemble à un film d'action même quand il ne se passe pas grand chose. Raison due à une réalisation TRÈS dynamique de Louis Leterrier. je ne vais pas m'en plaindre car c'est ce que je demandais. Le spectateur n'est pas prêt de s'ennuyer vu une telle mise en scène. Les scènes d'actions sont très bien chorégraphiées, bien filmées, le rythme est là. Visuellement, la photographie est jolie mais les effets spéciaux sont parfois un peu trop poussés. je veux dire, on est dans un monde moderne alors voir une technologie comme Spoiler : celle que les Quatre Cavaliers découvrent dans la chambre au début du film ne semble pas vraiment à sa place. Je chipote mais ce sont des détails qui montrent un peu quel type de public était avant tout visé pour ce film. Du côté du scénario, ce n'est pas du tout ce à quoi je m'attendais... et donc il y a à boire et à manger. Je pensais au départ que tout le film consisterait à enquêter sur comment les magiciens ont dévalisé une banque de France et comment la police va tenter de les empêcher de mettre au point un plan final visant encore plus gros. Et ce n'est pas exactement ça. Spoiler : On a bien les flics cherchant à arrêter les Quatre Cavaliers mais ces quatre personnes sont en liberté durant tout le film et vont faire exactement 3 shows où la police tentera évidemment de les mettre en cellule. Mais du coup, cela montre une certaine faiblesse dans le script qui est la magie en elle-même. On ne sait jamais si le but de Louis Leterrier est de nous faire croire à ce délire ou alors de nous montrer que ça ne peut pas être vrai. Et pour ne rien arranger, la fin du film est sensée nous montrer que oui, tout ça est vrai! Encore que le premier tour est possible vu qu'on nous montre point par point chacune des étapes bien que cela semble un peu risqué et légèrement trop organisé. Mais après cette démonstration, c'est comme si le réalisateur était libéré de ne plus nous expliquer comment ces tours se font et du coup s'éclatait avec des effets spéciaux qui sortent de nulle part. Et désolé c'est très gros comme défaut! Si le film veut nous montrer que tout ça est réel mais que derrière il y a les producteurs qui veulent que les gens se disent "Qu'est-ce que c'est classe!" ça ne marche plus! Si encore on essayait de nous faire croire à une illusion je pourrai y adhérer. En plus, ça irait parfaitement avec la logique du film mais le long-métrage ne laisse pas d'autre solution que la réalité. Et je ne crois pas une seule seconde que ces tours soient possibles! Et c'est dommage car du coup, à force de vouloir divertir le spectateur, le scénario qui aurait pu être plus ambitieux se transforme presque en excuse de blockbuster d'été pour adolescents. On peut également noter que les seuls "efforts" fournis sur les évolutions des personnages ont été mis sur Spoiler : la romance entre Dylan Rhodes et Alma Dray. Et même là j'y crois pas. Même si ce sont deux personnes qui apprennent à mieux se connaître et qui sont conscients d'être embarqués dans une aventure qui va tous les deux les changer, ça ne peut pas arriver au point Spoiler : qu'ils s'embrassent. Mais le film a néanmoins une bonne excuse, il s'en sert plus comme d'un détail que comme d'un arc narratif important. Mais du coup, quand arrive la fin après le fameux twist du film, j'ai encore plus du mal à comprendre comment Spoiler : Alma parvient à se dire qu'il faut laisser cette affaire derrière elle. Ah mais d'ailleurs! Parlons-en de ce fameux twist! Parce que ça autant je m'en doutais qu'on aurait une révélation finale. Et finalement, j'ai été surpris... mais en mal. Spoiler : je pensais que le cerveau de toute cette opération était Alma (et étrangement, suis-je le seul à trouver que ça aurait été plus crédible si ça avait été elle?) mais en fait pas du tout. C'est en vérité Dylan qui a tout organisé du début à la fin dans le seul et unique but de mettre en prison Thaddeus Bradley. Et comment est-ce que je peux croire une seule seconde à cette connerie? Quand je disais en haut que Mark Ruffalo mettait trop d'énergie, c'est à ça que je faisais référence, il cache beaucoup trop bien son jeu. Oserai-je même dire, il surjoue! Aux yeux d'une personne normale, ses comportements sont normaux, mais quand on sait qu'il était derrière tout ça, on se dit qu'il prend bien trop de risques pour garder sa fausse identité. Comme par exemple lorsqu'il essaie de "coincer" Jack Wilder. Évidemment, Jack ne sait pas encore que l'individu anonyme est Dylan mais pourquoi dans ce cas Dylan emploie t-il tous les moyens nécessaires pour l'avoir? S'il veut le laisser s'échapper il ne pourrait pas faire croire qu'il est K.O après un coup, collègue dans la pièce à côté ou non? Et franchement, même pour un flic avec un cerveau dépassant l'intelligence d'une personne normale, je ne peux pas croire que le but des tours était simplement de faire passer Thaddeus pour le coupable. On ne peut pas mettre en place un plan pendant près d'une année juste pour enfermer un homme qu'on répugne. Ça paraît trop farfelu. Si le plan s'était juste limité à la couverture des Quatre cavaliers sous l'identité d'un flic pour qu'ils ne soient jamais pris et que le butin soit partagé, ça aurait été déjà plus crédible (un peu plus, pas totalement). Et d'ailleurs, si le but de Dylan était de faire passer Thaddeus pour coupable, pourquoi ne l'a t-il pas fait dès le premier tour, Thaddeus participait au spectacle, nul doute que sa caisse était garée pas loin. Vous auriez pu reprendre tous les billets une fois le show fini et les placer dans sa voiture pendant qu'il était encore dans la salle, affaire classée! Peut-être que c'est moi qui cherche trop loin mais ce twist sort vraiment de nulle part et semble avoir été rajouté à la dernière minute par les scénaristes sans qu'ils aient pensé aux scènes précédentes malgré quelques explications qui encore une fois me paraissent un peu farfelues (le coup de la voiture sur l'autoroute). Dylan n'a pas pu pensé à tous ces détails et à comment ils arriveraient. C'est d'ailleurs pour ça que quand il dit à Alma à la toute fin qu'elle était imprévue dans son plan, bah franchement je vois pas ce qui a dérapé tant tout a fonctionné à la perfection. Si encore Jack était mort dans le processus, j'aurai pu accepter le fait que le plan de fin ait été pensé à la va-vite mais non même ça c'était programmé! Je me demande vraiment en quoi la présence d'Alma a changé quoi que ce soit! Donc à voir toute mon incompréhension concernant le twist et la perception de la magie par Leterrier, on pourrait penser que j'ai pas aimé le scénario. Et bien en général si. Parce qu'il ne faut pas se mentir, ce film n'est pas fait pour être "intelligent", il existe avant tout pour qu'on passe un bon moment grâce à un rythme très efficace et une dose de divertissement assurée. Et c'est pour ça que je ne crache pas sur le scénario car j'ai pris mon pied. Tout ce que veut le film c'est qu'on s'éclate. Et vu que je me suis éclaté, j'ai aimé. Donc en conclusion, Insaisissables vaut le coup d'oeil selon moi si on veut passer un bon moment car on ne s'ennuie jamais et on prend un sacré plaisir à suivre cette histoire. Mais il ne faut pas non plus en demander un grand film sur la magie. Je dois avouer que je ne vois pas l'utilité d'un deuxième film mais j'attends d'en voir plus.