PaulDuvivier
Suivre son activité

PaulDuvivier

 

Membre depuis 688 jours

  • 1 critique
  • 5 suivis
  • 5 abonnés
  • 1 critique  
  •    
  •    
  •    
  •    
Toutes ses critiques
  • Ses critiques de films
Shining
  5 - Chef d'oeuvre
Shining, onzième long-métrage de Stanley Kubrick est un film d'horreur sorti en 1980 avec les acteurs Jack Nicholson, Shelley Duval et Danny Llyod. Inspiré du roman de Stephen King "The Shining", le film est considéré par l'auteur comme très bon, mais trop éloignés des thèmes originels qui sont abordés dans le livre, c'est à dire l'alcoolisme et la désintégration d'une famille. Certains le considère comme le meilleur film d'horreur de tout les temps, d'autres comme un des meilleurs Kubrick. Porté par un casting et une réalisation extraordinaire et hors du commun, le spectateur va être emporté dans un des films les plus angoissants jamais réalisé ! L’histoire se déroule à l'Hôtel Overlook, un lieu isolé et coupé du monde durant l'hiver, dans les montagnes rocheuses du Colorado. Jack Torrance y est embauché tant que gardien. Il décide d'y emménager avec sa famille. Mais son fils, Danny, semble avoir des visions sanglantes et terrifiantes de dangers ayant eu lieu dans l'hôtel. Étonnement, ces visions ne sont pas sans rapport avec une macabre histoire de meurtres survenue une cinquantaine d'années plus tôt. Avant de partir et de laissé la famille seule, le cuisinier de l'hôtel révèle à Danny qu'il a un don : Le Shining ; et lui recommande de ne pas s'approcher de la chambre 237. L'hiver tombe, l’hôtel overlook se retrouve totalement isolé, et n'est plus relié à l'extérieur que par une simple radio. D'étranges phénomènes commencent alors à apparaitre dans l'hôtel... Kubrick utilise avec génie l'art de l'épouvante, et réussi à installer une ambiance lourde et oppressante, notamment grâce aux visions de Danny, et les scène où l'on voit se dernier parcourir les gigantesques couloirs de l'hôtel Overlook,. L'ambiance repose également sur le jeu des acteurs de Shining, avec un Jack Nicholson au sommet de son art et aux portes de la folie, une Shelley Duvall parfaite en mère et épouse tourmentée et un Danny Lloyd terriblement inquiétant en enfant médium. Si on ajoute le perfectionnisme de Kubrick ( certaines scènes ont été retournés plus de 50 fois !) et le talent de ce trio d'acteurs, cela ne pouvait donner que ce savoureux mélange. Le spectateur va constamment être plongé dans un univers entre délire, rêve et réalité. Grace à des plans de caméra époustouflants (la scène du labyrinthe, où le spectateur est presque devenu un acteur, tellement la scène nous tient hors-d'haleine) et une histoire terriblement dynamique rythmé par la bande-son de Rachel Elkind et Wendy Carlos, le film d'allure lente aux premiers abords, va vite être propulsé à une vitesse folle. La question de savoir si Shining est le meilleur film de tout les temps divise sans doute la critique et le public, mais force est de constater que Kubrick nous livre un film exeptionnel, du très grand Kubrick ! Paul Duvivier.