Notez des films
Mon AlloCiné
    Herbert Lom

    État civil

    Métier Acteur
    Nom de naissance

    Herbert Charles Angelo Kuchacevich ze Schluderpacheru

    Nationalités Britannique, Tchèque
    Naissance 11 septembre 1917 (Prague, Autriche-Hongrie - République Tchèque)
    Décès 27 septembre 2012 à l'age de 95 ans (Londres - Angleterre)

    Biographie

    Issu d'une famille d'aristocrates de Prague, Herbert Lom fait ses débuts au cinéma dans un film tchèque Zena pod krízem en 1937. L'arrivée du nazisme le pousse à émigrer en Grande-Bretagne en 1939. Il trouve une place à la BBC dans des émissions de propagande, étudie l'art dramatique, fait du théâtre puis en vient tout naturellement au cinéma. Il sera pendant un long moment cantonné aux seconds rôles et aux personnages de méchants notamment dans State Secret aux côtés de Douglas Fairbanks Jr. ou encore dans Les Forbans de la nuit de Jules Dassin en 1950 où il réussit à insuffler de l'humanité au personnage brutal de Kristo. Il donne la réplique aux grands noms du cinéma américain et britannique : Alec Guinness et Peter Sellers dans Tueurs de dames où il incarne un gangster à la mine patibulaire ; Robert Mitchum, Jack Lemmon et Rita Hayworth dans L'Enfer des tropiques en 1957.

    Les années 1940 lui offrent son lot de rôles marquants sans lui permettre pour autant d'accéder à une réelle notoriété. Il interprète un hypnotiseur amoureux fou dans The Dark Tower en 1943, un psychiatre dans Le Septième voile en 1945, et des jumeaux trapezistes dans Dual Alibi en 1946. Herbert Lom est également connu pour avoir incarné Napoléon Bonaparte à deux reprises, notamment dans The Young Mr Pitt en 1942 puis en 1956 dans Guerre et paix de King Vidor.

    Les années 1960 marquent un véritable tournant dans sa carrière : Il collabore à deux reprises avec Anthony Mann en 1960 pour Spartacus, qui sera finalement réalisé par Stanley Kubrick, dans lequel il joue un chef pirate chargé de mener l'armée de Spartacus hors d'Italie, puis pour Le Cid en 1961, où il est impressionnant dans le rôle d'un prophète de l'Islam. En 1962 Terence Fisher, avec qui il avait déjà travaillé en 1948 pour Portrait from Life, lui offre le premier rôle du Fantôme de l'Opéra. Deux ans plus tard, il incarne le personnage pour lequel il est principalement connu, à savoir le supérieur de Clouseau, Charles Dreyfus, à bout de nerf à force de supporter les élucubrations de l'inspecteur dans Quand l'inspecteur s'emmêle où il retrouve Peter Sellers. En 1966 il se glisse dans la peau d'un collectionneur millionnaire victime d'un cambriolage, face à Shirley MacLaine et Michael Caine dans Un Hold-Up extraordinaire.

    Il s'essaie aux films d'horreur dans les années 1970 avec Les Nuits de Dracula dans lequel il incarne le professeur Abraham Van Helsing face à Christopher Lee, et L'Asile en 72. Sa carrière se poursuit dans les années 1980 avec un rôle important dans Dead Zone de David Cronenberg, celui du médecin de Christopher Walken et dans le whodunit Ten Little Indians de Alan Birkinshaw en 1989, qu'il retrouvera l'année suivante pour Masque of the Red Death.

    Il renoue pour la dernière fois avec son personnage phare en 1993 dans Le Fils de la panthère rose.

    Ses premiers pas à l'écran

    Double Assassinat dans la rue Morgue
    Double Assassinat dans la rue Morgue
    1932
    Zena pod krízem
    Zena pod krízem
    1937
    The Young Mr Pitt
    The Young Mr Pitt
    1942
    The Dark Tower
    The Dark Tower
    1943

    Ses meilleurs films et séries

    Guerre et paix
    Guerre et paix
    1956
    Les Forbans de la nuit
    Les Forbans de la nuit
    1950
    The Dead Zone
    The Dead Zone
    1983

    Sa carrière en chiffres

    72
    Années de carrière
    0
    Récompense
    82
    Films
    1
    Série
    0
    Nomination
    33,4 M
    Entrées ciné

    Genres de prédilection

    Drame : 29 %
    Comédie : 27 %
    Aventure : 24 %
    Policier : 20 %

    Ses stats sur AlloCiné

    0
    Vidéo
    8
    Photos
    1
    News
    7
    Fans

    A tourné le plus avec

    Opération Marrakech (1966), Aux frontières des Indes (1959), La Salamandre d'or (1950), Rendez-vous avec le crime (1946)
    L'Assassin a de l'humour (1952), Hell is Sold Out (1951), Le Mystère du camp 27 (1948)
    David Farrar
    3 films
    L'Affaire Dreyfus (1958), Cage of Gold (1950), The Dark Tower (1943)
    Ronald Neame
    3 films
    Jeux d'espions (1980), Un Hold-Up extraordinaire (1966), La Salamandre d'or (1950)
    James Mason
    3 films
    Anthony Chinn
    3 films
    La Malédiction de la Panthère rose (1978), Quand la Panthère rose s'emmêle (1976), Danger : planète inconnue (1969)
    John Mills
    3 films
    La Belle des îles (1962), Guerre et paix (1956), The Young Mr Pitt (1942)
    Orson Welles
    3 films
    Dix petits nègres (1974), Les Racines du ciel (1958), La Rose noire (1950)
    Robert Loggia
    3 films
    L'Héritier de la Panthère Rose (1983), A la recherche de la Panthère rose (1982), La Malédiction de la Panthère rose (1978)
    Commentaires
    • Plume231
      Le Fantôme de l'Opéra (1962) de Terence Fisher [img]http://lh5.ggpht.com/_Q9_MOdrS...[/img] Synopsis : Alors qu'on se prépare à la première de Jeanne d'Arc, la cantatrice, Maria Sorelli assure avoir vu un fantôme. Les phénomènes étranges se multiplient et l'opéra se transforme en cauchemar lorsque le corps du chef machiniste déchire la toile du décor, pendu à un cable. C'en est trop pour la Sorelli. Privée de Star, l'opéra organise un casting et c'est la jeune Christine Charles qui est retenue...et qui en plus d'attirer l'attention de son producteur...attire l'attention d'un mystérieux individu qui vit sous l'opéra. [img]http://a.bricout.free.fr/image...[/img] Critique : Adaptation totalement infidèle du chef d'oeuvre de Gaston Leroux, cette version est tout de même intéressante même si on se concentre beaucoup plus sur l'idée de vengeance du "Fantôme" que sur un quelconque amour pour la cantatrice et si la mise en scène de Terence Fisher manque parfois de vitalité. Je la trouve même supérieur à la version muette très surestimé de 1925 qui ne vaut que pour l'interprétation fabuleuse de Lon Chaney, des décors grandioses et une séquence de bal masqué en Technicolor. Herbert Lom est un choix étonnant mais plutôt convaincant pour le rôle-titre, Heather Sears, qui avait déjà réussi comme exploit de voler un peu la vedette dans "Les Chemins de la Haute-Ville" à notre Simone nationale, donne un supplément essentiel de charme à l'ensemble et Michael Gough s'en donne à coeur joie dans le rôle du salau[b]d[/b] du film. On peut se demander pourquoi le Fantôme enlève son masque à un moment (je vous dirais pas lequel, vous avez qu'à le regarder, nah!!!) alors que personne ne lui demande ou parce que ce n'est pas utile mais bon... Mais le film est assurément plaisant surtout par son côté imprévisible (puisque donc infidèle à l'oeuvre!!!) et regorge de bonnes idées (la partie de natation dans les égoûts par exemple!!!). Sans être une des grandes réussites de studios Hammer, une oeuvre digne d'intérêt. Note : 14/20 (***) [img]http://www.cinemotions.com/dat...[/img]
    • marguerite151
      Belle carrière tout de même
    • marguerite151
      Il est toujours en vie.... wow!!!
    Voir les commentaires
    Back to Top