Notez des films
Mon AlloCiné
    Mathieu Kassovitz

    État civil

    Métiers Acteur, Réalisateur, Producteur plus
    Nationalité Français
    Naissance 3 avril 1967 (Paris - France)
    Age 53 ans

    Biographie

    Fils du réalisateur Peter Kassovitz (Droles d'oiseaux !, 1993, Jakob le menteur, 1999), Mathieu Kassovitz fait ses débuts à l'écran dans l'un des films de son père, Au bout du bout du banc (1978). Il apparaît la même année dans L'Année prochaine... Si tout va bien, aux côtés d'Isabelle Adjani.

    Il fait ses débuts de réalisateur avec le court métrage Fierrot le pou (1990), qui sera suivi de deux autres courts puis de son premier long en 1993, Metisse, dans lequel il interprète également l'un des rôles principaux. Par la suite, il continue de faire l'acteur, dans la série des 3000 scénarios contre un virus (dans le court métrage Avant... mais apres de Tonie Marshall) ou dans Regarde les hommes tomber (1994), de Jacques Audiard, aux côtés de Jean-Louis Trintignant et Jean Yanne. Il retrouvera le metteur en scène deux ans plus tard pour Un héros très discret. Entre temps, il aura créé l'événement avec La Haine (1995), qui remporte le Prix de la mise en scène à Cannes et lui rapporte trois César, dont celui du Meilleur film.

    Jodie Foster elle-même soutient le film lors de sa sortie américaine. Pamphlet qui dénonce les bavures policières, le film est très mal reçu par les forces de l'ordre et génère une controverse. La Haine sera suivi en 1997 par une réalisation elle aussi polémique, Assassin(s), où, apprenti tueur, il donne la réplique à Michel Serrault. Le film, présenté à Cannes, est un échec public et critique. La même année, il fait une apparition dans Le Cinquième élément, de Luc Besson. On le retrouve en 2000 comme réalisateur avec Les Rivières Pourpres, qui réunit Jean Reno et Vincent Cassel, et comme acteur chez Jean-Pierre Jeunet dans Le Fabuleux destin d'Amélie Poulain. En 2002, il est à l'affiche de Nadia aux côtés de Nicole Kidman et tient la vedette d'Amen. de Costa-Gavras, tout en s'autorisant une courte apparition dans le Astérix et Obélix : mission Cléopâtre d'Alain Chabat.

    En 2003, contacté par le producteur Joel Silver (la saga Matrix), Mathieu Kassovitz fait ses grands débuts américains sous l'égide de la société Dark Castle avec le thriller Gothika dans lequel il dirige Halle Berry et Penélope Cruz. Après avoir déclaré qu'il s'était retiré du métier d'acteur pour se consacrer plus particulièrement à son travail de metteur en scène, et, qu'il faudrait au moins Steven Spielberg, pour lui donner envie d'être à nouveau de l'autre côté de la caméra, il tourne en 2005 dans Munich aux cotés de son cinéaste fétiche. Kassovitz y interprète un agent du Mossad. Il fait également de courtes apparitions dans Avida (2005) ou Louise-Michel (2008) et produit quelques films pour d'autres comme Nèg Maron (2004) de Jean-Claude Flamand Barny ou Johnny Mad Dog (2007) de Jean-Stéphane Sauvaire.

    Il développe ensuite un projet de science-fiction, adapté de l'oeuvre de Maurice G. Dantec. Le film, sorti en 2008, s'intitule Babylon A. D.. Au casting figurent Vin Diesel, Mélanie Thierry, Michelle Yeoh, Charlotte Rampling, Lambert Wilson et Gérard Depardieu. En 2011, il prête sa voix pour le doublage d'une oeuvre d'animation, The Prodigies. Il est également à l'affiche de L'Ordre et la morale, réalisé sous sa direction. Il s'agit d'un drame historique qui relate les tragiques événements survenus sur une île de la Nouvelle Calédonie en 1988. Kassovitz y tient l'un des rôles principaux. L'année 2012 se déroule pour lui devant la caméra, puisqu'il est en tête d'affiche de deux films bien distincts, le drame romantique La Vie d'une autre et le policier/thriller Le Guetteur.

    Plus tard, c'est sous les traits de Nicolas Merlot, dit "Calembredaine" qu'on le retrouve, dans le remake des aventures de la plus célèbre des marquises du cinéma français : Angélique. Il tourne ensuite sous la direction de Cédric Kahn, dans le drame Vie Sauvage, où il incarne un père de famille en cavale dans le Sud de la France. La même année, il donne la réplique à Marie-Josée Croze dans le troublant Un illustre inconnu.

    Ses premiers pas à l'écran

    Médecins de nuit
    Médecins de nuit
    1978
    Au bout du bout du banc
    Au bout du bout du banc
    1978
    L'année prochaine... si tout va bien
    L'année prochaine... si tout va bien
    1981
    La Vie de Berlioz
    La Vie de Berlioz
    1983

    Ses meilleurs films et séries

    Sa carrière en chiffres

    39
    Années de carrière
    11
    Récompenses
    69
    Films
    7
    Séries
    37
    Nominations
    57,2 M
    Entrées ciné

    Genres de prédilection

    Drame : 33 %
    Comédie : 24 %
    Comédie dramatique : 22 %
    Thriller : 20 %

    Ses stats sur AlloCiné

    26
    Vidéos
    119
    Photos
    100
    News
    1,2 K
    Fans

    A tourné le plus avec

    Vincent Cassel
    Vincent Cassel
    6 films
    Nadia (2001), Les Rivières pourpres (2000), Le Plaisir (et ses petits tracas) (1997), La Haine (1995), 3000 scénarios contre un virus (1994), Métisse (1993)
    François Levantal
    François Levantal
    5 films
    Les Rivières pourpres (2000), Assassin(s) (1996), Un héros très discret (1996), La Haine (1995), 3000 scénarios contre un virus (1994)
    L'Ordre et la morale (2011), Les Rivières pourpres (2000), Assassin(s) (1996), La Haine (1995), Métisse (1993)
    Le Gang des Antillais (2016), Les Rivières pourpres (2000), Assassin(s) (1996), La Haine (1995)
    Jean-Louis Trintignant
    Jean-Louis Trintignant
    4 films
    Happy End (2017), Un héros très discret (1996), La Cité des enfants perdus (1993), Regarde les hommes tomber (1993)
    Louise-Michel (2008), Avida (2005), Un héros très discret (1996)
    Les Rivières pourpres (2000), Un héros très discret (1996), La Haine (1995)
    Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre (2001), La Haine (1995), 3000 scénarios contre un virus (1994)
    Jacques Audiard
    Jacques Audiard
    2 films et 1 série
    Le Bureau des Légendes (2015), Un héros très discret (1996), Regarde les hommes tomber (1993)
    Sylvie Testud
    3 films
    Focus (2014), La Vie d'une autre (2012), L'Ordre et la morale (2011)
    Le Fabuleux destin d'Amélie Poulain (2001), Les Rivières pourpres (2000), La Cité des enfants perdus (1993)
    Le Guetteur (2011), Le Plaisir (et ses petits tracas) (1997), 3000 scénarios contre un virus (1994)
    Le Fabuleux destin d'Amélie Poulain (2001), La Haine (1995), Métisse (1993)
    Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre (2001), La Haine (1995), 3000 scénarios contre un virus (1994)
    Munich (2005), Mon homme (1996), 3000 scénarios contre un virus (1994)
    Commentaires
    • QSG-OMDR M
      l'un des seuls réalisateurs français que j'admire .
    • angela B
      Comment ça, il ne serait pas tout seul dans sa tête? des films comme l'ordre et la morale, c'est prenant et effrayant mais sûrement une réalité aussi. Vie Sauvage de Cédric Kahn, un grand monsieur aussi. Il a un bon personnage et le joue à merveille. c'est parfait. Sur le chant du loup, je n'ai pas tout regardé car je n'ai pas tenu....
    • Maxime U.
      Surprenant dans un illustre inconnu !
    • L'irrationnel
      Je classe la filmographie des films RÉALISÉS par Mathieu Kassovitz du meilleur au pire.1 Assassins 52 La haine 43 L'ordre et la morale 44 Les rivières pourpres 44 Métisse 36 Babylon a.d 37 Gothika 3Bon réalisateur.Je mets en premier Assassins, qui est de très loin son meilleur film, et qui est surtout l'un des plus hard core jamais réalisé. Une polémique de malade lors de sa projection au festival de Cannes 1997, il est jugé comme étant le film le plus nul de l'histoire, notamment par Le Figaro. Une œuvre mal apprécié à sa juste valeur, c'est un chef d'œuvre scénaristique et visuel. Michel Serrault, un des meilleurs acteurs français est au rendez vous, ainsi que Kassovitz. Après y'a La haine, son film culte, incroyable par son histoire novatrice qui porte sur les quartiers, une première. Beaucoup de films ont suivis et ont traités des quartiers après celui ci, Neuilly sa mère, Chouf, Caïd, ou encore Intouchables. Kassovitz a également eu le génie, de découvrir le talent de Vincent Cassel, meilleur acteur français tout court. Il a donc changé l'histoire du cinéma français avec ce film. L'ordre et la morale était top aussi, il augmentait en qualité au fil de l'histoire. Un échec commercial, mais il fut apprécié des spectateurs et de la presse. Une histoire vraie parfaitement recomposée, comme Assassins et La haine, il démolit les riches, le pouvoir et les politiciens. Les rivières pourpres est un film difficilement cernable. On a enfin une meilleure vision des flics, qui arrivent à résoudre une enquête diabolique, dont la résolution en étonnera plus d'un, c'est d'ailleurs pour cette raison que j'ai mis 4/5 et non 3/5.Métisse, est une comédie dramatique, qui est son premier film et qui dévoile un Kassovitz parfaitement virulent.
    • L'irrationnel
      Oui bon chacun ses défauts.A cause de lui t'as des impôts?
    • nikos182
      il est pas tout seul dans sa tête lui, de gros problème a règler en thérapie ce bonhomme je pense... En attendant que le cinéma Français arrête de le financer et de l'embaucher (avec mes sous)
    • L'irrationnel
      Kassovitz meilleur réalisateur des années 90
    • MGM-ranger
      Bernard-Henri Lévy.
    • MGM-ranger
      La carrière de Kassovitz se résume bien à la phrase clé de son chef d'oeuvre : jusqu'ici tout va bien, jusqu'ici tout va bien...mais se qui compte c'est pas la chute, c'est l'atterrissage. Une période prospère à la réalisation (la haine, les rivières pourpres) et devant la caméra (Amélie Poulain), puis la longue chute...et l'atterrissage qui fait mal. :)
    • Layne S.
      Sauf que les médias sont bien de gauche et pas d'extrême droite ;)
    • Layne S.
      BHL ?
    • Layne S.
      Amen
    • Le film d'Ariane
      ??
    • Layne S.
      Bla bla bla ses fameux arguments de gauchos ''Enfin si statistiquement les Arabes sont plus violents que les autres, c'est peut-être aussi qu'ils sont plus pauvres, et la cause de cette violence serait à chercher plus dans le système social français que dans un prétendu gène ethnique...Les arabes plus pauvres ? tiens donc, on dirait que la crise elle existe seulement pour eux tu sais, pas trouver mieux comme excuses oups arguments foireux ?Déjà les endroits les plus pauvres de France c'est pas le 93 etc toutes les grandes villes ou y à toutes les aides, et y à des Français bien plus pauvres que des arabes puis aucun rapport entre le fait de frapper une femme et la pauvreté !
    • Anthony G.
      personne insupportable .. je ne comprends pas l'intérêt que peux susciter un garçon si prétentieux , demago, arrogant .. jamais il n'aurais du prendre le rôle dans Amélie Poulain et pour ce qui est de la haine que j'avais vu au ciné , ce n'est rien d'autre qu'un succès tombé au bon moment et de toutes évidences entre de bonnes mains .. à chaque promo ou talkshow en tant que personne il est indigne d'intérêt si ce n'est effectivement pour vendre sa camelote .. Ses qualités d'acteurs m'ont une seule fois "seduitent" ds un film de Costa Gavras dont j'ai oublié le titre .. Voilà ..
    • moi!
      La Haine: le film de sa vie, le reste de son oeuvre est tres nul et sa carriére d'acteur j'en parle même pas...
    • lodjo
      Je le trouve inconstant comme réalisateur, mais La Haine restera toujours un classique !
    • jonas
      J'ai trouvé Mathieu Kassovitz exécrable dans Vie sauvage. L'aigreur, la misanthropie et la frustration de cet homme transparaissent à chaque seconde de son jeu. Piètre acteur !
    • Marla-Jane
      Mathieu Kassovitz est remarquable dans "Un Illustre Inconnu": http://marlasmovies.blogspot.f...
    • Fred L.
      arrêtez les insultes de collégiens svp
    Voir les commentaires
    Back to Top