Mon AlloCiné
Mathieu Kassovitz
Commentaires
  • Layne S.

    Bla bla bla ses fameux arguments de gauchos ''Enfin si statistiquement les Arabes sont plus violents que les autres, c'est peut-être aussi qu'ils sont plus pauvres, et la cause de cette violence serait à chercher plus dans le système social français que dans un prétendu gène ethnique...
    Les arabes plus pauvres ? tiens donc, on dirait que la crise elle existe seulement pour eux tu sais, pas trouver mieux comme excuses oups arguments foireux ?
    Déjà les endroits les plus pauvres de France c'est pas le 93 etc toutes les grandes villes ou y à toutes les aides, et y à des Français bien plus pauvres que des arabes puis aucun rapport entre le fait de frapper une femme et la pauvreté !

  • Anthony G.

    personne insupportable .. je ne comprends pas l'intérêt que peux susciter un garçon si prétentieux , demago, arrogant .. jamais il n'aurais du prendre le rôle dans Amélie Poulain et pour ce qui est de la haine que j'avais vu au ciné , ce n'est rien d'autre qu'un succès tombé au bon moment et de toutes évidences entre de bonnes mains .. à chaque promo ou talkshow en tant que personne il est indigne d'intérêt si ce n'est effectivement pour vendre sa camelote .. Ses qualités d'acteurs m'ont une seule fois "seduitent" ds un film de Costa Gavras dont j'ai oublié le titre .. Voilà ..

  • moi!

    La Haine: le film de sa vie, le reste de son oeuvre est tres nul et sa carriére d'acteur j'en parle même pas...

  • lodjo

    Je le trouve inconstant comme réalisateur, mais La Haine restera toujours un classique !

  • jonas

    J'ai trouvé Mathieu Kassovitz exécrable dans Vie sauvage. L'aigreur, la misanthropie et la frustration de cet homme transparaissent à chaque seconde de son jeu. Piètre acteur !

  • Marla-Jane

    Mathieu Kassovitz est remarquable dans "Un Illustre Inconnu": http://marlasmovies.blogspot.f...

  • Fred L.

    arrêtez les insultes de collégiens svp

  • Miles QUARITCH

    Le making of "fuckin kassovitz" est aussi fascinant qu'effrayant !

  • Sh?kiin?

    C'est allociné ou le journal politique ici ? Je me suis perdue en route je crois...

  • iIIumin?

    Vraiment pas fan de 90% de ses film mais +1 Tony si vous vous intéresser a Kassovitz regarder la haine vous allez vous régaler.

  • Tony B?naphtali

    La Haine = Le Chef d’œuvre ! ! !

  • angelabassompierre

    vraiment bon acteur et réalisateur, dans le fabuleux destin d'amélie poulain, j'ai été vraiment admirative.

  • Lawlipop

    Mais qui ne mérite tout de même pas 60 pages de commentaires...

  • Jean-Pol Cardin

    Un très bon acteur

  • Themistocle_480

    Michael B.--> Et pour ton cas, pas besoin d'avoir un troisième oeil pour comprendre que tu es le porte parole d'une idéologie de droite, et c'est ton droit. Honnêtement dans des périodes comme celle-ci c'est si grave que ça de défèquer sur un bout de tissu? Ensuite ceux qui tabassent leur femme ne le font pas parce qu'ils sont arabes mais parce qu'ils sont violents. Enfin si statistiquement les Arabes sont plus violents que les autres, c'est peut-être aussi qu'ils sont plus pauvres, et la cause de cette violence serait à chercher plus dans le système social français que dans un prétendu gène ethnique...

  • 83cine

    part dans un autres pays voir si tu sera mieux pauvre tache.

  • hitchboy

    un réal' sur le retour qui renie ses égarements en les mettant sur le dos des autres?

  • hitchboy

    un moment d'auto promo à la con, où un réalisateur doué cherche à nous faire croire qu'il a été victime du système alors que le studio lui a alloué un gros budget, le casting de son choix ainsi que l'adaptation d'un livre peu connu aux usa, cherche aussi à nous faire croire qu'il reste un rebelle malgré trois long métrages commerciaux de suite, et que non, il n'a pas été incapable de s'imposer la où beaucoup d'autres, moins expérimentés que lui, y arrivait avec moins de difficulté. et l'absence ou presque de réponse à ses propos rend l'ensemble peu convaincant. Mais le moment où il annonce à son équipe qu'il ne croit plus au film est un moment d'anthologie car voir un aussi bon réalisateur mettre toute la faute sur les autres, alors que le film reste son meilleur depuis longtemps, reste notable. Quand Kasso essaie de pleurer sur son sort dans des conditions de travail proche de l'idéal pour un peu qu'il accepte quelques compromis donne l'impression que le petit jeune prometteur de "la haine" avait décidément disparu sous celui d'un gamin pourri gaté. ( à propos de "son making of" fucking kassovitz)

  • djodjo18

    Ça parle politique ici, moi j'aime pas les films de Kassovitz, quand je vois BHL dire que c'est le plus américain des réalisateurs français, c'est juste une blague quoi.

  • Michael B.

    Extrême droite, extrême gauche, droite ou gauche, bolchévisme ou national-socialisme, la même merde, tout ça dirigé par des politiciens qui n'ont qu'une idée en tête, contrôler le peuple déjà formaté par les médias. Moi je vous le dis, le peuple n'est qu'un pantin sans cerveau. Dès que l'on parle de la violence dans les banlieues qui est causée par les arabes on parle de racisme, mais bien sur on ne parle jamais de ces arabes qui tabassent des grands-mères et qui ne sont que des lâches,et de ces arabes qui insultent le drapeau français et les français, non ça ce n'est point du racisme. Attention, je ne suis pas pour le FN, en effet j'ai quelques amis arabes, en fait je ne suis pour aucun parti, car aucun d'entre eux ne pourra satisfaire l'ensemble de l'opinion. Autant vivre avec me direz-vous, c'est exactement ce que je fais et je vis très bien grâce à ce beau système qu'est le capitalisme, mais malheureusement celui-ci ne profite pas à tout le monde et cela me fait du mal. Tiens, voilà un bel exemple qu'est le capitalisme et tellement chéri par monsieur Sarkozy : d'ailleurs monsieur youRdreaming m'a bien fait rire avec son commentaire outrancier et complètement puéril ( en effet pas besoin de lire entre les lignes pour comprendre que ce pantin n'a rien compris et que c'est un gros manipulé des socialistes )

  • CoronaExtra

    Kassovitz est un grand acteur, un médiocre réalisateur et le roi des cons quand il se prend pour un penseur.

  • Johndavis

    Comment tu peux oser dire un truc pareil? tu sais l'extrême droite tenait exactement le même type de raisonnement lors de la montée du nazisme ils joueaient sur la peur des gens et disaient "Ce que nous proposons est préférable à ce qui se passe en URSS! nous sommes la seule arme contre le bolchevisme et tutti quanti" et c'est comme ça qu'on se retrouve très vite avec un régime autoritaire.
    Bien sûr que la dictature soviétique était une mauvaise chose, mais je ne vois pas comment tu peux dire que l'extrême droite est préférable!!!! on ne critique pas un état d'esprit intolérant et totalitaire (comme celui qu'il y a eu en Russie pendant la dictature soviétique) pour faire àla place l'apologie d'un autre (l'état d'esprit lié à l'extrême droite).
    Tous les systèmes dictatoriaux sont condamables et c'est n'importe quoi de dire que l'extrême gauche serait plus dangereuse "parce que la france deviendrait comme la Russie"; parce que si c'est le FN qui passe ce sera du néo fascisme et je ne pense vraiment pas qu'on puisse appeler ça mieux!

  • jeje25

    ah bon FN fais peur lol et tu crois pas que le l'extreme gauche ca serait surement plus dangereux la france deviendrait la russie ou pire ???

    réfléchis-y bien ;)

  • Johndavis

    Voici une chanson qui est d'actualité et dans le vif du sujet, signée La Phaze:ASSAUT FINAL

    L’asphalte est tendue serrée à bloc,
    Ils ont formé le gang-choc,
    Sur le front, mouvement de foule,
    Contre les casques ont joue des coudes.
    Digitale génération matée par la répression.
    Monte le son, l’insurrection,
    Chaque pas, chaque son est un nouveau bastion !
    C’est :

    La cour d’en haut VS
    « La France d’en bas » en laisse.
    Charlie pour les scandales
    VSD pour les drames,
    Dissipent les «malentendus»
    Comme on ferme sa gueule à la rue
    Quand Raf’ harangue les foules le peuple se sert les couilles.

    8.0’S Demande d’asile, blesse !
    « Culturelle exception » matée par Sellière & cons.
    Un must en culture de masse au royaume des messes basses
    Descends d’ton piédestal avant qu’la jeunesse s’enflamme !

    Refrain : X2
    Elève ta banderole jusqu’à l’assaut final.
    Fais chauffer le mic, jumper les mac, man
    Le choc est phénoménal.
    On nique le Medef, on pollue la bande sonore,
    Jusqu’à preuve du contraire, c’est hardcore 80S more !

    Unis dans l’injustice, parias précaires de tous bords s’unissent :
    Ouvriers grévistes, militants, artistes, R.M.Istes, zonards inaptes au système.
    Système d’aliénation à la gloire du profit total.
    Conscients d’avoir cautionné sagement
    Paré pour un nouveau défi, c’est :
    Dégraissage ! Débrayage !
    Opinion publique en otage !
    Surcommunication bestiale dans tous les vices de langage.
    Est-ce que tu sens la tension dans l’incendie social qui monte ?
    Les shots des sirènes sonnent les glas du « lève-toi, bats-toi, marche et crève » !

    8.0’S Celle qu’on n’enchaîne pas,
    Mais comme tout se paye,
    L’état compte sur toi.
    On n’épargne personne dans ce « racaille-show »,
    Et qui veille sur nous ? La bande à Sarko !

    Refrain : X3

    Elève ta banderole jusqu’à l’assaut final.
    Fais chauffer le mic, jumper les mac, man
    Le choc est phénoménal.
    On nique le Medef, on boycotte la hype,
    D&B sans cumshots, on balance nos tripes c’est tout.

    LA PHAZE

  • Johndavis

    Peace And Love et vive le métal!:) :D

  • Johndavis

    Quant à la manipulation des médias elle vaut bien celle de certains politicards..... :D

  • Johndavis


    Eh si on commence dans les insultes c'est qu'on a plus tellement d'arguments :D alors pourquoi ne pas discuter calmement, devant un tonneau d'hydromel vieillit en fût? :D
    Blague à part j'ai vu beaucoup de gens critiquer la lettre de Kassovitz, prétendant qu'il encouragerait les casseurs or depuis je me suis documenté et j'ai lu cette lettre, eh bien il n'encourage absolument pas les casseurs et ce qu'il y dit est loin d'être idiot, en tous cas sur certains points!
    Et au fait j'ai vu que certaines personnes parlaient de "bovins" (rires) mais cela ne devrait pas faire oublier l'état d'esprit OVIN "c'est à dire le phénomène mouton" qui là concernerait plutôt ceux qui tiennent ce que disent certains hommes politiques pour paroles d'évangile et qui ne se rendent absolument pas compte de ce qu'ils sont en réalité.....ou qui s'en rendront compte trop tard :(

  • Livonya

    C'est de mon studio que tu parles en utilisant le terme palace? Ecoutes j'ai pas que ça à faire de parler avec un bovin de 13 ans complétement manipulé par les média ..
    Donc tu m'escuse mais tes petites remarque dignes de ton QI sous développé tu peux te les mettre où je pense :)

  • DragonMaster

    pourkoi autant d'agressivité?

    Le problème des banlieues, la violence et le chomâge en France n'est pas né avec Sarko mais avec l'accumulation depuis des années de laxisme, de mauvaises mesures politiques, de la mondialisation, de l'évolution comportementale de certains etc..
    Sarko lui a dit des choses et pris des mesures anti-populaires certes, mais pour remettre le pays en état, je pense que les vraies mesures n'ont pas été prise par manque de courage car certaines seraient effectivement impopulaires.
    Pour que la société aille mieux ce doit être des efforts de chacun de nous et de bonnes mesures de la part du gouvernement en place avec ou sans sarko

  • youRdreaming

    ben oué tu as tout à fait compris tu sais rien de la vie puisque tu es d'accord avec sarkozy.
    forcément jte demande pas ou t'habite j'immagine déjà ton palace avec tes domestiques.
    t'iras loin dans la vie toi...

  • han21

    Le but n'est pas d'être d'accord avec kassovitz ou sarkozy mais de comprendre ce qui se passe en banlieue pourquoi il y’a ces émeutes.

  • mayouisuma

    réctification : ce ke po bocou de personne komprenne ici parckil ny vive po !!

  • mayouisuma

    on peut etre d'accord avec kassovitz parcke lui il a compris ce ki se passé ds lé cité (mm si il y vi po), ce ke lé gens vive au QUOTIDIEN, la vrai misère ki sy trouve, ce ke po bocou de personne ne komprenne po ici parckil n'y vive pas (je parle po forcément pr toa) !!!!

  • Livonya


    [quote]Comment peut on etre d'accord avec sarkozy?[/quote]

    Et comment on peut être d'accord avec Mathieu Kassovitz ?

    Ooops pardon, je " sais " rien à la vie !

  • youRdreaming

    tu a de graves soucis toi...
    on voit que tu sais rien de la vie. Comment peut on etre d'accord avec sarkozy?
    c'est sur que toi tu doit pas avoir beaucoup de problemes avec la société toi...
    c'est catastrophique

  • youRdreaming

    oué non mais bon la tabuse un peu. Si ya bien des gens ki sont assez bien traité en france c bien les français.
    jdi pas ke le racisme envers eux n'existe pas mais fo pas dramatiser nn plu a léchelle ou il se fé.
    enfin bref moi je mintien que si sarkozy n'avait pas tenu de tels propos il n'y aurait pas u tout ça.Mais c sur ke ca par pas ke de lui. C'est depuis des années que ya un probleme.Mais lui c t la goute do ki a fé débordé le vase et si il continu comme ça ce sera pire qu'au mois de novembre.
    ps: zazou-legyptienne, je comprends ske tu veux dire par nom difficile a porter (sans bien sur en avoir honte)je conné.
    mais ça, ya pa tout le monde qui comprend ici. Surtout ceux ki on mi d messgaes du genre "vive sarkozy".
    bref ici yen a ki ont de graves soucis et c'est déplorable.
    vive mathieu kassovitz

  • DragonMaster

    De toute façon, ça devient de la folie le racisme ... il faudrait peut être arrêter de hurler constamment au racisme. Maintenant si une personne refuse d'aller dans le sens de la demande d'un homme ou d'une femme, et que cette personne est d'origine africaine (ou autre) pour les mêmes raisons qu'un français, il risque de se retrouver avec un procès au cul et de se faire au minimum traité de raciste!!

    Bien évidemment il faut combattre le racisme, mais pas de cette façon.

    j'ajouterais que quand on critique un français qui soit "blanc" , il crie pas au racisme! alors que finalement on constate que le racisme contre les blancs qui sont dans leur propre pays existe finalement

  • DragonMaster

    être Bac+5 ne veut pas dire j'ai droit à un emploi.

    Il y a 12 millions de chomeurs environ, c'est un des grands problèmes de notre société, et ce sont des personnes de tout âge, religion, categorie sociale, français ou non, habitant sur toute la France.

    Sarko né pas la cause de toute cette merde, cé des années de mauvaise politique en France et le manque de courage de mettre en place des mesures anti-populaires mais qui aideraient à ce ke le pays aille mieux.

  • DragonMaster

    la violence n'amènera pas l'emploi.

    Le chomâge touche tout le monde.

    Jé des potes français Bac+2 à Bac+5 au chomage, et ils habitent en Ile de France.

    Faut pas croire que les pauvres sont tous en banlieue parsienne, y en a partout en France.

  • zazou-legyptienne!!

    franchemen ca va pa bien!!ok daccor c t pa une bonne solution!!mé fo ptet pa parlé com ca é aréter de se prandre pr de la m......!!!moi mon frére ila un bac+5 e il arive pa a trouver un tf c normal ca ??nn c de la discrimination!!! toi ta pa un nom de famille difficile a porter toi mé jen né pa honte!je supporte pa lé gens com toi du style"leelloo75"ta lair de vivre bien ché toi dan paris mé tou le monde né pa dan le mem ka ke toi!!!et cé normal ke lé jeunes réagisse com ca ac violence parce kon entends lé jeunes mé on les ecoute pas!!!!

  • youRdreaming

    mais c'est choquant!!! Vous ne savez même pas de quoi vous parlez!C'est facile de critiquer un quartier quand on le voit de l'exterieur mais quand on y vit c'est pas la même chose.
    Moi je dis vive mathieu kassovitz. Il a raison de dire tout haut ce que beaucoup de gens pense
    et si les banlieues ont fait ce qu'elles ont fait, y'a des raisons...et et quand vous vivrez dans les mêmes conditions qu'eux, ont verra ce que vous direz

  • Johndavis

    Honnêtement je n'irais pas jusqu'à encourager les casseurs, mais je n'irais pas pour autant faire l'apologie de Mr Sarkozy, le fait qu'il y ait eu des problèmes de casses est indiscutable seulement ça ne me fais pas oublier non plus qui est cet homme que certaines personnes semblent considérer presque comme un dieu ou un prophète attendu depuis des années, en tous cas une chose est sûre si on continue à en faire un "héros" on risque fort de le payer beaucoup plus chérement que par des voitures cassées :fou:

  • han21

    [quote]Merde, sans déconner, vu les propos de certain, on est pas sorti de la merde[/quote]

    je sais pas dans quel sens tu le dis mais je trouve aussi

  • aalshimi

    C'est un bon forum du style PMU ici.
    Merde, sans déconner, vu les propos de certain, on est pas sorti de la merde :D

  • DragonMaster

    la violence, le crime en France et les problèmes en banlieue existaient avant Sarko, faut arrêter ! ça seré si simple que les merdes viennent de sarko;
    en le virant de son poste de ministre la France changerait t'elle ? NON.

    Pour stopper les problèmes de violences et les incidents en banlieues, y a un sacré boulot pour des années.
    Y a eu trop de laisser aller, trop de laxisme, les hommes politiques et les personnes agissantes pour la société ont eu peur de mettre en place des mesures efficaces car impopulaires...et voilà. Et puis il y le comportement de chaque citoyen qui a changé et fait que l'on vit dans une société où l'on communique pas (un comble avec les moyens existants), où il n'y a pas de véritable solidarité, on a une société de consommation : ça va pas je jète (personnes et objets et idées), manque de courage pour certains

    Y a bocou à faire car bocou parlent mais n'agissent pas, on peut pas reprocher ça au moins à sarko

  • JCBugs

    Parce que tu trouves Tarik Ramadan intelligent? On parle bien du lascar qui propose un moratoire sur la lapidation?

  • adem

    Mr Sarkozy utilise la peur des personnes qui n'ont pas d'esprit critique!! ainsi lui et son gouvernement cache les vrai problèmes de la France (le chomage)

    rapellez vous du 21 avril 2002 ( le jour où mon pays à trahis ses propres valeurs "liberté égalité fraternité)

    Les erreurs doivent servir de leçons!!!

    J'ai rien a ajouter.
    De toute façon c'est si évident.

  • adem

    Les américains en avaient sans doute marre de la liberté, alors ils ont voté Bush! Maintenant ils regrettent.

    et les français, que vont-ils faire?...

    Vous devriez etre heureux de vivre dans un pays où vous avez le droit de critiquer les hommes de pouvoir qui vivent tranquillement dans leur 600m2 payé par les citoyens

    M. Sarkozy doit etre bien heureux de vivre dans un pays où la liberté d'expression et critiqué par sa population.

    [B]PS: les violences physiques ont augmenté avec Mr Sarkozy mais personne ne le remarque!

  • jeanmichel10

    Crépuscule du "parler vrai"
    le 13 novembre 2005

    Recherche
    La flambée de violence qui frappe dans les banlieues jette aussi une lumière vive sur la formidable hypocrisie et les ambiguïtés du discours politique actuel. Un point de vue de Patrick Savidan.

    On s’est, ces derniers jours, beaucoup offusqués - et ce parfois jusque dans les rangs de la majorité - du mépris que manifestent des expressions telles que « racaille » ou « gangrène » appliquées à des jeunes vivant dans des Zones urbaines sensibles, que l’on nous pardonne alors, si sans surenchérir dans cette voie, nous choisissons plutôt d’attirer l’attention sur une autre dimension du problème. Selon certains, lorsque Nicolas Sarkozy use de tels termes, il « parle vrai » ; il aurait le mérite d’« appeler un chat un chat ». Nous devrions même lui savoir gré de faire ainsi émerger au niveau du discours politique les problèmes tels que se les posent les gens qui les vivent. Nicolas Sarkozy, en d’autres termes, nous donnerait l’occasion d’en finir avec la « langue de bois » et certaines délicatesses sémantiques qui ne seraient vraiment plus de saison.

    C’est aussi en revendiquant le droit à un "langage de vérité" que le philosophe Alain Finkielkraut s’est autorisé, dernièrement, à égrener un chapelet d’absurdités rageuses contre les jeunes émeutiers de nos banlieues qu’il déguise, pour les besoins d’un entretien accordé au quotidien israélien Haaretz (édition, en anglais, du 18 novembre), en militants forcenés d’un "pogrom anti-républicain", portés par une "radicalisation islamiste" et un anti-sémitisme façon Dieudonné [1] : « Il faut être clair, explique-t-il. C’est une question très délicate et nous devons nous efforcer de tenir un langage de vérité. Nous avons tendance à craindre le langage de la vérité pour de "nobles" raisons. Nous préférons parler de "jeunes" plutôt que de "noirs" ou d’"arabes". Mais quelle que soit la noblesse de ces raisons, elles ne justifient pas qu’on leur sacrifie la vérité » [2]. Or dire ici la vérité, selon Alain Finkielkraut, serait reconnaître que les émeutes ne sauraient s’expliquer par leur "dimension sociale", mais constituent une "révolte de nature ethno-religieuse" [3], menée avec la complicité aveugle des "anti-racistes", "bobos, sociologues et travailleurs sociaux" qui récusent ce "langage de vérité". La guerre au racisme que ces derniers prétendent mener se transformerait, selon lui, en une "idéologie hideusement fausse" et "l’anti-racisme sera au XXIème siècle ce que le communisme fut au XXème" [4]. Telles sont donc les directions dans lesquelles peut conduire ce "parler vrai" de bien étrange facture. C’est un "parler vrai" qui s’acharne à suggérer que des forces idéologiques (les tabous, la bien-pensance, le "politiquement correct", l’anti-racisme, le droit-de-l’hommisme, etc.) conspirent pour nous dissimuler la vérité. L’espace public du discours se révèle alors pour ce qu’il est : l’arène politique par excellence.

    Ce point, le Ministre de l’Intérieur l’a fort bien compris : le discours est bien un élément fondamental de l’action politique. Ce pourquoi, il ne manque pas une occasion de mener d’abord à ce niveau son combat politique. Le plus intéressant toutefois n’est pas qu’il ait conscience de l’importance du discours. Ce qu’il faut surtout noter c’est que Nicolas Sarkozy et Alain Finkielkraut ont en commun le fait de prétendre tous deux vouloir fourbir, contre certaines élites rassemblées et bien-pensantes, un audacieux "langage de vérité". Au-delà, on observe bien sûr de nettes différences. Non seulement, les coups de butoir verbaux auxquels se livre le Ministre de l’Intérieur ne sont pas de même nature que ceux auxquels s’abonne Alain Finkielkraut, mais en outre les propos ministériels relèvent d’une stratégie et apparaissent tout à fait contrôlés. S’ils choquent souvent, ils n’entament pas encore - remarquons-le - sa popularité et ce, notamment, dans les Zones urbaines sensibles où vivent les principales victimes de ces affrontements. N. Sarkozy le sait bien et il en joue non sans succès. C’est la raison pour laquelle il paraît important de s’intéresser précisément à cette figure revendiquée du "parler vrai".

    Forme ultime de la démocratie d’opinion, le sarkozysme consiste en premier lieu à dire ce que « les gens » disent. Il entend parler au nom du "pays réel", qu’il a beau jeu d’opposer au "pays virtuel" [5], et se place ainsi dans la lignée de cette droite dure prompte à se reconnaître en Charles Maurras lorsque celui-ci opposait "pays réel" et "pays légal" - en Angleterre, on appelle cela "Dog whistle politics" [6]. N’hésitant pas à prendre le risque de déclencher des coups de grisous sociaux, il s’adonne et il s’abonne au « parler simple », au « parler cru », figure en fait dégénérée du « parler vrai » de lointaine mémoire. L’originalité de Nicolas Sarkozy est tout entière dans le ton du discours. Nous avions déjà eu les "sauvageons", il s’applique donc à parler « neuf » autrement, en se jouant des limites de la convenance politique (et de la responsabilité qu’elle implique) et parfois même en brouillant, par ses expéditions verbales, les clivages politiques usuels ; axer son discours sécuritaire sur l’expulsion d’une poignée d’"étrangers", c’est sa stratégie à lui pour se « faire » populaire. Au bout du compte toutefois, quel avantage en retire la population ?

    Il fut un temps où « parler vrai » signifiait dire aux citoyens et citoyennes du pays ce qu’ils n’avaient pas tous forcément envie d’entendre ; cela signifiait vouloir "parler plus près des faits". C’était une forme de courage politique. Ce n’est évidemment pas une forme de courage que d’aller à Argenteuil, solidement escorté, parler de « racaille » et de « gangrène ». Qu’est-ce qu’aurait été alors, dans un tel cas, le courage d’un « parler vrai » ?

    Le « parler vrai » aurait tout d’abord consisté à rappeler que, selon l’enquête emploi 2003 de l’INSEE, le taux de chômage est nettement plus élevé dans les 751 Zones urbaines sensibles (ZUS) que sur le reste du territoire : de 19,8 % dans les ZUS, il est de 9,9% ailleurs - et que dans certains quartiers, ce chômage frappe près de 45% des 15-24 ans ! ; le courage aurait été de rappeler que cette criante inégalité n’est pas qu’une affaire de niveau de formation, puisque, à même niveau de diplôme, le nombre de chômeurs est proportionnellement plus important dans les ZUS : sans diplôme, il y est de 25%, alors qu’il est de 14,8 % ailleurs ; avec un BEPC, dans les ZUS, on a 21,6 % de chômeurs ; hors ZUS, le chiffre tombe à 10,9 % ; et les choses s’améliorent à peine tout en haut de l’échelle des diplômes, puisque, au-delà d’un Bac + 2, le chômage est encore de 11,7% dans les ZUS et de 6% ailleurs.

    "Parler vrai", ce n’est pas se contenter de faire habilement écho au propos d’une ménagère, sans doute légitimement outrée, qui, de sa fenêtre, déplore l’omniprésence de la "racaille". "Parler vrai" aurait été au contraire de faire la part des choses en rappelant ces faits, non seulement à ce moment là, mais aussi, et surtout, dans les jours qui suivirent. La cécité sociale, voulue ou subie, n’est d’ailleurs pas toujours payante. Aujourd’hui, nous savons en effet que les émeutiers n’étaient pas tous des racailles, loin de là [7], ni des islamistes radicaux ni même des individus manipulés par des réseaux fondamentalistes [8]. Cela dit, le « parler vrai » ne saurait se cantonner au registre de la simple description. « Parler vrai » implique aussi de ne pas faire le choix si systématique d’agir faux.

    Or, de ce point de vue, la Cour des comptes, dans son rapport, publié en juin 2004, portant sur l’exécution des lois de finance pour 2003, rappelle des choses toutes simples : l’effectif réel des adjoints de sécurité (ADS), mobilisés dans le cadre des dispositifs de police de proximité, a été nettement revu à la baisse, passant, au plus fort du recrutement, de 16011 adjoints de sécurité, en 2000, à 11692 en 2003. Ce rapport rappelle que les lois de finance autorisaient en 2000, 2001 et 2002, 20 000 emplois d’ADS, alors que la loi de finance initiale pour 2004 ramène cette autorisation à 11 300. C’est donc à juste titre que la Cour des comptes constate que « la diminution répétée de l’effectif réel [vient] en contradiction avec les perspectives d’évolution envisagées par le ministère qui considère que l’apport en terme d’effectifs d’adjoints de sécurité est indispensable pour le fonctionnement des services de police. » Pour placer les choses sous un jour plus favorable, on ne peut même pas évoquer les bénéfices du redéploiement des forces de l’ordre. La Cour des Comptes note en effet que « l’évolution des effectifs des fonctionnaires et agents de police nationale par département sensible n’est pas homogène. Certains départements ont un effectif au 1er janvier 2004 inférieur à l’effectif au 1er janvier 1999 à savoir l’Eure-et-Loir (-3%), l’Isère (-4%), le Bas-Rhin (-1%), le Haut-Rhin (-1,4%), les Hauts-de-Seine (-1,5%), la Seine-Saint-Denis (-0,5%) et le Val de Marne (-1%). » Parler vrai, ce serait donc ici expliquer ces chiffres.

    De manière plus générale, ce serait aussi se demander s’il est bien légitime de s’indigner publiquement de l’état du mal-logement en France et, dans la foulée, de participer à l’action d’un gouvernement qui offre à des publics choisis des baisses d’impôt sur le revenu généreuses financées notamment par des diminutions du budget logement. Ce serait aussi s’inquiéter de la précarisation des conditions sociales à laquelle ne vient évidemment pas mettre un terme le « contrat nouvelle embauche » ; ce serait se préoccuper des effets liés aux évolutions actuelles de l’assurance-chômage, que ce soit sur le front de la durée d’indemnisation ou sur celui du contrôle des chômeurs ; ce serait rappeler que le Grenelle des banlieues qu’invoquent certains aujourd’hui, devrait aussi être un Grenelle de l’éducation pour notre pays ; ce serait reconnaître le rôle majeur que jouent, sur le terrain, les associations et la nécessité de les aider dans leur travail plutôt que de les laisser se débattre dans une situation de crise financière sans précédent. [9] L’aide récemment promise à ce titre ne permettra évidemment pas de remailler un tissu associatif aveuglément malmené depuis plusieurs années.

    Nicolas Sarkozy estime que, pour se faire comprendre et se rapprocher des Français et des Françaises, il faut se faire simplificateur-en-chef, pratiquer - sous les dehors du simple bon sens - une sémantique de la stigmatisation pour laquelle il faut bien lui reconnaître un certain savoir-faire. Il pense que, ce faisant, il rapproche le discours des politiques du discours des gens. C’est sa manière de comprendre ce que « parler vrai » veut dire. Mais si l’espace public du discours est bien l’arène politique par excellence, il ne s’ensuit pas qu’il faille se contenter des victoires qu’on peut y remporter. Aux plus hauts niveaux de l’État, on serait évidemment mieux inspirés de tenir un peu plus compte des votes de la population et de faire réellement coïncider actes et discours. C’est dans cet acharnement à dire une chose (cohésion sociale ! intégration ! égalité des chances !) pour faire si résolument le contraire que réside la plus dangereuse des fractures. Au final, c’est elle qui explique la crise politique et le climat social actuel auxquels on veut nous condamner.

    [1] L’article en question est plus nuancé que les extraits retenus ici ou là dans les quotidiens français ne le donnent à penser, mais l’ensemble reste profondément choquant et donne indéniablement prise à l’accusation de racisme

    [2] Le propos restitué complètement se présente ainsi : "We need to be clear on this. This is a very difficult question and we must strive to maintain the language of truth. We tend to fear the language of truth, for `noble’ reasons. We prefer to say the `youths’ instead of `blacks’ or `Arabs.’ But the truth cannot be sacrificed, no matter how noble the reasons. And, of course, we also must avoid generalizations : This isn’t about blacks and Arabs as a whole, but about some blacks and Arabs. And, of course, religion - not as religion, but as an anchor of identity, if you will - plays a part. Religion as it appears on the Internet, on the Arab television stations, serves as an anchor of identity for some of these youths. Unlike others, I have not spoken about an `intifada’ of the suburbs, and I don’t think this lexicon ought to be used. But I have found that they are also sending the youngest people to the front lines of the struggle. You’ve seen this in Israel - they send the youngest ones to the front because it’s impossible to put them in jail when they’re arrested. But still, here there are no bombings and we’re in a different stage : I think it’s the stage of the anti-republican pogrom. There are people in France who hate France as a republic." Ces amalgames sont évidemment consternants.

    [3] Il affirme : "In France, they would like very much to reduce these riots to their social dimension, to see them as a revolt of youths from the suburbs against their situation, against the discrimination they suffer from, against the unemployment. The problem is that most of these youths are blacks or Arabs, with a Muslim identity. Look, in France there are also other immigrants whose situation is difficult - Chinese, Vietnamese, Portuguese - and they’re not taking part in the riots. Therefore, it is clear that this is a revolt with an ethno-religious character.""

    [4] I think that the lofty idea of "the war on racism" is gradually turning into a hideously false ideology. And this anti-racism will be for the 21st century what communism was for the 20th century. A source of violence.

    [5] Le 19 novembre 2005, devant des nouveaux adhérents de l’UMP, il déclarait : "Jamais je n’ai senti un décalage aussi profond entre le pays virtuel, tel qu’il est décrit à longueur d’articles, et le pays réel (...) J’ai voulu m’appuyer sur le pays réel qui a parfaitement compris que nous étions à une minute de vérité."

    [6] Cette stratégie de communication politique consiste à utiliser des termes permettant de susciter l’adhésion de ceux qui savent d’où ils proviennent d’un point de vue idéologique, sans gêner ceux qui l’ignorent ; tout comme on peut utiliser certains sifflets pour appeler son chien...et son chien seulement.

    [7] Les mineurs arrêtés et présentés aux juges étaient, dans leur très grande majorité, inconnus des services de police. "Ils sont français, relève un journaliste du Monde (édition du 25 nov. 2005), ils ont 16-17 ans, des pères ouvriers ou chômeurs, des mères plus ou moins débordées, des résultats moyens à l’école. Et ils sont, pour la grande majorité d’entre eux, inconnus de la justice. Les mineurs déférés dans le cadre des récentes violences urbaines en Ile-de-France ne correspondent pas au profil décrit par le ministère de l’intérieur, celui de "racailles" dont "80 %" seraient connus pour des faits de délinquance. La police se fonde certes sur le fichier des infractions constatées (STIC), dont toutes ne débouchent pas sur des procédures judiciaires. Mais éducateurs et magistrats soulignent qu’ils n’ont pas eu affaire, ces dernières semaines, au lot commun des mineurs présentés à la justice : il s’agit, cette fois, de jeunes rencontrant plutôt moins de difficultés familiales et davantage scolarisés. La majorité d’entre eux sont inscrits dans des formations professionnelles, souvent en apprentissage.""

    [8] La direction générale de la police nationale (DGPN) est formelle sur ce point : "Evoquer l’influence islamiste n’est pas fondé" et "il n’y a rien pour étayer l’existence d’une organisation des émeutes, qu’elle soit nationale, départementale, ou quoi que ce soit de ressemblant". "Les RG n’ont recueilli aucun élément permettant pour l’heure d’accréditer la thèse selon laquelle des islamistes manipuleraient" les groupes qui, s’ils peuvent être "organisés en leur sein", ne sont "pas coordonnés" entre eux (Le Monde, 4 nov. 2005)

    [9] Depuis 2002, on relève, sur ce point, la suppression des emplois-jeunes, la réduction des subventions accordées par le Ministère de l’Éducation nationale, les diminutions des crédits du Fonds d’action et de soutien pour l’intégration et la lutte contre les discriminations et du volet social de la politique de la ville, la réduction des aides CDVA (Conseil du développement de la vie associative pour la formation des bénévoles), la diminution de postes FONJEP (Fonds de coopération de la Jeunesse et l’Éducation Populaire), les baisses des subventions nationales Jeunesse et Sports, des crédits d’État consacrés aux Contrats Éducatifs Locaux et des crédits des Caisses d’Allocations Familiales dans ce secteur, etc..

  • Cinecorde

    Dit moi Spirou ...Qu'est ce que Sarkozy connait de plus que Kassovitz sur le probleme des banlieux ?? il y a grandit peut étre ?

    Il me semble d'ailleur qu'il est lui meme fils d'immigré et ca apparement il l'a oublié ....

    Nan franchement, je trouve les dérives de la politique de droite de plus en plus dangereux, notament avec ce retoura la question des Biens faits de la colonisation ....Comment peut on défendre un tel propos ?! Si l'afrique et l'amerique du sud se trouve dans une telle situation c'est bien notre faute ... On est arriv, on leur a tt volé, et on repartit les pcohes pleine d'or .... et quand les africains ( malien,marocains, arabes ..ect) veulent imigrer en france pour tenter de nourir leurs famille et esseyer de leur procurer une vie meilleur, on les en chasse comme des voleurs on disant qu'il n'on rien a faire la. Il serait pourtant temps que nous payons le prix de nos actes !

    d'ailleur, il semblerai que sarkozy est fai tun réel faut pas pour 2007, puisque un sondage recent demontre que depuis cette "flambé de violence" dans les banlieux, 1 francais sur 4 serait pret a voter le Pen ... apparement sarko est allé trop loin. encore une fois !

  • han21

    aucun rapport
    le film la haine n'est pas à coté de la plaque, ce n'estpas parce que kassovitz n'a pas grandit en banlieue qu'il n'a pas le droit de donner son avis sur les methode de sarkozy cx'est un citoyen comme les autres qui a son mots a dire comme la boulangere du quartier sauf que comme c'est kassovitz et qu'il est mediatique on en parle plus.

  • Spirou123

    LOl faudrait que tu revoie ce film de bourge "la haine", deja ca se passe a 90% à Paris puis le film part du principe que un type trouve un flingue de flic et pete les plombs.
    Bien la preuve que Kassovitz est encore a côté de la plaque puisque les armes en banlieue sont presente.
    Ils suffit de voir le coup de filet de la police il ya quelque jours sur un stock d'armesimpressionantes

    La haine est le moins juste des films de banlieue si l'on compare a "Rai", "Ma 6T va craquer" ou bien "weshwesh mais bon comme c'est un bourgeois qui à une grande gueule c'est devenue la réference des bobos.
    Allez Sarko referme lui sa grande bouche au Kassovitz. :lol: :lol: :lol:

  • Cinecorde

    Ouf ! Retour à la normale dans les Banlieux !

    Plus de voitures qui crament, plus de pierre qui vollent!

    Mais toujours des gens qui souffrent dans des petits immeubles minables. Des jeunes qui galèrent pour trouver un boulot, des étranger qui subissent des actes racistes tous les jours. des gesn qui s'entassent dans d'immonde tours parce qu'ils n'ont pas beaucoup d'argent. Des jeunes que le pays laissent dans la rue sans rien fair pour les rescloariser.

    On a eu chaud .. ! A dire que toute ces vleurs Republicaines on faillient disparaitre en France ! Heureusement que Sarko était la quand meme ! :sweat:

  • Jul69

    "T'as vu, Kasso? Sarko, il t'a cassé, hein?" Mouais! Mais je vous signale que Kassovitz a réalisé un super film criant de réalité sur les cités sensibles, salué par la critique il y a 10 ans. 10 ans+ tard, ça explose. Vous ne pensez pas que ce réalisateur à son mot à dire sur cette situation grave.
    Les propos de Kassovitz sur les casseurs sont mal compris. Moi, je viens d'une banlieue "sensible" et j'ai 1 sainte horreur de ces racailles ki se transforment en casseurs débiles, mais bon! Il faut monter à l'origine du pb et Kasso l'a bien fait. Et la liberté d'expression, alors? Il a le droit de donner son avis, non? En plus, ça a été le fruit d'1 dialogue intéressant, à 1 débat citoyen entre 2 hommes intelligents.
    C'est bien beau d'acclamer Môsieur le Ministre, alors pourkoi il ne va pas en Corse qui concentre le tiers des actes racistes en France, où on plastique des gendarmeries, place des bombes aux impôts? Espérons que vous allez répondre...a+, camarade!
    [img][/img]

  • slg66

    un SUPPORT DE MEDIA pour être exact

  • slg66


    [quote]Franchement c'est trop naze les médias [/quote]

    ET QUE CROIS-TU QU'ALLOCINE SOIT ? ...

    UN MEDIA !

  • kiffeuse-acteur

    le président jacques CHIRAC aurait demandais au président nicolas sarkozy de mesure ses propos et d'utiliser des termes politiques et non pas un langage de rue lorsqu'il parle en public!

    et de ne pas utiliser le terme " racaille" mais plutot " délinquant" ou "voyou" le président affirme qu'il existe un langage en politique et que l'on doit s'en servir!

    oooh povre sarko décidément chirac a du mal a se le sacquer!!!

    [img]http://www.rfi.fr/images/061/c...[/img]

  • PENSASHUR

    il faut le ressussiter !

  • han21

    c'est comme dans la vie quand il se passe un truc, tout le monde en parle et dès que les médias arrêtent d'en parler alors tout ! le monde arrête, mais pour certain c'est une réaliste quotidienne impossible a oubliée

  • misscupi22

    Je vois que ce topic est mort !!!
    Bon apparement le "débat" est fini ........

  • misscupi22

    Franchement c'est trop naze les médias c'est bien ce que je disais ca a eu un effet soufflé pendant un moment on parlé mais que de ca et maintenant plus personne n'en parle. Je suis vraiment dégoutée et si les propos Karsher et Rakailles ont été autant médiatisé c'est parce que les médias s'en sont servis pour alimenter le spectacle. Les télespectateurs sont considérés comme des cons qui regardent un film avec que de l'action, on montre les explosions de voitures les évenements chocs on blablate bien après mais jamais on a vu des gens qui se bougent chaque jour le cul dans des assos et maintenant que les émeutes sont à peu près finis plus personne n'en parle et c'est un cercle vicieux car je parie que ca va recraquer en 2007 juste avant ou juste apres les élections présidentielles...
    Y avait quelqu'un qui disaient qu'on allait jeter tous les étrangers dehors, alors que ce qui sont concernés ce cont les etrangers qui foutent le bordel ou qui ont quelque chose a voir avec des délits ca ne concerne personne qui a la nationalité francaise (donc pas les fils d'immigrés comme quelqu'un d'autre le disait).
    Je ne pense pas non plus qu'on revient au temps des colonies parce que là faut qu'on m'explique en quoi on redevient des colonisateurs ...

  • misscupi22

    Je te signale que la fois ou on a eu une altercation tu a mal interprété mes propos tu a dis que je trouvais que c'était bien fait pour leur gueule (aux 2 jeunes morts ds le tranfo EDF) alors que c'était n'importe quoi j'ai jamais dis ca! Sérieu essayer de bien lire ce que les gens mette avant d'etre aussi catégorique si vous etes pas sur d'avoir compris ce que l'on voulait dire modérez vos propos demandez confirmation avant de tirer des conclusions hatives ...

  • misscupi22

    merci bocou !

  • misscupi22

    Les 35h c aussi une vraie merde pour les patrons !! Ca fait chier tout le monde à part pour certains boulots (fonctionnaires et parfois usines)

  • misscupi22

    Mais t'es bete justement j'ai dit je ne me tire pas en disant "vous etes tous de cons" j'en ai trop marre mais qua c'est parce que j'avais plus le temps ! Voila alors arrete de m'agresser et essaye de relire avant de balancer des conneries ...

  • LouisASJ

    Parmi les trois que j'ai évoqué, c'est bien "la haine" qui est sorti le premier. "Etat des lieux", nettement plus intéressant, était en effet sorti précédemment. (Un an avant "la haine", si je me souviens bien)

  • jeanmichel10

    Soyons clair, je n'attaque personne. J'éprouve juste une certaine animosité contre M. Sarkozy et je profite de ce forum pour en faire part. La prose de M. Kassovitz de me déplait pas, et ce n'est pas nécessairement un hypocrite quand il intervient dans ce débat. De plus il y a des argumentaires comme celui de Miss Cupi je crois qui sont à s'asseoir par terre. On ne sait vraiment pas quoi répondre en face de ça.
    Je rappelle tout de même que Sarkozy est le chef de l'UMP et que donc que quand il s'exprime il fait passer un message politique, nécessairement. Que l'UMP aujourd'hui, c'est: le retour de la France civilisatrice et des colonies, et si ça continue: tous les étrangers dehors. Que Sarkozy participe de cette reconquête du pouvoir dans l'UMP par les plus à droites d'entre eux.
    Ce sont des faits, après effectivement c'est le boulot d'un ministre de l'intérieur de rétablir l'ordre. Je me demande quand même si c'est bien le sien de déclencher d'abord le désordre.

    JM

  • Spirou123

    Le 1er sortie n'est pas la haine mais etat des lieux de richet.

  • Cinecorde

    Spirou. La double peine. ok mais ca me paret peu face a une autre reforme juridique d la part du gouvernement mitterand : L'abolition de la peine de mort. Incomparable.

    Bon je crois avoir dit ce que je pensais sur ce forum. Je ne pense pas que nous irons plus loin dans cette reflexion qui traine depuis longtemps. Je pense qui nous avons des idées trop differente pour nous entendre :) .

    Donc voila!! Peut etre a bientot sur un autre forum ( ou nous serons peut etre d'accord ! :) on ne sait jamais !)
    Merci pour ce partage d'idee bien qu'il fut parfois assez mouvementé et agressif !! bye ! :hello:

  • han21

    c'est parce que c'est la premiere fois qu'on leurs montrer leurs problemes bien en face

Voir les commentaires
Back to Top