Mon Allociné
Jean-Claude Brialy
Biographie Filmographie Top films/séries Photos Récompenses News Vidéos
VOD, DVD

État civil

Nationalité Français
Naissance 30 mars 1933 (Aumale - Algérie)
Décès 30 mai 2007 à l'age de 74 ans (Monthion, Seine-et-Marne - France)

Biographie

Fils de colonel, Jean-Claude Brialy vit son enfance au rythme des mutations paternelles. Après son baccalauréat, il s'inscrit d'abord au Conservatoire de Strasbourg où il obtient un premier prix de comédie, puis au Centre d'art dramatique de l'Est. En service militaire à Baden-Baden, il est affecté au service cinéma des armées, qui lui donne entre autres l'occasion de tourner dans son premier court métrage Chiffonard et Bon Aloi. Il sympathise aussi à cette époque avec plusieurs comédiens en tournée théâtrale, dont Jean Marais, qui l'encourage dans sa vocation.

Débarquant à Paris en 1954, il fréquente très vite la bande des Cahiers du Cinéma. C'est Jacques Rivette qui l'engage le premier dans son court métrage Le Coup du berger en 1956. Il tourne la même année L'Ami de la famille, qu'il considère comme son premier vrai rôle, et multiplie les apparitions (Ascenseur pour l'échafaud, 1957). La célébrité arrive en 1958 avec les deux premiers films de Claude Chabrol : Le Beau Serge et Les Cousins révèlent un acteur désinvolte et racé. Compagnon de route des "Jeunes Turcs", Brialy tourne avec Godard (1960, Une femme est une femme), Truffaut (La Mariée était en noir, 1967) ou encore Rohmer (Le Genou de Claire, 1969). Vu aussi chez Buñuel ou Scola, on le retrouve bon copain dans Christine (avec ses amis Delon et Romy Schneider) ou débordé par les femmes (La Chasse à l'homme, Julie pot de colle. Est-ce son goût pour la légèreté et la dérision qui l'empêcheront d'avoir accès aux premiers rôles ? Qu'importe : sans accéder au statut de star, il jouit d'une forte popularité qui ne se démentira jamais.

En 1971, il réalise son premier film, Eglantine, une évocation nostalgique de ses souvenirs d'enfance, primée au Festival de San Sebastian. Attaché à cette période de la vie, Jean-Claude Brialy mettra également en images Les Malheurs de Sophie (1981) et surtout Un bon petit diable (1983), offrant à Alice Sapritch, effrayante en marâtre, un de ses rôles les plus marquants. En tout, il réalisera six longs métrages pour le cinéma, et autant pour la télévision. Parmi ses nombreuses activités, il faut aussi citer celles de directeur de théatre (celui des Bouffes-Parisiens notamment) d'organisateur de festivals, tels que celui de Ramatuelle, et d'animateur d'émissions de radio (sur Europe 1 en particulier). On l'a même entendu pousser la chansonnette face à Anna Karina, chez Godard ou dans le téléfilm Anna sur des airs de Gainsbourg.

S'il cultive une image d'amuseur élégant, Jean-Claude Brialy est aussi capable d'explorer des territoires plus sombres. (Mortelle randonnée de Claude Miller, avec qui il tourna également L'Effrontée, photo). Et, comme souvent dans ces cas-là, ce sont ses incursions dans un registre "sérieux" qui lui valent la reconnaissance de ses pairs : il est nommé au César du Meilleur second rôle en 1977 pour sa composition de procureur dans Le Juge et l'Assassin de Bertrand Tavernier, et obtiendra cette récompense en 1987 pour son rôle d'homo désespéré dans Les Innocents de Téchiné. A partir des années 90, le raffiné Brialy, très à l'aise dans les films d'époque (La Reine Margot, Beaumarchais), trouve peu de personnages forts au cinéma, mais ce boulimique de travail continue d'enchaîner les rôles et les mises en scène sur le petit écran (Les Rois Maudits) et sur les planches.

On retrouve ensuite son nom au générique de plusieurs comédies (dans C'est le bouquet !, il forme avec Dominique Besnehard un couple irrésistible), mais Brialy a surtout surpris son monde en publiant en 2000 un livre de souvenirs Le Ruisseau des singes, dans lequel ce formidable conteur revient entre autres sur son enfance en Algérie. Le succès est tel qu'un deuxième tome suit en 2004, J'ai oublié de vous dire..., nouveau recueil de confidences et de portraits signé par un grand connaisseur du cinéma au coeur de midinette.

Ses premiers pas à l'écran

Paris mon copain
Paris mon copain
1954
Elena et les Hommes
Elena et les Hommes
1956
La Sonate à Kreutzer
La Sonate à Kreutzer
1956
Le Coup du berger
Le Coup du berger
1956

Ses meilleurs films et séries

Les quatre cents coups
Les quatre cents coups
1959
Le fantôme de la liberté
Le fantôme de la liberté
1974
Ascenseur pour l'échafaud
Ascenseur pour l'échafaud
1957
La Chasse à l'homme
La Chasse à l'homme
1964

Sa carrière en chiffres

53
Années de carrière
2
Récompenses
177
Films
5
Séries
4
Nominations
97783251
Entrées ciné

Genres de prédilection

Comédie : 34 %
Drame : 29 %
Comédie dramatique : 25 %
Policier : 12 %

Ses stats sur AlloCiné

33
Vidéos
26
Photos
5
News
89
Fans

A tourné le plus avec

Le Fils de Gascogne (1995), Inspecteur Lavardin (1986), L'Effrontée (1985), Un Bon petit diable (1983), Cap Canaille (1983), Lamiel (1967), La Chasse à l'homme (1964), Les Godelureaux (1961), Tire au flanc (1961), Le Beau Serge (1958)
Les acteurs (2000), Beaumarchais, l'insolent (1996), Mortelle randonnée (1983), Un meurtre est un meurtre (1972), Le Roi de cœur (1966), Cent briques et des tuiles (1965), La Bonne occase (1965), La Chasse à l'homme (1964), Carambolages (1963)
Claude Chabrol
Claude Chabrol
9 films
Le Fils de Gascogne (1995), Inspecteur Lavardin (1986), Suivez mon regard (1986), Un meurtre est un meurtre (1972), Les Sept Péchés Capitaux (1962), Les Godelureaux (1961), Les Cousins (1959), Paris nous appartient (1958), Le Beau Serge (1958)
Les Clefs de bagnole (2003), Les acteurs (2000), Grand Guignol (1986), Suivez mon regard (1986), Le Téléphone sonne toujours deux fois (1984), Papy fait de la résistance (1983), Le Juge et l'Assassin (1976), La Bonne occase (1965), Amours célébres (1961)
Claude Rich
Claude Rich
8 films et 1 série
Les Rois Maudits (2005), Les acteurs (2000), Concurrence déloyale (2000), La Mariée était en noir (1968), La Chasse à l'homme (1964), Le Diable et les dix Commandements (1962), La Chambre ardente (1962), Les Petits Matins (1962), Les Sept Péchés Capitaux (1962)
Darry Cowl
Darry Cowl
8 films
Le Téléphone sonne toujours deux fois (1984), La Bonne occase (1965), Les Petits Matins (1962), Les Veinards (1962), Les Lions sont lâchés (1961), L'Ecole des cocottes (1958), Le Triporteur (1957), L'Ami de la famille (1957)
Jeanne Moreau
Jeanne Moreau
7 films et 1 série
Les Rois Maudits (2005), Les cent et une nuits de Simon Cinéma (1994), La Mariée était en noir (1968), Le Plus vieux métier du monde (1967), Une Femme est une femme (1961), Les quatre cents coups (1959), Les Amants (1958), Ascenseur pour l'échafaud (1957)
Alain Delon
Alain Delon
8 films
Les acteurs (2000), Les cent et une nuits de Simon Cinéma (1994), Carambolages (1963), Le Diable et les dix Commandements (1962), L'Amour à la Mer (1962), Amours célébres (1961), Le Chemin des écoliers (1959), Christine (1958)
Les acteurs (2000), La Crime (1983), La Banquière (1980), Barocco (1976), Caroline chérie (1968), Un homme de trop (1966), La Bonne occase (1965), Les Sept Péchés Capitaux (1962)
Vous êtes de la police ? (2006), L'Oiseau rare (1973), Le Bal du comte d'Orgel (1970), Le Roi de cœur (1966), La Chasse à l'homme (1964), Les Sept Péchés Capitaux (1962), Le Diable et les dix Commandements (1962), Christine (1958)
Les Filles, personne s'en méfie (2001), Le Fils de Gascogne (1995), Les Uns et les autres (1980), Julie pot de colle (1977), Un Animal doué de déraison (1976), La Mariée était en noir (1968), Le Bel âge (1960)
Gérard Depardieu
Gérard Depardieu
5 films et 2 séries
Les Rois Maudits (2005), Les Clefs de bagnole (2003), Concurrence déloyale (2000), Les acteurs (2000), Le Comte de Monte-Cristo (1998), Les cent et une nuits de Simon Cinéma (1994), Barocco (1976)
Stéphane Audran
Stéphane Audran
6 films et 1 série
La Bicyclette bleue (2000), Le Fils de Gascogne (1995), Suivez mon regard (1986), Mortelle randonnée (1983), Un meurtre est un meurtre (1972), Les Godelureaux (1961), Les Cousins (1959)
Commentaires
Voir les commentaires
Back to Top