Mon Allociné
Aldo Ray
Biographie Filmographie Top films/séries Photos Récompenses News Vidéos
VOD, DVD
Commentaires
  • Plume231

    Nightfall (1957) de Jacques Tourneur

    [img]http://www.enotes.com/w/images...[/img]

    Synopsis : Un homme est pourchassé par la police pour un meurtre qu'il n'a pas commis et par les auteurs du braquage...

    [img]http://storage.canalblog.com/0...[/img]

    Critique : On sent vraiment que le réalisateur de "La Griffe du passé" était en très bonne forme en réalisant ce film noir qui ne perd pas de temps à insuffler une atmosphère qui peu être tour à tour oppressante ou au contraire assez détendue et à présenter ses personnages sans pour autant que leur psychologie en soit négligé. Dès la première scène où apparaissent ensemble Aldo Ray et Anne Brancoft, on a envie que ce couple qui devrait être improbable fonctionne. Et par chance, c'est le cas et on pourra ajouter comme acteur mémorable dans ce film Rudy Bond dans le rôle d'un truand bête et sadique dont on ne peut avoir qu'envie d'exploser la tête dès sa première apparition. Tourneur mène efficacement l'ensemble spécialement en utilisant de façon très habile le flashback. Les dernières scènes dans la neige sont particulièrement intenses, dont une n'est pas certainement sans avoir inspiré les frères Coen pour "Fargo". Un très bon cru dans la carrière du réalisateur.

    Note : 15,5/20 (****)

    [img]http://www.filez.st/screenshot...[/img]

  • Plume231

    La Course du lièvre à travers les champs (1972) de René Clément

    [img]http://www.cinema-francais.fr/...[/img]

    Synopsis : Poursuivi par des gitans pour avoir causé la mort d'enfants de leur peuple en pilotant un avion, Antoine Cardot trouve refuge à Montréal dans un dôme de l'Exposition. Coups de feu. Un homme s'écroule à ses pieds : Julius Reiner, ancien policier abattu pour avoir voulu doubler des complices. Témoin gênant, Cardot est conduit par deux de ces derniers, Rizzio et Paul, au repaire de leur bande, menée par Charley. D'abord décidés à le tuer après lui avoir repris les 15 000 dollars emportés par Reiner, ils le considèrent peu à peu comme un des leurs en découvrant qu'il est un homme traqué...

    [img]http://www.cinemovies.fr/image...[/img]

    Critique : Après "Le Passager de la pluie", René Clément réitére avec les "bizarreries japrisotiennes" avec comme dans "Le Passager de la pluie" une référence à "Alice aux Pays des merveilles". Sauf qu'ici le symbolisme est encore plus fort et appuyé, les adultes sont juste des enfants qui vieillissent. Bon, ici visiblement le réalisateur et le scénariste attachent plus d'importance à la surprise qu'au suspense. Le grand Robert Ryan fait ici une de ses dernières apparitions et je fais la connaissance de Tisa Farrow, la soeur de Mia et l'ex belle-soeur de Woody, que je ne connaissais pas jusque-là et que maintenant je connais. Si incontestablement c'est un cador de la technique, narrativement René Clément ne maîtrise pas totalement son truc et donc les longueurs sont loin de manquer. De plus, certains aspects sont un peu négligés comme la traque des gitans. Reste une oeuvre décalée, ambitieuse (même si pas toujours donc à la hauteur!!!) et honnête.

    Note : 12,5/20 (***)

    [img]http://programme-tv.premiere.f...[/img]

  • Plume231

    Côte 465 (1957) d'Anthony Mann

    [img]http://pan.fotovista.com/dev/9...[/img]

    Synopsis : Corée, 1950. Dix-sept soldats américains, menés par le lieutenant Benson, sont encerclés par l'ennemi. Chacun sait que pour rejoindre les leurs, il faut s'emparer d'une colline et que plus d'un y laissera la vie. L'officier hésite à exposer davantage ses hommes mais son sous-officier, le sergent Montana, moins soucieux du sang versé, le pousse à agir dans l'urgence. La troupe reprend alors la route sous les ordres contradictoires des deux hommes...

    [img]http://i29.servimg.com/u/f29/1...[/img]

    Critique : Un bon Anthony Mann que ce très bon film de guerre qui à part dans les dernières minutes ne fait dans le patriotisme, et qui s'avère, bien que manquant parfois un peu de point de vue ce qui amenuise un peu le suspense et l'angoisse qui peuvent ressortir de son sujet, assez efficace. On remarquera quand même que l'ensemble tombe dans quelques conventions hollywoodiennes (oh comme par hasard c'est le noir qui se buter en premier !!!). Ce qui fait surtout une très grande partie de la valeur de ce film, c'est la confrontation entre deux acteurs au sommet de leur art : Robert Ryan et Aldo Ray, et donc de leurs personnages. Cette confrontation a le très grand mérite de ne jamais tomber dans le manichéisme. Ce qui est suffisamment rare dans le genre pour qu'on le signale. Et donne les meilleures séquences de ce film pas aussi mémorable que je l'espérais mais pas dénué d'une certaine puissance.

    Note : 14/20 (***)

    [img]http://www.cinemovies.fr/image...[/img]

Voir les commentaires
Back to Top