Mon AlloCiné
    François Ozon

    État civil

    Métiers Réalisateur, Scénariste, Dialoguiste plus
    Nationalité Français
    Naissance 15 novembre 1967 (Paris - France)
    Age 51 ans

    Biographie

    Fils d'un biologiste et d'une prof de Français, François Ozon, aîné turbulent d'une famille de quatre enfants, reçoit une éducation catholique. S'il prend, adolescent, quelques cours de comédie, il s'oriente vite vers la mise en scène. Titulaire d'une maîtrise de cinéma à Paris I (avec pour enseignants Rohmer et Joseph Morder), il tourne parallèlement à ses études des dizaines de films avec la caméra super-8 de son père. Intégrant le département réalisation de la Fémis en 1990, il rédige une maîtrise sur Pialat et signe de nombreux courts-métrages. C'est d'ailleurs grâce à ses courts (dont Une robe d'été, vision décomplexée de l'homosexualité, primée à Locarno et présentée à Cannes en 1996) qu'Ozon se fera un nom au sein du jeune cinéma français.

    Soutenu par la maison de production Fidélité (créée par des amis de la Fémis), il réalise en 1997 un moyen métrage, le dérangeant Regarde la mer, avant de passer au long un an plus tard avec Sitcom, jeu de massacre insolent et cruel qui se situe dans la droite lignée de ses courts-métrages. Prolifique, Ozon impose rapidement un univers très personnel, flirtant avec le fantastique (Les Amants criminels, 1999), et ne craignant pas la théâtralité - Gouttes d'eau sur pierres brûlantes, adaptation d'une pièce de Fassbinder avec Bernard Giraudeau et Ludivine Sagnier, alors inconnue. Si ses précédents longs-métrages étaient diversement accueillis, l'audacieux Ozon fait l'unanimité, auprès de la critique et du public, avec Sous le sable en 2001. Portrait d'une femme désemparée après la disparition de son mari, le film, qui marque le come-back éclatant de Charlotte Rampling, témoigne d'une science du casting qui ne se démentira pas.

    Fort de ce succès, Ozon réunit le gratin du cinéma français (Deneuve, Huppert, Ardant, Béart) dans 8 femmes, whodunit kitsch et glamour, truffé de clins d’œil cinéphiles, qui triomphe au box-office. On retrouve son goût pour la manipulation et la stylisation dans Swimming pool, thriller présenté à Cannes en 2003, comme dans 5x2, récit à rebours de la désagrégation d'un couple, rythmé par des chansons italiennes. Celui qui a longtemps misé sur l'artifice ose le dépouillement avec Le Temps qui reste, nouvelle réflexion sur le deuil, centrée - c'est une première - sur un personnage masculin. Soucieux de construire une œuvre et craignant de se répéter d'un film à l'autre, il se lance ensuite dans un mélo en costumes et en anglais, interprété par une quasi-inconnue, Angel, présenté en clôture de la Berlinale en 2007. Avec son dixième film, Ricky, la surprise est encore au rendez-vous, aussi bien côté casting (Alexandra Lamy en mère ouvrière) que côté scénario, puisqu'il est question d'un bébé doté d'un super-pouvoir.

    Rythmé par une régulière cadence d'un film par an, il part une nouvelle fois là où on ne l'attend pas et construit avec son Refuge (2009) une émouvante réflexion sur l'amour et le deuil, portée par une Isabelle Carré méconnaissable. Mais ce film, au même titre que les deux précédents, ne rencontre pas le succès public escompté par les producteurs. L'année 2010 marque son retour aux commandes d'un projet aux ficelles imparables : un casting de prestige (Depardieu, Deneuve et Luchini notamment), un ton retrouvé de comédie sociale au vitriol et un accueil chaleureux à la Mostra vénitienne où son Potiche concourait en Compétition. Après cet intermède plus léger, il retourne ensuite vers des zones ombrageuses avec Dans la maison, un thriller sombre dépeignant un jeu de manipulation malsain qui s'établit entre un prof de français (Luchini, à nouveau) et son élève. L’année suivante, il présente au Festival de Cannes son nouveau film Jeune & jolie. Il y dresse le portrait d’une jeune femme de dix-sept ans (interprétée par la révélation Marine Vacth) qui commence à se prostituer en même temps qu’elle découvre la sexualité.

    Ozon se lance ensuite dans le tournage d'Une nouvelle amie. Dans cette adaptation de la nouvelle "Une amie qui vous veut du bien" de Ruth Rendell, il met en scène pour la première fois Romain Duris, Anaïs Demoustier et Raphaël Personnaz. Il faut deux ans plus tard son retour avec Frantz, un drame franco-allemand tourné en noir et blanc qui met en scène l'incontournable Pierre Niney.

    Ses premiers pas à l'écran

    Les Doigts dans le ventre
    Les Doigts dans le ventre
    1988
    Photo de famille
    Photo de famille
    1988
    Mes parents un jour d'été
    Mes parents un jour d'été
    1990
    Deux plus un
    Deux plus un
    1991

    Ses meilleurs films et séries

    Frantz
    Frantz
    2016
    Dans la maison
    Dans la maison
    2012
    8 femmes
    8 femmes
    2001

    Sa carrière en chiffres

    29
    Années de carrière
    6
    Récompenses
    38
    Films
    0
    Série
    98
    Nominations
    34,8 M
    Entrées ciné

    Genres de prédilection

    Drame : 45 %
    Comédie dramatique : 29 %
    Thriller : 16 %
    Comédie : 10 %

    Ses stats sur AlloCiné

    21
    Vidéos
    17
    Photos
    105
    News
    570
    Fans

    A tourné le plus avec

    Charlotte Rampling
    Charlotte Rampling
    4 films
    Jeune & Jolie (2013), Angel (2007), Swimming Pool (2003), Sous le sable (2000)
    Ludivine Sagnier
    Ludivine Sagnier
    4 films
    Angel (2007), Swimming Pool (2003), 8 femmes (2001), Gouttes d'eau sur pierres brûlantes (2000)
    Grâce à Dieu (2019), Le Refuge (2009), Le temps qui reste (2005)
    Eté 84 (2020), Le temps qui reste (2005), 5x2 (2003)
    L'Amant Double (2017), Potiche (2010), Les amants criminels (1998)
    Frantz (2016), Une nouvelle amie (2014), Ricky (2008)
    Commentaires
    • lilidu53
      Un réalisateur traitant des sujets tabous de la vie avec beaucoup de délicatesse... Je suis vraiment touché par ses films si réaliste comme "le refuge" et "le temps qui reste"... RESPECT MONSIEUR OZON !
    • Mohicane
      J'ai adoré également "le temps qui reste". Le film Ricky m'a beaucoup touché même si, je crois, il n'a pas eu le succès escompté en salle. Par contre Potiche ne m'attire pas du tout.
    • benjicold
      Tres bon realisateur!!
    • angelabassompierre
      je brûle de lui demander s'il avait voulu engager Ludivine Sagnier pour son film "Le Refuge", histoire assez particulière d'une femme Mousse et elle vit des choses et d'autres et surtout à la fin, quittant la maternité en laissant son enfant, j'étais secouée et le voyait comme un abandon, une fuite et quelque chose de terrible... globalement j'adore les films d'ozon et ses idées.... le choix des interprètes nous surprendra encore.
    • angelabassompierre
      Prodigieux, depuis que j'ai vu angel, je suis fan de ce film.... surtout j'espère que François Ozon fera encore jouer Ludivine Sagnier, s'ils se connaissent, reste à voir, déjà si elle veut encore et elle a eu le temps aussi de voir et vivre depuis des films comme "gouttes d'eau sur pierres brûlantes" ou 8 femmes. C'est un personnage paternel comme elle a montré cet élan avec Ernst pour accepter d'être marraine. les coulisses d'un festival je crois. Déjà elle est sympa et j'apprécie son professionnalisme dans "pieds nus sur les limaces" et avec Ozon, dans d'autres personnages.C'est trop. Il est un bon réalisateur, en plus il a l'air très sympa et dirige avec du grand professionnalisme et aussi de la tendresse par moments, j'espère. Si c'est un tyran?? j'ai découvert Romola Garai et ça m'a donné envie de voir "the other man" après, elle aussi est bonne interprète. Pour le choix de Marine, elle a fait YSL, d'autres rôles et que ce soit Ludivine, Romola, elle, un air d'ange et de la candeur, nous saurons le physique féminin qui lui plaît et il opte sur d'autres qualités aussi. à tous les cinéphiles, il fait des films d'auteur surtout pour les premiers films, des choses inexplorées et c'est clair que sur le ton du drame ou des thèmes subversifs, on rencontre d'autres réactions de critiques que sur des comédies. C'est varié et il prend des personnages et des tempéraments également, de la force et sûrement c'est un métier dur de jouer, refaire et refaire encore. beaucoup de fois Charlotte Rampling mais aussi Catherine Deneuve, laexandra lamy, judtih godrèche, karin viard ou d'autres.... luchini dans "potiche" du fait que Bernard Giraudeau était décédé, ils ont besoin de suppléer. Pour "dans la maison', etc c'est du faux, eh oui, ça s'appelle mise en scène et cinéma. Là que c'est son bb qui est sorti, ça va faire couler de l'encre, des polémiques et d'autres.
    • angelabassompierre
      à quand son passage à UGC STRASBOURG??
    • Sh?kiin?
      8 Femmes m'a marqué, c'est un film particulier mélangeant policier, comédie et comédie musicale.
    • angelabassompierre
      devenue fan, je note que pour "Swimming pool", il n'a pas fait de film commenté, j'adore le Vaucluse et ces contrées, c'est adorable.J'irai voir celui avec Marine Vacth, encore dites vous c'est un film c'est du cinéma, ne pas être premier degré....une fois vu, ça était maintenant, ça fera couler de l'encre............je me doute que des jaloux sont nombreux.
    • Badaask
      Bon réalisateur dans le fond mais dont je trouve pour ma part en tout cas, que ces films sont spéciales.
    • angelabassompierre
      pour des films qui changent.... ce qui me séduit le plus est le temps de la découverte d'un film, ce qu'a voulu raconter François Ozon, ce qu'il fait passer. Autant rester lucides, c'est un film au cinéma et pas vanter tel comportement déviant ou un passage de mal être, il a montré du désespoir aussi dans son film"le temps qui reste", là aussi il serait amoureux de Melvin ou de Valéria? les fantasmes des autres. Après de prendre à parti les autres dans des polémiques ou pas, qu'est ce que ça change? plein le disent qu'il a envie d'une chose, il demande de refaire même si l'actrice est au bord de l'évanouissement et dans les commentaires du film "le refuge", isabelle carré a bien dit qu'elle avait beaucoup pleuré.déjà elle est honnête de le dire, il n'a pas démenti, ensuite, de demander à Ludivine sagnier, s'il est dominateur, ce sont ses films et il dirige. ensuite, ce doit être dur donc de dire actrice moyenne ou juger, chacun ses goûts et d'ailleurs si François Ozon avait trouvé l'actrice moyenne, pourquoi la rechoisir? Déjà avant de dire et écrire sur facebook autant qu'ils aient du bon sens et réfléchissent avant....ça c'est différentqu'elle s'excuse, qu'ils ne lui demandent rien et partent faire un micro trottoir ensuite, domninant dominé, il y a d'autres choses et puis.... c'est la vie d'artistes.
    • angelabassompierre
      pour le dernier "jeune et jolie", ils ont décidé de le lacérer là.... j'ai écouté des bribes de commentaires de Cannes seulement, à chacun d'avoir du recul aussi, quand il dit à Marine Vacth qu'elle n'avait pas mis de culotte, soit elle le dit ou j'ai comprisen fait des fonds de robe gainant contiennent des pans qui se referment comme un body, du coup, c'est body ou maillot de bain. déjà j'en mets quand même ou alors il restait à comprendre qu'elle mettait un string à moins que ce ne soit Sharon Stone de la croisette... seulement elle n'a pas d'égale Sharon et tant qu'elle ne laisse pas échapper un sein comme Sophie Marceau! Tout va bien, il avait l'air de ne pas la lâcher et d'avoir le lait sur le feu, elle est mannequin et je n'ai pas encore le recul. D'autres aussi Emma Watson est une actrice en vogue. Je crois que je préfère quand même Ludivine Sagnier dans d'autres productions et ce qu'elle dit, "sur le plateau" elle précise, c'est bien aussi qu'( comme il l'a mise à nu pour "Swimming pool" et a voulu d'elle une icône) elle en dise d'autres choses. A-t-il ri de la remarque ou l'a-t-il mise en face de ses contradictions si pour "8 femmes" elle se plaint il ne s'occupe pas d'elle?.... c'est la toute petite de toutes ces dames et surtout elle est toute menue, les liens entre pro, elle veut ou c'est trop? déjà pour son personnage de Catherine elle a eu une nomination espoir féminin et j'ai aimé que ce soit elle. sur d'autres micro trottoirs de coulisses, elle a aussi fait des compliments sur françois ozon, sa filiation, là c'est l'éloge. Actrice bien ou d'autres qui la disent moyenne, déjà ce qui plaît chez les stars : leur alchimie, leur espièglerie et plein allaient au casting avec acharnement, tous les mercredis, tous les samedis pour enfin être ou des fois en vain donc si nous en avons.... ménageons la monture. tout dépend des tendances, certains restent paternalistes à leurs heures, il veut tourner à nouveau avec des adoscomme dans gouttes d'eau sur pierres brûlantes ou les amants criminels ou dans la maison son rapha et son blondinet un tantinet voyeur en imaginaire, en enjolivant.... j'aimerai la voir dans plus de films Ludivine seulement des moments, c'est le vent dans le dos et d'autres, c'est plus dur.Ozon a bien une fidélité, il a contacté Géraldine PAILHAS des années après 5x2 pour jouer le rôle de la mère d'isabelle. Ensuite, sa connaissance des femmes, c'est clair, il peut parler et y travailler, et de dire que nous avons tous les potentiels ou toutes les facettes, les gens comprennent mieux que de dire que toutes y pensent. dans l'inconscient se jouent aussi d'autres choses, seulement le public et d'autres, si ça a un côté cruils ne vont pas saisir le second degré ou peuvent être indignés.c'est mieux qu'il dise que "jeune et jolie" se centre sur une ado et le champ de la sexualité, ses erreurs ou expériences. Déjà son héroïne est peu expansive dit ce qu'elle veut en étantbeaucoup dans l'agir, ça ne veut pas dire que Marine est exactement ce personnage qu'elle joue, elle semble zen et du mannequinat au cinéma.... si elle veut jouer encore, ce qu'elle sentira le mieux, on ne sait pas. Elle a l'âge d'Emma watson, c'est en commun. Les réactions sur les trucages, encore heureux qu'il y aient des effets.il va m'inspirer, en fait l'important est qu'il fasse avec passion. son film "Angel" je le trouve bien et pourtant la presse et le public ont peu aimé, Romola aussi disait qu'il était dur et lui faisait faire et refaire...
    • angelabassompierre
      j'aime bien sa voix, son originalité et des idées sont pas mal...ce sont les comédies qui ont beaucoup de succès, "Potiche", la chanson de cette époque, comme c'est joli, doux! j'attends de voir si Romain Duris a moins de tics avec lui...Angel m'a beaucoup touché, je l'ai en Vo et surtout il a demandé à Ludivine Sagnier de faire la voix de Romola dans la doublure, c'est super.
    • ZelosWiller
      J'adore ses films ! Vivement la suite !
    • angelabassompierre
      173521 entrées pour le film Angel, ils n'en ont pas oublié? je l'ai en coffret + double dvd, Angel, c'est super bien réussi. pour "les amants criminels", je ne l'ai pas vu seulement trash ou violents ou autre, pas trop ça et déjà celui avec Bernard Giraudeau ça allait. fan de, j'ai un recueil de 6 films et autres....cinéaste qui a plein de bonnes raisons pour ne pas s'ennuyer les soirées d'hiver. mieux, il commente ses films, échange, ça chapeau!
    • angelabassompierre
      et souvent réussis
    • angelabassompierre
      j'ai même cité son film à l'un des participants en formation sur le thème de la prise en charge des traumatismes psychiques.la thématique était les difficultés d'une jeune mère à investir sa fille bébé. déjà ça m'a fait penser à son film "le refuge" et aussi au service de "maternologie" dont a parlé le Pr Delassus en fait une annexe de l'hôpital Charcot, unité en psychiatrie qui accueille les mères et nourrissons et tout un travail autour des premiers liens quand ils ne se passent pas bien, que les mères sont en grande difficulté et souffrance.
    • angelabassompierre
      vu en salles la BA de son dernier, hum! grand cinéaste et en plus il est travailleur....on verra bien s'il plaît aux autres et si ça va crescendo pour les entrées et après tout dépend du thème, des acteurs, de l'histoire. Dans la maison m'a mieux plu que "jeune et jolie" seulement globalement, il a de bons films.
    Voir les commentaires
    Back to Top