Mon AlloCiné
    Rithy Panh

    État civil

    Métiers Réalisateur, Scénariste, Directeur de la photographie plus
    Nationalité Cambodgien
    Naissance 18 avril 1964 (Phnom Penh - Cambodge)
    Age 55 ans

    Biographie

    Rithy Panh échappe aux terribles camps de la mort des Khmers Rouges alors qu'il n'a que 15 ans. Après avoir étudié en France à l'Institut des Hautes Etudes Cinématographiques (IDHEC) dans les années 80, il signe son premier documentaire, Site 2, centré sur les camps de réfugiés cambodgiens, en 1989.

    Son premier film est remarqué dans de nombreux festivals et Rithy Panh n'aura dès lors de cesse de montrer la tragédie de son pays à travers des documentaires comme La Terre des âmes errantes (1999), ou des longs métrages de fiction tels Les Gens de la rizière (Compétition officielle au Festival de Cannes 1994) et Un soir après la guerre (présenté dans la section Un Certain Regard en 1998).

    Rithy Panh est de retour sur la Croisette en 2003 avec le documentaire S21, la machine khmère rouge, dans lequel il filme la rencontre entre les victimes et les bourreaux du génocide cambodgien. Désormais abonné du Festival de Cannes, il y présente hors-compétition Les Artistes du théâtre brûlé en 2005, film évoquant l'idée que l'artiste n'a plus sa place ni la parole dans la société cambodgienne contemporaine. Après avoir filmé le quotidien tragique de prostituées dans le documentaire Le Papier ne peut pas envelopper la braise, il dirige Isabelle Huppert et Gaspard Ulliel en 2009 dans le drame Un barrage contre le Pacifique, adapté du roman de Marguerite Duras.

    Cinéaste engagé, Rithy Panh replonge en 2012 dans le douloureux souvenir du génocide cambodgien avec Duch, le maître des forges de l'enfer, et ce presque 10 ans après son dernier documentaire sur ce sujet. Axé sur l'un des dirigeants Khmers, Kaing Guek Eav, dit "Duch", le film est le fruit d'un long entretien de plusieurs jours que le cinéaste a obtenu avec cet ex-tortionnaire depuis son établissement pénitentiaire. Désireux de laisser s'exprimer l'ex-Khmer, lequel n'avait pas eu son mot à dire lors du premier film, Rithy Panh lui a ici donné carte blanche pour expliquer ses actes.

    Ses premiers pas à l'écran

    Site 2
    Site 2
    1989
    Cambodia, entre guerre et paix
    Cambodia, entre guerre et paix
    1991
    Les Gens de la rizière
    Les Gens de la rizière
    1994
    Bophana, une tragédie cambodgienne
    Bophana, une tragédie cambodgienne
    1996

    Sa carrière en chiffres

    28
    Années de carrière
    5
    Récompenses
    21
    Films
    0
    Série
    29
    Nominations
    1,1 M
    Entrées ciné

    Genres de prédilection

    Drame : 36 %
    Documentaire : 32 %
    Guerre : 18 %
    Historique : 14 %

    Ses stats sur AlloCiné

    0
    Vidéo
    1
    Photo
    5
    News
    11
    Fans
    Commentaires
    • jean louis henriot
      Toutes mes félicitations pour votre film primé à Cannes.J'espère que Martine et Jean Marc l'auront retenu pour le prochain festival international des films asiatique de Vesoul en février 2014.Jean Louis
    Voir les commentaires
    Back to Top