Notez des films
Mon AlloCiné
    Tex Avery

    État civil

    Métiers Réalisateur, Acteur, Superviseur de production plus
    Nom de naissance

    Frederick Bean Avery

    Nationalité Américain
    Naissance 26 février 1908 (Taylor, Texas - USA)
    Décès 26 août 1980 à l'age de 72 ans (Burbank, California - USA)

    Biographie

    Frederick Bean Avery, dit Fred ou surtout Tex, voit le jour en 1908 à Taylor, au Texas. Légendaire réalisateur de cartoons et courts animés, dessinateur, animateur et occasionnel doubleur vocal, il évolue durant l’âge d’or de l’animation hollywoodienne, entamant sa carrière comme animateur auprès de Walter Lantz chez Universal, au début des années 1930, et travaillant sur la série des Oswald the Lucky Rabbit de 1931 à 1935 – il aurait même réalisé deux épisodes. C’est à cette époque qu’il perd l’usage de l’œil gauche, éborgné par une agrafe à la suite d’un chahut de bureau.

    En 1935, le jeune Avery intègre le département animation de Warner Bros., dirigé par Leon Schlesinger, et convainc ce dernier de le laisser diriger sa propre équipe d’animateurs. Il supervise ainsi entre autres Robert Clampett et Chuck Jones, au sein d’un bungalow infesté de termites rapidement rebaptisé "Termite Terrace". L’équipe travaille dans un premier temps sur les cartoons Looney Tunes en noir et blanc, puis sur les Merrie Melodies en couleurs (distinction valable jusqu'en 1943). Avec ses collaborateurs, Avery le perfectionniste va inventer un style d’animation qui contraste vivement avec les cartoons de Disney, et créer une série de personnages stars du genre, comme Daffy Duck, doublé par Mel Blanc, ou bien entendu Bugs Bunny, co-élaboré avec Ben "Bugs" Hardaway, Cal Dalton et Chuck Jones. Il forge la personnalité du personnage (notamment son fameux « What’s up, doc? ») et l’associe à Elmer Fudd dans A Wild Hare (1940). Lui-même réalisera quatre cartoons mettant en scène le personnage.

    En 1941, à la suite d’un désaccord avec Leon Schlesinger au sujet de la fin de The Heckling Hare, ce dernier imposant finalement son choix en rééditant la conclusion du cartoon, Avery quitte la Warner et part un temps œuvrer à la Paramount, travaillant sur Speaking of Animals, un concept auparavant retoqué par Schlesinger qui consiste à utiliser des prises de vues réelles d’animaux et à animer leurs lèvres. Il rejoint ensuite la MGM pour travailler sous la supervision de Fred Quimby, et atteint ce qu’on considère généralement comme son apogée, avec plus de marge de manœuvre et de moyens qu’auparavant. Son premier cartoon pour la major, The Blitz Wolf, détourne le conte des Trois Petits Cochons en parodiant Adolf Hitler, représenté en loup, et se voit nommé à l’Oscar du meilleur court métrage animé en 1942.

    Tex Avery invente en 1943 son plus célèbre personnage pour la MGM, Droopy, dans Dumb Hounded, avant de poursuivre ses détournements de conte en transformant le petit chaperon rouge en chanteuse de cabaret outrageusement sexy (et le loup en obsédé martelant la table) avec Red Hot Riding Hood. Maître de l’excès, de la dérision, de la frénésie, de la transgression formelle et narrative (adresse au spectateur, avec par exemple le running gag du "Long, isn’t it?"), du politiquement incorrect (avec ses aléas : Uncle Tom's Bungalow, entre autres, fera ainsi partie d’une liste de cartoons censurés en 1968 pour représentation offensante des Afro-Américains), il donne également vie à Screwy Squirrell ou au duo d’ours George et Junior, inspiré du tandem de Des souris et des hommes, de John Steinbeck, et explore le monde du futur avec des dessins animés comme The House of Tomorrow ou The Car of Tomorrow. Il s’impose plus largement comme l’anti-Disney, désaxé et nettement moins "familial".

    Après une année sabbatique en 1950, conséquence de son surmenage, Tex Avery revient en 1951, mais ne tarde pas à quitter la MGM, pour retourner en 1953 chez Walter Lantz, où il ne dirigera que quatre cartoons, créant tout de même le personnage de Chilly Willy the Penguin. Il quitte Lantz à la suite d’un différend salarial, et signe ainsi la fin de sa carrière dans l’animation, monnayant par la suite son talent dans la publicité durant les années 60-70, pour les marques Raid ou Frito-Bandito, retrouvant ses personnages Warner pour vanter les mérites de Kool-Aid, avant d’achever sa carrière chez Hanna-Barbera. Assombri par le passage des années, Tex Avery décède d’un cancer du poumon le 26 août 1980. En dépit de la reconnaissance de ses pairs, et avant d’être véritablement redécouvert (alors que sa carrière dans l’animation était derrière lui), Tex Avery resta longtemps un personnage mystérieux pour le grand public, au point que son existence fut parfois mise en doute (on pensait à un prête-nom, et concevait plutôt les cartoons comme des œuvres collectives... ce qu'elles étaient aussi). Réalisateur d’environ 130 films courts, Tex Avery est aujourd’hui la figure tutélaire du cartoon, à laquelle des films comme Qui veut la peau de Roger Rabbit ? ou The Mask n’ont pas manqué de rendre des hommages plus qu'explicites.

    Ses premiers pas à l'écran

    Gold Diggers of '49
    Gold Diggers of '49
    1935
    The Village Smithy
    The Village Smithy
    1936
    The Blow Out
    The Blow Out
    1936
    Porky the Rain-Maker
    Porky the Rain-Maker
    1936

    Ses meilleurs films et séries

    Sa carrière en chiffres

    29
    Années de carrière
    0
    Récompense
    138
    Films
    2
    Séries
    0
    Nomination
    0
    Entrée ciné

    Genres de prédilection

    Divers : 88 %
    Animation : 10 %
    Comédie : 2 %

    Ses stats sur AlloCiné

    0
    Vidéo
    26
    Photos
    2
    News
    63
    Fans
    Commentaires
    • The Last Action Zero
      5 étoiles pour ce monsieur... Un vrai génie :D
    • MGM-ranger
      Le plus grand avec Walt Disney ! Il a révolutionné le cartoon et aurait mérité un oscar d'honneur.
    • Pierre P.
      i♥ toon
    • yohanaltec
      Le plus grand créateur de cartoon de tous les temps.
    • spider1990
      Un grand cinéaste de cartoon mémorable. J'adore ce qu'il a fait à la fois à la Warner et à la MGM.
    Voir les commentaires
    Back to Top