Mon AlloCiné
    Barbara Schulz

    État civil

    Métier Actrice
    Nationalité Française
    Naissance 25 mai 1972 (Talence, Gironde - France)
    Age 47 ans

    Biographie

    Barbara Schulz alterne allègrement sa carrière entre télévision, cinéma et théâtre. Révélée dès ses vingt ans dans deux grandes sagas estivales télévisuelles, Les Grandes Marées en 1993 et Terre Indigo en 1995, la jeune actrice apparaît pour la première fois au cinéma dans la comédie Coup de jeune de Xavier Gélin (1993). On la retrouve également dans des petits rôles au générique de L'Irresolu (1994) et French Kiss (id.), mais Barbara Schulz préferera se consacrer au théâtre et à la télévision.

    Il faudra attendre 1998 pour voir la jeune comédienne réapparaître sur le grand écran. Elle apprend le portugais afin de jouer dans le film brésilien O dia da caca, puis on la retrouve en journaliste autoritaire tenant tête à Jean Yanne dans Hygiene de l'assassin, librement inspiré d'un roman d'Amélie Nothomb. La comédie La Dilettante en 1999, où elle joue la fille de Catherine Frot, lui permet d'être nommé au César du Meilleur espoir féminin l'année suivante.

    L'année 2001 restera comme une année faste dans la carrière de la jeune comédienne. Elle décroche le Molière de la révélation féminine de l ‘année pour sa prestation au théatre dans la pièce Joyeuses Pâques ou elle reprend le rôle de Nicole Calfan, ainsi que le prix Suzanne Bianchetti pour le film de Laurent Heynemann Un aller simple dans lequel elle joue un guide aux cotés de Jacques Villeret et Lorànt Deutsch .

    Barbara Schulz continue de jongler entre cinéma, télévision et théatre. On la retrouve ainsi, en 2003, au théatre, ou elle interprète le role titre dans la pièce Antigone mais également, cette même année, à l'affiche de trois films : Livraison à domicile de Bruno Delahaye, Toutes les filles sont folles de Pascale Pouzadoux et Rien que du bonheur le premier long-métrage de Denis Parent.

    Après une grossesse en 2005 et quelques apparitions à la télévision, Barbara Schulz renoue avec le cinéma en 2006, et un petit rôle dans Jean-Philippe de Laurent Tuel et enchaine en interpretant la soeur de Bérénice Bejo dans La Maison de Manuel Poirier (2007).

    Présidente de la 22ème Nuits des Molière au côté de Clovis Cornillac elle est en 2009 à l'affiche de trois films : De l'autre côté du lit de Pascale Pouzadoux, Un homme et son chien de Francis Huster et Erreur de la banque en votre faveur de Michel Munz.

    Ses premiers pas à l'écran

    Coup de jeune
    Coup de jeune
    1993
    L'Irrésolu
    L'Irrésolu
    1993
    Grande petite
    Grande petite
    1994
    L'Histoire du garçon qui voulait qu'on l'embrasse
    L'Histoire du garçon qui voulait qu'on l'embrasse
    1994

    Ses meilleurs films et séries

    Sa carrière en chiffres

    24
    Années de carrière
    0
    Récompense
    42
    Films
    9
    Séries
    1
    Nomination
    5,1 M
    Entrées ciné

    Genres de prédilection

    Comédie : 54 %
    Drame : 19 %
    Comédie dramatique : 19 %
    Romance : 8 %

    Ses stats sur AlloCiné

    1
    Vidéo
    46
    Photos
    11
    News
    140
    Fans

    A tourné le plus avec

    Jackie Berroyer
    Jackie Berroyer
    3 films et 1 série
    Le Mystère du lac (2015), Jean-Philippe (2005), Les Textiles (2003), Rien que du bonheur (2002)
    Antoine Duléry
    Antoine Duléry
    4 films
    Un Homme et Son Chien (2008), De l'autre côté du lit (2008), Jean-Philippe (2005), Toutes les filles sont folles (2002)
    Jean-Marc Thibault
    1 film et 2 séries
    Un Homme et Son Chien (2008), L'Enfant de la honte (2000), Terre indigo (1996)
    Armelle
    3 films
    De l'autre côté du lit (2008), San Antonio (2003), La Dilettante (1998)
    Lannick Gautry
    2 films et 1 série
    Baby Phone (2016), Le Mystère du lac (2015), Celle que j'aime (2008)
    Commentaires
    • baabaar
      Comme quoi tous les goûts sont dans la nature et heureusement ! Perso j'adore Barbara alors qu'Ingrid me déplaît carrément ;))
    • angelabassompierre
      dans "L’enfant de la Honte", elle est éblouissante et joue super bien, (spoiler) ça a inspiré d'autres cinéastes, j'ai l'impression en voyant par après "le Refuge" d'Ozon, et pour Héloïse, elle s'est vite rétracté, revenant en courant retrouver son bébé et plus rien. Déjà n'importe qui, même sans enfant, peut comprendre sa rage et son ressentiment, son propre cousin qui va récupérer l'enfant et le cache en lui taisant ce qu'il a fait. Ah la la, des femmes sont en détresse, seules ou au fond d'un puits moralement, seulement plein répondent qu'elles ne peuvent pas faire ça, partir et ne pas revenir.... et au final, ça peut créer des blessures vives. J'ai vu peu de films avec Barbara Schulz, seulement elle est à fond dedans. Féministe, travailleuse, courageuse, qui veut se battre et lutte. très beau téléfilm.
    Voir les commentaires
    Back to Top