Notez des films
Mon AlloCiné
    Isao Takahata

    État civil

    Métiers Réalisateur, Scénariste, Producteur plus
    Nationalité Japonais
    Naissance 29 octobre 1935 (Ise - Japon)
    Décès 5 avril 2018 à l'age de 82 ans (Tokyo - Japon)

    Biographie

    Dernier né d'une famille de sept enfants, Isao Takahata étudie à l'Université de Tokyo où il obtient un diplôme en littérature française. Il entre directement dans la société Tôei Dôga où il apprend la mise en scène avec des séries télévisées, dont un épisode de Ken, l'enfant loup en 1964. Il a la chance d'entrer dans cette maison de production au moment où l'industrie commence à créer les premiers longs métrages d'animation.

    Il réalise son premier film pour le cinéma en 1968, Horus, prince du soleil. Ce film est la première réalisation "indépendante" de l'histoire de l'animation japonaise. Takahata en assure la mise en scène, car il ne dessine pas lui-même, au contraire de Hayao Miyazaki. Il se contente d'esquisser le story-board. Suivent Kié la petite peste en 1981 et Goshu le violoncelliste en 1982. Ces deux films évoquent un sujet cher à Takahata et qui est récurrent dans toute son oeuvre : l'abandon, l'enfance orpheline.

    Le Tombeau des lucioles, en 1988, lui apporte la reconnaissance internationale, et marque une véritable avancée dans la qualité des longs métrages d'animation. En 1991, il réalise un film intimiste et naturaliste Les Souvenirs ne s'oublient jamais, puis vient Pompoko (1994). En 1999 Mes voisins les Yamada connaît un beau succès à travers le monde. En 2003, il est le metteur en scène des Aventures de Petit Panda, sorti en Europe en juillet 2004.

    Ses premiers pas à l'écran

    Horus, prince du soleil
    Horus, prince du soleil
    1968
    Les Aventures de Petit Panda
    Les Aventures de Petit Panda
    1972
    Panda Petit Panda
    Panda Petit Panda
    1973
    Conan, le fils du futur
    Conan, le fils du futur
    1978

    Ses meilleurs films et séries

    Le Tombeau des lucioles
    Le Tombeau des lucioles
    1988
    Pompoko
    Pompoko
    1994
    Goshu le violoncelliste
    Goshu le violoncelliste
    1981

    Sa carrière en chiffres

    44
    Années de carrière
    1
    Récompense
    15
    Films
    0
    Série
    12
    Nominations
    4,2 M
    Entrées ciné

    Genres de prédilection

    Animation : 67 %
    Drame : 14 %
    Fantastique : 10 %
    Aventure : 10 %

    Ses stats sur AlloCiné

    0
    Vidéo
    7
    Photos
    18
    News
    259
    Fans
    Commentaires
    • demencia
      C'est vraiment Mr Takahata avec son ' tombeau des lucioles ' qui m'a fait prendre conscience que ces animations asiatiques , ne sont pas ....que de simples animations .Chaque oeuvre est d'une extreme profondeur , d'une extreme sincérité , d'un époustouflant témoignage sur nos sociétés guerrières , colonialistes , mercantiles ..etc...Et ce , peut importe le réalisateur . Ce genre cinématographique est plutôt boudé pour la plupart des ' cinéphiles ' et pourtant , je dirais ( et c'est bien sûr très personnel ) que c'est ce genre de film , justement ,qui apporte le plus émotionnellement . Pourquoi ? parce que justement ce ne sont pas de vrais acteurs , et que chacun peut se projeter dans le scénario , les personnages sont toujours d'une telle intensité qu'ils nous prennent aux tripes tout de suite ! On tremble pour Chihiro , on pleure pour Setsuko ,on galope aux côté de Mononoké .. on oublie tous physiques , toutes gestuelles répétées et re-répétées d'acteurs en chair et en os , pour entrer dans l'animation et filer dans le ciel dans un curieux château , où voler sur le dos d'un loup au milieu de mille couleurs ,de paysages magiques , en compagnie d'animaux fabuleux ..On est dans l'histoire !!.Ca ,c'est du cinéma ! et du cinéma intelligent ! et je ne serais pas étonné si on me disait que Cameron s'est inspiré de toutes ces animations nippones pour son 'Avatar '.( dans les images , dans les situations des personnages , dans les décors si colorés .. ) .On aura bien compris , j'adore ce genre cinématographique que je trouve tellement au dessus de tout , mais beaucoup trop sous-estimé !
    • Anne-Liise
      Oh que oui, c'est triste à savoir :(
    • Mr. Renton
      Je suis attristé d'apprendre la mort d'Isao Takahata, quelques jours seulement après avoir vu Le Tombeau des Lucioles. On perd la un grand de l'animation japonaise, de Ghibli et surtout un grand réalisateur
    • Erizu
      Un grand réalisateur, même si je préfère les films de Miyazaki!
    • Sh?kiin?
      Le tombeau des lucioles un pur chef-d'oeuvre ! un film d'animation que j'oublierais jamais
    • cocolapin-2la-foret-des-revebl
      L'autre pierre angulaire de Gibli, peu connu en France car son regard se porte surtout sur les traditions japonaises, alors que le regard de Miyazaki est plus universel. Néanmoins, Pompoko et le Tombeau des Lucioles sont des merveilles dont le regard est dur sur le Japon, qu'il s'agisse de présent ou d'avenir
    • louisazou1
      j'adore ce réalisateur
    Voir les commentaires
    Back to Top