Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Ed Wood

État civil

Métiers Scénariste, Réalisateur, Acteur plus
Nom de naissance

Edward Davis Wood junior

Pseudos

Edward D. Wood Jr.

,

Daniel Davis

plus
Nationalité Américain
Naissance 10 octobre 1924 (Poughkeepsie, New-York - Etats-Unis)
Décès 10 décembre 1978 à l'age de 54 ans (North Hollywood, Californie - Etats-Unis)

Biographie

Un film de Edward D. Wood jr sans au moins un pull en angora ne peut vouloir dire qu'une chose: le réalisateur lui-même doit le porter, probablement par-dessus un soutien-gorge rose.
C'est paradoxalement dans les années 80 que Ed Wood fut découvert par le grand public. Réalisateur de 15 films en 20 ans, Ed Wood connut une malchance exemplaire (qu'il apprécierait de mettre en face de celle de son réalisateur fétiche Orson Welles) que son absence totale de talent cinématographique n'aida certainement pas de son vivant. Pourtant, aujourd'hui, c'est grâce à sa mise en scène naïve et son incompréhension flagrante des capacités de son art que lui est voué un véritable culte qui lui valut même l'honneur d'être la star du biopic hommage de Tim Burton, Ed Wood dans lequel Johnny Depp pris les traits du personnage.

La vie de Edward D. Wood jr débuta à Poughkeepsie dans l'Etat de New-York. Sa mère, Lilian Wood, avait de grand projet pour sa fille mais malheureusement, c'est un fils qu'elle vit naître. Mais ne se laissant pas abattre par cette infortune (marquant les débuts de la malchance de la famille Wood), elle décida de ne l'habiller exclusivement que de vêtements féminins ce qui dû affecter ses goûts vestimentaires futurs.

Très jeune, Ed Wood était déjà passionné de cinéma mais l'attaque de Pearl Harbour et l'entrée en guerre des Etats-Unis le poussa à s'engager dans les marines. Sur le front, il combattit admirablement. En effet, il avoua avoir porté lors de plusieurs combats des sous-vêtements féminins de coton (soutien-gorge et petite culotte) sous l'uniforme réglementaire. Il fut récompensé de nombreuses médailles pour sa bravoure à la guerre.

De retour aux Etats-Unis, il prit directement le chemin d'Hollywood pour pouvoir débuter sans délais la grande carrière de réalisateur qui l'attendait. C'est lors de son premier échec, la pièce the casual company qu'il eut le coup de foudre par l'actrice Norma McCarthy, celle qui deviendra sa femme. Il se marièrent très rapidement et divorcèrent ...encore plus vite. Le soir du mariage, Norma McCarty a découvert pourquoi ses vêtements lui apparaissaient déformés. Le lendemain du mariage elle annula le mariage.

C'est en 1951, qu'Ed Wood écrit, produit, réalise et interprète son premier film, une fiction de 20 minutes pour la télévision au script absurde. ...et Ed Wood fit ainsi son entrée à Hollywood. Deux ans plus tard, il réalise son premier chef-d'oeuvre de la série Z : Glen ou Glenda (ou Confession d'Ed Wood) où il traite le sujet difficile et terriblement tabou pour l'époque qu'est le travestissement (voire la transexualité). S'en suivit alors une nouvelle fiction télévisuelle, un western, un autre court-métrage, et enfin son deuxième long-métrage aussi célèbre qu'apprécié, l'inconnu Jail Bait.

C'est Bride of the Monster en 1956 qui célèbre sa deuxième collaboration avec l'acteur hongrois Bela Lugosi pour la première fois dans un rôle principal chez Ed Wood. Ayant récupéré beaucoup d'images d'archives aussi incongrues qu'incohérentes, le film coûta très peu et se permit même de rapporter quelques dollars, se classant ainsi parmi les films de Ed Wood ayant rapporté de l'argent, seul dans cette catégorie.

Mais c'est malheureusement après ce début cinématographique modeste que mourut l'acteur culte Bela Lugosi. Cela n'empêchera pas Ed Wood de faire un nouveau film avec lui, son chef-d'oeuvre, le film que l'on considère souvent comme son plus mauvais (parmi une rude compétition) : Plan 9. Le reste de sa filmographie est plus tragique, passant de films d'horreur de série Z à film érotique signé sous le nom de Akdov Telmig (Vodka gimlet épelé à l'envers), il devient alcoolique et s'acharnera en vain de continuer sa carrière jusqu'à sa mort en 1978 d'un arrêt cardiaque dû à son alcoolisme.

Bien sûr, dans toute l'histoire du cinéma, il existe sans doute des films plus mauvais que ceux d'Ed Wood.
C'était un original. Certes sa connaissance de la syntaxe cinématographique pourrait paraître limitée pour un metteur en scène, mais son enthousiasme est inégalable. On dit de lui qu'il était capable d'écrire plus vite saoul que la plupart des gens sobres. Il avait à tout moment des centaines d'idées et projets divers et loufoques et, au cours des années, son charisme et sa vitalité lui valut un entourage fidèle de parias de l'audiovisuel. Sa sincérité est marquante et même touchante, et même si personne ne pourrait expliquer par son oeuvre sa volonté à faire des films, ce grand et naïf personnage (parce qu'il n'y a pas d'autre mot) aura laissé son empreinte maladroite dans l'histoire du cinéma.

Ses premiers pas à l'écran

Glen ou Glenda
Glen ou Glenda
1953
Jail Bait
Jail Bait
1954
La Fiancée du monstre
La Fiancée du monstre
1956
La Fiancée de la jungle
La Fiancée de la jungle
1958

Sa carrière en chiffres

25
Années de carrière
0
Récompense
9
Films
0
Série
0
Nomination
0
Entrée ciné

Genres de prédilection

Epouvante-horreur : 40 %
Fantastique : 40 %
Comédie : 10 %
Science fiction : 10 %

Ses stats sur AlloCiné

1
Vidéo
0
Photo
4
News
62
Fans
Commentaires
  • nciseuse
    --- Ce message a été censuré parce qu'il ne correspondait pas à la Charte AlloCiné. ---
Voir les commentaires
Back to Top