Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Pascale Arbillot
2 prix sur 3 nominations dans les festivals pour la star Pascale Arbillot
Résultats annoncés

Festival International du Film de Comédie de l'Alpe d'Huez (édition 14)

2011
Lauréat Prix d'interprétation dans : Une pure affaire

Festival International du Film de Comédie de l'Alpe d'Huez (édition 11)

2008
Lauréat Prix d'interprétation dans : Notre univers impitoyable

Raimu de la Comédie (édition 3)

2008
Nommé Prix RAIMU de la comédienne dans un second rôle dans : Parlez-moi de la pluie
Commentaires
  • caribou27
    J'aime beaucoup
  • Bernie48
    Pleine de sensibilité et très émouvante..
  • ChrisCROWE
    :jap: :hello: oui, moi aussi ....une tite comédienne française que j'aime retrouver ds certains téléfilms ;) [img]http://jy.depoix.free.fr/pasca...[/img] ..[i].Si la comédie était son rêve, Pascale Arbillot ne s'est pas tout de suite engagée dans cette voie, puisque ce n'est qu'après un passage par Sciences Po qu'elle a fait ses débuts sur les planches, avant d'apparaître au générique de L'Affaire de Sergio Gobbi, en 1994. Un premier rôle qui sera suivi, deux ans plus tard, d'une participation au court métrage de François Ozon, Scènes de lit, dans l'épisode de "L'Homme idéal". Suite à ce rôle, la comédienne se partage entre théâtre, télévision (dans la série Crimes en série) et cinéma, grâce auquel il est possible de la voir dans Le Sourire du clown où elle tient le premier rôle féminin aux côtés de Ticky Holgado et Vincent Elbaz ou dans L'Extraterrestre, où elle donne la réplique à Didier Bourdon et Bernard Campan. Au cours des années 2000, Pascale Arbillot tourne sous la direction de son compagnon Artus de Penguern, dans Grégoire Moulin contre l'humanité, mais également sous celle d'Arnaud Viard (Clara et moi), avant de décrocher l'un des rôles principaux de la série Merci, les enfants vont bien !, qu'elle tiendra tout au long des 3 saisons. La comédienne n'en délaisse pas pour autant le cinéma, puisqu'elle joue dans le film noir Un printemps à Paris, la comédie Notre univers impitoyable ou encore Parlez-moi de la pluie, troisième réalisation d'Agnès Jaoui. En 2009, on la retrouve dans la première de Gad Elmaleh (Coco), jouant l'épouse du héros, obligée de subir ses délires mégalomaniaques. C'est dans un registre de "comédie de couples" qu'elle figure ensuite, avec le bien nommé Divorces en 2009, suivi des Meilleurs amis du monde. L'année d'après lui offre une place au générique de la très attendue réalisation de Guillaume Canet, Les Petits mouchoirs, où elle intègre une nouvelle fois un groupe d'amis, réuni pour les vacances suite à l'annonce d'un bouleversant événement.[/i]
  • melvin02430
    épatante dans une pure affaire ! :love:
  • Jean A. G.
    Je l'ai découverte tardivement dans "Coco" et je n'arrête pas, depuis de la redécouvrir (comme dernièrement dans le téléfilm "Bankable" sur Arte) : belle, expressive, sensible, tour à tour débordante d'énergie ou de fragilité, en deux mots : Super émouvante !
Voir les commentaires
Back to Top