Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Margaret Leighton
Commentaires
  • Plume231
    test
  • Plume231
    Frontière chinoise (1966) de John Ford [img]http://playitagain.unblog.fr/2...[/img] Synopsis : Dans une Chine en pleine confusion, une mission américaine dirigée par des femmes reçoit son nouveau médecin, une femme également. Ce jeune docteur à l'esprit libre se heurte à la directrice de la mission. Bientôt, des bandits mongols envahissent la mission... [img]http://image.toutlecine.com/ph...[/img] Critique : Dernière oeuvre du vieux lion Ford qui est totalement hors de son époque, totalement repliée sur soi-même, un peu symboliquement comme son histoire qui est un quasi-huis clos. Le cinéaste reprend ici à peu près le même canevas que celui de "La Chevauchée fantastique" en opposant et en faisant évoluer des personnages très typés dans un espace très fermé. Mais on est ici loin de l'efficacité de son prédecesseur. En effet, si Anne Bancroft se fond sans problème dans le rôle d'une doctoresse de caractère, le personnage de Margaret Leighton n'arrive pas à se sortir de sa caricature initiale et Sue Lyon ne se montre pas très à l'aise. Et puis, l'aspect très visiblement studio du décor gâche un peu de la crédibilité de l'ensemble. Quelques belles fulgurances fordiennes viennent heureusement assez souvent agrémenter le tout, en particulier lors un final brutal très mémorable et qui justifie que ce film est, malgré ses défauts, une belle fin de carrière pour un des plus grands monstres sacrés du Septième Art. Note : 13/20 (***) [img]http://image.toutlecine.com/ph...[/img]
  • Plume231
    Le Messager (1971) de Joseph Losey [img]http://www.videocritiques.com/...[/img] Synopsis : Léo, un jeune garçon d’origine modeste, est invité dans le château familial d’un de ses camarades. Il y découvre le luxe, la haute société. Très vite, il devient le messager de la sœur aînée de son ami, Marian, et porte sa correspondance amoureuse à Ted, séduisant fermier, dont elle est la maîtresse. Mais Marian est fiancée au vicomte Hugh Trimingham. Léo découvre peu à peu cette réalité incompressible pour lui. Si le mot flirt lui est connu, il ne sait rien de l’Amour. Marian et Ted abusent de leur pouvoir sur Léo… [img]http://image.toutlecine.com/ph...[/img] Critique : La splendeur absolue des paysages de la campagne anglaise qui constituent le cadre dans lequel se déroule l'histoire du film justifie à elle seule la vision de ce film. On ne peut pas passer non plus sur la somptuosité des intérieurs, ni sur la finesse de la reconstitution. Mais loin d'être un film romanesque, "Le Messager" est une oeuvre froide et cruelle, ce qui fait son essence même car le sujet de l'opposition des classes y est traîté avec infiniment de subtilité, mais d'une froideur et cruauté qui sont contrebalancées par la grande beauté qui ressort de l'ensemble. Le thème musical, même si parfois l'accompagnement est parfois un peu excessif en particulier au début, de Michel Legrand (qui a dû plus qu'inspirer celui de l'émission "Faites entrer l'accusé"!) est magnifique et le jeu d'un casting très prestigieux d'une très grande justesse. Bref, on ne peut pas du tout donner tort à Joseph Losey quand il disait que c'était son film le plus abouti. Palme d'or totalement méritée pour ce très très très beau film. Note : 17,5/20 (****) [img]http://i49.photobucket.com/alb...[/img]
Voir les commentaires
Back to Top