Mon AlloCiné
    Michel Subor

    État civil

    Métier Acteur
    Nationalité Français
    Naissance 2 février 1935 (France)
    Age 84 ans

    Biographie

    Fils de parents russes anti-bolchéviques qui ont émigré en France, Michel Subor débute au cinéma aux côtés de Louis De Funès (Mon pote le gitan, 1959) et en donnant la réplique à Brigitte Bardot dans La Bride sur le cou de Roger Vadim (1961). Il surfe ensuite sur la Nouvelle Vague en devenant le narrateur de Jules et Jim (1962) de François Truffaut, et en incarnant Le Petit soldat (1963) de Jean-Luc Godard. Avec André Cayatte (La Vie conjugale, 1964), il s'essaie également à un cinéma plus traditionnel. Tentant sa chance à l'étranger, il tourne sous la direction des anglais Clive Donner (Quoi de neuf, Pussycat ?, 1965) et Alfred Hitchcock, dans le thriller d'espionnage L'Etau (1969).

    Durant les années 70, Michel Subor se consacre essentiellement à la télévision, s'illustrant dans les séries Mauregard (1970) et La Ligne de démarcation (1973) et les téléfilms L'Oreille absolue (1972) et Sultan à vendre (1974). Sa carrière cinématographique trouve un second souffle grâce à Jean-Louis Bertucelli qui le dirige tour à tour dans Docteur Françoise Gailland (1975), L'Imprécateur (1977) et Stress (1984). C'est toutefois Gérard Blain qui le sort de l'oubli en lui confiant en 1980 un rôle de premier plan, celui du promoteur homosexuel Beaufils, dans Le Rebelle.

    Après une longue traversée du désert, Michel Subor effectue en toute discrétion un retour au cinéma d'auteur à la fin des années 90. Andrzej Zulawski fait ainsi appel à lui pour les besoins de La Fidélité (2000), tandis que Philippe Garrel l'imagine en démon tentateur et malfaisant dans Sauvage innocence (2001). L'ayant dirigé dans Beau travail en 1999, Claire Denis garde de lui le souvenir d'"un bloc massif, imperméable (...) Et en même temps, il nous échappait, il rêvait. Il glissait dans son propre film comme dans un univers parallèle. Entre nous, on appelait ça "suboriser"", d'après les propres mots de la cinéaste.

    En 2004, Claire Denis collabore à nouveau avec lui et fait du comédien septuagénaire L'Intrus de son film. Il faut ensuite attendre cinq ans avant de le retrouver au cinéma. Dans White Material (2009), il joue le propriétaire d'une plantation de café en Afrique, partageant l'affiche avec Isabelle Huppert. Enfin en 2012, il retrouve la France pour L'Hiver dernier de John Shank, un film qui traite du monde paysan avec le très à la mode Vincent Rottiers dans le rôle titre.

    Ses premiers pas à l'écran

    Frou-Frou
    Frou-Frou
    1955
    Un Drôle de dimanche
    Un Drôle de dimanche
    1958
    Mon pote le gitan
    Mon pote le gitan
    1959
    Le Petit Soldad
    Le Petit Soldad
    1960

    Ses meilleurs films et séries

    Braquo
    Braquo
    2009
    Le Petit Soldat
    Le Petit Soldat
    1963
    La Bride sur le cou
    La Bride sur le cou
    1961

    Sa carrière en chiffres

    61
    Années de carrière
    0
    Récompense
    44
    Films
    3
    Séries
    0
    Nomination
    17,8 M
    Entrées ciné

    Genres de prédilection

    Drame : 45 %
    Policier : 18 %
    Comédie dramatique : 18 %
    Comédie : 18 %

    Ses stats sur AlloCiné

    0
    Vidéo
    9
    Photos
    2
    News
    1
    Fan

    A tourné le plus avec

    Claire Denis
    Claire Denis
    4 films
    Les Salauds (2013), White Material (2008), L'intrus (2004), Beau travail (1999)
    Les Salauds (2013), L'intrus (2004), Beau travail (1999)
    Jean-Marc ou La vie conjugale (1964), Françoise ou la vie conjugale (1964), La Vie conjugale (1963)
    Les Salauds (2013), L'Hiver dernier (2011), L'intrus (2004)
    Commentaires
    • jc.fellouse@gmail.com ped
      Pouvez demander à Michel Subovski s'il a enfin découvert la 4 em dimension?
    Voir les commentaires
    Back to Top