Notez des films
Mon AlloCiné
    Virginie Despentes

    État civil

    Métiers Auteur, Réalisatrice, Actrice plus
    Nationalité Française
    Naissance 13 juin 1969 (Nancy, France)
    Age 50 ans

    Biographie

    Après son Bac obtenu à 17 ans, Virginie Despentes quitte ses parents et part à Lyon étudier dans une école de cinéma. Désintéressée, elle arrête rapidement ses études, et enchaîne alors les petits boulots, de femme de ménage à vendeuse chez un disquaire, en passant par prostituée via Minitel. Elle devient ensuite pigiste pour des magazines de musique et critique de films pornographiques. Alors qu'elle travaille encore en tant que vendeuse dans un Virgin Megastore, son premier roman, "Baise-Moi", sort en 1993 et la propulse parmi les figures controversées et provocatrices de la littérature française. Trois ans plus tard, la jeune femme sort son deuxième roman, "Les chiennes savantes", et change d'éditeur pour aller aux éditions Grasset, chez qui elle publie un troisième ouvrage, "Les jolies choses" en 1998.

    Sa première incursion au cinéma se fait en 2000, avec l'adaptation cinématographique de son roman Baise-moi. Provocateur et choquant, le film soulève la polémique, imprimant le nom de Virginie Despentes dans l'esprit de tous. Par la suite, c'est Gilles Paquet-Brenner qui s'empare de son univers cru et abîmé en réalisant l'adaptation des Jolies choses, avec Marion Cotillard et Stomy Bugsy dans les rôles principaux. En parallèle de ces passages au cinéma, Virginie Despentes poursuit sa carrière littéraire avec deux nouveaux romans, "Teen Spirit" en 2002 et "Bye Bye Blondie" en 2004, et fait une immersion dans le monde musical en collaborant avec le groupe anglais Placebo (en signant la version française de la chanson "Protect me from what I want") et en traduisant le roman de Dee Dee Ramone, "Poison Heart : surviving the Ramones".

    Son retour à l'image se fait d'ailleurs en 2006 au sein même de cette sphère musicale, puisqu'elle réalise le clip de la chanson "Mauvaise étoile" du musicien Daniel Darc. Alors symbole d'une littérature dite "trash", Despentes balade son style nerveux, ironique et décomplexé sur tous les projets, signant préfaces, textes et traductions. Bien que loin du militantisme frontal, elle ne cache pas sa facette féministe qu'elle développe dans un documentaire, Mutantes : Punk Porn Feminism réalisé en 2009, centré sur une série d'entretiens de théoriciens, d'intellectuels et d'artistes sur la question d'un féminisme nouveau qui revendique une liberté sexuelle totale, à l'instar de la communauté féministe "pro-sex" des années 80.

    En 2010, elle revient à la littérature avec son sixième roman personnel intitulé "Apocalypse Baby", qui reçoit le prestigieux Prix Renaudot, tout en poursuivant sa carrière au cinéma, deux ans plus tard, avec son deuxième long-métrage, là aussi adapté d'un de ces romans, Bye Bye Blondie, avec Béatrice Dalle et Emmanuelle Béart. Dans ce film au casting impressionnant (à noter aussi la présence de Pascal Greggory), plusieurs thèmes chers à l’œuvre de Virginie Despentes s'y trouvent, comme l'homosexualité, la liberté sexuelle ou encore le monde de la nuit.


    Auteur : Thibaud Gomes-Leal

    Ses premiers pas à l'écran

    Les Jolies choses
    Les Jolies choses
    2000
    Baise-moi
    Baise-moi
    2000
    Tel père, telle fille
    Tel père, telle fille
    2006
    Mutantes : Punk Porn Feminism
    Mutantes : Punk Porn Feminism
    2009

    Sa carrière en chiffres

    12
    Années de carrière
    0
    Récompense
    6
    Films
    1
    Série
    3
    Nominations
    712 K
    Entrées ciné

    Genres de prédilection

    Drame : 33 %
    Comédie : 33 %
    Romance : 17 %
    Thriller : 17 %

    Ses stats sur AlloCiné

    1
    Vidéo
    2
    Photos
    15
    News
    25
    Fans
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top