Mon AlloCiné
    Walter Slezak

    Photos de Walter Slezak

    Commentaires
    • Plume231
      Nid d'espions (1943) de Richard Wallace [img]http://www.cinemotions.com/dat...[/img] Synopsis : John McKittrick, un vétéran américain de la guerre civile espagnole, veut connaitre la vérité sur la mort de son ami Louie Lepetino. Il arrive a New York et se retrouve pourchassé par des nazis. [img]http://storage.canalblog.com/0...[/img] Critique : On est en 1943, on ne connait pas encore l'issue du conflit, l'ennemi peut être partout même en plein New York, on se doit d'être paranoïaque comme on respire... Le compliment que l'on pourrait faire à ce petit film d'espionnage c'est de bien transcrire l'atmosphère de son époque. Si on devait lui faire un second compliment c'est celui de ne pratiquement jamais lâcher son personnage principal, très bien interprété par John Garfield, et de le montrer tel qu'il est avec ses forces et ses faiblesses. Mais l'avalanche de compliments s'arrête là. Tout d'abord le MacGuffin si cher à Hitchcock est trop fantaisiste pour que la base sur laquelle repose l'intrigue soit crédible. Ensuite les personnages secondaires restent un peu trop à l'écart pour donner du relief à l'histoire ; la déception vient surtout de celui joué du méchant joué par Walter Slezak qui donne juste l'impression d'être là pour décorer, et déception qui d'autant plus grande que l'acteur est habituellement imbattable pour jouer les salauds. Donc impression un peu mitigée malgré les deux belles qualités citées ci-dessus pour cette oeuvre qui aurait pu être facilement meilleure avec un scénario mieux écrit. Note : 10/20 (**) [img]http://img7.imageshack.us/edit...[/img]
    • Plume231
      Sindbad le marin (1947) de Richard Wallace [img]http://www.horreur.net/img/aff...[/img] Synopsis : Sinbad entame son huitième voyage. A bord d'un bateau dont l'équipage a été empoisonné, il découvre la carte de l'île de Deryabar, où serait enfoui le trésor d'Alexandre. Le célèbre marin fait bientôt la connaissance de Shireen, une mystérieuse jeune femme au service de l'émir de Daibul, un homme impitoyable qui convoite également le fabuleux trésor, mais il n'est pas le seul : un magicien est aussi sur la piste. Empoisonné, ce dernier sera éliminé de la course. Sinbad, toujours en vie, amoureux de Shireen, devra faire face à de nombreux adversaires avant de trouver le trésor qu'il recherche, et qui n'est pas forcément constitué d'argent... [img]http://www.vodkaster.com/var/v...[/img] Critique : Un film d'aventures adapté des "Mille et Une Nuits" qui utilise beaucoup les possibilités du Technicolor mais qui par contre se montre très mou du genou. On ne peut pas dire que soit transporté par un souffle épique ou merveilleux, la météo aurait même tendance à être trop clémente, qui fait de ce film un bon du genre. En fait, on suit cela d'un oeil distrait et ceci est en rien réhaussé par son duo principal. Douglas Fairbanks Jr. a la sourire Colgate, Maureen O'Hara se contente d'être belle et n'est pas très exotique (bon comme excuse ils ont certainement utilisé la seule bouteille de fond de teint du studio sur Jane Greer !!!). Heureusement que Walter Slezak en méchant de service ambigu et Anthony Quinn en méchant pas du tout ambigu parce qu'il est vraiment juste méchant relèvent un peu le niveau. Le "Sésame, ouvre toi !" ne donne pas forcément lieu à l'ouverture sur un trésor, ou du moins sur un trésor du Septière Art, et ce film en est une preuve. Note : 8/20 (**) [img]http://upload.wikimedia.org/wi...[/img]
    • Plume231
      Oui, un putain de bug :fou:
    • Plume231
      Pavillon noir (1945) de Frank Borzage [img]http://images.fan-de-cinema.co...[/img] Synopsis : Au XVIIe siècle, le capitaine hollandais Laurent Van Horn échoue avec son navire sur les côtes du Nouveau Monde, en plein territoire espagnol. Don Juan Alvarado, le gouverneur de Carthagène, confisque le bâtiment et condamne Laurent à mort. Jeté en prison, le hardi capitaine réussit à s'évader avec ses compagnons d'infortune. Il sait que tôt ou tard, l'heure de la vengeance sonnera pour lui et prépare son plan. Aussi devient-il, en quelques années, un redoutable pirate, dont le vaisseau, le «Barracuda», terrorise la région. Cinq années après avoir échappé à l'exécution que lui promettait don Alvarado, Laurent apprend que le terrible gouverneur est fort impatient de découvrir les charmes de sa fiancée, la comtesse Francesca, venue d'Europe... [img]http://arkepix.com/kinok/image...[/img] Critique : Surprenant de voir le réalisateur Frank Borzage, beaucoup plus connu pour ses films d'amour lyriques, aux commandes d'un film de pirates. Alors "Pavillon noir" se situe raisonnablement dans la moyenne du genre, il ne lui apporte rien mais ne lui fait pas non plus du tort. Disons qu'au niveau des points faibles, il y a les scènes d'action à la mise en scène peu convaincante et au manque de punch évident. Et disons qu'au niveau des points forts, l'intrigue ne manque pas de rebondissements, certaines scènes intimistes sont très réussies, Walter Slezak donne une superbe interprétation dans le rôle du méchant de service et Maureen O'Hara est flamboyante à chacune de ses apparitions. Peut-être pas un trésor inestimable du genre mais à l'abordage quand même. Note : 14/20 (***) [img]http://www.dvdclassik.com/V2/i...[/img]
    Voir les commentaires
    Back to Top