Mon AlloCiné
    Alex Métayer

    État civil

    Métiers Acteur, Réalisateur, Scénariste
    Nationalité Français
    Naissance 19 mars 1930 (Marseille)
    Décès 21 février 2004 à l'age de 73 ans (Paris)

    Biographie

    Alex Métayer grandit en Algérie. Quittant l'école très tôt pour étudier par correspondance, il se lance tout d'abord dans une carrière musicale comme saxophoniste dans un orchestre de jazz et se découvre un talent pour faire rire le public. Il en fera son métier dès 1960 dans les cabarets puis en 1964 en première partie de Georges Brassens à Bobino, avant d'animer durant deux ans l'émission L'Oreille en coin sur de France-Inter.

    En 1975, Alex Métayer présente son premier one-man show, "Mémoires d'un amnésique". Menant sa carrière sur un rythme effréné, il multiplie les spectacles, toujours de blanc vêtu -"Nous on s'aime" (1976), "La Vie en V.O." (1978), "Merci Disco" (1979), "Les Femmes et les enfants d'abord" (Bobino, 1983), "Liberté chérie" (1985), "Y'a un malaise" (1981), "Moral d'acier" (1990), "Opéra comique" (1993), "Famille je vous haime" (1997)- et signe également la pièce Aimez-moi les uns les autres qu'il joue aux côtés de son fils Eric Métayer. Il passera également par la case cinéma, en 1988 avec Le Bonheur se porte large, puis en 1991 avec Mohamed Bertrand-Duval : ces deux films, qu'il réalise, écrit et interprète, ne trouveront pas leur public.

    En 2000, Alex Métayer signe son dernier spectacle, "Alex Métayer perd la tête".

    Sa carrière en chiffres

    23
    Années de carrière
    0
    Récompense
    4
    Films
    0
    Série
    0
    Nomination
    0
    Entrée ciné

    Ses stats sur AlloCiné

    0
    Vidéo
    0
    Photo
    1
    News
    3
    Fans
    Commentaires
    • PierreTwo
      je n'ai pas encore oublié Alex Métayer qui m'avait bien fait marré. Découvert lors d'un one man show exceptionnel prés de Lyon et j'avais donc décidé de le suivre au ciné et ailleurs le mieux possible. Plein de personnages très drôles.Très humain aussi. Pas de ricanerie assassine (dans mon souvenir).
    Voir les commentaires
    Back to Top