Mon AlloCiné
    Robert Bresson

    Réalisateur

    Année Titre Métier Note spectateurs
    1982 L'argent Réalisateur
    3,2
    1977 Le Diable probablement Réalisateur
    2,8
    1974 Lancelot Du Lac Réalisateur
    2,4
    1971 Quatre Nuits d'un rêveur Réalisateur
    3,4
    1969 Une Femme douce Réalisateur
    3,4
    1967 Mouchette Réalisateur
    4,0
    1966 Au hasard Balthazar Réalisateur
    3,8
    1962 Procès de Jeanne d'Arc Réalisateur
    3,7
    1959 Pickpocket Réalisateur
    3,6
    1956 Un Condamné à mort s'est échappé Réalisateur
    4,1
    1951 Journal d'un curé de campagne Réalisateur
    3,7
    1945 Les Dames du Bois de Boulogne Réalisateur
    3,6
    1943 Les Anges du péché Réalisateur
    3,5
    1934 Les Affaires publiques Court métrage Réalisateur
    2,9

    Acteur

    Année Titre Rôle Note spectateurs
    1984 Le Chemin vers Bresson Court métrage - -

    Scénariste

    Année Titre Métier Note spectateurs
    1982 L'argent Scénariste
    3,2
    1977 Le Diable probablement Scénariste
    2,8
    1974 Lancelot Du Lac Scénariste
    2,4
    1971 Quatre Nuits d'un rêveur Scénariste
    3,4
    1969 Une Femme douce Scénariste
    3,4
    1967 Mouchette Scénariste
    4,0
    1966 Au hasard Balthazar Scénariste
    3,8
    1959 Pickpocket Scénariste
    3,6
    1956 Un Condamné à mort s'est échappé Scénariste
    4,1
    1951 Journal d'un curé de campagne Scénariste
    3,7
    1945 Les Dames du Bois de Boulogne Scénariste
    3,6
    1943 Les Anges du péché Scénariste
    3,5
    1936 Courrier Sud Scénariste
    3,0
    Commentaires
    • chrischambers86
      C'est clairement le jansèniste du cinèma français, ètant entendu qu'il recherche un dèpouillement classique fort humain. Les dames du bois de Boulogne est un chef d'oeuvre, un film calcinè et èblouissant avec la garce Casares. Son journal d'un curè de campagne est peut-être son meilleur film et marque un tournant dans son oeuvre. Son Procès de Jeanne d'Arc est son film le plus difficile parce qu'il atteint le comble du dèpouillement. Que dire de Mouchette et d'Au Hasard Balthazar qui sont des oeuvres inoubliables et plastiquement superbes. En tout cas si Bresson dèpouille ses personnages, c'est au sens propre...
    Voir les commentaires
    Back to Top