Mon AlloCiné
    Bernard Verley

    État civil

    Métiers Acteur, Producteur, Réalisateur plus
    Nationalité Français
    Naissance 4 octobre 1939 (Lille - France)
    Age 79 ans

    Biographie

    Après avoir étudié les Beaux-Arts à Lille, Bernard Verley s'oriente vers la comédie. Dans les années 50, il fréquente le Cours Dullin puis intègre le TNP de Jean Vilar. Jeune premier souvent comparé à Gérard Philipe, il fait sa première apparition à l'écran en 1960 dans Les Honneurs de la guerre avant d'accéder à la notoriété l'année suivante en jouant le rôle-titre de Napoléon II : l'Aiglon.

    Blond aux yeux bleus abonné aux rôles de séducteur dans des comédies libertaires (La Fille d'en face) et libertines (La Bonzesse) imprégnées de l'esprit de 68, Bernard Verley est en 1972 le héros d'un des Contes moraux d'Eric Rohmer : L'Amour l'après-midi. Il y incarne un homme partagé entre son épouse (Francoise Verley, sa compagne à la ville) et une jeune fille qui a les traits de Zouzou, l'égérie des sixties. A la même période, il se voit confier par Buñuel le rôle de Jésus dans La Voie lactée. Il retrouve par la suite le cinéaste espagnol à l'occasion du Fantôme de la liberté.

    Au milieu des années 70, Benard Verley interrompt sa carrière de comédien pour se consacrer à la production. C'est ainsi qu'il finance en 1978 l'un des premiers films de Tony Gatlif (La Terre au ventre), et en 1992 le premier long-métrage de Xavier Beauvois, Nord, chronique âpre qui a pour cadre sa région natale et qui marque aussi son retour à l'écran, dans le rôle d'un père alcoolique. Dans les années 90, Verley promène sa silhouette désormais imposante chez Assayas, Berri ou encore Chéreau. Inspecteur dans Au coeur du mensonge de Chabrol, il mène aussi une enquête métaphysique dans Hélas pour moi de Godard.

    Tout en étant très présent sur les planches et à la télévision (où il campe volontiers les salauds), Bernard Verley, qui s'est aussi essayé à la réalisation (Le Rêve), fait encore dans les années 2000 des apparitions régulières au cinéma - comme en témoigne en 2005 le road-movie Au sud des nuages, dans lequel il interprète un paysan mutique - mais celles-ci restent sporadiques. Se consacrant principalement au théâtre et à la télévision, son vrai retour sur le grand écran se fait en 2011, quand il collabore à Ma compagne de nuit d'Isabelle Brocard, dans lequel il interprète le père d'Emmanuelle Béart. Ce nouveau rôle lui redonne des envies de cinéma, et on le retrouve l'année suivante dans pas moins de trois projets très différents : le drame Au galop de Louis-Do de Lencquesaing, la comédie potache Associés contre le crime de Pascal Thomas, et enfin À cœur ouvert, romance de Marion Laine.

    Ses premiers pas à l'écran

    Les Honneurs de la guerre
    Les Honneurs de la guerre
    1960
    La Petite Dorrit
    La Petite Dorrit
    1961
    Napoléon II : l'Aiglon
    Napoléon II : l'Aiglon
    1961
    L'Amour à la Mer
    L'Amour à la Mer
    1962

    Ses meilleurs films et séries

    L'Amour l'après-midi
    L'Amour l'après-midi
    1972

    Sa carrière en chiffres

    57
    Années de carrière
    0
    Récompense
    100
    Films
    12
    Séries
    0
    Nomination
    15,2 M
    Entrées ciné

    Genres de prédilection

    Drame : 31 %
    Comédie dramatique : 31 %
    Comédie : 25 %
    Romance : 12 %

    Ses stats sur AlloCiné

    0
    Vidéo
    8
    Photos
    0
    News
    8
    Fans

    A tourné le plus avec

    Melvil Poupaud
    Melvil Poupaud
    4 films
    Pascal Thomas
    Pascal Thomas
    4 films
    Le Grand jeu (2015), Associés contre le crime... (2012), Mon petit doigt m'a dit (2004)
    Bulle Ogier
    3 films
    Les Fausses Confidences (2016), Au coeur du mensonge (1999), Nord (1991)
    CQ (2001), Elisa (1995), Hélas pour moi (1993)
    La Reine Margot (1993), Le fantôme de la liberté (1974), L'Amour à la Mer (1962)
    Marie Guillard
    2 films et 1 série
    3000 scénarios contre un virus (1994), À la folie (1993), Cordier, juge et flic (1992)
    Associés contre le crime... (2012), Mon petit doigt m'a dit (2004), La Dilettante (1998)
    Jean-Hugues Anglade
    2 films et 1 série
    Numéro Une (2016), 3000 scénarios contre un virus (1994), Pas très catholique (1993)
    Hélène Vincent
    2 films et 1 série
    Grâce à Dieu (2019), Noces d'or (2018), La Rivière Espérance (1995)
    Pascal Greggory
    2 films et 1 série
    Lucie Aubrac (1996), La Rivière Espérance (1995), La Reine Margot (1993)
    L'Envol (2000), Les Frères Soeur (1999), La Folie douce (1994)
    Au coeur du mensonge (1999), 3000 scénarios contre un virus (1994), La Reine Margot (1993)
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top