Notez des films
Mon AlloCiné
    Anton Diffring

    État civil

    Métier Acteur
    Nationalité Allemand
    Naissance 20 octobre 1918
    Décès 20 mai 1989 à l'age de 70 ans

    Ses premiers pas à l'écran

    Triple Deception
    Triple Deception
    1956
    La Maison des secrets
    La Maison des secrets
    1956
    L'Homme qui trompait la mort
    L'Homme qui trompait la mort
    1959
    L'Homme Invisible
    L'Homme Invisible
    1959

    Ses meilleurs films et séries

    Sa carrière en chiffres

    32
    Années de carrière
    0
    Récompense
    27
    Films
    3
    Séries
    0
    Nomination
    9,2 M
    Entrées ciné

    Genres de prédilection

    Drame : 46 %
    Guerre : 25 %
    Epouvante-horreur : 17 %
    Thriller : 13 %

    Ses stats sur AlloCiné

    0
    Vidéo
    1
    Photo
    0
    News
    3
    Fans
    Commentaires
    • Plume231
      Le Cirque des horreurs (1960) de Sidney Hayers [img]http://www.scifi-movies.com/im...[/img] Synopsis : Après une opération ratée, au cours de laquelle il a défiguré une jeune femme, le professeur Rossiter doit quitter l'Angleterre au plus vite. Le chirurgien plasticien s'enfuit en France, accompagné de son assistant, et prend le nom de Schueler. Il se réfugie dans le cirque de Vanet, qui accepte de lui céder son affaire en échange d'une opération sur le visage marqué de sa fille, Nicole. En dix ans, sa troupe gagne une renommée européenne. Mais régulièrement, des accidents étranges coûtent la vie à ses artistes, aux femmes notamment qui ont fait part de leur désir de quitter le cirque. Intriguée, Scotland Yard dépêche un inspecteur sur les lieux... [img]http://image.toutlecine.com/ph...[/img] Critique : Ca commençait sur une bonne idée ce film style un peu Hammer sans être un Hammer mais après que Donald Pleasence se fait zigouiller par un gros ours en peluche ça part sur n'importe quoi. Car à partir de ce moment, le scénario, en plus de mouliner les invraisemblances, se contente de répéter le schéma visage défiguré-opération de chirurgue réparatrice-fille très courte vêtue qui veut quitter le cirque-fille très courte vêtue qui veut quitter le cirque qui meurt "accidentellement" pendant toute la durée du film au lieu par exemple d'essayer d'instaurer une atmosphère ou d'approfondir les relations entre les divers protagonistes. Même Anton Diffring d'un physique glaçial assez fascinant, donc idéal pour jouer le rôle d'un psychopathe, n'arrive pas à relancer l'intérêt. Autant dire que "Le Cirque des horreurs", pour utiliser un doux euphémisme, est une oeuvre peu captivante. Note : 5/20 (*) [img]http://3.bp.blogspot.com/-ab99...[/img]
    Voir les commentaires
    Back to Top