Mon AlloCiné
Eric Elmosnino

État civil

Nationalité Français
Naissance 2 mai 1964 (Suresnes, Hauts-de-Seine - France)
Age 53 ans

Biographie

Eric Elmosnino a été formé au Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique de Paris. S'il a eu quelques petits rôles au cinéma dans les années 80 et 90, c'est principalement au théâtre qu'il a exprimé son talent. Il a joué dans les pièces de nombreux auteurs classiques et a su être fidèle aussi bien aux auteurs qu'aux metteurs en scène.


Il a joué dans trois pièces de William Shakespeare : Comme il vous plaira, Peines d'amour perdues et Vie et mort du roi Jean, dont les deux dernières ont été mises en scène par Laurent Pelly. Il a été dirigé quatre fois par Jean-Pierre Vincent, dans deux pièces d'Alfred de Musset en 1992 (On ne badine pas avec l'amour et Il ne faut jurer de rien), dans Karl Marx théâtre inédit de Bernard Chartreux et Les fourberies de Scapin, de Molière. Molière, qu'il a ensuite retrouvé à deux reprises dans Dom Juan en 2001 et Le médecin malgré lui en 2007. Il a ensuite interprété 4 personnages imaginés par Bertolt Brecht entre 1997 et 2000, dont trois sous la direction de Georges Lavaudant (dans Tambours dans la nuit, La noce chez les petits bourgeois et Fanfares).


Les années 2000 lui réussissent puisqu'il obtient le prix du meilleur acteur du syndicat de la critique en 2001 pour la pièce M.Armand Dit Garrincha, que Serge Valletti a écrite pour lui, et mise en scène par Patrick Pineau, puis le Molière de la révélation théâtrale en 2002 pour son rôle de Valerio dans Léonce et Léna de Georg Buchner. Depuis il a également joué dans deux pièces de Tchekhov mises en scène par Alain Françon, une pièce d'Ibsen (Peer Gynt) par Patrick Pineau, ou encore Le dieu du carnage de Yasmina Reza en 2008. Eric Elmosnino s'est également essayé à la mise en scène avec deux pièces, Le petit bois d'Eugène Durif (en 1993 et 1994) et Le Nègre au sang de Serge Valletti en 2004.


Au cinéma, il est également fidèle à ses réalisateurs puisqu'il a tourné deux fois avec Bruno Podalydès (Bancs publics (Versailles rive droite), Liberté-Oléron), deux fois avec Olivier Assayas (Fin août, début septembre puis L'Heure d'été), deux fois avec Noémie Lvovsky (La Vie ne me fait pas peur et Les années lycée: Petites pour la télévision) et deux fois avec Albert Dupontel (Désiré, Bernie). S'il obtient des rôles intéressants dans Electroménager de Sylvain Monod, ou Actrices de Valeria Bruni Tedeschi, il a principalement tenu de petits rôles sur grand écran.


Mais l'année 2008 semble vouloir changer la donne puisqu'il tient un rôle important dans Intrusions d'Emmanuel Bourdieu, qu'il retrouve après Vert paradis, mais surtout il décroche le rôle titre dans Gainsbourg : vie héroïque (de Joann Sfar, 2010), le biopic sur l'homme à la tête de chou qu'il habite avec une telle présence qu'il obtient le César du Meilleur Acteur en 2011. Une collaboration qu'il renouvelle lorsque Joann Sfar adapte sa bande dessinée Le Chat du Rabbin sur grand écran en 2011.


Cette même année, il tourne sous la direction de Julie Delpy (Le Skylab), Bruno Rolland (Léa), Lars Blumers (Mike) ainsi que Yann Samuell, dans une adaptation moderne de l'indémodable Guerre des Boutons. L'année suivante, l'acteur s'improvise gérant d'une télé aux revendications anarchistes dans Télé Gaucho de Michel Leclerc. Privilégiant la comédie via des films comme Ouf (2013), Des gens qui s'embrassent (id.), Hotel Normandy (id.), Le Coeur des hommes 3 (id.), À coup sûr (2014) ou encore Chic ! (2015), l'acteur incarne également un professeur de musique dans La Famille Bélier, gros carton de l'année 2014. En 2017, il côtoie Audrey Dana dans la comédie Si j'étais un hommeFrançois Cluzet dans L'Ecole buissonnière de Nicolas Vanier et Alice Isaaz dans le drame Espèces menacées.

Ses premiers pas à l'écran

Etats d'âme
Etats d'âme
1985
À nous les garçons
À nous les garçons
1985
Tableau d'honneur
Tableau d'honneur
1992
Blanche Colombe
Blanche Colombe
1993

Ses meilleurs films et séries

L'Ecole buissonnière
L'Ecole buissonnière
2017
La Famille Bélier
La Famille Bélier
2014
Gainsbourg (Vie héroïque)
Gainsbourg (Vie héroïque)
2010

Sa carrière en chiffres

32
Années de carrière
4
Récompenses
55
Films
2
Séries
8
Nominations
17,1 M
Entrées ciné

Genres de prédilection

Comédie : 40 %
Drame : 28 %
Comédie dramatique : 23 %
Romance : 9 %

Ses stats sur AlloCiné

8
Vidéos
109
Photos
45
News
264
Fans

A tourné le plus avec

Denis Podalydès
Denis Podalydès
5 films
Bancs publics (Versailles rive droite) (2009), Intrusions (2007), La Vie d'artiste (2006), Vert Paradis (2003), Liberté-Oléron (2000)
André Marcon
André Marcon
3 films et 1 série
La Très excellente et divertissante histoire de François Rabelais (2011), Le Père de mes enfants (2009), L'Oeil de l'autre (2005), Fin août, début septembre (1998)
Bancs publics (Versailles rive droite) (2009), L'Oeil de l'autre (2005), Veloma (2001), Le Colonel Chabert (1993)
Philippe Duquesne
Philippe Duquesne
3 films et 1 série
Chic! (2015), La Très excellente et divertissante histoire de François Rabelais (2011), Gainsbourg (Vie héroïque) (2010), La Très excellente et divertissante histoire de François Rabelais (2010)
A Coup Sûr (2014), Des gens qui s'embrassent (2013), Le Skylab (2011), L'Heure d'été (2007)
Le Chat du Rabbin (2011), Bancs publics (Versailles rive droite) (2009), Actrices (2006), Fin août, début septembre (1998)
A Coup Sûr (2014), Le Chat du Rabbin (2011), Gainsbourg (Vie héroïque) (2010)
Olivier Saladin
Olivier Saladin
2 films et 1 série
La Très excellente et divertissante histoire de François Rabelais (2011), La Promeneuse d'oiseaux (2007), Le Colonel Chabert (1993)
Anne Azoulay
Anne Azoulay
2 films et 1 série
Léa (2011), La Très excellente et divertissante histoire de François Rabelais (2011), La Très excellente et divertissante histoire de François Rabelais (2010)
Bernadette Lafont
Bernadette Lafont
2 films et 1 série
Le Skylab (2011), La Très excellente et divertissante histoire de François Rabelais (2011), La Très excellente et divertissante histoire de François Rabelais (2010)
Espèces menacées (2016), Le Père de mes enfants (2009), L'Heure d'été (2007)
Bancs publics (Versailles rive droite) (2009), Liberté-Oléron (2000), Bernie (1996)
Bancs publics (Versailles rive droite) (2009), Gentille (2005), Bernie (1996)
Bancs publics (Versailles rive droite) (2009), Gentille (2005), La Vie ne me fait pas peur (1999)
Commentaires
  • poloetmad

    On attend son rôle au cinéma toute sa vie et puis un jour...

  • jmlassegue

    Acteur génial...!! il meriterait le César du meilleur acteur pour sa performance dans " Gainsbourg,(années héroiques) "

  • Astronot

    Immense acteur

  • marcfieldfr

    bravo pour la ressemblance physique, par contre il faudra repasser pour le jeu d'acteur et l'interpretation du role ... la barre était trop haute, il est passé complètement en dessous

  • ZybaX

    Bravo... pour avoir réussi l'impossible. :jap:

  • maaarielle

    Absolument pas, son jeu d'acteur était d'un réalisme impressionnant, Marc_fieldfr, je crois que nous n'avons pas vu le même film. La ressemblance physique était, certes, incroyable mais Eric Elmosnino ne ressemble pas à Gainsbourg, il EST Gainsbourg, et c'est ça la différence. Un immense acteur, vraiment, les mimiques, la voix, la gestuelle, la posture, TOUT était parfait ! Merci pour ce grand film, vraiment.

  • jamesbond10

    Ce type est un grand acteur !!! Mais depuis qu'il est introduit dans le petit microcosme parisien, j'ai malheureusement l'impression qu'il se la pète et n'est plus aussi simple qu'avant :!! J'espère vraiment me tromper... Mais lors de ses récentes interviews ou apparitions cest flagrant

Voir les commentaires
Back to Top