Mon AlloCiné
Eric Braeden

État civil

Métiers Acteur, Producteur exécutif
Nationalité Américain
Naissance 3 avril 1943 (Kiel - Allemagne)
Age 75 ans

Biographie

D’origine allemande, Hans-Jörg Gudegast - de son vrai nom - immigre aux Etats-Unis, où son talent pour l’athlétisme lui permet d’obtenir une bourse à l’université. Changeant finalement d’orientation, il réalise, avec son ami Bob McKinnon, un film intitulé The Riverbusters, et se met en tête de le soumettre à des producteurs. A Los Angeles, on le repère surtout pour son physique, qui lui ouvre alors les portes du métier d’acteur. Le jeune homme débute ainsi au cinéma, dès 1961, dans Operation Eichmann!, puis se fait connaître du public américain sous les traits de soldats allemands dans de multiples programmes pour le petit écran. Il figure également, en 1965, dans Morituri, porté par Marlon Brando. L’année suivante, le comédien en herbe obtient le rôle principal du capitaine Hans Dietrich durant les deux saisons de Commando du désert. Le créateur Tom Gries le sollicite trois ans plus tard pour son film Les 100 fusils, célèbre pour avoir montré une scène d’amour entre un homme de couleur et une femme blanche pour la première fois à l’écran. Toujours aussi prolifique à la télévision, l’acteur est approché en 1970, par le réalisateur David Lowell Rich afin d’interpréter le protagoniste de son téléfilm d’aventure The Mask of Sheba. Cette même année, le comédien change son patronyme pour Eric Braeden et est ainsi crédité au générique du film de science-fiction Le Cerveau d’acier, dont il est la vedette. Le jeune homme persévère dans ce genre avec Les Evadés de la planète des singes, avant de retrouver David Lowell Rich, en compagnie de Bette Davis, pour le téléfilm Un juge pas comme les autres. En 1973, Eric Braeden redouble d’activité, avec pas moins de cinq projets, dont Madame Bijoux et Death Race qui marquent respectivement ses troisièmes collaborations avec Tom Gries et David Lowell Rich, ou encore The Adulteress, où il incarne un vagabond chargé de séduire une femme mariée. Les spectateurs le retrouvent ensuite face à Britt Ekland dans The Ultimate Thrill. Et si Code Name: Diamond Head ne dépasse pas le stade du pilote, l’acteur rebondit en 1977, avec La Coccinelle à Monte-Carlo, en prêtant ses traits à Bruno von Stickle, un talentueux et arrogant coureur allemand.

C’est néanmoins en 1980, qu’Eric Braeden est véritablement propulsé sur le devant de la scène grâce à sa prestation quotidienne dans la peau du magnat Victor Newman dans le soap opera Les Feux de l’Amour. Le feuilleton bénéficie rapidement d’une visibilité internationale et lui permet d’être auréolé du prix du Meilleur acteur à plusieurs reprises. Fort de sa notoriété, le comédien fonde sa propre société de production - Gudegast Braeden Productions - et cultive sa nouvelle image de séducteur. Outre l’interprétation de Victor Newman à l’occasion de crossovers avec Des jours et des vies puis, Amour, gloire et beauté, il devient le protagoniste de la mini-série Poker d’amour à Las Vegas et n’hésite pas à jouer son propre rôle dans Diagnostic : meurtre et Demain à la une. En 1991, Eric Braeden se voit ainsi remettre la Médaille d’honneur par le gouvernement germanique, en récompense de sa contribution à la promotion d’une représentation positive et réaliste des Allemands aux Etats-Unis. Après avoir prêté ses traits au passager John Jacob Astor IV, dans le prestigieux Titanic de James Cameron, le comédien double le principal responsable de la catastrophe, Joseph Bruce Ismay, dans le téléfilm The Titanic Chronicles. En 2000, il réitère l’expérience du doublage en narrant un épisode de la série documentaire Biography consacré à sa compatriote Marlene Dietrich. Honoré d’une étoile sur le Walk of Fame sept ans plus tard, Eric Braeden cumule les casquettes d’acteur et de producteur délégué pour The Man Who Came Back, relatant une histoire de vengeance en pleine guerre de Sécession. Les spectateurs le retrouvent ensuite en tant que guest de How I Met Your Mother dans la peau du père de Cobie Smulders alias Robin Scherbatsky. En 2009, le comédien annonce son départ des Feux de l’Amour après 30 ans de bons et loyaux services. Finalement, il parvient à un accord avec CBS et prolonge son contrat. Eric Braeden se consacre alors exclusivement au feuilleton à l’exception d’un second rôle en 2018, dans le film d’action Criminal Squad, écrit et réalisé par son fils Christian Gudegast.

Lucie Peronne

Ses premiers pas à l'écran

Mission: Impossible (1966)
Mission: Impossible (1966)
1967
Dayton's Devils
Dayton's Devils
1968
Les Cent fusils
Les Cent fusils
1969
Le Cerveau d'acier
Le Cerveau d'acier
1970

Sa carrière en chiffres

40
Années de carrière
0
Récompense
12
Films
12
Séries
0
Nomination
22,2 M
Entrées ciné

Genres de prédilection

Comédie : 33 %
Science fiction : 33 %
Thriller : 22 %
Policier : 11 %

Ses stats sur AlloCiné

4
Vidéos
16
Photos
11
News
16
Fans

A tourné le plus avec

Bernard Fox
Bernard Fox
2 films et 1 série
Titanic (1997), Arabesque (1984), La Coccinelle à Monte-Carlo (1977)
Commentaires
Voir les commentaires
Back to Top