Mon AlloCiné
    Brandon De Wilde

    Acteur

    Année Titre Rôle Note spectateurs
    1971 Le Déserteur Ferguson -
    1965 Première victoire Enseigne Torrey
    2,9
    1963 Le Plus sauvage d'entre tous Lonnie Bannon
    4,0
    1962 L'Ange de la violence Clinton Willart
    3,0
    1959 La fille en blue-jeans Arthur Bartley -
    1958 The Missouri Traveler Biarn Turner -
    1957 Le Survivant des monts lointains Joey Adams
    2,6
    1953 L'Homme des vallées perdues Joey Starrett
    3,8
    1952 The Member of the wedding John Henry
    2,9
    Commentaires
    • Plume231
      Le Plus Sauvage d'entre tous (1963) de Martin Ritt [img]http://www.cinefaniac.fr/film/...[/img] Synopsis : Hommer Bannon, propriétaire d'un ranch au Texas, est déclaré irresponsable par son fils Hud, un homme égocentrique et violent qui veut prendre ses terres. Mais lorsque Hud, ivre, cause la mort de son frère, une guerre familiale éclate : le père intègre et droit s'opposera au fils indigne et cruel dans un duel sans merci... [img]http://i69.servimg.com/u/f69/1...[/img] Critique : On dit que c'est un western contemporain. Je veux bien d'autant plus qu'il est vrai que le cadre est celui d'un pur western contemporain. Mais l'histoire raconte plus une confrontation complexe entre un fils indigne et son paternel qu'autre chose. Réalisation quasi-impec de Martin Ritt qui surligne bien l'intensité que dégage le scénario et puis surtout direction d'acteurs prodigieuse. Enfin prodigieuse... à l'exception peut-être de Patricia Neal (qui a pourtant eu l'Oscar!!!) d'habitude parfaite mais qui là a tendance à en faire trop dans l'accent du terroir. Mais Mervyn Douglas (impossible de reconnaître un seul petit instant l'acteur élégant des comédies de Lubistsch!!!), en patriarche est impressionnant et n'a pas volé sa jolie statuette. Brandon De Wilde se met largement à la hauteur de ses prestigieux partenaires à travers un jeu très nuancé et subtil. Quand à Paul Newman, il joue tout simplement un de ses meilleurs rôles. Aussi provocant, dur et arrogant que Marlon Brando dans "Un Tramway nommé Désir", il use de son redoutable magnétisme de son charisme pour qu'on ne puisse pas s'empêcher malgré tout de ressentir de la sympathie pour son personnage. Résultat : une belle oeuvre ambigüe et sans concession. Note : 16/20 (****) [img]http://www.torrentspath.com/up...[/img]
    • Plume231
      test
    Voir les commentaires
    Back to Top