Mon AlloCiné
Roger Hanin

État civil

Nom de naissance Roger Lévy
Pseudo Antoine Flachot
Nationalité Français
Naissance 20 octobre 1925
Décès 11 février 2015 à l'age de 89 ans (Paris - France)

Biographie

Roger Hanin, de son vrai nom Roger Lévy, est né le 20 octobre 1925 à Alger, d’un père employé des PTT. Durant sa jeunesse, il est exclu de son lycée du fait des lois antisémites émises par le gouvernement de Vichy. Il s’engage ensuite dans l’aviation à partir de 1944. Après la Seconde Guerre Mondiale, Roger Hanin va en France pour y effectuer des études en pharmacie. Il décide de tenter une carrière cinématographique pour gagner sa vie. Mais de cette nécessité professionnelle émerge une nouvelle vocation pour le jeune homme, qui prend alors des cours d’art dramatique.

Il fait ses premières apparitions à l’écran au début des années 50 avec Le Chemin de Damas (1952) de Max Glass, La Môme vert-de-gris (1953) de Bernard Borderie ou encore Série noire (1954) de Pierre Foucaud. Roger Hanin tourne avec les cinéastes français les plus en vogue à l’époque : Gilles Grangier sur Gas-oil (1955) où il joue un gangster, Jules Dassin sur Celui qui doit mourir (1956), et de nouveau Gilles Grangier sur Le Désordre et la nuit (1958) où il côtoie Jean Gabin et Danielle Darrieux, et Pierre Schoendoerffer sur Ramuntcho (1959). C’est avec La Valse du Gorille en 1959 et tourné par Bernard Borderie qu’il tient enfin le premier rôle, celui de Géo Paquet dit "Le Gorille", un espion français qui tente de mettre la main sur une formule scientifique ultra-secrète. Il jouera un petit rôle dans le film-culte A bout de souffle de Jean-Luc Godard. Sa carrière s’avère prolifique à partir des années 60, avec notamment Rocco et ses frères (1960) de Luchino Visconti. Il tourne avec Henri Verneuil (L'Affaire d'une nuit, 1960), Claude Autant-Lara (Vive Henri IV... vive l'amour !, 1961), Claude Chabrol (Le Tigre aime la chair fraîche, 1964 ; Marie-Chantal contre le docteur Kha, 1965 ; Le Tigre se parfume à la dynamite, 1965). De ses autres rôles marquants au cinéma, on retiendra surtout celui du caïd Raymond Bettoun dans Le Grand pardon (1982) d’Alexandre Arcady, personnage au passé similaire à celui de l’acteur (d’origine juive et ancien pied-noir lui aussi). Il reprendra d’ailleurs ce rôle dans Le Grand pardon II du même réalisateur en 1992.

S’il est devenu l'un des acteurs français les plus populaires, c’est grâce à son personnage de commissaire incorruptible et tenace de Navarro dans la série télévisée éponyme. Roger Hanin tourne la première saison en 1989. La série policière se poursuivra sur 18 saisons au total et sera parmi les plus suivies dans l’Hexagone sur le petit écran pendant près de 20 ans. Il obtient un Sept d’Or en 1991 pour ce rôle. En plus de ses prestations sur le petit et le grand écran, Roger Hanin a aussi joué sur les scènes de théâtre des rôles de prestige comme Othello ou MacBeth.

Roger Hanin a également réalisé 5 films : Le Protecteur, en 1974, avec Bruno Cremer et Robert Hossein, dans lequel un ex-taulard tente de sortir sa fille des réseaux de proxénétisme ; Le Faux-cul, en 1975, une comédie d’espionnage ; Train d'enfer, en 1985, sur le règne du climat de xénophobie et de tensions raciales en France ; La Rumba, en 1986, polar dont l’histoire se situe à la fin des années 30 et se présente comme un hommage au traditionnel film de gangsters ; et Soleil, en 1997, récit quasi-autobiographique mettant en scène un jeune juif né en Algérie et élevé par une mère courageuse (interprétée par Sophia Loren) au moment de la Seconde Guerre Mondiale. A noter qu'il apparaît dans tous les films qu'il a réalisés.

A côté du cinéma, Roger Hanin a écrit et publié plusieurs livres. Il est aussi lié de près à l’histoire politique de la France : il a été le beau-frère de l’ancien Président de la République François Mitterand. Les deux hommes ont nourri une longue amitié. Certains affirment que François Mitterand est celui qui a créé pour Hanin le personnage de Navarro. L'acteur est souvent intervenu dans les médias pour exprimer ses positions politiques. En 2008, il a annoncé officiellement sur les ondes radio qu’il mettait un terme à sa carrière d’acteur pour se consacrer davantage à sa vie personnelle ainsi qu’à l’écriture.

Auteur : Louis Daubresse

Ses premiers pas à l'écran

Le Chemin de Damas
Le Chemin de Damas
1952
La Môme vert-de-gris
La Môme vert-de-gris
1953
Série noire
Série noire
1954
Gas-oil
Gas-oil
1955

Ses meilleurs films et séries

À bout de souffle
À bout de souffle
1960
Le Sucre
Le Sucre
1978

Sa carrière en chiffres

56
Années de carrière
1
Récompense
83
Films
2
Séries
1
Nomination
71,4 M
Entrées ciné

Genres de prédilection

Drame : 32 %
Policier : 26 %
Comédie : 21 %
Comédie dramatique : 21 %

Ses stats sur AlloCiné

2
Vidéos
18
Photos
8
News
46
Fans

A tourné le plus avec

Robert Hossein
Robert Hossein
9 films
Lévy et Goliath (1987), Le Grand pardon (1982), Les Misérables (1981), L'Amant de poche (1978), Le Faux-cul (1975), Le Protecteur (1974), Du rififi chez les femmes (1962), La Sentence (1959), Série noire (1954)
Roger Dumas (II)
Roger Dumas (II)
6 films
Soleil (1997), Le Faux-cul (1975), Le Tigre se parfume à la dynamite (1965), Le Tigre aime la chair fraîche (1964), Le gorille a mordu l'archevêque (1962), Carillons sans joie (1962)
Alexandre Arcady
Alexandre Arcady
6 films
L'union sacrée (1989), Le Grand carnaval (1983), La Baraka (1982), Le Coup de sirocco (1979), Le Sucre (1978), Clair de Terre (1969)
Bernard Blier
5 films
Le Faux-cul (1975), Vive Henri IV... vive l'amour ! (1961), L'Ennemi dans l'ombre (1960), La Chatte (1958), Les Hussards (1955)
Le Grand pardon II (1992), Le Grand carnaval (1983), Le Grand pardon (1982), La Baraka (1982), Le Faux-cul (1975)
Claude Chabrol
Claude Chabrol
5 films
Chambre 12, hôtel de Suède, Marie-Chantal contre le docteur Kha (1965), Le Tigre se parfume à la dynamite (1965), Le Tigre aime la chair fraîche (1964), Les Ennemis (1962)
Sam Karmann
4 films et 1 série
Navarro (1989), La Rumba (1986), Train d'enfer (1985), Le Grand carnaval (1983), Le Grand pardon (1982)
Le Grand pardon II (1992), Le Grand pardon (1982), Les Misérables (1981), Vive Henri IV... vive l'amour ! (1961)
Jess Hahn
4 films
La Galette du roi (1985), La Valse du Gorille (1959), Les Hussards (1955), La Môme vert-de-gris (1953)
Alexandre Aja
4 films
Le Grand pardon II (1992), L'union sacrée (1989), Le Grand carnaval (1983), Le Grand pardon (1982)
Richard Berry
4 films
Le Grand pardon II (1992), L'union sacrée (1989), Le Grand carnaval (1983), Le Grand pardon (1982)
Maxime Leroux
2 films et 1 série
Jean Galmot, aventurier (1990), Navarro (1989), Lévy et Goliath (1987)
Patrick Bruel
3 films
L'union sacrée (1989), Le Grand carnaval (1983), Le Coup de sirocco (1979)
Commentaires
  • ChocAuCin?
    Une pensée pour vous, monsieur... R.I.P
  • Megadrive
    Roger Levy, 89 ans, c'est toujours les meilleurs qui partent en premier.Maintenant c'est foutu, on le verra pas dans le prochain Expendable.
  • willycopresto
    On ne peut guère dire que la profession, les chaînes de télé ou le PAF se soient grandement mobilisés pour honorer la longue carrière de ce grand acteur. Sauf à exhumer "le grand pardon" que l'on connaît par coeur ! Ou D 8 d'avoir déprogrammé pour matraquer trois Navarro 'à la file"A moins que le fait d'avoir voté Sarkozy, après une longue conviction de gauche et un beauf président de la République jadis ne lui aient valu le désintérêt de la gauche plan-plan actuelle ? Pour moi, Roger Hanin restera un grand acteur, un grand monsieur. Il n'y en a pas tant que ça !
  • brunodinah
    L'image de Roger Hanin restera toujours gravé dans notre mémoire, de "Rocco et ses frères" (de maître Visconti bien sûr !) à "Navarro" en passant par "Le grand pardon", "Le coup du sirocco" (tous deux d'Arcady)... L'acteur populaire par excellence !Tous mes hommages à la famille Lévy.
Voir les commentaires
Back to Top